Aller au contenu

Le Web est mort, vive le Metaverse !

Noter ce sujet


Messages recommandés

Membre Posté(e)
goods Membre 31 126 messages
.‚
Posté(e)

Le Web est mort, vive le Metaverse !

HOMO NUMERICUS. Pour Facebook, l'Internet du futur prendra la forme d'un univers virtuel dans lequel il sera possible de jouer, travailler, voyager, rencontrer ses amis, faire des achats... le tout en naviguant dans un monde parallèle sans bouger de chez soi. Par Philippe Boyer, directeur relations institutionnelles et innovation à Covivio.

Tout récemment, et à destination du monde des entreprises, le lancement de Horizon Workrooms participe à cette ambition de pousser les utilisateurs à basculer dans ces univers virtuels où les utilisateurs interagissent au moyen d'avatars.

La période estivale est propice à toutes sortes de lectures, en particulier les auteurs de science-fiction, toujours prompts à imaginer des mondes futuristes. Neal Stephenson fait partie de ces auteurs de référence. Dans « Le Samouraï virtuel », cet auteur américain imagine un monde dans lequel l'univers réel se confond avec un cyberespace parallèle. Ce roman dystopique décrit l'épopée de Hiro Protagoniste (le bien-nommé), hacker de son état, ayant participé à la fabrication d'un univers virtuel, le « Metaverse », dans lequel travailler, se déplacer, rencontrer ses amis... devient une réalité dès lors que l'on se connecte pour entrer dans cet univers parallèle fait de lignes de codes informatiques - pour aller vite, un monde dans lequel les lois physiques du temps, de l'espace et de la gravité ne comptent plus.

C'est à peu près cette vision-là qui semble guider Mark Zuckerberg, patron emblématique de Facebook[1]. En imaginant l'Internet de demain, il entend faire de son groupe le champion de la réalité virtuelle pour, d'ici 5 à 6 ans, le transformer en une « entreprise du metaverse. » Exit le Facebook que l'on connaît en tant que « simple » réseau social, et bienvenue à l'entreprise qui proposera à ses 2,5 milliards d'utilisateurs de plonger dans un univers virtuel composé d'avatars.

Le Web de demain, selon Mark Zuckerberg

Cette ambition se comprend un peu mieux lorsque l'on décrypte le terme de « metaverse » : « Meta », en grec « au-delà de » et « verse », contraction du mot anglais d'univers, « universe ». La vision du Web de demain, selon Mark Zuckerberg, consiste donc à ne plus simplement être le spectateur d'un contenu, mais à devenir soi-même un acteur immergé à l'intérieur d'un univers où tout, ou presque, deviendrait possible grâce à la réalité virtuelle.

Source.

  • Triste 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Membre Posté(e)
querida13 Membre 36 276 messages
forumeuse acharnée‚
Posté(e)

....Parce que le monde dehors, sera tellement dégueulasse qu'on n'aura plus envie d'y mettre les pieds?

  • Like 4
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 39ans Posté(e)
Zéno Membre 1 200 messages
Forumeur alchimiste‚ 39ans
Posté(e)

Ça fait plus d'un an que je n'utilise plus facebook et je m'en porte pas plus mal, plus ça va et plus le virtuel et les algorithmes me gonflent, donc pas pour moi, pas intéressé,  merci zucky.

  • Like 3
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 66ans Posté(e)
Phylou Membre 1 938 messages
Forumeur alchimiste‚ 66ans
Posté(e)

Mouai...

Au final, tu restes toujours le cul sur ta chaise devant un écran ou avec des lunettes de réalité virtuelle sans jamais voir et toucher une autre personne "en vrai".

Pour moi, c'est une vision de l'enfer sur terre. Une horreur.

 

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 69ans Posté(e)
Gouderien Membre 23 065 messages
Obsédé textuel‚ 69ans
Posté(e)
Il y a 4 heures, goods a dit :

Le Web est mort, vive le Metaverse !

HOMO NUMERICUS. Pour Facebook, l'Internet du futur prendra la forme d'un univers virtuel dans lequel il sera possible de jouer, travailler, voyager, rencontrer ses amis, faire des achats... le tout en naviguant dans un monde parallèle sans bouger de chez soi. Par Philippe Boyer, directeur relations institutionnelles et innovation à Covivio.

Tout récemment, et à destination du monde des entreprises, le lancement de Horizon Workrooms participe à cette ambition de pousser les utilisateurs à basculer dans ces univers virtuels où les utilisateurs interagissent au moyen d'avatars.

La période estivale est propice à toutes sortes de lectures, en particulier les auteurs de science-fiction, toujours prompts à imaginer des mondes futuristes. Neal Stephenson fait partie de ces auteurs de référence. Dans « Le Samouraï virtuel », cet auteur américain imagine un monde dans lequel l'univers réel se confond avec un cyberespace parallèle. Ce roman dystopique décrit l'épopée de Hiro Protagoniste (le bien-nommé), hacker de son état, ayant participé à la fabrication d'un univers virtuel, le « Metaverse », dans lequel travailler, se déplacer, rencontrer ses amis... devient une réalité dès lors que l'on se connecte pour entrer dans cet univers parallèle fait de lignes de codes informatiques - pour aller vite, un monde dans lequel les lois physiques du temps, de l'espace et de la gravité ne comptent plus.

C'est à peu près cette vision-là qui semble guider Mark Zuckerberg, patron emblématique de Facebook[1]. En imaginant l'Internet de demain, il entend faire de son groupe le champion de la réalité virtuelle pour, d'ici 5 à 6 ans, le transformer en une « entreprise du metaverse. » Exit le Facebook que l'on connaît en tant que « simple » réseau social, et bienvenue à l'entreprise qui proposera à ses 2,5 milliards d'utilisateurs de plonger dans un univers virtuel composé d'avatars.

Le Web de demain, selon Mark Zuckerberg

Cette ambition se comprend un peu mieux lorsque l'on décrypte le terme de « metaverse » : « Meta », en grec « au-delà de » et « verse », contraction du mot anglais d'univers, « universe ». La vision du Web de demain, selon Mark Zuckerberg, consiste donc à ne plus simplement être le spectateur d'un contenu, mais à devenir soi-même un acteur immergé à l'intérieur d'un univers où tout, ou presque, deviendrait possible grâce à la réalité virtuelle.

Source.

Ça paraîtrait séduisant... si c'était pas Mark Zuckerberg qui annonçait ça.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 71ans Posté(e)
boeingue Membre 7 456 messages
Forumeur alchimiste‚ 71ans
Posté(e)

moi j'ai passé l'aprés midi à marcher et à pécher au lancer  !

c'est bien plus agréable qu'un écran !!!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 33ans Posté(e)
Prosarko Membre 1 339 messages
Forumeur alchimiste‚ 33ans
Posté(e)
Le 13/09/2021 à 13:41, Zéno a dit :

Ça fait plus d'un an que je n'utilise plus facebook et je m'en porte pas plus mal, plus ça va et plus le virtuel et les algorithmes me gonflent, donc pas pour moi, pas intéressé,  merci zucky.

Facebook ne t'apporte pas grand chose au final 

Le 13/09/2021 à 12:49, goods a dit :

Le Web est mort, vive le Metaverse !

HOMO NUMERICUS. Pour Facebook, l'Internet du futur prendra la forme d'un univers virtuel dans lequel il sera possible de jouer, travailler, voyager, rencontrer ses amis, faire des achats... le tout en naviguant dans un monde parallèle sans bouger de chez soi. Par Philippe Boyer, directeur relations institutionnelles et innovation à Covivio.

Tout récemment, et à destination du monde des entreprises, le lancement de Horizon Workrooms participe à cette ambition de pousser les utilisateurs à basculer dans ces univers virtuels où les utilisateurs interagissent au moyen d'avatars.

La période estivale est propice à toutes sortes de lectures, en particulier les auteurs de science-fiction, toujours prompts à imaginer des mondes futuristes. Neal Stephenson fait partie de ces auteurs de référence. Dans « Le Samouraï virtuel », cet auteur américain imagine un monde dans lequel l'univers réel se confond avec un cyberespace parallèle. Ce roman dystopique décrit l'épopée de Hiro Protagoniste (le bien-nommé), hacker de son état, ayant participé à la fabrication d'un univers virtuel, le « Metaverse », dans lequel travailler, se déplacer, rencontrer ses amis... devient une réalité dès lors que l'on se connecte pour entrer dans cet univers parallèle fait de lignes de codes informatiques - pour aller vite, un monde dans lequel les lois physiques du temps, de l'espace et de la gravité ne comptent plus.

C'est à peu près cette vision-là qui semble guider Mark Zuckerberg, patron emblématique de Facebook[1]. En imaginant l'Internet de demain, il entend faire de son groupe le champion de la réalité virtuelle pour, d'ici 5 à 6 ans, le transformer en une « entreprise du metaverse. » Exit le Facebook que l'on connaît en tant que « simple » réseau social, et bienvenue à l'entreprise qui proposera à ses 2,5 milliards d'utilisateurs de plonger dans un univers virtuel composé d'avatars.

Le Web de demain, selon Mark Zuckerberg

Cette ambition se comprend un peu mieux lorsque l'on décrypte le terme de « metaverse » : « Meta », en grec « au-delà de » et « verse », contraction du mot anglais d'univers, « universe ». La vision du Web de demain, selon Mark Zuckerberg, consiste donc à ne plus simplement être le spectateur d'un contenu, mais à devenir soi-même un acteur immergé à l'intérieur d'un univers où tout, ou presque, deviendrait possible grâce à la réalité virtuelle.

Source.

Le patron de Facebook le dit comme si tout ce qu'il doit pondre ou créer doit forcément nous réjouir. 

Remarque il va pas attendre notre avis si on est d'accord ou pas pour le faire. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×