Aller au contenu

L’ADN sera-t-il l’avenir du stockage de données ?

Noter ce sujet


Messages recommandés

Membre 91ans Posté(e)
Flower00 Membre 1 954 messages
Forumeur alchimiste‚ 91ans
Posté(e)

À l’heure où nous produisons de plus en plus de données et où se pose la question de leur stockage, les biologistes s’intéressant à ce problème se sont tournés vers l’un des « disques durs » les plus compacts qui soient : l’ADN.

En effet, cette macromolécule présente dans toutes les cellules contient toute l’information nécessaire au bon fonctionnement et à la reproduction de celles-ci, encodées dans ses quatre bases A, C, G et T. Sur ce principe, ne pourrait-il pas contenir des données créées par l’être humain, encodées dans les bases de l’ADN comme elles le sont sous forme de 0 et de 1 dans un ordinateur ?

Depuis quelques années, de nombreuses recherches se penchent sur la possibilité de stocker des données dans l’ADN, que celui-ci soit conservé in vivo (au sein de cellules) ou in vitro. Cette solution technologique serait, selon ses promoteurs, une piste pour répondre aux difficultés de stockage de données qui se poseront dans quelques années.

https://theconversation.com/ladn-sera-t-il-lavenir-du-stockage-de-donnees-159387

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Membre Posté(e)
Répy Membre 17 461 messages
scientifique‚
Posté(e)
Il y a 3 heures, Flower00 a dit :

En effet, cette macromolécule présente dans toutes les cellules contient toute l’information nécessaire au bon fonctionnement et à la reproduction de celles-ci, encodées dans ses quatre bases A, C, G et T.

L'ADN ne code pas toutes les données nécessaires au bon fonctionnement de la cellule.

Ce code génétique ne code que la construction des protéines à partir de 20 acides alpha aminés.

la répartition des sucres et des lipides obéit à d'autres règles strictement chimiques.

 

Modifié par Répy
  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
Pierrot89 Membre 3 387 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

N'y a t-il pas une confusion entre les microprocesseurs binaires  à base de 0 et 1 où la technologie sur  des plaques de silice atteindra un jour un plafond et l'internet à base de quarks qui est un avenir, mais certainement lointain ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
Répy Membre 17 461 messages
scientifique‚
Posté(e)
Il y a 1 heure, Pierrot89 a dit :

N'y a t-il pas une confusion entre les microprocesseurs binaires  à base de 0 et 1 où la technologie sur  des plaques de silice atteindra un jour un plafond et l'internet à base de quarks qui est un avenir, mais certainement lointain ?

Je ne pense pas qu'il y ait confusion.

L'article cité au début fait allusion à un codage de l'information avec 4 lettres alors que le stockage actuel est basés sur les 0 et 1 du système binaire.

Le simple fait d'utiliser une base 4 multiplie de beaucoup le nombre d'unités de base pouvant être stockées.

je ne suis pas certain que le codage avec les bases ACGT soit aussi rigoureux car il n'est pas possible de vérifier la véracité du codage comme avec le code de parité qui est le fondement de la sécurité du codage numérique.

Enfin attendons les recherches et développements dans ce secteur.

Quant au codage par des quarks, encore faudrait-il pouvoir les isoler ce qui demanderait une énergie bien supérieure à celle que l'on sait faire pendant de très courts instants au CERN de Genêve

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
MembreR 20ans Posté(e)
arrial MembreR 965 messages
Forumeur accro‚ 20ans
Posté(e)

Manipuler l'ARN serait très certainement bien moins risqué …

D'ailleurs, je suis étonné que quelqu'un censé être sensé puisse penser à cette suggestion …

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
Pierrot89 Membre 3 387 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

L'ARN, à la différence de l'ADN, est une molécule très fragile qui ne pénètre pas le coyau de la cellule.

C'est une sorte de "livre de recettes de cuisine" pour synthétiser les protéines via les ribosomes, mais la copie disparait très rapidement.

Les scientifiques admettent que l'ARN n'est pas susceptible de modifier le génome ( quelques uns le contestent sans argument avéré).

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×