Aller au contenu

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'grossesse'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Merci de saisir les tags en les séparant par des virgules. Les tags permettent de retrouver rapidement un sujet. Indiquez les mots clefs important pour votre sujet.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Membres
    • Bienvenue
    • Trombinoscope
    • Près de chez vous
    • Célébrations
  • Actu et Débats
    • France
    • International
    • Société
    • Politique
    • Environnement
    • Economie
    • Sciences
    • Religion et Culte
    • People
    • Insolites
    • Actualités - Divers
  • Quotidien
    • Quotidien
    • Emploi
    • Amour et Séduction
    • Sexualité
    • Education et Famille
    • Santé
    • Etudes
    • Droits
    • Beauté - Mode
    • Animaux
    • Adozone
    • Aide aux devoirs
    • Inclassables
  • Culture
    • Cinéma
    • Arts et Artistes
    • Photographie
    • Philosophie
    • Musiques
    • Littérature
    • Histoire
    • Mangas
    • Théâtre
    • Langue française
  • Loisirs
    • Cuisine
    • Télévision
    • Séries
    • Chasse & Pêche
    • Voyages
    • Animés et Mangas
    • Auto - Moto
    • Jardinage
    • Bricolage et Déco
    • Esotérisme & Paranormal
    • Autres Loisirs
  • Informatique
    • Tutoriels
    • Hardware
    • Windows
    • Linux & Unix
    • Apple
    • Mobiles
    • Internet
    • Informatique - Divers
  • Jeux Vidéo
    • Central Jeux Vidéo
    • Jeux Online
    • PC
    • Xbox
    • PS3 / PS4
    • PSP / PS Vita
    • Wii / Switch
    • DS / 3DS
    • Jeux Mobile
    • Rétrogaming
  • Sports
    • Central Sports
    • Football
    • Rugby
    • Tennis
    • Basket
    • Sports Auto Moto
    • Sports de combat
    • Hand - Volley
    • Sports Extrêmes
    • Sports - Divers
  • ForumFr
    • Annonces
    • Aide et Suggestions
    • Recrutement
  • Sujets de Test Club
  • Deuxième forum de Test Club

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Community Calendar
  • Évènements de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Humour
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Divers
  • Vidéos de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Jeux vidéo
  • Langue Française
  • Histoire
  • People
  • Divers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Twitter


Google+


Jabber


Skype


Website URL


Lieu


Intérêts

10 résultats trouvés

  1. Près d’un an et demi après son mariage avec Raphaël Lancrey-Javal, Laura Smet s’apprête à vivre un nouveau bonheur avec son époux. Comme vous le révèle Voici cette semaine, la comédienne est enceinte de son premier enfant. Depuis 2013, Laura Smet file le parfait amour avec Raphaël Lancrey-Javal. Un homme qui l’a transformée, comme elle le confiait en 2018 à Paris Match : « J’ai trouvé l’apaisement à 30 ans. Peut-être parce que j’ai rencontré la bonne personne. Je suis devenue quelqu’un de serein. » Source et suite de l'article
  2. Vous pensez être enceinte ou redoutez de l'être? Samedi 12 Décembre - 21:39 [/Justifier] [Justifier] Fiche récapitulative et contributive sur la conception et la contraception Sommaire: 1/ Rappel sur le cycle féminin 2/ Symptômes de la grossesse 3/ Rappel sur la contraception 4/à savoir... Contributions des forumeurs Vous vous interrogez sur une anomalie de votre cycle ? Vous espérez ou redoutez d'être enceinte ? Voici quelques éléments d'informations pour y voir clair, enrichis pas les conseils des forumeurs/forumeuses. Mais ce n'est pas sur un forum qui réunit des gens ordinaires comme vous que vous pourrez obtenir toutes les réponses :blush: : voyez plutôt un médecin généraliste, un gynécologue, une infirmière scolaire ou un centre de planning familial. Détails et adresses de ces derniers sur www.planning-familial.org Vous trouvez également dans cette fiche quelques informations sur la contraception, mais l'idéal est de consulter un site officiel (donc contrôlé) comme www.contraceptions.org ou d'interroger un des professionnels cité plus haut. Si vous redoutez une grossesse, sachez qu'il suffit d'une seule relation sexuelle ¿ même très brève ¿ pour qu'elle survienne, donc la contraception est importante et la responsabilité doit être partagée par les deux (ou plus) partenaires. Le recours à l'avortement est à envisager en dernier recours et non comme un contraceptif, car c'est un acte douloureux psychologiquement. Rappel sur le cycle féminin Le cycle menstruel commence à la puberté et se termine à la ménopause quand il n'y a plus de follicules. On dit qu'il dure 28 jours, mais en réalité la durée est variable d'une femme à l'autre, jusqu'à plus de 31 jours parfois. C'est pourquoi le moment où la femme est fécondable varie lui aussi. Les phénomènes physiologiques du cycle amenant une possible fécondation sont contrôlés par des hormones. C'est pourquoi celles contenues dans les contraceptifs hormonaux empêchent le bon déroulement de chaque processus. Par ailleurs, les règles qui arrivent sous pilule contraceptive n'ont rien à voir avec les règles du cycle : il s'agit d'une hémorragie de privation, parce qu'il y a chute brutale du taux hormonal. Pour simplifier, les ovaires contiennent des follicules. Seul l'un d'eux (follicule de Graaf) parviendra à maturation, jusqu'à produire un ovocyte, les autres dégénèreront. La période d'ovulation, où la femme est fertile, est celle de la fin de la maturation de ce follicule, après quoi, son apparence se modifie, il se transforme en corps jaune (le nom vient d'un pigment légèrement jaune, la lutéine, qui colore le corps jaune ; à cause de la lutéine, la phase de transformation de l'ovocyte à ce moment est appelée cycle lutéal). Les cellules folliculaires sécrètent des hormones pour continuer le processus. L'ovule ainsi libéré glisse dans les trompes où peut se produire la rencontre avec un spermatozoïde. L'ovule fécondé est appelé ¿uf ou zygote. Les règles (menstruation) proviennent de la détérioration de la dentelle utérine ou endomètre, qui tapisse l'utérus pour constituer une sorte de nid pour l'¿uf et le futur embryon. C'est un peu comme si à chaque cycle il se détériorait seul pour laisser place à un endomètre tout neuf. Les cellules du col de l'utérus sécrètent une glaire, qui permet aux spermatozoïdes de progresser jusqu'à l'ovule. Elle est bien sûr peu abondante en début de cycle et abondante au moment de la phase ovulatoire. Celle-ci dure environ 24 heures, mais comme les spermatozoïdes vivent un certain temps, la période de fécondité est plutôt de 3-4 jours autour de l'ovulation. On parle de pic ovulatoire car elle se manifeste par l'augmentation de la température (montée sur une courbe de température). Ceci est très très simplifié, pour se remémorer les grands principes du cycle féminin. Il faut surtout retenir que le processus complet est soumis aux taux des différentes hormones et varie d'une femme à l'autre. Le cycle est régulier si les taux sont réguliers, si ce n'est pas le cas, la pilule est un moyen de régulation et si vous souhaitez un enfant, vous devrez voir avec un gynécologue comment remettre les choses dans l'ordre. Il faut repérer le début de cycle avant le déclenchement des règles, la durée du cycle avec l'arrivée des suivantes et pour déterminer la phase ovulatoire, observer quelques signes somatiques (température, aspect de la glaire cervicale¿) ou utiliser un test d'ovulation vendu en pharmacie. C'est la connaissance de son cycle qui permet la contraception, puis si vous voulez un enfant, la conception. Symptômes de la grossesse Une femme enceinte peut (mais ce n'est pas systématique !) avoir les seins qui gonflent, avec les tétons qui durcissent et sont légèrement douloureux, ressentir des nausées, une grande fatigue. Mais ces symptômes peuvent être des indicateurs trompeurs, car ils sont liés à votre état de santé et/ou aux hormones, celles-ci peuvent avoir un taux inhabituel pour plein de raisons. Ressentir ces symptômes n'est donc absolument pas significatif d'une grossesse, seul un test sanguin (prescrit par le médecin) pourra valider celle-ci. De la même façon, l'absence de règles, ou aménorrhée, n'est pas un signe de grossesse, mais avant tout de dérèglement hormonal. Le test de grossesse urinaire vendu en pharmacie (entre 11 et 15 euros non remboursés) est utilisable environ 3 jours après le retour présumé des règles, à tout moment de la journée (à condition de ne pas boire trop d'eau), mais la première urine du matin est plus concentrée. La plupart des tests sont fiables à 99%. S'il est positif, vous devrez tout de même effectuer un test sanguin pour le vérifier. S'il est négatif, il est possible, même si c'est