Aller au contenu

Dans quel sens peut-on se dire croyant ?

Noter ce sujet


Messages recommandés

Membre 36ans Posté(e)
Quasi-Modo Membre 15 741 messages
Chercheur de ciel‚ 36ans
Posté(e)

Quand on croit, on n'en est pas conscient.

Si on est conscient de croire c'est qu'on est conscient que notre pensée ne repose pas sur grand chose.

Donc on doute et on ne croit pas, car croyance signifie adhésion.

Dans quel sens peut-on se dire croyant, c'est-à-dire croire et en être conscient dans le même acte ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
  • Réponses 57
  • Créé
  • Dernière réponse

Meilleurs contributeurs dans ce sujet

  • 9

  • 9

  • 5

Meilleurs contributeurs dans ce sujet

Messages populaires

Hello Le problème est qu'il faut accepter une définition communément admise pour les mots en fonction de leur contexte, si tu es sur la route et que la personne à coté de toi te demande  quelle d

Visiblement c'est déjà fait.

Les croyants ont une intime conviction qui est une certitude sans preuve incontestable. Et si on reste bien sur la religion, les non-croyants, qui de fait partagent avec les croyants la situation de n

Images postées

Invités Posté(e)
Invité Sound Invités 0 message
Posté(e)

Moi je crois que l'ouverture des bars va faire des dégâts.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invités Posté(e)
Invité Sound Invités 0 message
Posté(e)
il y a 10 minutes, Quasi-Modo a dit :

Quand on croit, on n'en est pas conscient.

Pourquoi ?

il y a 10 minutes, Quasi-Modo a dit :

Si on est conscient de croire c'est qu'on est conscient que notre pensée ne repose pas sur grand chose.

Pourquoi sur pas grand chose ? 

il y a 10 minutes, Quasi-Modo a dit :

Donc on doute et on ne croit pas, car croyance signifie adhésion.

Adhésion à quoi ? 

il y a 10 minutes, Quasi-Modo a dit :

Dans quel sens peut-on se dire croyant, c'est-à-dire croire et en être conscient dans le même acte ?

Dans le sens d'une conviction personnelle, de son expérience personnelle, de sa liberté de croire.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 36ans Posté(e)
Quasi-Modo Membre 15 741 messages
Chercheur de ciel‚ 36ans
Posté(e)

Vous êtes fatigants je n'ai pas envie de me débattre mais de débattre.

Impossible semble-t-il.

Démerdez-vous.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
MembreR 20ans Posté(e)
arrial MembreR 997 messages
Forumeur accro‚ 20ans
Posté(e)
il y a 6 minutes, Sound a dit :

Pourquoi ?

Pourquoi sur pas grand chose ? 

Adhésion à quoi ? 

À part des « quoi ? » et des « pourquoi ? », t'es-tu imaginé parfois dans le rôle de quelqu'un capable d'avancer des réponses ???

il y a 6 minutes, Quasi-Modo a dit :

Démerdez-vous.

Tu crois ??? Benoît …

image.png.0c3b28db04da2287a46c23b7e2835c99.png

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 4ans Posté(e)
bouddean Membre 4 909 messages
Forumeur alchimiste‚ 4ans
Posté(e)
il y a 43 minutes, Quasi-Modo a dit :

Quand on croit, on n'en est pas conscient.

Si on est conscient de croire c'est qu'on est conscient que notre pensée ne repose pas sur grand chose.

Donc on doute et on ne croit pas, car croyance signifie adhésion.

Dans quel sens peut-on se dire croyant, c'est-à-dire croire et en être conscient dans le même acte ?

Hello

Le problème est qu'il faut accepter une définition communément admise pour les mots en fonction de leur contexte, si tu es sur la route et que la personne à coté de toi te demande  quelle direction prendre ?  tu peux par exemple lui répondre : "Je crois que c'est à droite" , et là, tu exprimes que tu penses que c'est à droite, mais que tu n'es pas sûr, dans le contexte de la religion, le mot " croyant " veut dire l'inverse, le croyant, c'est celui qui ne doute pas, il y croit, il est convaincu, c'est sa conviction .

C'est ça qui est interessant dans la langue Française, et c'est ce qui  fait qu'on se comprend plus ou moins bien, en fonction de l'acceptation des sens que nous accordons aux mots .

Note que là, j'utilise le mot " accorder" dans le sens " accepter de donner tel sens "  

Modifié par bouddean
  • Merci 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 95ans Posté(e)
ouaif Membre 11 190 messages
Forumeur alchimiste‚ 95ans
Posté(e)
il y a 26 minutes, Sound a dit :

Moi je crois que l'ouverture des bars va faire des dégâts.

 

Visiblement c'est déjà fait.

  • Haha 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 48ans Posté(e)
CAL26 Membre 4 742 messages
Forumeur alchimiste‚ 48ans
Posté(e)
il y a 39 minutes, Quasi-Modo a dit :

Quand on croit, on n'en est pas conscient.

Si on est conscient de croire c'est qu'on est conscient que notre pensée ne repose pas sur grand chose.

Donc on doute et on ne croit pas, car croyance signifie adhésion.

Dans quel sens peut-on se dire croyant, c'est-à-dire croire et en être conscient dans le même acte ?

Les croyants ont une intime conviction qui est une certitude sans preuve incontestable. Et si on reste bien sur la religion, les non-croyants, qui de fait partagent avec les croyants la situation de ne pas avoir de preuve incontestable, sont soit agnostiques en se tenant à ce manque de preuve mais associé à aucune certitude, soit athée c'est--à-dire que le manque de preuve incontestable devient pour eux une preuve du contraire.

Modifié par CAL26
  • Waouh 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 95ans Posté(e)
ouaif Membre 11 190 messages
Forumeur alchimiste‚ 95ans
Posté(e)
il y a 21 minutes, Quasi-Modo a dit :

Vous êtes fatigants je n'ai pas envie de me débattre mais de débattre.

Impossible semble-t-il.

Démerdez-vous.

Ce ne sont que des questions légitimes qui te sont posées, pour peut-être mieux comprendre ...et toi tu lâches l'affaire direct...et tu veux débattre pour autant... 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invités Posté(e)
Invité Sound Invités 0 message
Posté(e)

Pourquoi la croyance est associée au catholicisme ? 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 95ans Posté(e)
ouaif Membre 11 190 messages
Forumeur alchimiste‚ 95ans
Posté(e)
il y a 17 minutes, CAL26 a dit :

Les croyants ont une intime conviction qui est une certitude sans preuve incontestable. Et si on reste bien sur la religion, les non-croyants, qui de fait partagent avec les croyants la situation de ne pas avoir de preuve incontestable, sont soit agnostiques en se tenant à ce manque de preuve mais associé à aucune certitude, soit athée c'est--à-dire que le manque de preuve incontestable devient pour eux une preuve du contraire.

C'est incontestablement vrai. Cela étant j'aurais plutôt exprimé ta première phrase comme : Les croyants ont une intime conviction qui est une certitude sans preuve incontestable contestable.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 95ans Posté(e)
ouaif Membre 11 190 messages
Forumeur alchimiste‚ 95ans
Posté(e)
il y a 7 minutes, Sound a dit :

Pourquoi la croyance est associée au catholicisme ? 

 

Suis d'accord, c'est assez réducteur...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 48ans Posté(e)
CAL26 Membre 4 742 messages
Forumeur alchimiste‚ 48ans
Posté(e)
il y a 5 minutes, ouaif a dit :

C'est incontestablement vrai. Cela étant j'aurais plutôt exprimé ta première phrase comme : Les croyants ont une intime conviction qui est une certitude sans preuve incontestable contestable.

Oui ou réfutable.

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
MembreR 20ans Posté(e)
arrial MembreR 997 messages
Forumeur accro‚ 20ans
Posté(e)
Il y a 8 heures, ouaif a dit :

Suis d'accord, c'est assez réducteur...

C'est surtout faux.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 43ans Posté(e)
Pheldwyn Membre 13 554 messages
Explorateur de Nuages‚ 43ans
Posté(e)
Il y a 2 heures, CAL26 a dit :

Les croyants ont une intime conviction qui est une certitude sans preuve incontestable. Et si on reste bien sur la religion, les non-croyants, qui de fait partagent avec les croyants la situation de ne pas avoir de preuve incontestable, sont soit agnostiques en se tenant à ce manque de preuve mais associé à aucune certitude, soit athée c'est--à-dire que le manque de preuve incontestable devient pour eux une preuve du contraire.

Bah non : les athées devant le manque de preuves ne croient juste pas à ce concept de Dieu des croyants (Forcément, puisqu'il n'y a aucune preuve). 

Ça n'a pas de sens de croire en l'inexistence de quelquechose qui n'est pas avéré. 

 

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 43ans Posté(e)
Pheldwyn Membre 13 554 messages
Explorateur de Nuages‚ 43ans
Posté(e)
Il y a 3 heures, Quasi-Modo a dit :

Quand on croit, on n'en est pas conscient.

Je ne vois pas pourquoi. On peut croire en sachant pertinemment que ce que l'on croit n'est pas communément accepté ou prouvé. 

Il y a 3 heures, Quasi-Modo a dit :

Si on est conscient de croire c'est qu'on est conscient que notre pensée ne repose pas sur grand chose.

Sur rien d'avéré et d'admis communément, mais pas forcément sur rien. Disons que l'on juge ce que l'on croit probable, pour x raisons qui nous sont propre, mais on peut cultiver une part de doute, même si elle est moindre par rapport à notre intime conviction. 

Il y a 3 heures, Quasi-Modo a dit :

Donc on doute et on ne croit pas, car croyance signifie adhésion.

Ces termes sont très ambigus : qu'entends tu par adhésion ? À une idée, ou à un enseignement, un doctrine, une religion, etc...

Il y a 3 heures, Quasi-Modo a dit :

Dans quel sens peut-on se dire croyant, c'est-à-dire croire et en être conscient dans le même acte ?

Bah... Tout le temps non ? 

Si on ne sait pas que l'on croit... C'est que l'on est persuadé de savoir, non ? 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 48ans Posté(e)
CAL26 Membre 4 742 messages
Forumeur alchimiste‚ 48ans
Posté(e)
il y a 3 minutes, Pheldwyn a dit :

Bah non : les athées devant le manque de preuves ne croient juste pas à ce concept de Dieu des croyants (Forcément, puisqu'il n'y a aucune preuve). 

Ça n'a pas de sens de croire en l'inexistence de quelquechose qui n'est pas avéré. 

 

 

 

je ne vois pas pourquoi ça n'aurait pas de sens :les agnostiques ne croient pas au concept de Dieu des croyants mais il n'affirment pas qu'il n'y a aucune transcendance complétement inaccessible à nos sens et à notre raison. La différence c'est que les athées pensent qu'il n'y a ni le Dieu présenté par les croyants ni qu'une transcendance inaccessible à nos sens et à notre raison pourrait exister.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×