Aller au contenu

armes biologiques

Noter ce sujet


shyiro

Messages recommandés

Membre, Posté(e)
shyiro Membre 15 556 messages
Maitre des forums‚
Posté(e)

La Russie dénonce à l’ONU, preuves à l’appui, les armes biologiques 

(...)

Le ministère russe de la Défense a mis la main sur des documents confirmant que l’Ukraine a développé un réseau d’au moins 30 laboratoires biologiques qui hébergent des expériences biologiques extrêmement dangereuses, visant à améliorer les propriétés pathogènes de la peste, de l’anthrax, de la tularémie, du choléra et d’autres maladies mortelles à l’aide de la biologie de synthèse. Ce travail est financé et directement supervisé par la Defense Threat Reduction Agency (DTRA) des États-Unis, entre autres dans l’intérêt du Centre national du renseignement médical du Pentagone. Le rôle clé dans ces programmes a été joué par un laboratoire central de référence BSL-3 à l’Institut de recherche scientifique anti-peste Mechnikov à Odessa, en Ukraine. Des centres de recherche dans d’autres villes ont également joué un rôle – Kiev, Lvov, Kharkov, Dnipro, Kherson, Ternopol, Uzhgorod, Vinnytsia. Les résultats de la recherche ont été envoyés aux centres biologiques militaires des États-Unis, notamment au U.S. Army Medical Research Institute of Infections Diseases, au Walter Reed Army Institute of Research, au US Naval Medical Research et aux laboratoires de guerre biologique de l’armée américaine à Fort Detrick qui étaient autrefois les centres clés du programme d’armes biologiques américain.

Tous les documents sont disponibles sur le site Web du ministère russe de la Défense et sont présentés lors de briefings quotidiens. Permettez-moi de citer les exemples les plus éloquents.

L’armée russe a appris les détails du projet UP-4 qui a été mis en œuvre dans les laboratoires de Kiev, Kharkov et Odessa. Il a étudié les possibilités de propagation d’infections particulièrement dangereuses par les oiseaux migrateurs, notamment la grippe H5N1 hautement pathogène (mortelle pour l’homme dans 50 % des cas) et la maladie de Newcastle. Dans le cadre d’un autre projet, les chauves-souris ont été considérées comme porteuses d’agents potentiels d’AP. Parmi les priorités identifiées figurent l’étude des pathogènes bactériens et viraux pouvant être transmis des chauves-souris à l’homme : pathogènes de la peste, de la leptospirose, de la brucellose, ainsi que des coronavirus et des filovirus. Les documents de projet indiquent clairement que les États-Unis ont activement financé des bioprojets en Ukraine.

En outre, des expériences ont été menées pour étudier la propagation de maladies infectieuses dangereuses par des ectoparasites — puces et poux. Il est clair, même pour les non-experts, que de telles expériences sont des plus imprudentes, car elles ne donnent aucune possibilité de contrôler l’évolution de la situation. Des recherches similaires (utilisant des puces et des poux comme agents BW) ont été menées dans les années 40 sur le développement de composants d’armes biologiques par la tristement célèbre unité japonaise 731, dont les membres ont ensuite fui aux États-Unis pour échapper aux poursuites pour crimes de guerre.

(...)

https://reseauinternational.net/la-russie-denonce-a-lonu-preuves-a-lappui-les-armes-biologiques-de-la-peste-anthrax-tularemie-cholera/

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Membre, 52ans Posté(e)
jimetpam Membre 7 872 messages
Maitre des forums‚ 52ans‚
Posté(e)
il y a 1 minute, shyiro a dit :

La Russie dénonce à l’ONU, preuves à l’appui, les armes biologiques 

(...)

Le ministère russe de la Défense a mis la main sur des documents confirmant que l’Ukraine a développé un réseau d’au moins 30 laboratoires biologiques qui hébergent des expériences biologiques extrêmement dangereuses, visant à améliorer les propriétés pathogènes de la peste, de l’anthrax, de la tularémie, du choléra et d’autres maladies mortelles à l’aide de la biologie de synthèse. Ce travail est financé et directement supervisé par la Defense Threat Reduction Agency (DTRA) des États-Unis, entre autres dans l’intérêt du Centre national du renseignement médical du Pentagone. Le rôle clé dans ces programmes a été joué par un laboratoire central de référence BSL-3 à l’Institut de recherche scientifique anti-peste Mechnikov à Odessa, en Ukraine. Des centres de recherche dans d’autres villes ont également joué un rôle – Kiev, Lvov, Kharkov, Dnipro, Kherson, Ternopol, Uzhgorod, Vinnytsia. Les résultats de la recherche ont été envoyés aux centres biologiques militaires des États-Unis, notamment au U.S. Army Medical Research Institute of Infections Diseases, au Walter Reed Army Institute of Research, au US Naval Medical Research et aux laboratoires de guerre biologique de l’armée américaine à Fort Detrick qui étaient autrefois les centres clés du programme d’armes biologiques américain.

Tous les documents sont disponibles sur le site Web du ministère russe de la Défense et sont présentés lors de briefings quotidiens. Permettez-moi de citer les exemples les plus éloquents.

L’armée russe a appris les détails du projet UP-4 qui a été mis en œuvre dans les laboratoires de Kiev, Kharkov et Odessa. Il a étudié les possibilités de propagation d’infections particulièrement dangereuses par les oiseaux migrateurs, notamment la grippe H5N1 hautement pathogène (mortelle pour l’homme dans 50 % des cas) et la maladie de Newcastle. Dans le cadre d’un autre projet, les chauves-souris ont été considérées comme porteuses d’agents potentiels d’AP. Parmi les priorités identifiées figurent l’étude des pathogènes bactériens et viraux pouvant être transmis des chauves-souris à l’homme : pathogènes de la peste, de la leptospirose, de la brucellose, ainsi que des coronavirus et des filovirus. Les documents de projet indiquent clairement que les États-Unis ont activement financé des bioprojets en Ukraine.

En outre, des expériences ont été menées pour étudier la propagation de maladies infectieuses dangereuses par des ectoparasites — puces et poux. Il est clair, même pour les non-experts, que de telles expériences sont des plus imprudentes, car elles ne donnent aucune possibilité de contrôler l’évolution de la situation. Des recherches similaires (utilisant des puces et des poux comme agents BW) ont été menées dans les années 40 sur le développement de composants d’armes biologiques par la tristement célèbre unité japonaise 731, dont les membres ont ensuite fui aux États-Unis pour échapper aux poursuites pour crimes de guerre.

(...)

https://reseauinternational.net/la-russie-denonce-a-lonu-preuves-a-lappui-les-armes-biologiques-de-la-peste-anthrax-tularemie-cholera/

Comme en Irak ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Marxiste tendance Groucho, 61ans Posté(e)
Alain75 Membre 26 360 messages
61ans‚ Marxiste tendance Groucho,
Posté(e)
il y a 5 minutes, shyiro a dit :

La Russie dénonce à l’ONU, preuves à l’appui, les armes biologiques 

(...)

Le ministère russe de la Défense a mis la main sur des documents confirmant que l’Ukraine a développé un réseau d’au moins 30 laboratoires biologiques qui hébergent des expériences biologiques extrêmement dangereuses, visant à améliorer les propriétés pathogènes de la peste, de l’anthrax, de la tularémie, du choléra et d’autres maladies mortelles à l’aide de la biologie de synthèse. Ce travail est financé et directement supervisé par la Defense Threat Reduction Agency (DTRA) des États-Unis, entre autres dans l’intérêt du Centre national du renseignement médical du Pentagone. Le rôle clé dans ces programmes a été joué par un laboratoire central de référence BSL-3 à l’Institut de recherche scientifique anti-peste Mechnikov à Odessa, en Ukraine. Des centres de recherche dans d’autres villes ont également joué un rôle – Kiev, Lvov, Kharkov, Dnipro, Kherson, Ternopol, Uzhgorod, Vinnytsia. Les résultats de la recherche ont été envoyés aux centres biologiques militaires des États-Unis, notamment au U.S. Army Medical Research Institute of Infections Diseases, au Walter Reed Army Institute of Research, au US Naval Medical Research et aux laboratoires de guerre biologique de l’armée américaine à Fort Detrick qui étaient autrefois les centres clés du programme d’armes biologiques américain.

Tous les documents sont disponibles sur le site Web du ministère russe de la Défense et sont présentés lors de briefings quotidiens. Permettez-moi de citer les exemples les plus éloquents.

L’armée russe a appris les détails du projet UP-4 qui a été mis en œuvre dans les laboratoires de Kiev, Kharkov et Odessa. Il a étudié les possibilités de propagation d’infections particulièrement dangereuses par les oiseaux migrateurs, notamment la grippe H5N1 hautement pathogène (mortelle pour l’homme dans 50 % des cas) et la maladie de Newcastle. Dans le cadre d’un autre projet, les chauves-souris ont été considérées comme porteuses d’agents potentiels d’AP. Parmi les priorités identifiées figurent l’étude des pathogènes bactériens et viraux pouvant être transmis des chauves-souris à l’homme : pathogènes de la peste, de la leptospirose, de la brucellose, ainsi que des coronavirus et des filovirus. Les documents de projet indiquent clairement que les États-Unis ont activement financé des bioprojets en Ukraine.

En outre, des expériences ont été menées pour étudier la propagation de maladies infectieuses dangereuses par des ectoparasites — puces et poux. Il est clair, même pour les non-experts, que de telles expériences sont des plus imprudentes, car elles ne donnent aucune possibilité de contrôler l’évolution de la situation. Des recherches similaires (utilisant des puces et des poux comme agents BW) ont été menées dans les années 40 sur le développement de composants d’armes biologiques par la tristement célèbre unité japonaise 731, dont les membres ont ensuite fui aux États-Unis pour échapper aux poursuites pour crimes de guerre.

(...)

https://reseauinternational.net/la-russie-denonce-a-lonu-preuves-a-lappui-les-armes-biologiques-de-la-peste-anthrax-tularemie-cholera/

Créé anonymement en 2013, Réseau international (reseauinternational.net) est un site conspirationniste qui, selon NewsGuard, serait animé par un entrepreneur français d’origine mauritanienne du nom de Sy Abou, basé à Bordeaux.

C’est l’un des sites conspirationnistes francophones les plus consultés avec plus d’un million de visites mensuelles en moyenne en 2019 (données SimilarWeb) et près de 160 000 abonnés à sa page Facebook.

"Réseau international relaie très régulièrement des contenus complotistes relatifs aussi bien au 11-Septembre (jusqu’à prétendre qu’aucun avion n’a jamais percuté les tours du World Trade Center…) qu’au premier pas de l’homme sur la Lune, au crash de l’Airbus A320 de Germanwings, à l’assassinat du journaliste James Foley, aux révolutions de couleur, au Pizzagate ou encore à des attaques sous faux drapeau en Syrie. L’une de ses rubriques s’intitule d’ailleurs « Mensonges et manipulation ».

En 2014, le site a repris une intox du site conspirationniste Zero Hedge selon laquelle des milliers de voitures invendues attendraient, garées, sur d’immenses terrains."

suite:https://www.conspiracywatch.info/reseau-international

Voila.

Donc->Poubelle

Modifié par Alain75
  • Like 2
  • Merci 4
  • Haha 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
shyiro Membre 15 556 messages
Maitre des forums‚
Posté(e)

What has US done with bat coronavirus in Ukraine? 

Mar 10, 2022 09:42 PM 

The Russian Defense Ministry on Thursday announced that US-funded biological labs in Ukraine were conducting experiments with bat coronavirus samples. 

(...)

https://www.globaltimes.cn/page/202203/1254577.shtml

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Marxiste tendance Groucho, 61ans Posté(e)
Alain75 Membre 26 360 messages
61ans‚ Marxiste tendance Groucho,
Posté(e)
il y a 3 minutes, shyiro a dit :

The Russian Defense Ministry on Thursday announced

Encore une source fiable !:DD

Tu fais collection ?

  • Merci 1
  • Haha 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
shyiro Membre 15 556 messages
Maitre des forums‚
Posté(e)
il y a 20 minutes, Alain75 a dit :

Créé anonymement en 2013, Réseau international (reseauinternational.net) est un site conspirationniste qui, selon NewsGuard, serait animé par un entrepreneur français d’origine mauritanienne du nom de Sy Abou, basé à Bordeaux.

C’est l’un des sites conspirationnistes francophones les plus consultés avec plus d’un million de visites mensuelles en moyenne en 2019 (données SimilarWeb) et près de 160 000 abonnés à sa page Facebook.

"Réseau international relaie très régulièrement des contenus complotistes relatifs aussi bien au 11-Septembre (jusqu’à prétendre qu’aucun avion n’a jamais percuté les tours du World Trade Center…) qu’au premier pas de l’homme sur la Lune, au crash de l’Airbus A320 de Germanwings, à l’assassinat du journaliste James Foley, aux révolutions de couleur, au Pizzagate ou encore à des attaques sous faux drapeau en Syrie. L’une de ses rubriques s’intitule d’ailleurs « Mensonges et manipulation ».

En 2014, le site a repris une intox du site conspirationniste Zero Hedge selon laquelle des milliers de voitures invendues attendraient, garées, sur d’immenses terrains."

suite:https://www.conspiracywatch.info/reseau-international

Les anti-complotistes ne cessent de nier les innombrables complots des usa dans le monde, malgré plusieurs cas de complots révélés.

Exemples de complots que les usa ont reconnus des décennies plus tard quand ils daignent le faire

 

Programme tibétain de la CIA

Le programme tibétain de la CIA est un ensemble d'opérations secrètes étalées sur deux décennies et consistant en mesures politiques, en propagande et en opérations paramilitaires et de renseignement liées aux engagements pris, en 1951 et 1956, par le gouvernement des États-Unis à l'égard du 14e dalaï-lama[1].

Des documents des services secrets, déconfidentialisés par le ministère des Affaires étrangères des États-Unis en 1998, montrent que pour déstabiliser le régime communiste chinois durant la guerre froide et appuyer le projet d'un Tibet autonome, la CIA finança, dans les années 1960, le 14e dalaï-lama, à hauteur de 180 000 dollars par an, et alloua 1,7 million de dollars par an à l'ensemble du mouvement[2],[3].

Bien qu'assigné officiellement uniquement à la CIA, le programme tibétain était également coordonné étroitement avec le ministère des Affaires étrangères et le ministère de la Défense[

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Programme_tibétain_de_la_CIA

 

---------------

Financement secret et armements secrets (par le traffic d'armes AK47 pour masquer l'implication des usa, avant l'implication officielle des usa)  des islamistes afghans et cie des années 80 par les usa : Ben Laden et cie étaient commandités par les usa !

Ce n'est plus un secret pour personne !

----------------

Les campagnes politiques mensongères des usa/occidentaux, suivis par les innombrables medias de tous les pays occidentaux à pensée unique, sur les fameuses 'Armes de destructions massives irakiennes' et faux témoignages devant l'onu : ce n'est pas aussi du complot ? 

 

Modifié par shyiro
  • Haha 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Marxiste tendance Groucho, 61ans Posté(e)
Alain75 Membre 26 360 messages
61ans‚ Marxiste tendance Groucho,
Posté(e)

Guerre en Ukraine : la propagande russe sur les armes biologiques inquiète les Occidentaux

Moscou a prétendu devant le Conseil de sécurité des Nations unies avoir découvert en Ukraine un réseau de laboratoires spécialisés dans les armes bactériologiques, soutenus par les Etats-Unis. 

Par Carrie Nooten(New York, Nations unies, correspondante) et William Audureau

Publié hier à 12h18, mis à jour hier à 14h50  

Temps de Lecture 2 min. 

La Russie, qui a annoncé au Conseil de sécurité avoir découvert un réseau de laboratoires de recherches sur les armes bactériologiques en Ukraine vendredi 11 mars, a provoqué une levée de boucliers des Occidentaux, qui ont dénoncé des « allégations infondées » et des « provocations irresponsables ».

https://www.lemonde.fr/international/article/2022/03/12/guerre-en-ukraine-la-propagande-russe-sur-les-armes-biologiques-inquiete-les-occidentaux_6117239_3210.html?utm_term=Autofeed&utm_medium=Social&utm_source=Twitter#Echobox=1647093107

Fin de la blague....

  • Merci 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 66ans Posté(e)
Phylou Membre 5 525 messages
Maitre des forums‚ 66ans‚
Posté(e)
il y a 38 minutes, shyiro a dit :

La Russie dénonce à l’ONU, preuves à l’appui, les armes biologiques 

(...)

Le ministère russe de la Défense a mis la main sur des documents confirmant que l’Ukraine a développé un réseau d’au moins 30 laboratoires biologiques qui hébergent des expériences biologiques extrêmement dangereuses, visant à améliorer les propriétés pathogènes de la peste, de l’anthrax, de la tularémie, du choléra et d’autres maladies mortelles à l’aide de la biologie de synthèse. Ce travail est financé et directement supervisé par la Defense Threat Reduction Agency (DTRA) des États-Unis, entre autres dans l’intérêt du Centre national du renseignement médical du Pentagone. Le rôle clé dans ces programmes a été joué par un laboratoire central de référence BSL-3 à l’Institut de recherche scientifique anti-peste Mechnikov à Odessa, en Ukraine. Des centres de recherche dans d’autres villes ont également joué un rôle – Kiev, Lvov, Kharkov, Dnipro, Kherson, Ternopol, Uzhgorod, Vinnytsia. Les résultats de la recherche ont été envoyés aux centres biologiques militaires des États-Unis, notamment au U.S. Army Medical Research Institute of Infections Diseases, au Walter Reed Army Institute of Research, au US Naval Medical Research et aux laboratoires de guerre biologique de l’armée américaine à Fort Detrick qui étaient autrefois les centres clés du programme d’armes biologiques américain.

Tous les documents sont disponibles sur le site Web du ministère russe de la Défense et sont présentés lors de briefings quotidiens. Permettez-moi de citer les exemples les plus éloquents.

L’armée russe a appris les détails du projet UP-4 qui a été mis en œuvre dans les laboratoires de Kiev, Kharkov et Odessa. Il a étudié les possibilités de propagation d’infections particulièrement dangereuses par les oiseaux migrateurs, notamment la grippe H5N1 hautement pathogène (mortelle pour l’homme dans 50 % des cas) et la maladie de Newcastle. Dans le cadre d’un autre projet, les chauves-souris ont été considérées comme porteuses d’agents potentiels d’AP. Parmi les priorités identifiées figurent l’étude des pathogènes bactériens et viraux pouvant être transmis des chauves-souris à l’homme : pathogènes de la peste, de la leptospirose, de la brucellose, ainsi que des coronavirus et des filovirus. Les documents de projet indiquent clairement que les États-Unis ont activement financé des bioprojets en Ukraine.

En outre, des expériences ont été menées pour étudier la propagation de maladies infectieuses dangereuses par des ectoparasites — puces et poux. Il est clair, même pour les non-experts, que de telles expériences sont des plus imprudentes, car elles ne donnent aucune possibilité de contrôler l’évolution de la situation. Des recherches similaires (utilisant des puces et des poux comme agents BW) ont été menées dans les années 40 sur le développement de composants d’armes biologiques par la tristement célèbre unité japonaise 731, dont les membres ont ensuite fui aux États-Unis pour échapper aux poursuites pour crimes de guerre.

(...)

https://reseauinternational.net/la-russie-denonce-a-lonu-preuves-a-lappui-les-armes-biologiques-de-la-peste-anthrax-tularemie-cholera/

Lui aussi a exhibé une fiole d'antrax ?

On nous a déjà fait le coup, trouve autre chose.

bbc943776e370728451ff82671e3c73e

Modifié par Phylou
  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
shyiro Membre 15 556 messages
Maitre des forums‚
Posté(e)
il y a 7 minutes, Alain75 a dit :

 

Moscou a prétendu devant le Conseil de sécurité des Nations unies avoir découvert en Ukraine un réseau de laboratoires spécialisés dans les armes bactériologiques, soutenus par les Etats-Unis. 

Par Carrie Nooten(New York, Nations unies, correspondante) et William Audureau

Publié hier à 12h18, mis à jour hier à 14h50  

Temps de Lecture 2 min. 

La Russie, qui a annoncé au Conseil de sécurité avoir découvert un réseau de laboratoires de recherches sur les armes bactériologiques en Ukraine vendredi 11 mars, a provoqué une levée de boucliers des Occidentaux, qui ont dénoncé des « allégations infondées » et des « provocations irresponsables ».

https://www.lemonde.fr/international/article/2022/03/12/guerre-en-ukraine-la-propagande-russe-sur-les-armes-biologiques-inquiete-les-occidentaux_6117239_3210.html?utm_term=Autofeed&utm_medium=Social&utm_source=Twitter#Echobox=1647093107

Fin de la blague....

'Le Monde' n'a t il pas aussi propagé la grosse blague des 'armes de destructions massives irakiennes' etc ? :DD

il y a 3 minutes, Phylou a dit :

Lui aussi a exhibé une fiole d'antrax ?

On nous a déjà fait le coup, trouve autre chose.

Dites ça aux politiques et medias occidentaux qui ont fait ces grosses mensonges ! 

 

  • Haha 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 66ans Posté(e)
Phylou Membre 5 525 messages
Maitre des forums‚ 66ans‚
Posté(e)
il y a 2 minutes, shyiro a dit :

Dites ça aux politiques et medias occidentaux qui ont fait ces grosses mensonges ! 

Je te le dis à toi et tes semblables, quitte à mentir, ayez au moins la décence de l'originalité et de ne pas nous resservir un plat réchauffé.

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 🇪🇺, 🏳️‍🌈, 💻, 🐺, 🦂, 26ans Posté(e)
Jim69 Membre 9 038 messages
Maitre des forums‚ 26ans‚ 🇪🇺, 🏳️‍🌈, 💻, 🐺, 🦂,
Posté(e)

image.gif.8f0f6f6022979790064a0cb39ac3bb3e.gif

@shyiro dédicace pour ton amour

❤️❤️ Poutine ❤️❤️ 

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
shyiro Membre 15 556 messages
Maitre des forums‚
Posté(e)
il y a 11 minutes, Phylou a dit :

Je te le dis à toi et tes semblables, quitte à mentir, ayez au moins la décence de l'originalité et de ne pas nous resservir un plat réchauffé.

bushSermonneur.jpg

il y a 3 minutes, Jim69 a dit :

image.gif.8f0f6f6022979790064a0cb39ac3bb3e.gif

@shyiro dédicace pour ton amour

❤️❤️ Poutine ❤️❤️ 

Révélation

 

bushSermonneur.jpg

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Le prendre au sérieux, nuit gravement à la santé, Posté(e)
azad2B Membre 4 589 messages
Le prendre au sérieux, nuit gravement à la santé,
Posté(e)

La pire des armes biologique, c'est le couple spermatozoïde et ovule humain, responsables à eux seuls de ce capital de ressources humaines, dont se gavent financiers, industriels et  petits patrons merdiques. qui, tous, nous imposent le joug impitoyable du taux de croissance....

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

  • Nephalion a verrouillé ce sujet
Modérateur, A ghost in the shell, 46ans Posté(e)
Nephalion Modérateur 31 816 messages
46ans‚ A ghost in the shell,
Posté(e)

Il y a déjà des topics pour parler de la guerre en Ukraine et propos tenus par la Russie.

  • Merci 1
  • Haha 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.
×