Aller au contenu

Jésus après Jésus | L'origine du christianisme (épisode 1) | ARTE

Noter ce sujet


Messages recommandés

17ans Posté(e)
Petit ours Membre 3 301 messages
Forumeur alchimiste‚ 17ans
Posté(e)

Vers l’an 30 à Jérusalem, Jésus est crucifié par les Romains. Trois siècles et demi plus tard, le christianisme devient la religion officielle de l’Empire. En combien de temps Jésus est-il devenu Jésus-Christ, le Fils de Dieu, Dieu fait homme ? Jésus a-t-il fondé l’Église ? Après sa mort, est-ce Pierre, le chef des disciples, qui l’a remplacé à la tête de la communauté ?

 

  • Merci 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Posté(e)
Blaquière Membre 13 223 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

A mon avis...

Constantin a pu adopter et faire adopter la religion chrétienne comme seule religion officielle de l'empire romain, pour s'appuyer, appuyer sont pouvoir sur le maillage des communautés chrétiennes déjà présent sur l'ensemble de l'empire.

C'était comme une cinquième colonne ou un KGB présents partout !

Pourtant le problème de départ est de comprendre comment après la vie et la mort du Christ qu'i n'avaient pas eu un retentissement immédiat important, dès la fin du 1er siècles; des communautés chrétiennes étaient disséminées un peu partout.

Il faut sans doute considérer le travail de missionnaires effectué par les apôtres, et en particulier par St Paul. Qu'est-ce qui a pu provoquer une telle adhésion, un tel engouement pour cette doctrine ?

Probablement (à mon avis !) l"idée de résurrection : Si vous croyez en la résurrection du Christ vous serez vous-mêmes ressuscités : Si vous croyez en Jésus Christ, la mort n'existe plus ! C'est là le fondement essentiel, majeur de la religion chrétienne.

Accessoirement, la notion névrotique de péché : nous sommes tout coupables (Tous forcement coupables de quelque chose !), et devons être pardonnés. Le "mot de passe" absolu, la seule possibilité d'agir conformément à Dieu-Jésus, le ressuscité étant... l' Amour.

Les grands mouvements de pensée contemporains que ce christianisme naissant a dû affronter et éliminer sont l'épicurisme et le stoïcisme. Qui lui étaient totalement contraires. Puisque niant l'un, le principe de culpabilité et l'autre acceptant la réalité de la mort. Les deux nécessitant un "travail" intellectuel plus difficile. Hors névrose en quelque sorte.

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
71ans Posté(e)
Anatole1949 Membre 26 963 messages
Debout les morts...‚ 71ans
Posté(e)
Le 24/04/2021 à 10:39, Blaquière a dit :

A mon avis...

Constantin a pu adopter et faire adopter la religion chrétienne comme seule religion officielle de l'empire romain, pour s'appuyer, appuyer sont pouvoir sur le maillage des communautés chrétiennes déjà présent sur l'ensemble de l'empire.

C'était comme une cinquième colonne ou un KGB présents partout !

Pourtant le problème de départ est de comprendre comment après la vie et la mort du Christ qu'i n'avaient pas eu un retentissement immédiat important, dès la fin du 1er siècles; des communautés chrétiennes étaient disséminées un peu partout.

Il faut sans doute considérer le travail de missionnaires effectué par les apôtres, et en particulier par St Paul. Qu'est-ce qui a pu provoquer une telle adhésion, un tel engouement pour cette doctrine ?

Probablement (à mon avis !) l"idée de résurrection : Si vous croyez en la résurrection du Christ vous serez vous-mêmes ressuscités : Si vous croyez en Jésus Christ, la mort n'existe plus ! C'est là le fondement essentiel, majeur de la religion chrétienne.

Accessoirement, la notion névrotique de péché : nous sommes tout coupables (Tous forcement coupables de quelque chose !), et devons être pardonnés. Le "mot de passe" absolu, la seule possibilité d'agir conformément à Dieu-Jésus, le ressuscité étant... l' Amour.

Les grands mouvements de pensée contemporains que ce christianisme naissant a dû affronter et éliminer sont l'épicurisme et le stoïcisme. Qui lui étaient totalement contraires. Puisque niant l'un, le principe de culpabilité et l'autre acceptant la réalité de la mort. Les deux nécessitant un "travail" intellectuel plus difficile. Hors névrose en quelque sorte.

Une religion de masochistes et de massacreurs ! 

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e)
Blaquière Membre 13 223 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 2 heures, Dedictio a dit :

Merci pour le partage de cette série documentaire, intéressante et bien montée. GTFO aux trolls.

Oui ! J'ai réussi à voir les 3 vidéos.

Mais il serait intéressant de savoir ce que pensent les chrétiens de l'idée générale qui s'en dégage à savoir que le vrai Jésus Christ (qui a vraiment vécu) a largement été réinventé, ré-imaginé par la religion...

Est-ce que c'est le vrai Christ qu'il adorent (sans vraiment pouvoir le connaître) ou le Christ... factice, refabriqué ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×