peu probable, que vous soyez quand même enceinte. Il est inutile de refaire un autre test le même jour ; attendez quelques jours. Le test peut être négatif bien que vous soyez enceinte si vous avez une infection urinaire, si vous faites une grossesse extra-utérine, si vous avez bu trop d'eau. Le test peut être positif bien que vous ne soyiez pas enceinte si vous avez recueilli votre urine dans un bocal nettoyé avec un détergent et plongé le test dedans (mieux vaut passer le bâtonnet directement sous le jet d'urine), si du sang se trouve dans l'urine ou avec un traitement neuroleptique. Seul le test sanguin est fiable à 100%. Il faut une prescription médicale. En tout cas, inutile de stresser à l'idée d'une grossesse après un rapport sans un retard de règles, à moins d'avoir des cycles extrêmement irréguliers. Le meilleur moyen d'éviter ce stress c'est d'utiliser une contraception. :) Rappel sur la contraception Il n'existe pas de contraception préférable à une autre car chaque méthode ne convient pas forcément à toutes les femmes. Il est important de changer de contraception si celle qui a été choisie (c'est vous qui choisissez) ne vous convient pas. Si vos relations sexuelles ne sont pas avec un partenaire stable (plusieurs mois de rapports et un test VIH), il convient de cumuler les moyens de contraception avec un préservatif, seule méthode de prévention des infections sexuellement transmissibles (Sida, hépatite B ou C, herpès génital, papillomavirus, syphillis, chlamydiae, etc). La contraception physique ¿ Préservatif féminin : d'une apparence assez proche du préservatif masculin, il se place dans le vagin avant un rapport de la même façon qu'un tampon hygiénique. Il est compatible avec n'importe quel lubrifiant, ne contient pas de latex (pas de risque d'allergie). é usage unique, il peut se placer plusieurs heures avant le rapport, ce qui est très pratique. Il constitue une bonne alternative au préservatif masculin, en tant que contraceptif mais aussi en tant que prévention des infections sexuellement transmissibles (IST). Si votre partenaire refuse de mettre un préservatif, vous avez le droit de choisir de mettre un préservatif féminin, et si ça ne lui convient pas non plus, mieux vaut une abstinence ponctuelle, un effort de volonté, que d'attraper une IST ou de tomber enceinte. ¿ Dispositif intra-utérin (D.I.U.) ou stérilet : placé au fond de l'utérus par un gynécologue, il se garde plusieurs années. Le cuivre empêche la rencontre des spermatozoïdes et de l'ovule. De petits fils dépassent pour permettre son retrait. Mais seul un médecin est apte à le placer ou le retirer. Il agit pendant 3 à 10 ans et nécessite un contrôle régulier (tous les ans). Il ne convient pas à toutes les femmes, mais est devenu accessible à beaucoup de femmes n'ayant jamais eu d'enfant. ¿ Diaphragme et cape cervicale : le diaphragme recouvre le col de l'utérus avant un rapport sexuel ; la cape cervicale est une cupule en silicone placée au fond du vagin pour recouvrir le col de l'utérus afin d'empêcher le sperme d'entrer. Ils sont tous deux à usage unique. Il est conseillé d'utiliser en même temps un spermicide. Il faut apprendre avec un médecin à placer l'objet. C'est lui qui évalue la taille nécessaire. Ils sont vendus en pharmacie ou au planning familial. L'inconvénient c'est que le placement est délicat et que l'efficacité est faible si la cupule est mal placée. Par contre diaphragme et cape n'ont pas d'effets secondaires, sont peu coûteux et peuvent être placés bien avant le rapport. Contraception chimique Les spermicides placés dans le vagin détruisent ou immobilisent les spermatozoïdes (vendus en pharmacie). Ils sont particulièrement conseillés pour une contraception pendant l'allaitement, en cas d'oubli de pilule ou en renforcement du préservatif. Contraception naturelle L'observation de son cycle et des glaires cervicales permet de savoir à quel moment du mois on ovule et donc d'éviter les rapports ou de se protéger ponctuellement durant les jours avoisinant cette date. Mieux vaut se protéger les premiers cycles au moins par un préservatif et du spermicide, le temps de repérer ces moments et d'apprendre à évaluer la glaire. En tout cas, ces méthodes n'ont aucun des désagréments causés par les hormones. ¿ La méthode Ogino est la plus répandue et pourtant la moins fiable : elle se base sur le calcul de la période fertile ; l'inconvénient c'est que le déclenchement de l'ovulation peut légèrement varier. ¿ La méthode des températures : la température corporelle reste constante pendant tout le cycle, sauf en période d'ovulation où elle augmente de quelques dixièmes de degrés. On reporte la température rectale prise le matin sur une grille et on prend en compte la montée de la courbe pour éviter les rapports. Une hausse ponctuelle de la température (fièvre) peut fausser le calcul. C'est pour cela qu'il est préférable de se fier à l'observation de plusieurs cycles pour avoir de bons repères. ¿ La méthode Billings : elle repose sur l'observation de la glaire cervicale et elle est plus fiable. Les sécrétions vaginales changent en effet de consistance au moment de la période fertile : elles sont de plus en plus abondantes à l'approche de l'ovulation, avec une consistance ressemblant au blanc d'¿uf (non cuit bien sûr). L'abstinence commence au début de cette modification et jusqu'à 3 jours après. Il faut absolument se faire enseigner les moyens de repérage, c'est trop délicat de ne se fier qu'à sa propre appréciation sans indications précises préalables. Contraception hormonale Elle diffuse des hormones (¿strogènes et/ou progestérone) qui bloquent l'ovulation ou réduisent la production de glaire cervicale, empêchant ainsi la progression des spermatozoïdes ou inhibant la muqueuse utérine pour que l'¿uf ne puisse pas s'accrocher. Elle n'est disponible qu'en pharmacie, sur prescription médicale. Elle peut être fournie gratuitement aux mineures en centre de planning familial. Elle est contrindiquée aux femmes souffrant de problèmes hépatiques, de diabète non traité, d'hypercholestérol, d'hypertension, de phlébite, d'embolie pulmonaire. Elle est fortement déconseillée aux fumeuses car elle accroît alors fortement les risques de maladies cardio-vasculaires. ¿ Pilule contraceptive : cachets à prendre tous les jours pendant le cycle ou pendant 21 jours avec une interruption de sept jours avant une nouvelle plaquette, selon le type de pilule. Il faut être rigoureuse dans la prise de la pilule sans quoi la protection n'existe plus. Avec un retard de moins de 12 heures, il est possible d'en prendre deux en même temps pour rattraper, mais au-delà, mieux vaut une autre protection ou l'abstinence jusqu'à la prochaine plaquette. Le dosage diffère d'un type de pilule à l'autre, et comme il s'agit d'hormones il y a des effets secondaires, qui changent d'une femme à l'autre. Si les effets sont trop pénibles, vous devez songer à essayer une autre pilule : adressez-vous à votre médecin ou au planning familial. Certaines pilules sont particulièrement recommandées s'il faut corriger un dérèglement hormonal, réduire l'acné et/ou une pilosité excessive. Attention, toutes les pilules ne sont pas remboursées par la sécurité sociale, mais on peut réduire le coût en optant pour une version générique. En cas de vomissements dans les heures qui suivent l'absorption, l'effet contraceptif est fortement réduit et il est préférable d'envisager un autre moyen. ¿ Patch hormonal : c'est un timbre qui se colle sur la peau (des fesses, du bas ventre, de la face extérieure du bras ou sur le haut du torse, mais pas sur les seins) le premier jour des règles et qu'on renouvelle toutes les semaines sauf les 7 derniers jours. Il n'est pas remboursé par la sécurité sociale, mais l'application hebdomadaire réduit un peu les risques d'oubli. Il a une efficacité comparable à celle de la pilule, mais avec moins d'effet secondaire et sans perte d'effet en cas de vomissement. Le patch résiste à l'eau et à la transpiration : s'il est collé à un endroit sec, sans poils et sans trop de frottements de vêtements, il a peu de chances de se décoller. ¿ Anneau vaginal : il se place à l'intérieur du vagin le premier jour des règles et agit pendant 3 semaines avec une interruption de 7 jours en fin de cycle où il est remplacé. Les effets secondaires sont semblables à ceux de la pilule, mais les règles sont souvent moins longues, abondantes et douloureuses. ¿ Implant : petit bâtonnet souple introduit sous la peau du bras par un gynécologue sous anesthésie locale. Il fait effet pendant 3 ans, mais peut être retiré avant. Il ne diffuse qu'un seul progestatif, généralement bien toléré par toutes les femmes, sans risque d'oubli. Il ne supprime pas les effets indésirables des hormones. Certaines femmes voient leurs règles fortement diminuer voire disparaître, d'autres l'inverse. ¿ Système intra-utérin hormonal (S.I.U.) : il est placé pour 5 ans comme un stérilet, mais il a un petit réservoir rempli d'hormones diffusées pendant cette période. Stérilisation Une ligature des trompes peut empêcher le passage des ovules dans les trompes et donc une éventuelle conception, mais c'est une méthode irréversible. La contraception masculine La contraception n'est pas nécessairement une affaire de femme. L'homme peut utiliser un préservatif masculin lors du rapport, que ce soit lui qui le pose ou vous, sans que vous soyez sous contraceptif. Avant une toute première utilisation, il est préférable de s'entrainer, sur un légume allongé, une petite bouteille ou autre, sans éprouver de honte, afin d'être à l'aise avec le placement au moment opportun. Cela vaut toujours mieux qu'un préservatif crevé et ses conséquences. Au passage, un préservatif c'est solide et le sperme n'est pas Musclor :) : si la capote se déchire c'est qu'elle n'est pas bien mise. Il vaut mieux s'entraîner aussi à le retirer convenablement. La pilule masculine est très peu utilisée, notamment parce qu'il faut attendre quelques mois pour qu'elle stoppe effectivement la spermatogenèse. Une pilule plus efficace est à l'étude. L'homme peut recourir à la stérilisation (vasectomie), à savoir la section des canaux empruntés par les spermatozoïdes, mais l'opération est irréversible. Certaines banques de sperme acceptent de conserver du sperme au préalable. La contraception d'urgence Elle s'utilise de manière ponctuelle après un rapport sexuel non protégé à n'importe quel moment du cycle. ¿ Pilule à prendre dans les 12 heures (pilule du lendemain) au plus tard dans les 72h/3 jours (Norlévo, efficace à 80%) ou dans les 120 h/5 jours (pilule du surlendemain, ellaOne, efficace à 98,5%) suivant le rapport. La Norlévo est obtenue en pharmacie sans prescription médicale, gratuite pour les mineures. Elle peut être délivrée par les infirmières scolaires ou les centres de planning familial. Elle est remboursable à 65% par la sécurité sociale sur prescription médicale. L'ellaOne est uniquement délivrée sur prescription médicale. En cas de vomissement, il faut renouveler la prise. ¿ DIU au cuivre, stérilet à faire poser au plus tard 5 jours après la date présumée de l'ovulation. Il est efficace à 99,99%. à savoir : les infirmières scolaires peuvent délivrer la contraception d'urgence, dite pilule du lendemain, mais aussi accompagner les jeunes filles au planning familial pour la délivrance d'un contraceptif (sans autorisation parentale) : il vaut mieux s'adresser à elles avant un rapport sexuel que tenter la chance. Elles sont autant tenues au secret professionnel qu'un médecin et ne diront rien aux parents. Quand on parle d'abstinence il s'agit bien d'absence de pénétration, mais aussi de contact entre les parties génitales. Il ne faut pas croire qu'un coït interrompu est une garantie (en plus ce n'est pas des plus agréables pour les deux partenaires), car le pénis sécrète un liquide qui peut contenir un peu de spermatozoïdes. Idem pour les frottements du pénis sur la vulve. On ne meurt pas de l'abstinence. Pour vaincre la frustration, il y a des caresses, de la tendresse, des massages, bien d'autres moyens de calmer un peu ses ardeurs sans risque de grossesse. :) Pour ne pas oublier la pilule, il faut trouver des moyens mnémotechniques. Par exemple, la plupart des téléphones portables ont des réveils ou alarmes que vous pouvez régler pour sonner tous les jours à la même heure. _______________________ Vous pouvez signaler des erreurs et donner des conseils, cela sera corrigé ou intégré à la partie "contributions des forumeurs". Contributions des forumeurs : Lili_greycat: Mesdemoiselles, si votre homme vous aime, il ne vous aimera pas moins quand vous lui refusez un rapport sexuel. En l'absence de contraceptif, il faut qu'au moins l'un des deux ait une attitude responsable et pense aux conséquences. Si c'est un jeu, ben n'oubliez pas que vous pratiquez un sport avec un équipement, là c'est pareil. Feuille: La contraception ne protège pas contre les MST (maladies sexuellement transmissibles), sauf le préservatif.
  3. Le 10 octobre, l'un des lobbies du vin, Vin & Société, a lancé une campagne d'information à destination des femmes enceintes baptisée "Un bon vin peut bien attendre neuf mois". Elle suscite depuis la colère des acteurs de la santé publique. Joint par LCI, l'addictologue Jean-Pierre Couteron nous expose les raisons de son mécontentement. La structure, elle, se justifie. Lorsqu'un lobby du vin se lance dans la prévention, cela fait couler beaucoup d'encre. Le 10 octobre, Vin & Société, une structure qui représente 500.000 acteurs de la vigne et du vin, a pris l'initiative de lancer une campagne d'information à destination des femmes enceintes. Au travers d'un dessin de verre de vin s'apparentant à un ventre rond et du slogan "Un bon vin peut bien attendre 9 mois", elle prône le "0 alcool" pendant la grossesse. Ce support de communication doit être publié début novembre dans plusieurs magazines ciblant les parents. Source et suite de l'article
  4. Bonjour, Connaissez-vous des prénoms de filles originaux? J'avais quelques idées pour ma fille: Abbygaël Athénaïs Bella Charlie Edith Elena Esmée Izayah Juliette June Lily-Rose Maï-Lee Meredith Yelena
  5. Bonjour, Je suis enceinte d'un peu plus de 5 mois, ma gynéco m'a conseillée de faire le vaccin contre la grippe. Je me suis renseignée, apparemment ça me protège contre la maladie, car avec la grossesse on est plus en risque de la contracter, et elle protège aussi bébé pendant ses 6 premiers mois. J'ai été chercher le vaccin à la pharmacie, mais au moment de prendre le rendez vous pour l'administration, je me suis posée une question, n'y a t il pas un risque que le vaccin me rende malade? Dans ma famille, personne n'a du faire ce vaccin pendant leur grossesse et plusieurs m'ont parlé de vaccin qui les a rendu malade. Du coup je suis partagée, pas tant pour moi, même si la gynéco m'a dit qu'elle voyait encore des décès de femmes enceintes à cause de la grippe, mais surtout pour mon bébé, qui lui sera protégé après la naissance. Est ce que l'une d'entre vous à eu des effets secondaires? Que me conseillez vous? Merci de vos réponses
  6. Déni de grossesse: Quand le corps et l'esprit rendent la maternité invisible Une vie qui grandit en soi. Discrète et invisible. Un corps qui ne change pas, un ventre qui reste plat, et un esprit persuadé que ce qui est pourtant la réalité ne peut pas être possible. Chaque jour en France, un bébé naît toutes les six heures d’un déni de grossesse. Un phénomène mystérieux que la science ne parvient toujours pas vraiment à expliquer et qui touche 3.000 femmes chaque année. Un sujet encore tabou aujourd’hui, lié à l’intimité du corps féminin, qu’aborde avec pudeur le documentaire Déni de grossesse : à mon corps défendant*, diffusé ce mardi sur France 5. Sa grossesse, Lise l’a découverte le jour de son accouchement. « Toutes les 11 minutes, il y a un truc qui me fait mal au ventre, je dois avoir quelque chose, une maladie », pense alors la jeune femme, qui se raconte à l’écran. Arrivée aux urgences, on lui « diagnostique » la naissance imminente d’un bébé, le sien, celui-là même qu’elle ignorait avoir porté dans son ventre durant les neuf mois qui venaient de s’écouler. Une annonce qui laisse alors la jeune femme en état de sidération. « Je n’ai pas fait un déni de grossesse : je n’ai pas eu de grossesse », estime-t-elle. (...) Source et suite de l'article
  7. Bonjour à tous, Je me demandais quel prise de poids est normal pendant une grossesse ? Peut on d'ailleurs parler de norme car les stats à ce sujet varient beaucoup je trouve... Perso j'en suis à 4mois 1/2 et +5kg au compteur. Ça ne me paraît pas dramatique mais ma gyneco me prend le chou avec alors je me questionne. Pour info le poids de départ est de 70 kg pour 1m72. A votre avis ?
  8. Bonjour/ bonsoir à tous, je vous expose mon problème.. Je prends la pilule et il n'y a pas longtemps j'ai terminé ma plaquette. Donc, étant en période de règles, je me retrouve pendant une semaine sans pilule. En général, il me faut deux, trois jours avant que mes règles arrivent (elles ne durent jamais longtemps). Là, elle ne sont pas encore venues, c'est normal. Mais ce dont je m'inquiète c'est qu'aujourd'hui j'ai eu un rapport sexuel avec mon copain sans préservatif, parce que j'ai entendu dire que pendant cette période on peut quand même faire l'amour sans pilule, et sans préservatif. Est-ce vrai ?Est-ce que je me trompe ?ai-je été naïve ?Je suis inquiète et je m'y prends en retard pour réfléchir. Merci de m'aider. S.
  9. Grossesse et cannabis : risques de cancers de l’enfance ? Vendredi 26 Août - 03:21 Dans les pays nord-américains et en Australie, entre 3% et 16% des femmes fumeraient du cannabis en cours de grossesse. Et en France ? D’après une étude réalisée au CHU de Nantes, elles seraient 3% dans ce cas. Quant aux risques pour le fœtus et l’enfant à naître, ils sont également très méconnus. Tour d’horizon… Les rédacteurs de la Revue Prescrire se sont penchés sur la question. Ils précisent d’emblée que « les conséquences d’une exposition in utero au cannabis pour l’enfant à naître, sont difficiles à évaluer à cause du caractère illicite de cette consommation ». Mais aussi et surtout de « l’association fréquente (du cannabis) à d’autres substances potentiellement foetotoxiques » comme le tabac, l’alcool ou d’autres psychotropes. D’une manière générale, il ne semble « pas exister de risque malformatif propre au cannabis seul », expliquent-ils. Pas plus que d’une augmentation – à ce stade - du risque de mort subite chez les nourrissons exposés in utero au cannabis. De nombreux syndromes de sevrage ont en revanche été observés, chez des nouveau-nés dont la mère avait fumé du cannabis en cours de grossesse. Encore plus inquiétant, deux travaux récents laissent planer des doutes sur le risque de voir apparaître des cancers (neuroblastome, leucémie aiguë…) durant l’enfance. Voilà donc d’excellentes raisons pour « recommander aux femmes d’arrêter ou au moins de réduire leur consommation en cas de grossesse », concluent les auteurs de cet article. « A condition bien sûr de ne pas passer à d’autres substances tératogènes ou foetotoxiques »… Suite de l'article... Source: Destination Santé
  10. liloo-83

    RSA chez ma mère

    Bonjour, Voilà je vit chez ma mère, je suis tombée enceinte et je vais faire une demande de RSA. Ma mère touche encore des allocation pour moi étant donnée que j'ai 19 ans, je ne sais pas combien elle a. Moi j'aurais environ 500€ de RSA. A t'elle autant en alloc pensez vous ? Bien sur je l'aiderais, mais elle n'est toujours pas au courant de ma grossesse. Et j'aurais déménager avec Chéri avant la naissance. Merci de votre aide. Liloo-83.
×