La science et l'islam!

Davoust Membre 1 585 messages
Forumeur alchimiste‚ 39ans
Posté(e)

Ce pauvre Galilée a bien failli finir sur le bûcher lui aussi... pourtant...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

sousene Membre 2 092 messages
Awaarrrreee‚ 39ans
Posté(e)

Je ne pense pas que la religion soit un rampart face a la science, s'est plutot la betise humaine !!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Titsta Membre 6 651 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

Davoust ! merci beaucoup pour tes lumières ! smileJap.gif

J'aimerai avoir toutefois une précision, si tu l'as... L'islam sunite, ça représente quel pourcentage de la population musulmane ?

Parce que je crois qu'il y a bien d'autre courants, pas seulement deux.

Sinon j'ai des petits doutes encore sur la radicalisation du courant islamiste. S'il y a eu radicalisation, c'est quand même qu'il y a des différences importantes. Je ne pense pas qu'une simple interprétation litérale du texte religieux sois la même chose que sont application litérale. Il devait nécessairement y avoir une distance, sinon, il n'y aurai pas eu de possible radicalisation.

La science et la religion ne sont pas sur le même plan, donc elle ne s'opposent pas sur leur principes.

Il se trouve que statistiquement, ceux qui ont le plus de connaissances, notamment scientifiques, sont moins croyants.

L'Eglise s'est même plainte du manque de croyance des élites scientifiques, leur reprochant de ne pas croire ou de neroire qu'en des doctrines du type panthéisme/déisme.

Je pourrai te répondre que les scientifiques sont majoritairement incultes, dès que ça quitte le domaine de la science.

Et quand on parle théologie avec eux, c'est un vrai gouffre, bourré des pires préjugé, bourrages de crâne et absence totale de réflection sur le sujet.

Question de point de vu donc :o

Je te rappel d'ailleur que les plus grands scientifiques sont majoritairement croyants.

Ce pauvre Galilée a bien failli finir sur le bûcher lui aussi... pourtant...

Là par contre, c'est pas vrai ^^ Et j'en suis sûr cette fois.

C'est l'église qui a financé les traveaux de Galilée ! (d'ailleur, elle avait accepté la vision de copernic depuis plus de 200 ans)

Et fait un travail phénoménal de pédagogie et de remise en cause pour répendre ces nouvelles connaissances dans la masse de la population, ce qu'elle a fait pendant plus de 20 ans !!

Manque de chance, la population, inculte à l'époque, se décrochait totalement de l'église catholique, trouvant ces nouvelles idées totalement ridicules. Sous peine de perdre sa crédibilité, l'église à donc été forcé de revenir sur ses positions.

Seulement, comme ils n'étaient pas crétin quand même, et qu'ils savait que Gallilé avait raison, et que, nottement ses cartes était plus juste, ils ont demandé à gallilé de se plier à une mascarade devant le grand public, et de se renier publiquement. Mais à toujours continué à financer ses recherches.

L'église à toujours eu un fonctionnnement ésotérique, de cercle d'initié en cercle d'initié. Ce qui l'a toujours fait passer pour hypocrites.

Mais il ne faudrai pas confondre le fonctionnement de l'église en pleine renaissance et son fonctionnement obscurentiste.

Voici un réponse de candide. je ne la fonde que sur ma conviction intime (ce qui est peut-être bien peu).

Je pense que non seulement on ne peux pas concillier la religion et la science, mais qu'on ne dois pas le faire.

ce sont deux choses qui n'ont rien a voir. la confusion vient de l'utilisation du mot croire.

1 / "Croire", en religion, c'est avoir la fois, admettre, sans questionnement, sans autre raison que ce que vous disent vos parents votre culture, votre éducation... en l'existence d'un ou plusieurs dieux, de ses prophètes de ses textes sacrés...

2 / "Croire", en science, c'est accepter un fait, parce qu'il est prouvé par l'expérience dans le cas de sciences "empiriques", par la démonstration (dans le cas de sciences "dures" comme les mathématiques), parce que notre raison nous montre qu'il est vrai. la gravité existe ? bin oui, si je lache ce marteau, je vais le prendre sur le pied.

Je ne dis pas qu'elles sont inconciliables, je dis qu'elles n'ont pas de raison d'être conciliées.

Ces variations de sens sur le mot croire, je les reconnais, mais je ne les attribue pas à la science ou à la religion.

Pour ma part, je considère que la science ne s'occupe pas de croyances. C'est parmi ses grands principes.

D'ailleur un vrai scientifique ne considère jamais que quoi que ce soit soit prouvé. Et il ne croit rien et surtout pas en ses modèles.

La preuve scientifique est un non sens. Passé dans le sens commun par des personnes qui prennent la science pour une religion dans laquelle il faut croire, sans rien comprendre.

Croire dans la science, ça n'est pas être scientifique. C'est être un religieux qui prend la science pour une religion. (le cas le plus courant des scientifique, certes...)

La science et la religion sont éminement compatible, parce qu'un humain ne peut pas ne pas croire en quelque chose.

C'est strictement impossible.

Tu préfère croire dans le modèle de la gravité, c'est ta croyance. Mais elle n'a rien de scientifique.

Elle n'est seulement pas génante pour la science. Tu remarquera que la croyance inverse non plus !

Tant que tu peux la remettre en cause (et tant que t'essaye de la remettre en cause continuellement)

Chaque modèle scientifique peut être "cru" et considéré comme vrai. Mais la science ne s'est jamais préoccupé de la vérité, simplement de modélisation et de concordance avec l'observation, des objets mesurables. (et uniquement ceux là :o )

La différence entre ces deux formes de croyances est capitale, j'en conviens.

C'est la différence entre l'obscurentisme et la lumière. et effectivement la première n'est pas compatible avec la science.

Mais elle oppose deux conceptions de la foi, donc deux conceptions de la religion.

Et non pas la science et la religion.

Là je suis pas du tout d'accord avec toi !

Modifié par Titsta

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sousene Membre 2 092 messages
Awaarrrreee‚ 39ans
Posté(e)

"La science sans la religion est boiteuse, la religion sans la science est aveugle.", Albert Einstein

"La religion ne me semble pas être l'outil adéquat pour le séquençage du génome humain, pas plus que la science ne me semble être le moyen de comprendre le surnaturel. Mais pour ce qui est des grandes questions véritablement intéressantes, comme : 'Pourquoi sommes-nous ici ?' ou 'Pourquoi les humains ont-ils des aspirations spirituelles?' la sciences me parait décevante. Bien des superstitions ont éclos, puis disparu peu à peu. Ce n'est pas le cas de la foi, ce qui me fait dire qu'elle porte le sceau du réel."

Francis Collins biologiste moleculaire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Titsta Membre 6 651 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

Ha merci transporteur, j'ai mon pourcentage 85% de la population serait sunnite, donc.

Par contre, en faisant mes recherches, j'ai trouvé un autre pourcentage intéressant. plus de 80% des musulmans vivent dans des pays sois laïques, sois où l'islam n'est appliqué légalement que pour les naissances, mariages, décès et droit de successions.

comme quoi, y a une nette différence entre ceux qui l'applique pour eux même et ceux qui veulent l'appliquer pour les autres.

Ce qui limite nettement l'idée qu'on s'en fait, je trouve.

(D'ailleurs, ça me fait un peu marrer quand ils disent sur ton lien : l'islam "moderne" est surtout fait à l'étranger" mdr !!! comme s'il y avait un "étranger")

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
"La science sans la religion est boiteuse, la religion sans la science est aveugle.", Albert Einstein

Il faut relativiser cette citation en rappelant certains faits :

  • Einstein était un grand savant, un génie
  • Il a eu des théories révolutionnaires
  • Il a aussi fait quelques fois des erreurs

Comment un homme si intelligent a-t'il pu parfois faire de si grossières erreurs ?

Son erreur la plus célèbre est le rejet de la mécanique quantique par la très célèbre phrase : "Dieu ne joue pas aux dés".

Qu'est-ce qui a induit Einstein en erreur ? Le concept de Dieu visiblement.

La religion est assez nuisible, assez irrationnelle pour induire en erreur l'un des plus grands génies de ces 100 dernières années.

Einstein n'est pas le seul savant dans ce cas, on pourra aussi penser à Pascal, qui, dès qu'il tomba dans la religion, ne découvrit plus rien ou presque.

La science et la religion ne sont pas sur le même plan, donc elle ne s'opposent pas sur leur principes.

Il se trouve que statistiquement, ceux qui ont le plus de connaissances, notamment scientifiques, sont moins croyants.

L'Eglise s'est même plainte du manque de croyance des élites scientifiques, leur reprochant de ne pas croire ou de neroire qu'en des doctrines du type panthéisme/déisme.

Je pourrai te répondre que les scientifiques sont majoritairement incultes, dès que ça quitte le domaine de la science.

Et quand on parle théologie avec eux, c'est un vrai gouffre, bourré des pires préjugé, bourrages de crâne et absence totale de réflection sur le sujet.

Question de point de vu donc :o

Sauf que cette statistique ne marche pas que pour les scientifiques, mais aussi pour les autres domaines.

De manière général, plus une personne est cultivée, plus elle a de diplôme, moins elle est encleinte à croire.

Tu pourras d'ailleurs trouver de nombreux tableaux statistiques dans le Monde des religions n°15 consacré à l'athéisme.

Je te rappel d'ailleur que les plus grands scientifiques sont majoritairement croyants.

Là j'ai des doutes.

Einstein était peu croyant (assez quand même pour que cela l'induise parfois en erreur), il avait une vision de Dieu proche de celle de Spinoza (Spinoza fut ourchasser pour athéisme).

Gödel n'était pas croyant avant de devenir complètement fou (il s'est mis à parler de Dieu dans des délires paranoïaques).

La plupart des prix Nobels ou des Médailles Fields ne sont pas plus religieux que ça.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Stein Membre 1 771 messages
Vipère lubrique‚ 74ans
Posté(e)

Ouf!

Il y a 36.000 choses sur lesquelles on pourrait répondre dans ce topic...

1) Sousene nous a parlé d'Al Biruni, et ce grand savant n'a droit qu'à quelques maigres commentaires. Alors que la plupart des autres personnes -sauf Razi- qu'il cite n'ont eue qu'une influence mineure (se contentant la plupart du temps de reprendre et de vulgariser des travaux grecs: c'est le cas par exemple d'Al Banna), Al Biruni fut un très grand savant capable de nombreuses intuitions géniales, un incroyable touche à tout.

Sa plus grande contribution est surtout théorique: c'est lui qui parle du principe d'expérimentation en science, et qui dresse tout ce processus méthologique. Mais on lui doit aussi la sphère armillaire, les nombres irrationnels, l'analyse combinatoire, les principes de densité et masse volumique (il avait compris que l'air avait un poids). Il rédigea également plusieurs traités sur les moeurs de l'Inde et l'origine du sanskrit, mais ses plus belles intuitions furent géologiques (il supposa que certaines roches pouvaient avoir été créées au fond des océans en des temps bien plus éloignés que ce qu'en disaient ses contemporains) et astronomiques (il devina que la voie lactée était constituée de miliards de milliards de petites étoiles, incroyablement éloignées de nous).

Tout comme Al Battani (qui introduisit le concept de tangeante dans les mathématiques, bien qu'il ne l'ait pas inventé), il s'agissait bien évidemment d'un savant shi'ite.

---

2) Ensuite, Grenouille Verte a fait mention de l'athéisme de Razi (865-925). En effet, et s'il n'a pas mal fini malgré certaines tonitruantes déclarations, c'est d'abord parce qu'il vécut au moment où la doctrine mutazilie (rationaliste) était à son apogée politique, c'est à dire bien avant la glaciation sunnite du XIIème siècle. Enfin et surtout, c'était un médecin exceptionnel, le meilleur de son époque, et cela lui valut d'être protégé par le Calife abbasside en personne (qui tenait à être soigné par lui!).

Outre qu'il blasphémait volontiers sur le Coran (trouvant l'oeuvre "obscure, mal rédigée, faite de vers boiteux et particulièrement maladroits"), lorsqu'on lui posait la question de suivre une des religions révélées, il répondait:

"Comment est-ce que quelqu'un pourrait penser philosophie tout en écoutant des contes de bonne femme fondés sur de nombreuses contradictions, et qui contribuent à répandre autant d'ignorance et de dogmatisme?"

Al-Razi sera d'ailleurs une des sources d'inspiration principale, des siècles plus tard, de Baruch Spinoza.

---

L'héliocentrisme était déjà connu dans l'Antiquité et par Eratosthène (env. -276 à env. -194), 3 siècles avant notre ère qui en calculera même la circonférence en tombant sur un chiffre proche de 40.000 km.

Ce n'est pas tout à fait vrai, et vous mélangez plusieurs faits différents et contradictoires.

Le calcul de la sphéricité de la terre et de ses dimensions (par Eratosthène) n'a rien à voir avec la théorie héliocentrique, qui n'a été évoquée durant l'antiquité grecque que par Aristarque de Samos, lequel avait tenté en effet de calculer les dimensions et la distance réelle du soleil par rapport à la Terre.

Celui qui a véritablement mis en place une théorie héliocentrée cohérente, avec près d'un millénaire d'avance sur l'occident, c'est le savant Indien Aryabatha (आर्यभट 476-550) [C'est également lui le véritable inventeur du principe trigonométrique des tangeantes], qui non seulement tient sa démonstration grâce au phénomène de précession des planètes, mais démontre aussi que leurs orbites sont elliptiques.

Copernic, de son côté, n'avait aucun élément lui permettant de démontrer quoi que ce soit (d'ailleurs son système était faux), il a fallut attendre Galilée et Kepler, près d'un siècle plus tard, qui (re)découvriront une bonne partie des travaux d'Aryabatha.

_______________

Ensuite, on a Titsta qui continue de déraper, qui tout en étant plein de bonne volonté, ne cesse de se tromper et d'idéaliser les musulmans...

Je pourrai te répondre que les scientifiques sont majoritairement incultes, dès que ça quitte le domaine de la science.

Et quand on parle théologie avec eux, c'est un vrai gouffre, bourré des pires préjugé, bourrages de crâne et absence totale de réflection sur le sujet.

Question de point de vu donc ;)

Je te rappel d'ailleur que les plus grands scientifiques sont majoritairement croyants.

Les plus grands scientifiques de notre époque ne sont nullement "majoritairement croyants", au contraire, ils constituent une population beaucoup plus athée que la moyenne des pays dont ils sont issus.

Un sondage mené sur la communauté scientifique américaine a montré qu'entre 70 et 92% d'entre eux se considéraient comme athées (Cf étude parue dans "The New Scientist"), le tout dans un pays où la majorité des gens croient en Dieu. Le taux le plus faible d'athéisme vient des mathématiciens, le plus fort des biologistes.

---

A propos d'Einstein, qui en effet se considérait assez proche des thèses spinozistes (comme l'a très justement rappelé Grenouille), voici une autre de ses citations, plus tardive:

"Ce que vous avez lu sur mes convictions religieuses était un mensonge, bien sûr, un mensonge qui est répété systématiquement. Je ne crois pas en un Dieu personnel et je n'ai jamais dit le contraire de cela, je l'ai plutôt exprimé clairement. S'il y a quelque chose en moi que l'on puisse appeler "religieux" ce serait alors mon admiration sans bornes pour les structures de l'univers pour autant que notre science puisse les révéler."

Croire dans la science, ça n'est pas être scientifique. C'est être un religieux qui prend la science pour une religion. (le cas le plus courant des scientifique, certes...)

La science et la religion sont éminement compatible, parce qu'un humain ne peut pas ne pas croire en quelque chose.

C'est strictement impossible.

Tu préfère croire dans le modèle de la gravité, c'est ta croyance. Mais elle n'a rien de scientifique.

Elle n'est seulement pas génante pour la science. Tu remarquera que la croyance inverse non plus !

Tant que tu peux la remettre en cause (et tant que t'essaye de la remettre en cause continuellement)

Chaque modèle scientifique peut être "cru" et considéré comme vrai. Mais la science ne s'est jamais préoccupé de la vérité, simplement de modélisation et de concordance avec l'observation, des objets mesurables. (et uniquement ceux là :o )

Là, il faudrait ouvrir un topic sur l'épistémologie moderne, si vous y tenez, parce que si je suis en partie d'accord avec certaines de vos idées, ce n'est pas aussi simple non plus. Par exemple, certains dogmes religieux issus des religions révéles sont directement contredits par des avancées scientifiques. Et si ces dernières ne se préoccupent pas en effet de la Vérité (au sens où vous l'entendez), elles ne sont pas fausses non plus.

Et il y a également une autre contradiction logico-empirique dans la croyance, mais encore une fois, il faudrait ouvrir un topic séparé.

Ha merci transporteur, j'ai mon pourcentage 85% de la population serait sunnite, donc.

Par contre, en faisant mes recherches, j'ai trouvé un autre pourcentage intéressant. plus de 80% des musulmans vivent dans des pays sois laïques, sois où l'islam n'est appliqué légalement que pour les naissances, mariages, décès et droit de successions.

comme quoi, y a une nette différence entre ceux qui l'applique pour eux même et ceux qui veulent l'appliquer pour les autres.

Ce qui limite nettement l'idée qu'on s'en fait, je trouve.

D'où tirez vous ce chiffre de 80% de musulmans vivant dans des pays laïcs?

Ne l'auriez vous pas inventé de toutes pièces? :D

Etes-vous au courant que l'Islam est religion d'état dans tous les pays majoritairement musulmans de la planète, et que la seule et unique exception, c'est la Turquie (pour combien de temps encore?)?

Etes-vous au courant que dans la plupart de ces mêmes pays (tous les pays arabes -sauf Liban-, le Pakistan, l'Indonésie... etc...) renier l'Islam est un CRIME, passible au mieux de prison, au pire de la peine de mort étant donné que c'est la sanction que préconise la shariah sunnite en cas d'apostasie. :o

Regardez la constitution algérienne!

Regardez la constitution indonésienne!

Et je ne parle même pas des pétro-monarchies de la péninsule arabique! :o

---

Le concept de séparation de l'église et de l'état est tout récent, pour le monde musulman. C'est d'ailleurs la sphère culturelle de l'humanité qui exprime le plus de problèmes, de contradictions et de résistance à cette idée.

Comme je le rappelais, les Hanafites ont effectivement introduit quelques dispositifs allant dans ce sens, mais ce n'est pas le cas des autres lectorats (Chaafites, Malikites et Hanbalites) qui constituent l'immense majorité des sunnites de par le monde.

(D'ailleurs, ça me fait un peu marrer quand ils disent sur ton lien : l'islam "moderne" est surtout fait à l'étranger" mdr !!! comme s'il y avait un "étranger")

Oui, il y a bien un concept répondant à ce terme "d'étranger", dans le sens où les pays majoritairement musulmans sont considérés comme faisant partie du Dar al Islam (Terre d'Islam), le reste étant à conquérir.

L'Occident, c'est à dire ce fameux territoire "étranger", fait le plus souvent partie de ce que les musulmans appellent Dar al Harb (terre de guerre) ou du Dar al Kufr (terre des infidèles).

Néanmoins, afin d'apaiser ces termes plutôt violents (mais qui traduisent assez bien le sentiment de la majorité du monde musulman vis à vis du reste de la planète), certains intellectuels éclairés proposent plutôt d'utiliser le terme de Dar al Shahada (Terre du témoignage). Toutefois, même dans ce cas, il peut y avoir une large différence d'interprétation quant à ce mot "témoignage" (Ramadan n'en retient ainsi que le côté prosélyte).

---

Renseignez-vous, avant de raconter des choses farfelues, que Diable! :o

Modifié par Stein

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)

Un bémol cependant ! Si les génies de la science (on parle ici de grands noms) sont parfois moins perméables à la religion, il n'est pas pour autant exact de proclamer qu'une Société où la science et la technique règnent et dont l'enseignement est accessible à tout un chacun est préservée de la gangrène de l'intégrisme.

Voici un extrait d'article assez interessant sur la question :

"Dans les pays où s'est développé l'intégrisme, il est frappant que les institutions universitaires où les étudiants intégristes sont majoritaires soient des établissements scientifiques. Cette situation étonne les observateurs occidentaux ; car d'aucuns pensent que l'esprit scientifique est nécessairement moderne. à première vue, on s'attendrait plutôt à trouver une majorité d'intégristes parmi les littéraires ou les juristes, dans la mesure où les sciences humaines et sociales s'inscrivent dans une continuité avec le passé. Ce paradoxe n'est pourtant qu'apparent. Les sciences humaines, la littérature, la philosophie permettent d'avoir une vue globale des problèmes, dans le temps, à travers l'histoire des idées, et dans l'espace, à travers l'étude comparative des différentes civilisations. Ces disciplines favorisent une certaine ouverture d'esprit. Quant aux sciences dites exactes, elles peuvent évidemment assurer la même ouverture d'esprit, mais à condition d'être correctement enseignées et qu'on ne les ampute pas de leur contenu théorique au point de les réduire à la technique. D'ailleurs, les intégristes sont davantage présents dans les écoles d'ingénieurs que dans les facultés scientifiques. Ils sont ainsi plus utilisateurs des résultats de la science que créateurs."

Article dont voici la référence :

http://www.tribunes.com/tribune/alliage/22/char.htm

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Stein Membre 1 771 messages
Vipère lubrique‚ 74ans
Posté(e)
Un bémol cependant ! Si les génies de la science (on parle ici de grands noms) sont parfois moins perméables à la religion, il n'est pas pour autant exact de proclamer qu'une Société où la science et la technique règnent et dont l'enseignement est accessible à tout un chacun est préservée de la gangrène de l'intégrisme.

Voici un extrait d'article assez interessant sur la question :

"Dans les pays où s'est développé l'intégrisme, il est frappant que les institutions universitaires où les étudiants intégristes sont majoritaires soient des établissements scientifiques. Cette situation étonne les observateurs occidentaux ; car d'aucuns pensent que l'esprit scientifique est nécessairement moderne. à première vue, on s'attendrait plutôt à trouver une majorité d'intégristes parmi les littéraires ou les juristes, dans la mesure où les sciences humaines et sociales s'inscrivent dans une continuité avec le passé. Ce paradoxe n'est pourtant qu'apparent. Les sciences humaines, la littérature, la philosophie permettent d'avoir une vue globale des problèmes, dans le temps, à travers l'histoire des idées, et dans l'espace, à travers l'étude comparative des différentes civilisations. Ces disciplines favorisent une certaine ouverture d'esprit. Quant aux sciences dites exactes, elles peuvent évidemment assurer la même ouverture d'esprit, mais à condition d'être correctement enseignées et qu'on ne les ampute pas de leur contenu théorique au point de les réduire à la technique. D'ailleurs, les intégristes sont davantage présents dans les écoles d'ingénieurs que dans les facultés scientifiques. Ils sont ainsi plus utilisateurs des résultats de la science que créateurs."

Article dont voici la référence :

http://www.tribunes.com/tribune/alliage/22/char.htm

Tout à fait! :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Bougnoule lover
Invité Bougnoule lover Invités 0 message
Posté(e)

A t'entendre Grenouille on croirait que les croyants ne sont qu'un ramassis d'idiots tout juste bons à alimenter synagogues, eglises et autres mosquées ...

Einstein n'a pas rejeté la physique quantique, ou du moins pas entiérement, certaines de ses théories sont la base même de la physique quantique (menfin, je ne parle pas en tant qu'expert). Et en ce qui concerne ta citation, Niels Bohr répondit à Einstein: « Qui êtes-vous Albert Einstein pour dire à Dieu ce qu'il doit faire ? »

Bohr était croyant? (C'est une question)

Newton était croyant, Pasteur disait qu'il laissait sa foi au vestiaire quand il rentrait au laboratoire; Mendel était moine et j'en passe...

Pour revenir à Pasteur je dirais que sa citation résume assez bien ma pensée ...

Les athées seraient-ils à l'abri de l'erreur? A t'entendre on le croirait bien.

Edit: Désolé, j'ai posté après la bataille ... la faute au wifi.

Edit2: Pour Simplicius, il faut aussi connaitre la manière dont est enseignée la science du coté de chez nous, ça ne demande pas énormément d'effort intellectuel, dans le sens où on ne demande pas de comprendre mais d'appliquer.

Modifié par Bougnoule lover

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Stein Membre 1 771 messages
Vipère lubrique‚ 74ans
Posté(e)
Bohr était croyant? (C'est une question)

Non, Niels Bohr (un autre juif, au passage) n'était pas croyant. Il estimait que "l'idée de Dieu [n'était] pas suffisament absurde pour être crédible"...

A t'entendre Grenouille on croirait que les croyants ne sont qu'un ramassis d'idiots tout juste bons à alimenter synagogues, eglises et autres mosquées ...

Pourquoi, ce n'est pas vrai? :o

(Ceci est mon quart d'heure provoc de la journée)

Modifié par Stein

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Bougnoule lover
Invité Bougnoule lover Invités 0 message
Posté(e)

Bien sûr que non ce n'est pas vrai! C'est parce que certains musulmans croient en Dieu qu'il faut croire que nous (les croyants) sommes tous idiots hein!

On est pas juifs non quand même ... :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Stein Membre 1 771 messages
Vipère lubrique‚ 74ans
Posté(e)
C'est [pas] parce que certains musulmans croient en Dieu

Parce qu'il y a des musulmans qui ne croient pas en Dieu??? :o

---

Cela dit, dans le judaïsme réformé, il existe en effet une branche et une tradition athée, avec rabbins et synagogues et tout et tout... Sauf qu'ils professent que Dieu est une question n'ayant aucun sens et qu'elle doit donc être ignorée...

Etonnant, non? ;)

---

Il est aussi dit que toute personne lisant trop tôt la Kabbale court le risque de rapidement devenir athée, rapport aux réflexions qu'on y trouve. C'est d'ailleurs pour cela que les juifs orthodoxes n'autorisent son étude qu'à partir de l'âge vénérable de 40 ans, sinon c'est bien trop dangereux... :D

On est pas juifs non quand même ... :o

:o

Modifié par Stein

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Bougnoule lover
Invité Bougnoule lover Invités 0 message
Posté(e)

Hum *grogne* pour ma défense, j'ai corrigé à la va vite. ^^

(j'aurais pas l'air trop ridicule si je dis que c'est la faute au lobby juif? Reflexe culturel oblige...)

Edit: Chez nous, il arrive encore que quelques personnes prétendent pouvoir guérir diverses maladies avec le Coran. Un yéménite est même allé jusqu'à prétendre qu'il a trouvé un vaccin contre le Sida dans le Coran, qui dit mieux?

C'est là ou j'commence à me dire qu'on aurait bien besoin d'un Averroès.

Modifié par Bougnoule lover

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Stein Membre 1 771 messages
Vipère lubrique‚ 74ans
Posté(e)
C'est parce que certains musulmans croient en Dieu qu'il faut croire que nous (les croyants) sommes tous idiots hein!

J'aime bien le sens littéral de cette phrase, surtout non-corrigée... (c'est à dire sans la négation ne...que...) :o

---

Serait-ce un lapsus révélateur? :o

Modifié par Stein

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Bougnoule lover
Invité Bougnoule lover Invités 0 message
Posté(e)

Hum ^^ Non non, aucun lapsus, même si je pense que ce qui tire les pays musulmans vers le bas c'est entre-autres, leur inteprétation de l'Islam.

Par Zeus (faut varier), je suis bien fatigué ce soir, je me retire -_-

Modifié par Bougnoule lover

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sousene Membre 2 092 messages
Awaarrrreee‚ 39ans
Posté(e)

Savant et philosophe arabo-islamique d'origine perse, essentiellement mathématicien et astronome de l'école de Ptolémée.

Comme scientifique, sa contribution la plus importante concerne ses observations précises de phénomènes naturels. Appelé parfois "le maître", il est l'un des scientifiques musulmans les plus renommés de son temps.

Al-Biruni a rédigé plus de 113ouvrages, mais la plupart ont été perdus. Les sujets traités étaient l'astronomie, l'astrologie, la chronologie, la géographie, les mathématiques, la mécanique, la médecine, la pharmacologie, la météorologie, la minéralogie, l'histoire, la religion, la philosophie, la littérature et la magie. Il existe encore un ou plusieurs livres sur chacun de ces sujets. Parmi les travaux les plus importants d'Al-Biruni, on retiendra Canon, son étude la plus complète sur l'astronomie; Densités, qui recense les poids spécifiques des différents métaux, liquides et pierres précieuses ; Astrolabe, l'une des meilleures descriptions de cet instrument; et India, son ¿uvre la plus connue, dans laquelle il utilise le sanskrit pour décrire les coutumes, les langues, la science et la géographie indiennes.

http://www.m51.asso.cc-pays-de-gex.fr/al-biruni.html

http://serge.mehl.free.fr/chrono/AlBiruni.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Stein Membre 1 771 messages
Vipère lubrique‚ 74ans
Posté(e)
Savant et philosophe arabo-islamique d'origine perse, essentiellement mathématicien et astronome de l'école de Ptolémée.

Il n'était pas "arabo-islamique", il était Perse tout court (et shi'ite, même s'il fut influencé par la doctrine Ash'arite). C'était sa langue natale, et il l'a d'ailleurs employée pour certains de ses ouvrages. Il est probable qu'il n'ait jamais croisé ou vécu dans une seule région arabophone de sa vie, et l'arabe, pour lui, n'avait qu'un intérêt comparable au latin pour les lettrés européens du moyen-âge.

Sa connaissance du Farsi a d'ailleurs dû largement l'aider pour maîtriser le sanskrit, une langue de la même famille linguistique. Un véritable arabe aurait eut, au contraire, de très grandes difficultés à l'apprendre.

---

Cela fait redite, mais je rappele ce que j'avais écrit sur lui une page plus tôt:

"Sousene nous a parlé d'Al Biruni, et ce grand savant n'a droit qu'à quelques maigres commentaires. Alors que la plupart des autres personnes -sauf Razi- qu'il cite n'ont eue qu'une influence mineure (se contentant la plupart du temps de reprendre et de vulgariser des travaux grecs: c'est le cas par exemple d'Al Banna), Al Biruni fut un très grand savant capable de nombreuses intuitions géniales, un incroyable touche à tout.

Sa plus grande contribution est surtout théorique: c'est lui qui parle du principe d'expérimentation en science, et qui dresse tout ce processus méthologique. Mais on lui doit aussi la sphère armillaire, les nombres irrationnels, l'analyse combinatoire, les principes de densité et masse volumique (il avait compris que l'air avait un poids). Il rédigea également plusieurs traités sur les moeurs de l'Inde et l'origine du sanskrit, mais ses plus belles intuitions furent géologiques (il supposa que certaines roches pouvaient avoir été créées au fond des océans en des temps bien plus éloignés que ce qu'en disaient ses contemporains) et astronomiques (il devina que la voie lactée était constituée de miliards de milliards de petites étoiles, incroyablement éloignées de nous)."

---

Une dernière remarque, cependant. L'un des liens que Sousene vient de mettre nous dit ceci:

"Mais le tableau ne serait pas complet si l'on oubliait de mentionner que six siècles avant Galilée, Al Biruni mettait déjà en avant une Terre qui tournait autour de son axe."

Ce n'est pas tout à fait vrai. Il a effectivement traduit les travaux de l'astronome Indien Aryabatha, qui avait bel et bien démontré que la terre tournait autour du soleil, mais hélas, aussi génial fut-il, Al-Biruni ne parvint pas à tout comprendre, notamment le système des orbites écliptiques, qu'il négligea.

Il s'est en effet posé la question de savoir si la Terre tournait bien sur elle-même, et même s'il y était plutôt favorable, il n'a jamais été plus loin qu'une simple impression (il postulait d'ailleurs que cette question était avant tout philosophique, et non scientifique).

Rendons donc à Cesar ce qui est à Cesar: C'est bien Aryabatha qui est l'auteur de cette théorie extraordinaire, près de 1000 ans avant que Galilée et Kepler ne redécouvrent les mêmes lois fondamentales.

Modifié par Stein

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Zorro2004 Membre 3 000 messages
Papi du ForumFr‚ 109ans
Posté(e)

:o Wah Zorro ... Wallah ici y a d'la science à étudier ...

:o J'ouvre mon cartable et j'vous rejoins ... Ah ouais, et j'taille aussi ma gomme, euh non mon crayon (avant de gommer les quelques c...ries) ...

:D Et en tant qu'arabo-musulman ;) j'veux que vos cours soient en français, parce que pour moi l'arabe n'a qu'un intérêt comparable au latin pour les lettrés européens du moyen-âge.

:o:o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant