Aller au contenu

Les grands faits divers - L'auberge rouge


Messages recommandés

January Animatrice 33 837 messages
©‚ 101ans
Posté(e)

Hello Tous, 

Je vous propose de relayer une petite série d'été : les grands faits divers. Bienvenue dans le premier opus, l'auberge rouge. 

 

Nous sommes en 1831, en Ardèche. 

Ceux qui connaissent les plateaux de l’Ardèche savent que dans la catégorie coin perdu, la région traversée par la route qui va de Montélimar au Puy-en-Velay fait figure de candidat idéal. Une terre isolée et dure, balayée par les vents du Nord, où il ne fait toujours pas bon randonner aujourd’hui sans une bonne carte IGN, dès qu’on s’éloigne des routes. L’été, on risque vite de tomber dans une tourbière et de s’y enfoncer. L’hiver, les congères accumulées font rapidement perdre tout repère. Et ça, c’est en 2018. Autant dire qu’il y a deux siècles de ça, on ne s’éloignait pas de la route sans de solides raisons. La route, c’est la civilisation ; s’en éloigner de 300 mètres, c’est risquer sa vie.

auberge-rouge-4-600x418.jpg

 

Et puis on y trouve tout ce qu’on veut, le long de cette route. Des bornes routières, histoire de se repérer, des relais pour les chevaux, des burons ou des jasseries. Autant de refuges où on peut s’abriter des intempéries, se trouver une paillasse pour dormir, boire et manger à boire, se laver sommairement aussi, acheter quelques provisions…

Bref, des auberges typiques, un peu comme celle de Peyrebeille, tenez. Un archétype d’auberge, celle-ci. Un bâtiment bas au bord de la route, composé d’un grand corps de logis et de ses dépendances, qu’on atteint en sortant d’une grande forêt de sapins. Elle appartient à un couple du genre taiseux, Pierre et Marie Martin, qui tient l’établissement avec leur neveu André et Jean Rochette, un domestique qu’on surnomme Fétiche. Un garçon bien sympathique, Fétiche, de l’avis général. Fort comme un bœuf et con comme une pantoufle.

Le 26 octobre 1831, une découverte pas franchement ragoûtante met de l’animation dans le quotidien tranquille d’une région qui l’est tout autant.  Ce jour-là, à 10 kilomètres de Peyrebeille, on trouve au bord de l’Allier le cadavre d’un homme au crâne défoncé. Un de ses genoux est brisé. Comme le brave homme n’a pas l’air d’être mort d’une petite grippe, on ouvre une enquête et on ne tarde pas à identifier le bonhomme : Antoine Enjolras, un maquignon bien connu dans la région, où il vend ses bêtes depuis des années. On l’a aperçu peu de temps auparavant, d’ailleurs, justement à l’auberge de Peyrebeille. Il était à la recherche d’une génisse égarée sur le plateau et on ne l’a pas revu vivant après cette halte.

Un juge de paix se rend sur place pour interroger les Martin et l’humanité étant ce qu’elle est, il ne faut pas longtemps avant que ça jase. Les rumeurs se répandent alors comme une traînée de poudre, au fur et à mesure des témoignages qui affluent. Un témoin affirme avoir vu une charrette s’éloigner, conduite par Fétiche et transportant un corps. Il n’en faut pas plus pour que le jour de la Toussaint, Pierre Martin et son neveu sont arrêtés et conduits en prison. Fétiche les rejoint le lendemain et Marie Martin un peu plus tard.

Et là, ça part complètement en cacahuète...

https://blog.francetvinfo.fr/deja-vu/2018/07/05/les-grands-faits-divers-1-lauberge-rouge.html

 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
sphynxxxix Animateur 8 557 messages
Tigre du Bengale‚ 45ans
Posté(e)

je suis passé à coté de cette auberge,

ça donne le frisson de savoir ce qui s'y est passé même si cela fait longtemps déjà,

 

pas envie de m y arrêter! :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
January Animatrice 33 837 messages
©‚ 101ans
Posté(e)

C'est l'originale. Mais en fait des "auberges rouges" il en existe en plusieurs endroits en France. Les Martin n'étaient pas les seuls à avoir transformé leur auberge en coupe-gorge :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sphynxxxix Animateur 8 557 messages
Tigre du Bengale‚ 45ans
Posté(e)
il y a 1 minute, January a dit :

C'est l'originale. Mais en fait des "auberges rouges" il en existe en plusieurs endroits en France. Les Martin n'étaient pas les seuls à avoir transformé leur auberge en coupe-gorge :snif:

cette route qui part d'aubenas jusqu'au puy en velay ,je la trouve sympathique mais l'hiver ,à cette époque le mot sympathique ne devait pas etre approprié  ! :D

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
January Animatrice 33 837 messages
©‚ 101ans
Posté(e)
à l’instant, sphynxxxix a dit :

cette route qui part d'aubenas jusqu'au puy en velay ,je la trouve sympathique mais l'hiver ,à cette époque le mot sympathique ne devait pas etre approprié  ! :D

Je ne crois pas être déjà passée par là, je ne connais pas. Mais ce sont des coins reculés alors oui, en plein hiver, sympathique, je sais pas ! 

Le truc de fou dans cette affaire c'est quand même la fin

Le 2 octobre 1833 à midi, plusieurs milliers de personnes se pressent autour de l’échafaud dans la cour d’une auberge qui n’en a jamais tant vu. C’est ce que ce n’est pas tous les jours qu’on assiste à une triple exécution. Quand son tour vient, le pauvre Fétiche a un dernier cri qui sonne cette fois presque comme un aveu : « mauvais maîtres, que m’avez-vous fait faire ! »

Et comme en France tout se termine par des chansons, le public ne trouve rien de mieux à faire que d’organiser un grand bal, exactement au même endroit où l’on venait de tuer trois êtres humains quelques heures plus tôt. Sans vraiment savoir s’ils étaient coupables.

 

Chansons, rires et danses après l'exécution, ben mon vieux... Fallait être bizarre quand même hein. C'était quelque chose ce XIXème.. Avant c'était pas mal non plus, mais j'ai lu de ces trucs historiques, c'est de la dinguerie. 

Par exemple : 

Mangez-le si vous voulez par Teulé

Ce fait divers là ne sera probablement pas relayé alors j'en profite pour vous en parler. Le livre de Jean Teulé est excellent, je le recommande, c'est un petit bouquin qui se mange (:snif:) vite. 

Nous sommes le mardi 16 août 1870, Alain de Monéys, jeune Périgourdin intelligent et aimable, sort du domicile de ses parents pour se rendre à la foire de Hautefaye, le village voisin.
Il n'en reviendra jamais. Deux heures plus tard, sur une parole malheureuse et énorme malentendu, la foule devenue furieuse va le lyncher, et pire... 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sphynxxxix Animateur 8 557 messages
Tigre du Bengale‚ 45ans
Posté(e)
il y a 3 minutes, January a dit :

Je ne crois pas être déjà passée par là, je ne connais pas. Mais ce sont des coins reculés alors oui, en plein hiver, sympathique, je sais pas ! 

Le truc de fou dans cette affaire c'est quand même la fin

Le 2 octobre 1833 à midi, plusieurs milliers de personnes se pressent autour de l’échafaud dans la cour d’une auberge qui n’en a jamais tant vu. C’est ce que ce n’est pas tous les jours qu’on assiste à une triple exécution. Quand son tour vient, le pauvre Fétiche a un dernier cri qui sonne cette fois presque comme un aveu : « mauvais maîtres, que m’avez-vous fait faire ! »

Et comme en France tout se termine par des chansons, le public ne trouve rien de mieux à faire que d’organiser un grand bal, exactement au même endroit où l’on venait de tuer trois êtres humains quelques heures plus tôt. Sans vraiment savoir s’ils étaient coupables.

 

Chansons, rires et danses après l'exécution, ben mon vieux... Fallait être bizarre quand même hein. C'était quelque chose ce XIXème.. Avant c'était pas mal non plus, mais j'ai lu de ces trucs historiques, c'est de la dinguerie. 

Par exemple : 

Mangez-le si vous voulez par Teulé

Ce fait divers là ne sera probablement pas relayé alors j'en profite pour vous en parler. Le livre de Jean Teulé est excellent, je le recommande, c'est un petit bouquin qui se mange (:snif:) vite. 

Nous sommes le mardi 16 août 1870, Alain de Monéys, jeune Périgourdin intelligent et aimable, sort du domicile de ses parents pour se rendre à la foire de Hautefaye, le village voisin.
Il n'en reviendra jamais. Deux heures plus tard, sur une parole malheureuse et énorme malentendu, la foule devenue furieuse va le lyncher, et pire... 

 

excellent idée de lecture pour mes vacances,

de Teulé je vais aussi me procurer "Héloise ouille"  ...un tout autre sujet :hehe:

et donc mangez le si vous voulez ! 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
le merle Membre 10 541 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

bonjour

dans les années 1860 -1880 dans l'oust Américain , des indiens de tribu insoumise semaient la terreur parmi les colons ? je crois que c'était des indiens  Apaches . la cavalerie Américaine  ne parvenait pas à les maîtriser .

un jeune capitaine fut muté dans le poste militaire de la région . il méprisait ces indiens et se vantait , avec 80 soldats à cheval de détruire ces indiens renégats , là ou des centaines de soldats n'avaient put y parvenir ;

les indiens furent mit au courant des vantardises de ce Capitaine .un jour ,par pur hasard , le capitaine sortis du poste avec un groupes de cavalerie pour une mission de reconnaissance . à quelques kilomètres de son poste , il tomba dans une embuscade montée par des centaines d'indien .

les soldats et le capitaine furent tous massacrés  , il ni eut aucun survivant ... les cavaliers étaient au nombre de 80 .

bonne journée

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pila Membre 11 477 messages
Forumeur alchimiste‚ 58ans
Posté(e)
Il y a 7 heures, sphynxxxix a dit :

je suis passé à coté de cette auberge,

ça donne le frisson de savoir ce qui s'y est passé même si cela fait longtemps déjà,

 

pas envie de m y arrêter! :D

Ben moi, en passant devant, j'ai tout juste eu le temps de m'apercevoir que c'était l'Auberge rouge. Je venais d'Aubenas (où j'y allais, je ne sais plus).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
boeingue Membre 1 554 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

je suis passé dans la région en temps que touriste !

c'est trés beau en été ,mais en hiver ,non merci !!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité