Aller au contenu

Coupe du monde 2019 (rugby)

Messages recommandés

miscookiyou Membre 2416 messages
Forumeur alchimiste‚ 20ans
Posté(e)

La Coupe du monde de rugby à XV 2019 a lieu au Japon, du 20 septembre au 2 novembre 2019 

 je ne comprend absolument  rien au règle de ce sport mais j'ai trouvé (bon je comprend toujours pas mais bon ...)

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/202622-les-regles-du-rugby-manuel-de-survie-pour-debutants.html

 

En-avant : règle de base du rugby. Il est interdit de passer le ballon à la main à un coéquipier se trouvant devant soi ou de lancer le ballon à la main devant soi.

 

Ruck : phase statique successive à un plaquage. Les soutiens doivent venir de leur camp (même ligne imaginaire) et rester sur leurs appuis - debout - pour récupérer le ballon, en le ramassant ou en poussant dans l'axe.

 

Mêlée : phase statique organisée faisant suite à un en-avant. Les deux packs s'affrontent aux commandements de l'arbitre. Il faut pousser dans l'axe et talonner le ballon. Une équipe peut choisir de faire une mêlée à la place d'un coup-franc ou d'une pénalité en sa faveur.

 

Touche : lorsque le ballon sort en touche. A 5 mètres de la ligne de touche, les joueurs s'alignent (de 2 à 7 joueurs) et le talonneur lance la balle dans l'axe de l'alignement. Les sauteurs peuvent être levés par leurs coéquipiers (lifteurs). Une touche peut être jouée rapidement si la balle est récupérée avant de partir dans le décor : le joueur peut faire une passe à un coéquipier ou à lui-même au-delà de la ligne des 5 mètres, dans l'axe ou vers son camp.

 

Pénalité : fait suite à une faute "grave". Hors-jeu, anti-jeu, mauvais geste, etc. La défense se place automatiquement à 10 mètres et ne doit pas intervenir si l'équipe attaquante joue vite. Sinon, elle recule à 10 mètres de plus. Possibilité de la jouer à la main, de taper en touche en ayant le droit de lancer le ballon, de choisir une mêlée avec l'introduction ou de viser les poteaux pour marquer 3 points.

 

Coup franc : sanctionne une faute technique, souvent après une mêlée ou une touche (mauvaise position en mêlée ou mauvaise introduction, faute dans l'alignement ou équipe en surnombre en touche...). Dans ses 22 mètres, on l'obtient en criant "mark" lors d'un ballon aérien récupéré de volée. Défense à 10 mètres, on peut jouer à la main, demander une mêlée. Possibilité de taper en touche, mais sans bénéficier du lancer. On ne peut pas viser les poteaux pour marquer des points.

 

Drop (drop-goal) : coup de pied tombé. Dans le cours du jeu, le joueur (souvent le numéro 10) laisse tomber le ballon juste devant lui et le frappe en direction des poteaux dès qu'il rebondit pour tenter de marquer 3 points.

 

Essai : aplatir le ballon dans l'en-but adverse en le portant ou en se jetant dessus suite à un coup de pied. La base ! 5 points. Donne le droit de tenter une transformation, sur la même ligne verticale imaginaire à la ligne d'en but.

 

Transformation : coup de pied posé faisant suite à un essai. Vaut 2 points. Attention, les adversaires ont le droit de courir vers le joueur pour contrer la balle dès qu'il a entamé sa course d'élan.

 

Avants : les 8 joueurs du "pack", les "gros", les costauds. Ils participent aux phases statiques organisées pour le gain du ballon (les touches et les mêlées). Dans le jeu, ce sont eux qui ont un rôle prépondérant dans les rucks, les mêlées ouvertes (ou spontanées) et ils défendent autour des phases statiques, au plus près des regroupements. Ils essaient de franchir la ligne défensive en force, dans l'axe ou au près des regroupements. Organisés en 3 lignes, qui correspondent à leur position en mêlée fermée (ou ordonnée).

Plaquage : il s'effectue entre les chevilles et la ligne des épaules en saisissant le joueur adverse avec ses bras ou en appuyant plus ou moins avec son épaule. Les plaquages au dessus de la ligne des épaules, plaquages hauts ou cravates sont interdits, de même que les plaquages cathédrales - soulever un joueur et le jeter par terre - et sont sanctionnés d'un carton jaune ou rouge. Une percussion ne peut être effectuée que par le joueur portant la balle pour avancer en écartant les joueurs adverses avec ses épaules. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
miscookiyou Membre 2416 messages
Forumeur alchimiste‚ 20ans
Posté(e)
il y a 11 minutes, PINOCCHIO a dit :

Une amatrice ? :)

Comme c'est une coupe du monde j’aimerais m'y intéresser mais j'ai un peut de mal a comprendre les règles etc 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PINOCCHIO Membre 25296 messages
Pantin contestataire‚ 74ans
Posté(e)
il y a 6 minutes, miscookiyou a dit :

Comme c'est une coupe du monde j’aimerais m'y intéresser mais j'ai un peut de mal a comprendre les règles etc 

Dans le rugby , c'est un peu dur a assimiler les fautes , il faut y jouer pour les comprendre, les en avants on peut les voir en regardant bien à la télé , après il y a que l'arbitre et les juges de touche qui juge les autres dans les mêlées ou dans les empoignades , c'est ça qui me plait chez eux , et le respect envers l'homme en noir , c'est indéniable dans ce sport là,avec des types qui font le quintal, personne ne bronche et va dans son coin, c'est ça le rugby,et rien a voir avec le foot :)

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
titenath Animatrice 33024 messages
Dindasse prête à servir !!! V.I.Pintade‚ 41ans
Posté(e)

J'adore le rugby :wub: 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PINOCCHIO Membre 25296 messages
Pantin contestataire‚ 74ans
Posté(e)
il y a 26 minutes, titenath a dit :

J'adore le rugby :wub: 

Tout à fait dans ton caractère ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
miscookiyou Membre 2416 messages
Forumeur alchimiste‚ 20ans
Posté(e)
il y a une heure, PINOCCHIO a dit :

Dans le rugby , c'est un peu dur a assimiler les fautes , il faut y jouer pour les comprendre, les en avants on peut les voir en regardant bien à la télé , après il y a que l'arbitre et les juges de touche qui juge les autres dans les mêlées ou dans les empoignades , c'est ça qui me plait chez eux , et le respect envers l'homme en noir , c'est indéniable dans ce sport là,avec des types qui font le quintal, personne ne bronche et va dans son coin, c'est ça le rugby,et rien a voir avec le foot :)

Tu pense que la France va gagner ? 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PINOCCHIO Membre 25296 messages
Pantin contestataire‚ 74ans
Posté(e)
il y a 58 minutes, miscookiyou a dit :

Tu pense que la France va gagner ? 

Pas de pronostic avant l'heure, l'entraineur a pas fait de miracle jusqu'à maintenant, on verra ça dans les premier matchs :)

Il y a 1 heure, titenath a dit :

J'adore le rugby :wub: 

Tu nous auras pas dit pourquoi tu aime ça ? :rolle:

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
miscookiyou Membre 2416 messages
Forumeur alchimiste‚ 20ans
Posté(e)

https://www.ouest-france.fr/sport/rugby/equipe-de-france/rugby-xv-de-france-la-liste-de-65-joueurs-preselectionnes-pour-la-coupe-du-monde-6348445

La Fédération française de rugby (FFR) a publié lundi une liste de 65 joueurs suivis par le sélectionneur du XV de France Jacques Brunel en vue de la Coupe du monde au Japon (20 septembre-2 novembre), où figurent des oubliés des derniers matches (Guitoune, Vakatawa, Maestri) mais pas François Trinh-Duc

Découvrez la liste à jour des joueurs qui ont reçus le courrier du sélectionneur :

AVANTSPiliers (10) : Uini Atonio, Cyril Baille, Demba Bamba, Eddy Ben Arous, Etienne Falgoux, Cedate Gomes Sa, Jefferson Poirot, Dany Priso, Emerick Setiano, Rabah Slimani.

Talonneurs (6) : Pierre Bourgarit, Camille Chat, Guilhem Guirado, Mickaël Ivaldi, Quentin Lespiaucq-Brettes, Peato Mauvaka.

Deuxième-lignes (8) : Paul Gabrillagues, Félix Lambey, Bernard Le Roux, Yoann Maestri, Romain Taofifenua, Sébastien Vahaamahina, Florian Verhaeghe, Paul Willemse.

Troisième-lignes (13) : Grégory Alldritt, Mathieu Babillot, Yacouba Camara, Judicaël Cancoriet, François Cros, Kélian Galletier, Kévin Gourdon, Arthur Iturria, Anthony Jelonch, Wenceslas Lauret, Charles Ollivon, Louis Picamoles, Fabien Sanconnie.

ARRIÈRESDemis de mêlée (6) : Sébastien Bézy, Baptiste Couilloud, Antoine Dupont, Maxime Machenaud, Morgan Parra, Baptiste Serin.

Ouvreurs (5) : Anthony Belleau, Louis Carbonel, Matthieu Jalibert, Camille Lopez, Romain Ntamack.

Centres (6) : Mathieu Bastareaud, Geoffrey Doumayrou, Gaël Fickou, Wesley Fofana, Sofiane Guitoune, Virimi Vakatawa,

Ailiers (6) : Yoann Huget, Noa Nakaitaci, Damian Penaud, Alivereti Raka, Vincent Rattez, Teddy Thomas.

 

Arrières (5) : Nans Ducuing, Brice Dulin, Maxime Médard, Geoffrey Palis, Thomas Ramos.

XV de France. La liste des 31 joueurs retenus pour préparer le Coupe du monde au Japon

Le groupe des 31 : Grégory Alldritt (Stade Rochelais), Demba Bamba (Brive), Yacouba Camara(Montpellier), Camille Chat (Racing 92), Geoffrey Doumayrou (Stade Rochelais), Antoine Dupont (Stade Toulousain), Gaël Fickou (Stade Français), Wesley Fofana (Clermont), Paul Gabrillagues (Stade Français) Guilhem Guirado (Toulon), Sofiane Guitoune (Stade Toulousain), Yoann Huget (Stade Toulousain), Arthur Iturria (Clermont), Félix Lambey (Lyon), Wenceslas Lauret (Racing 92), Bernard Le Roux (Racing 92), Camille Lopez (Clermont), Maxime Machenaud (Racing 92), Peato Mauvaka (Stade Toulousain), Maxime Médard (Stade Toulousain), Romain Ntamack (Stade Toulousain), Damian Penaud (Clermont), Louis Picamoles (Montpellier), Jefferson Poirot (UBB), Dany Priso (Stade Rochelais), Alivereti Raka (Clermont), Thomas Ramos (Stade Toulousain), Baptiste Serin (UBB), Emerick Setiano (Toulon), Rabah Slimani(Clermont), Sébastien Vahaamahina (Clermont).

 

Les 6 réservistes : Etienne Falgoux (Clermont), Charles Ollivon (Toulon), François Cros (Stade Toulousain), Paul Willemse (Montpellier), Anthony Belleau (Toulon), Vincent Rattez (Stade Rochelais).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
titenath Animatrice 33024 messages
Dindasse prête à servir !!! V.I.Pintade‚ 41ans
Posté(e)
Il y a 8 heures, PINOCCHIO a dit :

Tu nous auras pas dit pourquoi tu aime ça ? :rolle:

Je sais pas, parce que j'aime bien. L'ambiance, le sport en lui même, je trouve ça génial à regarder ! Contrairement au foot les mecs ils font pas de manière. 

Il y a 9 heures, miscookiyou a dit :

Tu pense que la France va gagner ? 

Peu probable... 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Timo-I Membre 23638 messages
Défouloir pour haters.‚ 30ans
Posté(e)

Malheureusement c'est au Japon. Donc on ne verra presque aucun match. Du moins pour ceux qui travaillent.

Qui va gagner ? Probablement la Nouvelle Zélande ou l'Australie.

La France est nulle. Ils ont été une catastrophe ces derniers temps. Là où il faut faire du ménage, ce n'est pas que chez les joueurs mais c'est aussi chez les dirigeants. Les entraîneurs sont des calamités. Laporte est président de la FFR, le mec n'est là que pour le fric.

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PINOCCHIO Membre 25296 messages
Pantin contestataire‚ 74ans
Posté(e)
Il y a 11 heures, Timo-I a dit :

Malheureusement c'est au Japon. Donc on ne verra presque aucun match. Du moins pour ceux qui travaillent.

Qui va gagner ? Probablement la Nouvelle Zélande ou l'Australie.

La France est nulle. Ils ont été une catastrophe ces derniers temps. Là où il faut faire du ménage, ce n'est pas que chez les joueurs mais c'est aussi chez les dirigeants. Les entraîneurs sont des calamités. Laporte est président de la FFR, le mec n'est là que pour le fric.

c'est la dernière chance pour Brunel, et Galthié est en embuscade, un match ce soir pour la mise en bouche , ça va grincer des biscotos :rolle:

Il y a 21 heures, miscookiyou a dit :

https://www.ouest-france.fr/sport/rugby/equipe-de-france/rugby-xv-de-france-la-liste-de-65-joueurs-preselectionnes-pour-la-coupe-du-monde-6348445

La Fédération française de rugby (FFR) a publié lundi une liste de 65 joueurs suivis par le sélectionneur du XV de France Jacques Brunel en vue de la Coupe du monde au Japon (20 septembre-2 novembre), où figurent des oubliés des derniers matches (Guitoune, Vakatawa, Maestri) mais pas François Trinh-Duc

Découvrez la liste à jour des joueurs qui ont reçus le courrier du sélectionneur :

AVANTSPiliers (10) : Uini Atonio, Cyril Baille, Demba Bamba, Eddy Ben Arous, Etienne Falgoux, Cedate Gomes Sa, Jefferson Poirot, Dany Priso, Emerick Setiano, Rabah Slimani.

Talonneurs (6) : Pierre Bourgarit, Camille Chat, Guilhem Guirado, Mickaël Ivaldi, Quentin Lespiaucq-Brettes, Peato Mauvaka.

Deuxième-lignes (8) : Paul Gabrillagues, Félix Lambey, Bernard Le Roux, Yoann Maestri, Romain Taofifenua, Sébastien Vahaamahina, Florian Verhaeghe, Paul Willemse.

Troisième-lignes (13) : Grégory Alldritt, Mathieu Babillot, Yacouba Camara, Judicaël Cancoriet, François Cros, Kélian Galletier, Kévin Gourdon, Arthur Iturria, Anthony Jelonch, Wenceslas Lauret, Charles Ollivon, Louis Picamoles, Fabien Sanconnie.

ARRIÈRESDemis de mêlée (6) : Sébastien Bézy, Baptiste Couilloud, Antoine Dupont, Maxime Machenaud, Morgan Parra, Baptiste Serin.

Ouvreurs (5) : Anthony Belleau, Louis Carbonel, Matthieu Jalibert, Camille Lopez, Romain Ntamack.

Centres (6) : Mathieu Bastareaud, Geoffrey Doumayrou, Gaël Fickou, Wesley Fofana, Sofiane Guitoune, Virimi Vakatawa,

Ailiers (6) : Yoann Huget, Noa Nakaitaci, Damian Penaud, Alivereti Raka, Vincent Rattez, Teddy Thomas.

 

Arrières (5) : Nans Ducuing, Brice Dulin, Maxime Médard, Geoffrey Palis, Thomas Ramos.

XV de France. La liste des 31 joueurs retenus pour préparer le Coupe du monde au Japon

Le groupe des 31 : Grégory Alldritt (Stade Rochelais), Demba Bamba (Brive), Yacouba Camara(Montpellier), Camille Chat (Racing 92), Geoffrey Doumayrou (Stade Rochelais), Antoine Dupont (Stade Toulousain), Gaël Fickou (Stade Français), Wesley Fofana (Clermont), Paul Gabrillagues (Stade Français) Guilhem Guirado (Toulon), Sofiane Guitoune (Stade Toulousain), Yoann Huget (Stade Toulousain), Arthur Iturria (Clermont), Félix Lambey (Lyon), Wenceslas Lauret (Racing 92), Bernard Le Roux (Racing 92), Camille Lopez (Clermont), Maxime Machenaud (Racing 92), Peato Mauvaka (Stade Toulousain), Maxime Médard (Stade Toulousain), Romain Ntamack (Stade Toulousain), Damian Penaud (Clermont), Louis Picamoles (Montpellier), Jefferson Poirot (UBB), Dany Priso (Stade Rochelais), Alivereti Raka (Clermont), Thomas Ramos (Stade Toulousain), Baptiste Serin (UBB), Emerick Setiano (Toulon), Rabah Slimani(Clermont), Sébastien Vahaamahina (Clermont).

 

Les 6 réservistes : Etienne Falgoux (Clermont), Charles Ollivon (Toulon), François Cros (Stade Toulousain), Paul Willemse (Montpellier), Anthony Belleau (Toulon), Vincent Rattez (Stade Rochelais).

Et beaucoup de "petits nouveaux" des quintaux en puissance :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
miscookiyou Membre 2416 messages
Forumeur alchimiste‚ 20ans
Posté(e)
Il y a 13 heures, titenath a dit :

 

Peu probable... 

Je pense que c'est la Nouvelle-Zélande qui va gagner 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
miscookiyou Membre 2416 messages
Forumeur alchimiste‚ 20ans
Posté(e)
Il y a 14 heures, Timo-I a dit :

Malheureusement c'est au Japon. Donc on ne verra presque aucun match. Du moins pour ceux qui travaillent.

Qui va gagner ? Probablement la Nouvelle Zélande ou l'Australie.

La France est nulle. Ils ont été une catastrophe ces derniers temps. Là où il faut faire du ménage, ce n'est pas que chez les joueurs mais c'est aussi chez les dirigeants. Les entraîneurs sont des calamités. Laporte est président de la FFR, le mec n'est là que pour le fric.

https://www.capital.fr/lifestyle/rugby-la-gestion-desastreuse-de-bernard-laporte-1328663

L’Ovalie souffrait déjà des pâles performances du XV de France, mais l’arrivée de Bernard Laporte à la tête de la Fédération n’a vraiment pas arrangé les choses.

 

Un joli cadeau de Noël! Les salariés de la Fédération française de rugby (FFR) ont appris fin décembre qu’eux aussi auraient droit à leur «prime Macron». Pour ceux qui gagnent moins de 4000 euros par mois, elle va de 500 à 750 euros. De quoi s’offrir quelques belles virées à Twickenham ou Cardiff. Mais il en faudra sûrement plus pour mettre du baume sur les plaies des équipes. A Marcoussis (Essonne), le confortable domaine où siège la Fédé et où s’entraîne le XV de France, «l’état de santé général est particulièrement dégradé et alarmant», lit-on dans un audit mené par un cabinet indépendant l’été dernier et que Capital a consulté.

Et il n’y a pas que le moral dans les bureaux qui est en berne. Sur le terrain proprement dit, les Bleus enchaînent les échecs, comme à l’automne dernier contre les modestes Fidji – une humiliation. Côté finances, ce n’est pas mieux. La FFR a dévoilé en décembre un déficit de 7,3 millions d’euros sur la saison 2017-2018 pour 110 millions de revenus, alors que son budget initial prévoyait un excédent, comme les années précédentes (3,8 millions en 2017-2018). «Et encore, on s’en sort bien, les Bleus ont joué plus souvent à la maison cette année, ce qui rapporte plus, note Florian Grill, membre de l’opposition au comité directeur. Sinon, les pertes auraient carrément été de 12 millions.»

Le temps semble déjà loin où Bernard Laporte, 54 ans aujourd'hui, était élu triomphalement à la présidence de la FFR (84,84% des voix), promettant notamment d’en faire plus pour les rugbymen amateurs. Il a bien distribué des ballons gratuits et des abonnements à Canal+ et des grands écrans aux 1895 clubs amateurs de rugby. Mais deux ans après son arrivée, c’est surtout l’amateurisme de la gestion de l'ancien ministre des Sports de Nicolas Sarkozy qui inquiète. Pas moins de 20 collaborateurs sur 140, notamment issus de la DRH, du marketing et de la finance, ont décidé de faire leurs valises.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Timo-I Membre 23638 messages
Défouloir pour haters.‚ 30ans
Posté(e)

Ca ne veut pas dire grand chose cette victoire. Surtout qu'en plus, il y aura apparemment un match retour.

L'Ecosse n'a peut être pas jouée avec ses meilleurs joueurs. Et puis il n'y avait pas de gros enjeux, ce n'est qu'un match de préparation. Pas comme si c'était le tournoi des 6 nations ou des matchs de coupe du monde.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
miscookiyou Membre 2416 messages
Forumeur alchimiste‚ 20ans
Posté(e)

Il n'y'a pas vraiment de rapport avec la coupe du monde mais j'aime bien cet article :rolle: 

http://www.slate.fr/story/43965/rugby-sport-droite

Après avoir reçu une volée de bois vert pour avoir seulement émis l’hypothèse que la coupe de monde de rugby tirait peut-être à la ligne en durant 45 jours —comme quoi le monde de l’Ovalie peut être aussi susceptible qu’une table de nuit néo-zélandaise — nouvelle prise de risques à cause de cette question soulevée par le rédacteur en chef de Slate et qu’il m’a lancée avec la lâcheté de celui qui vous fait une passe dans le dos: le rugby est-il de droite?

Ben tiens… Cherche et surtout ne botte pas en touche!

Cette brûlante interrogation est née de l’affirmation d’un autre collaborateur de Slate, ulcéré à la lecture d’un article d’un envoyé spécial du Figaro en Nouvelle-Zélande qui n’y était pas allé de main morte sur son blog. «C’est la preuve que le rugby est bien un sport de droite», lança mon confrère de Slate aussi retourné qu’après un placage.

Ledit texte prêtait, il est vrai, au moins à sourire tant il était outré et un tantinet snobinard. Extraits de cette envolée lyrique titrée «Des lits d’initiés»:

Le sud-ouest, creuset du rugby et du radical-socialisme

Ce serait d’ailleurs logique au moins géographiquement puisque le Sud-Ouest, creuset du radical-socialisme et du rugby, est resté à travers le temps une oasis d’élection de la gauche. Historiquement, Toulouse, capitale de l’Ovalie, a presque toujours eu le cœur à gauche —c’est même là que le PS aime à terminer ses campagnes électorales— et les Landes n’ont jamais donné le sentiment d’avoir quelque affection pour la droite.

En regardant la liste des équipes du Top 14, on doit bien admettre que la gauche est très largement représentée avec des villes aussi emblématiques pour elle que Toulouse, Clermont-Ferrand, Montpellier, Paris, Lyon. Au moins le public du rugby pencherait-il à gauche et depuis longtemps dans des territoires où ce ne sont pas les curés qui apprenaient le rugby aux enfants, mais bien des instituteurs laïques et souvent socialistes.

Rappelons aussi que c’est un président de gauche, François Mitterrand, qui fut le premier à assister à la finale du championnat de France de rugby dès 1981 alors que tous ses prédécesseurs de droite, présents à la finale de la coupe de France de football depuis 1927, avaient toujours snobé l’événement.

«Le rugby, c'est le contrôle de la violence par la loi. Le problème est de savoir si la violence est plutôt de droite ou de gauche. L'Histoire nous apprend qu'en la matière il y a match nul.» Ainsi parlait Jean Lacouture qui refusait de trancher dans l’Express en 2007. Difficile à vrai dire de se faire une opinion tant les valeurs de droite et de gauche, passées au tamis des discours des politiques, paraissent aujourd’hui se confondre bien souvent dans une confusion totale.

Ancien sélectionneur du XV de France, Bernard Laporte, qui a collé des affiches pour le PS dans ses années de jeunesse et a milité ardemment pour François Mitterrand en 1981 en même temps que ses parents ouvriers, a bien fini secrétaire d’état dans le gouvernement de François Fillon et chante aujourd’hui urbi et orbi les vertus de Nicolas Sarkozy tout en affirmant qu’il pourrait faire partie demain d’un gouvernement de gauche.

http://www.slate.fr/story/108785/stars-rugby

Ce sera peut-être Julian Savea, l’ailier néo-zélandais qui a déménagé l’équipe de France à lui seul sur une action qui traversera le temps. Ce ne sera pas Dan Biggar, puisque le Pays de Galles est éliminé. L’Australien Bernard Foley a un petit potentiel. Mais le plus probable, c’est que ce ne sera personne. Chercher à savoir qui sera la star de la Coupe du monde de rugby est aussi confortable que déchiffrer les combinaisons offensives du XV de France 2011-2015. Au-delà, déterminer qui est la star du rugby mondial du début du XXIe siècle est un jeu de piste sans issue.

Le rugby brille par son incapacité à faire émerger une superstar dont l’aura traverserait les continents et qui assurerait, par la seule grâce de ses apparitions, la promotion de sa discipline. Pour un sport spectacle qui se conçoit comme le troisième événement mondial, c’est un bug majeur. Le rugby ne possède pas son Cristiano Ronaldo ni son Lionel Messi. Il n’a pas son Roger Federer, il cherche son Usain Bolt, il ne voit pas venir son Michael Jordan. Au rugby, les équipes passent, les têtes ne dépassent pas. Ou pas assez.

Ce constat ignore superbement certains seigneurs qui font la gloire du ballon ovale. Mettons nous bien d’accord sur ce qu’est une star. Le rugby possède ses très grands joueurs et ses légendes, ces noms et personnages qui humidifient les yeux des anciens ou suscitent l’admiration des initiés. Les Néo-Zélandais Richard McCaw ou Dan Carter sont des références mondiales à leur poste qui ont déjà laissé une trace dans l’histoire de leur sport. L’Anglais Jonny Wilkinson incarne personnellement la figure du sportif parfait: exceptionnel dans le jeu et le palmarès, travailleur au quotidien, humble jusqu’aux cimes de la gloire. Serge Blanco fut l’équivalent de Yannick Noah, Michel Platini ou Bernard Hinault –il y a un quart de siècle. Les Australiens David Campese et John Eales, plus jeunes, peuvent encore monnayer leurs images de legends. Mais un très grand joueur et une star, ce sont deux réalités bien différentes. «Mettez McCaw sur les Champs-Elysées et vous verrez qu’il ne se passera pas grand-chose», admet Jacques Verdier, directeur du Midi Olympique, l’hebdomadaire de référence sur le XV.

Mettre une star sur les Champs et regarder ce qui se passe. Tendre l’oreille après avoir fait du name-dropping dans un repas de famille où les générations se côtoient. Scruter le regard des enfants quand on leur soumet des noms dans la cour de récré. Toutes ces expériences de bon sens permettent de déterminer que le rugby n’a pas construit la ou les stars qui le feraient vivre durablement dans l’esprit des gens. «Une star, c’est une personnalité dont l’impact dépasse le cadre de son sport, voire du sport en général, pour toucher le grand public», définit Roman Ptaszyński, chef de groupe à TNS-Sofres. Les raisons qui rendent le rugby incapable de produire ce genre de personnage figurent dans son ADN, son histoire et les réflexes pavloviens qui continuent d’y régner après un siècle d’amateurisme.

Dire que le rugby ne produit pas de stars est, à la lettre, impropre. C’est juste que les stars ne sont pas les joueurs. La star du rugby mondial, le star qui fait vendre et suscite une passion spontanée, la star dont le nom parle à tout le monde, c’est le label «All Blacks». L’équipe de Nouvelle-Zélande est mythique depuis sa première tournée européenne en 1905.

En France, le président du RC Toulon et son entraîneur signent plus d’autographes que les joueurs. Leur verbe haut et leur personnalité débridée les désignent comme les vedettes de la discipline. Mourad Boudjellal et Bernard Laporte, les intéressés, s’en accommodent volontiers. Mais ils savent que c’est anormal. Cela fait au moins un point commun avec les instances du rugby français, où ils ont peu d’amis.

Non seulement le rugby crée peu de stars, mais ce n’est pas parti pour changer. «C’est un jeu qui se prête peu à la starification, explique Verdier. C’est un sport où un homme seul ne peut rien.» «Les joueurs qui marquent les points sont un peu plus visibles que les autres, ce qui a pu contribuer à l’aura de Carter ou Michalak, mais il n’est pas exceptionnel de marquer 10 ou 15 points par match, constate Pensivy. Il n’y a pas l’effet de rareté du buteur en football. Un exploit exceptionnel qui te sauve un match pourri, comme dans le foot, ce n’est pas possible en rugby. L’individualité, dans le rugby, est humble par nature, elle sait que si elle a marqué les points, elle le doit en grande partie aux autres.»

«Un très grand joueur peut faire gagner son équipe, bien sûr, enchaîne Verdier quand on lui soumet l’exemple de Wilkinson offrant, par ses coups de pied, la Coupe du monde à l’Angleterre en 2003. Le demi d’ouverture est peut-être davantage mis en avant. L’ailier est très visible en cas d’essai. Mais s’il n’a pas un ballon, il n’aura aucune influence. Zéro. C’est l’essence même du rugby.» Le rugby, en qualité de sport de combat collectif, «le seul dans ce cas», enchaîne Verdier, est une discipline où «on a infiniment besoin des autres». «Vous pouvez être le meilleur pilier droit du monde, si le talonneur ne pousse pas, vous n’existez pas, insiste le directeur du Midol. Cette incapacité à se mettre en avant vient de la règle du jeu. Tous les joueurs, tous les postes sont tenus par un tissu collectif. La majorité des joueurs revendique cette humilité. A juste titre.»

Modifié par miscookiyou

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
CORTO MALTESSE Membre 376 messages
Forumeur survitaminé‚ 49ans
Posté(e)

Entrainement tactique

190818092530673774.jpg

Physique

190818093241631713.jpg

 

 

20190818_195108.jpg

il y a 20 minutes, CORTO MALTESSE a dit :

 


 

 

Modifié par CORTO MALTESSE
erreur
  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité