Aller au contenu

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'solitaire'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Merci de saisir les tags en les séparant par des virgules. Les tags permettent de retrouver rapidement un sujet. Indiquez les mots clefs important pour votre sujet.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Membres
    • Bienvenue
    • Trombinoscope
    • Près de chez vous
    • Célébrations
  • Actu et Débats
    • France
    • International
    • Société
    • Politique
    • Environnement
    • Economie
    • Sciences
    • Religion et Culte
    • People
    • Insolites
    • Actualités - Divers
  • Quotidien
    • Quotidien
    • Emploi
    • Amour et Séduction
    • Sexualité
    • Education et Famille
    • Santé
    • Etudes
    • Droits
    • Beauté - Mode
    • Animaux
    • Adozone
    • Aide aux devoirs
    • Inclassables
  • Culture
    • Cinéma
    • Arts et Artistes
    • Photographie
    • Philosophie
    • Musiques
    • Littérature
    • Histoire
    • Mangas
    • Théâtre
    • Langue française
  • Loisirs
    • Cuisine
    • Télévision
    • Séries
    • Chasse & Pêche
    • Voyages
    • Animés et Mangas
    • Auto - Moto
    • Jardinage
    • Bricolage et Déco
    • Esotérisme & Paranormal
    • Autres Loisirs
  • Informatique
    • Tutoriels
    • Hardware
    • Windows
    • Linux & Unix
    • Apple
    • Mobiles
    • Internet
    • Informatique - Divers
  • Jeux Vidéo
    • Central Jeux Vidéo
    • Jeux Online
    • PC
    • Xbox
    • PS3 / PS4
    • PSP / PS Vita
    • Wii / Switch
    • DS / 3DS
    • Jeux Mobile
    • Rétrogaming
  • Sports
    • Central Sports
    • Football
    • Rugby
    • Tennis
    • Basket
    • Sports Auto Moto
    • Sports de combat
    • Hand - Volley
    • Sports Extrêmes
    • Sports - Divers
  • ForumFr
    • Annonces
    • Aide et Suggestions
    • Recrutement
  • Sujets de Test Club
  • Deuxième forum de Test Club

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Community Calendar
  • Évènements de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Humour
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Divers
  • Vidéos de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Jeux vidéo
  • Langue Française
  • Histoire
  • People
  • Divers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Twitter


Google+


Jabber


Skype


Website URL


Lieu


Intérêts

8 résultats trouvés

  1. Dans notre monde aseptisé, sécurisé, c’est sûr, il faut oser larguer les amarres et partir en solitaire à la découverte de territoires inconnus. Outre le courage de se priver de compagnie, d’affronter sans personne à ses côtés les péripéties du voyage, c’est surtout l’occasion de se confronter à soi : trouver de nouvelles ressources intérieures, élargir son champ de vision grâce à des rencontres, des expériences d’une qualité particulière. Une aventure qui a transformé nos trois témoins. Stéphanie, 25 ans, chef d'entreprise A passé un mois aux Etats-Unis « Je sortais d’une période où j’avais l’impression de subir le quotidien, je télétravaillais à mi-temps et restais à la maison les jours où mon fils n’était pas à la crèche, je faisais ce qui était attendu d’une jeune mère. J’ai ressenti le besoin de partir seule pour avoir du temps pour moi. Courir et me sentir en forme, découvrir, rencontrer des gens, avoir mes propres horaires, et affiner mes projets de start-up sans être entravée par les contraintes du quotidien. J’ai décidé de passer un mois aux États-Unis. Avant le départ, mes parents, beaux-parents et grands-parents ont été très compréhensifs. Mais j’ai été vivement attaquée, notamment via les réseaux sociaux, parce que je quittais tout, en négligeant ma famille et mon “devoir” de maman auprès de mon enfant de 2 ans. Ce type de réaction m’a d’abord fait de la peine, puis j’ai éprouvé de la colère, pour finir par me sentir combative. Les pères qui partent en voyage d’affaires, on comprend plus facilement et on les gratifie d’un “ça doit être dur de ne pas voir tes petits”. Alors que des mères, on attend qu’elles restent ! Source et suite de l'article
  2. Invité

    Problème de communication

    Bonjour. J'aimerai vous faire part de quelques difficulté que je rencontre dans la vie quotidienne. J'ai mis un peu de temps à m'en apercevoir, mais je pense que c'est une chose qui à jouer en ma défaveur dans la vie. Voilà généralement, le midi j'évite de manger avec toutes les filles de ma classe, à vrai dire je suis un solitaire. Cependant je viens de me rendre compte, que généralement, dans une conversation en groupe, j'ai du mal à participer. habituellement quand on est 2 ou 3 à discuter ensemble, les choses se passent bien. Mais à partir de 4 et + je commence à devenir muet. Souvent les gens parlent entre eux, et j'aimerai participer à la conversation en disant quelque chose qui soit en rapport avec se dont les gens parlent. Des foies limite je me force. Il m'arrive d'y arriver, et de placer 3 mots sur une conversation d'une heure. Donc la plupart du temps, je préfère me taire, tellement je ne sais pas quoi dire. Alors j'ai souvent l'impression, d'être spectateur de la discussion des autres. Un peu comme si je regardais la télé genre "ma famille d'abord" et je me marre. Mais honnètement, j'ai pas l'impression de rendre ma présence très utile.
  3. olya

    Vacances seule...?

    Salut ! Ayant rompu récemment avec mon copain, je ne partirai pas comme prévu avec lui la dernière semaine d'août. J'ai demandé à mes amis proches, mais ils ont déjà prévu des vacances où je ne peux pas les rejoindre. Je n'ai pas envie de partir avec mes parents. J'ai pensé à faire du bénévolat, mais je pense qu'une semaine c'est court. Avez-vous des idées de ce qu'on peut faire pendant une semaine, seule, fin août ? Merci d'avance !
  4. Cammas géant du Rhum Mardi 09 novembre - 19:46 Cammas premier au départ, premier à l'arrivée (AFP/Pen Duick). Enfin ! Après treize ans en multicoque, Franck Cammas a décroché mardi sa première grande victoire en solitaire, remportant la Route du Rhum après 9 jours 3 heures 15 minutes. Une victoire hautement symbolique pour le skipper de Groupama 3, d'abord parce qu'il a su relever avec panache le défi de disputer le Rhum sur un trimaran conçu pour dix hommes d'équipage, ensuite parce qu'il disputait à son bord sa dernière course... Chapeau ! Suite de l'article... Source: sports.fr
  5. Un nouveau droit acquis ! Ana Catarina Silvares Bezerra, une Brésilienne de 36 ans qui vit à Vila Velha, vient de gagner une procédure juridique qui durait depuis plus de deux ans. Sa victoire ? Cette experte comptable, mère de trois enfants, a obtenu des tribunaux brésiliens l'autorisation de se masturber pendant 15 minutes toutes les deux heures... au bureau. Vous imaginez cela en France ? Détails, enfin pas trop... Ana Catarina Silvares Bezerra a une maladie rare : l'orgasme compulsif, lié à un déséquilibre neurochimique, qui l'oblige à se masturber plusieurs fois par jour pour pouvoir se concentrer. Elle se serait rendue compte qu'elle avait un problème après s'être adonnée à son plaisir solitaire et personnel 47 fois dans une même journée. Du coup, elle a pris des médicaments pour tenter d'arrêter mais n'a pas pu descendre en dessous de 18 fois par jour. Conséquence, plutôt que de consulter un psy, elle a saisi les tribunaux qui viennent de lui donner gain de cause. Ana Catarina Silvares Bezerra est la seule femme au Brésil à souffrir de ce trouble et la première au monde à bénéficier d'un tel "droit acquis". Après le droit d'allaiter au bureau, maintenant celui de se masturber. On n'arrête pas le progrès social... Le Figaro
  6. Bonjour, j'ai eu du mal à trouver un forum où poster ce message, que je n'écris que pour avoir des avis, voire éventuellement des conseils, sans forcément vouloir être jugée pour ce que je suis...ou ce que je ne suis pas, d'ailleurs ! Les forums psy ne m'inspirant décidément pas, j'ai choisi un endroit plus généraliste pour présenter "ma" situation. J'ai 36 ans et j'ai un mode de vie qui peut sûrement étonner mais que je cultive depuis mon plus jeune âge, ayant compris dès le départ que dans la vie l'important c'était de vivre pour soi et pas forcément de suivre la norme sociale. Donc mes particularités : je n'ai pas d'amis, je n'ai jamais eu d'expériences sentimentales et/ou sexuelles, et si on creuse plus loin, je ne conduis pas, je ne voyage pas, je parle très peu, je n'ai pas besoin d'interactions sociales pour être heureuse, je ne veux pas d'enfants. Je suis quelqu'un de volontaire, je travaille depuis mes 22 ans et j'ai toujours cherché à n'être une charge pour personne, je me débrouille seule autant que possible et j'ai choisi d'arrêter mes études tôt car ça ne me menait nulle part et je détestais avoir l'impression de gaspiller l'argent de mes parents. Je ne veux pas débattre de mes particularités ici car elles sont totalement, complètement et définitivement assumées. Je ne m'imagine pas vivre autrement, et l'âge adulte m'a permis de m'affirmer telle que je suis, avec mes différences, et d'être capable de contrer les tentatives d'autrui pour me faire sortir de ce qu'ils appellent ma "bulle". J'écris ici parce que je pensais avoir été très très claire dans mon choix de vie avec mes parents. Depuis toute petite, je dis que je ne veux ni mari, ni enfants, et je vis seule dans mon coin sans chercher la compagnie, et ce malgré de très nombreuses tentatives parentales. Je pensais, sûrement avec naïveté, qu'en vieillissant je n'aurais plus à me justifier, ni à entendre certaines réflexions. Or je réalise que plus je vieillis et plus ma mère est "agressive" par rapport à ma façon de vivre. Au moindre petit éclat de voix, elle ressort les phrases en rapport avec ma situation... "Tu n'as pas à donner ton avis, occupe-toi de trouver un homme" étant la réplique la plus courante. A croire que je ne peux pas être considérée comme adulte vu que je n'ai jamais eu personne dans ma vie !! Et ce alors que je vis seule depuis mes 24 ans, que je suis totalement indépendante financièrement et que sur de nombreux points je suis nettement plus adulte que ma mère... Pour être franche, nos relations ont toujours été conflictuelles, notamment parce que j'ai toujours été trop froide pour elle et qu'elle a pris mon refus d'être câlinée ou consolée pour un rejet -ce qui n'a jamais été le cas, je n'aime pas ça, c'est tout...-... elle vit aussi beaucoup plus mal que moi la "stigmatisation" qui est parfois la mienne, car, oui, en effet, les voisins, les médecins, les coiffeurs...se demandent probablement pourquoi ils ne m'ont jamais vue avec personne. Et si on lui demande (les gens pourraient-ils juste s'occuper de leurs fesses ??) elle brode en racontant que j'ai "peur des hommes" (!!!) au lieu de juste leur dire que ça ne les regarde pas ! Régulièrement aussi viennent les petits pics sur les petits-enfants qu'elle n'aura jamais vu que je suis fille unique. Et j'ajoute aussi qu'elle est manifestement jalouse de la relation que j'ai avec mon père, qui a le même caractère que moi en moins sauvage et surtout qui n'a jamais, jamais jugé mon choix de vie (alors oui, en effet, je m'entends mieux avec lui qu'avec elle, surprenant non !?). Je précise aussi que pendant une période j'ai tenté de me forcer à aller vers autrui, vu que c'était un conseil/reproche récurrent, et que ça a été un gros flop car je n'y ai trouvé aucun intérêt. J'ai eu quelques "touches" avec des hommes intéressés par ma personnalité mais je n'ai jamais jugé bon de donner suite car franchement je me sentais "fausse", pas honnête, et ça ne me plaisait pas. Par contre j'ai eu le gros, gros tort d'en parler à ma mère (histoire sûrement de lui montrer que je n'étais pas si anormale que ça) et régulièrement elle me reparle de ces deux hommes, me demandant si j'ai des nouvelles et se rappelant même de leurs prénoms, que personnellement j'ai occulté depuis longtemps ! Dès que je mentionner un prénom masculin devant elle, j'ai droit à "il est marié ? il vit où ? il est comment ?" et c'est juste, disons-le, USANT ! Et cerise sur le gâteau, j'ai décidé un jour de 2014 que j'en avais marre de mon surpoids et je me suis sérieusement prise en main. J'ai perdu 22 kilos, je suis passée du 44 au 38 et je suis très contente de moi mais parfois j'ai l'impression que ma perte de poids a accentué le problème. Ma mère semble penser que vu que je suis maintenant mince, je vais miraculeusement changer de mode de vie. Or ça n'a rien à voir, je l'ai fait pour me plaire (j'aime l'idée de toute-puissance que ça me donne...) à moi mais aucunement pour plaire aux autres. Je ne suis pas devenue plus féminine pour autant, je ne me maquille toujours pas et je ne cherche toujours pas à être la plus jolie, la mieux coiffée, la plus à la mode, j'en passe ! Je m'aimais en surpoids (je n'ai jamais eu de complexes, même si j'avoue que j'étais frustrée de ne pas pouvoir m'habiller comme je l'aurais voulu quand j'étais trop ronde) et je m'aime maintenant... mais je n'ai jamais cherché l'approbation dans les regards extérieurs. Je me demandais donc s'il y avait moyen de désamorcer la situation car j'ai le sentiment que les tensions vont aller en s'accentuant avec les années. Ma mère sait que je suis heureuse et m'en fait même parfois le reproche (véridique) car elle ne comprend pas comment c'est possible. Elle serait sûrement moins agressive si j'étais désespérée par ma solitude, mais je ne vais pas faire semblant de souffrir pour avoir la paix, quand même...
  7. On ( nous sur le forum ) débat souvent de ce qu'est faire de la philosophie, ou qui peut se clamer d'être un philosophe, et quels sont les critères, mais à ma connaissance, on ne se demande rarement ou jamais, une fois les deux premières questions mises de coté ou résolues, quel devrait être le comportement du philosophe d'un point de vue moral, lui qui est à même de porter un regard critique sur le monde, ne doit-on pas se demander comment sa pratique de la philosophie peut nuancer, influer, assoir ou discréditer ses espoirs, ses thèses, ses révélations écrites ou orales ? Par exemples, gagner de l'argent ou d'obtenir une certaine notoriété par l'intermédiaire de ses livres ou de ses diplômes, ne contreviennent-ils pas à la noblesse même de l'art philosophique ? Est-ce là le but du philosophe, d'avoir des rentrées pécuniaires ou d'avoir la célébrité, ou au contraire de se départir autant que possible de toute étiquette, de tout préjugé, de toute servitude, de toute dépendance, de toute gloire personnelle revendiquée/ostensible !? Comment peut-on être le plus objectif, le plus sincère, le moins reprochable sur ses dires, si l'on est partie prenante du système que l'on critique en tout ou partie ? Le philosophe en son âme et conscience, ne doit-il pas rester à l'écart/distance du monde commun, pour garder justement sa vision perçante, son indépendance, son impartialité, ce qui le conduit à une vie d'anonyme, de gagne-petit inexorablement ? Peut-on être à la fois philosophe et activiste/partisan politique, sans se perdre soi-même, de jouer à un jeu de dupes ? Et puis, notre philosophe pour être cohérent, n'a t-il pas pour tâche première de s'efforcer d'appliquer en premier lieu, toutes ses belles idées à lui-même, dans sa vie quotidienne, de mettre en pratique pour lui ce qu'il pense du monde et des ses semblables, à son échelle, d'éviter l'hypermétropie par tout moyen !? Ne doit-il pas avoir clairement une éthique irréprochable pour que sa philosophie ait une valeur morale ?
×