Aller au contenu

Aletheia, ou le dévoilement.


Jean-Ghislain

Messages recommandés

Membre, 48ans Posté(e)
Jean-Ghislain Membre 36 messages
Baby Forumeur‚ 48ans‚
Posté(e)

Ce qui ne reste plus dans l'obscur, voici ce qui est dévoilé de pleine force... Aletheia.

Si je dis, voici un objet que je vois déposé devant moi. Malgré ses qualités multiples, et les divers point de vue desquels je me place, l'objet reste le même. Pourtant dans le temps, il dépérit, s'oxyde, bouge... Qu'en est-il alors de la multiplicité dans la totalité de son existence ? C'est justement le tout qui forme l'Un, son Etre, qui fait son identité. Il reste tout de même un objet unique, dans toutes ses formes et son histoire.

Mais l'homme n'est pas qu'un objet. En tant que sujet pensant, mais aussi d'émotion et d'esprit, nous évoluons, apprenons, faisons nos choix et traçons ainsi notre vie. Sommes-nous toujours égaux à nous même, tout en faisant parti d'un grand Tout ? Ce grand Tout se résume-t-il à nous même, à notre monde-à-vivre, ou sommes nous tous d'une part liés à tous les autres êtres, à Dieu ?

A chacun son comportement, sa mentalité, en bien ou en mal. Mais notre mauvais côté peut nous rattraper. La vérité n'est-elle seulement que cette mauvaise partie de nous même que nous cachons, y compris à nous même ? Bien sûr que non.

Toute vérité humaine est forcément partielle, car notre esprit est limité dans ses capacités. Pourtant cette vérité partielle est tout de même vérité, nous y tenons une fois que nous l'obtenons. Le mensonge, lui, se tord sur lui-même, comme un cercle vicieux ou un serpent qui se mord la queue. Ce n'est que des couches et des couches, sous des couches de mensonges. Le mensonge est une misérable création humaine.

Devant toute nouvelle vérité, même si nous ne pouvons qu'y toucher partiellement... et lorsque nous sommes bien disposés à le faire, deux chemins possibles. Je me refuse ou je l'intègre à ma vie. D'où provient-elle puisque le monde et ses vérités sont présents avant moi et mon entendement ? Du monde certes, et à mon niveau, aussi de moi. 

J'avais donné des cours particuliers de maths lorsque j'étais élève-ingénieur. Avec beaucoup de patience, je mettais l'élève face à son erreur, je pointais du doigt le point où le raisonnement commencer à fauter. Figurez-vous que chaque élève ne vois pas l'erreur de lui-même (sinon il ne l'aurait pas faite, je ne parle pas des erreurs d'inattention). Cela prouve bien en pratique que le dévoilement, la sortie de l'obscur ne peut se faire qu'en lien avec le monde, avec un apport, une aide extérieure.

Ainsi, je peux dire que la vérité est bel et bien là, devant moi, mais que malgré mes yeux, je ne la vois pas quand je me trompe. La lumière de la vérité est bien celle du monde, celle qui me projette de l'erreur vers la vérité. Le monde est même d'une grande aide. Recroquevillé sur moi-même, je ne vois pas mes erreurs. C'est une aide bienveillante, pas un mensonge violent qui veut s'imposer malgré et contre tous. 

Pour finir, entre ces deux chemins qui se placent devant nous devant toute nouvelle vérité révélée, nous ne nous refusons que parce que nous sommes et voulons rester sur nous-même, parfois sur nos acquis, pourrait-on dire. Et nous pouvons aussi intégrer cette vérité que si nous sommes ouvert-au-monde. Car pour qu'une vérité soit déposé, faut-il encore que nous lui laissions sa place en nous. Nous est alors dévoilé le monde, et nous-même.

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Membre, 153ans Posté(e)
Don Juan Membre 2 076 messages
Forumeur alchimiste ‚ 153ans‚
Posté(e)
il y a 27 minutes, Jean-Ghislain a dit :

la sortie de l'obscur ne peut se faire qu'en lien avec le monde, avec un apport, une aide extérieure. 

La sortie de l'obscur(ité)... Voulez-vous dire l'entrée de la lumière ?

En lien avec le monde.... Voulez-vous dire en conscience ?

Avec un apport ? Pas pu comprendre !

Une aide extérieure ? Voulez-vous dire un intermédiaire obligé ou presque ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
aliochaverkiev Membre 1 978 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)
il y a 2 minutes, Don Juan a dit :

La sortie de l'obscur(ité)... Voulez-vous dire l'entrée de la lumière ?

En lien avec le monde.... Voulez-vous dire en conscience ?

Avec un apport ? Pas pu comprendre !

Une aide extérieure ? Voulez-vous dire un intermédiaire obligé ou presque ?

La sortie de l'obscur (ité) est-elle aussi l'entrée de la lumière ? 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 153ans Posté(e)
Don Juan Membre 2 076 messages
Forumeur alchimiste ‚ 153ans‚
Posté(e)
à l’instant, aliochaverkiev a dit :

La sortie de l'obscur (ité) est-elle aussi l'entrée de la lumière ? 

 

L'entrée de la lumière annule le concept de sortie de l'obscurité. Rien ne peut arrêter la lumière, imaginer l'obscurité, c'est nier la lumière.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 48ans Posté(e)
Jean-Ghislain Membre 36 messages
Baby Forumeur‚ 48ans‚
Posté(e)
il y a 2 minutes, Don Juan a dit :

La sortie de l'obscur(ité)... Voulez-vous dire l'entrée de la lumière ?

En lien avec le monde.... Voulez-vous dire en conscience ?

Avec un apport ? Pas pu comprendre !

Une aide extérieure ? Voulez-vous dire un intermédiaire obligé ou presque ?

Ce qui éclaire n'est pas semblable à ce qui est éclairé. Eclairer est une manière d'amener à la vérité, une manière d'y accéder.

En lien, relié au monde, aux autres, à Dieu, et humblement à moi-même aussi.

Un apport, c'est ce qui est apporté.

Et cet apport consiste en une aide extérieure. Je ne dirais pas obligé, mais plutôt un intermédiaire qu'on accueille.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
aliochaverkiev Membre 1 978 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)
il y a 1 minute, Don Juan a dit :

L'entrée de la lumière annule le concept de sortie de l'obscurité. Rien ne peut arrêter la lumière, imaginer l'obscurité, c'est nier la lumière.

Ainsi parlait Zarathoustra.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 48ans Posté(e)
Jean-Ghislain Membre 36 messages
Baby Forumeur‚ 48ans‚
Posté(e)
il y a 3 minutes, Don Juan a dit :

L'entrée de la lumière annule le concept de sortie de l'obscurité. Rien ne peut arrêter la lumière, imaginer l'obscurité, c'est nier la lumière.

La lumière du monde peut être caché, non pas annuler certes, mais nier oui.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
aliochaverkiev Membre 1 978 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)
il y a 1 minute, Jean-Ghislain a dit :

La lumière du monde peut être caché, non pas annuler certes, mais nier oui.

Il suffit de fermer les yeux pour que la lumière ne soit plus.

Et pour que l'obscurité soit.

Ainsi parlait Zarathoustra (Livre 2, verset 1058 du Livre).

il y a 42 minutes, Jean-Ghislain a dit :

 

Si je dis, voici un objet que je vois déposé devant moi. Malgré ses qualités multiples, et les divers point de vue desquels je me place, l'objet reste le même. Pourtant dans le temps, il dépérit, s'oxyde, bouge... Qu'en est-il alors de la multiplicité dans la totalité de son existence ? 

C'est toute la question de l'essence et de l'accident. Confer la cire de Descartes.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 153ans Posté(e)
Don Juan Membre 2 076 messages
Forumeur alchimiste ‚ 153ans‚
Posté(e)
il y a 5 minutes, Jean-Ghislain a dit :

La lumière du monde peut être caché, non pas annuler certes, mais nier oui.

La lumière est davantage que ce que les yeux en voient et ce que l'esprit en pense.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 48ans Posté(e)
Jean-Ghislain Membre 36 messages
Baby Forumeur‚ 48ans‚
Posté(e)
il y a 9 minutes, aliochaverkiev a dit :

C'est toute la question de l'essence et de l'accident. Confer la cire de Descartes.

Sauf que la conclusion de Descartes est de nier l'existence des choses, afin de se recroqueviller sur lui-même. Le problème étant qu'il se donne une confiance folle en le pouvoir de sa conscience. C'est à mon sens une erreur de Descartes. Car le monde existe avant que l'on y pense. Et il sera encore là lorsque nous ne serons plus là. Le doute est certes parfois nécessaire mais certainement pas autant. Descartes, par sa philosophie fait partir le monde de son propre esprit, ce qui le maintient dans ses propres limites au lieu de s'ouvrir à la totalité déjà bien présente.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
aliochaverkiev Membre 1 978 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)
il y a 44 minutes, Jean-Ghislain a dit :

 

Mais l'homme n'est pas qu'un objet. En tant que sujet pensant, mais aussi d'émotion et d'esprit, nous évoluons, apprenons, faisons nos choix et traçons ainsi notre vie. Sommes-nous toujours égaux à nous même, tout en faisant parti d'un grand Tout ? Ce grand Tout se résume-t-il à nous même, à notre monde-à-vivre, ou sommes nous tous d'une part liés à tous les autres êtres, à Dieu ?

 

Il est nécessaire de définir les principes premiers, les axiomes, et ne pas laisser entendre qu'ils existent en soi.

Vos raisonnements s'appuient sur des axiomes que vous tenez pour allant de soi. 

Vous suivre dans vos raisonnements c'est donc devoir faire  immédiatement siens vos axiomes, vous forcez la pensée du lecteur puis vous l'embarquez dans vos errements.

Ce grand Tout c'est quoi  ?

Pour moi ce n'est là que des mots. Pour vous c'est quoi ?

"Un sujet pensant, mais aussi d'émotion et d'esprit",  c'est quoi cette construction ? Cela n'a pas de sens.

Vous êtes ingénieur, j'enseigne les maths, vous avez enseigné les maths. Alors vous devez être rigoureux, vous devez faire cet effort.

Pas seulement pour le lecteur mais aussi pour vous.

Il est possible que votre pensée puisse éclairer le lecteur. Mais alors rappelez-vous votre attitude d'enseignant et faites un effort de construction, rendez-vous lisible, au moins sur le plan de la simple construction grammaticale, que le lecteur ne soit pas sans cesse obligé de vous traduire et de faire un effort d'analyse puis de synthèse de vos pensées, effort que vous ne faites pas.

Il n'est pas possible d'accéder d'emblée à l'intimité de vos pensées.

Aucune personne n'a la même intimité que l'autre.

Je sais, c'est chiant, vous voudriez être compris d'emblée, tout de suite, là, mais ça ne marche pas comme ça. 

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 48ans Posté(e)
Jean-Ghislain Membre 36 messages
Baby Forumeur‚ 48ans‚
Posté(e)
il y a 3 minutes, aliochaverkiev a dit :

Je sais, c'est chiant, vous voudriez être compris d'emblée, tout de suite, là, mais ça ne marche pas comme ça. 

Il s'agit de métaphysique, le sujet est ardu, je ne suis pas le seul responsable des incompréhensions et hélas, pour le moment je ne compte pas exposer et expliquer les concepts fondamentaux de toute métaphysique, comme le Tout, l'Etre, l'Un. D'autres l'ont peut-être fait ici. En tout cas, il faudrait s'atteler à faire des sujets spécifiques à part, s'ils n'y sont pas déjà.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Talon 1, 76ans Posté(e)
Talon 1 Membre 20 242 messages
76ans‚ Talon 1,
Posté(e)

On ne voit que ce que l'on a appris à voir. Un bébé élevé dans une cage aux seules lignes horizontales, devenu adulte, ne verra jamais les lignes verticales. Ainsi de tous les métiers. Seul un médecin décèlera une maladie chez un individu. Et on n'invente jamais rien qu'à partir de ce que l'on sait. Sauf par sérendipité. Descartes a raison. Nous n'observons rien de ce qui est vrai. Nous en faisons des représentations. Même quand on lit un texte, on invente une partie des mots. La lecture est de la divination, dit Bergson. On ne pense pas dans une langue particulière. Même les sourds-muets ont de la réflexion. Vous connaissez "La Caverne de Platon" ?

La métaphysique, signifie : ce qui vient après la physique. La science est "comment" ? La métaphysique est "pourquoi."

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 48ans Posté(e)
Jean-Ghislain Membre 36 messages
Baby Forumeur‚ 48ans‚
Posté(e)
il y a 3 minutes, Talon 1 a dit :

On ne voit que ce que l'on a appris à voir. Un bébé élevé dans une cage aux seules lignes horizontales, devenu adulte, ne verra jamais les lignes verticales. Ainsi de tous les métiers. Seul un médecin décèlera une maladie chez un individu. Et on n'invente jamais rien qu'à partir de ce que l'on sait. Sauf par sérendipité. Descartes a raison. Nous n'observons rien de ce qui est vrai. Nous en faisons des représentations. Même quand on lit un texte, on invente une partie des mots. La lecture est de la divination, dit Bergson. On ne pense pas dans une langue particulière. Même les sourds-muets ont de la réflexion. Vous connaissez "La Caverne de Platon" ?

Vous êtes cartésien, et qui plus est vous devez croire fondamentalement qu'en ce que vous savez déjà de vous même. Ce qui n'est pas en soi une mauvaise chose, puisqu'ainsi nous gardons nos vérités à l'abri, et les utilisons à des fins plus larges. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
aliochaverkiev Membre 1 978 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)
il y a 10 minutes, Jean-Ghislain a dit :

Sauf que la conclusion de Descartes est de nier l'existence des choses, afin de se recroqueviller sur lui-même. Le problème étant qu'il se donne une confiance folle en le pouvoir de sa conscience. C'est à mon sens une erreur de Descartes. Car le monde existe avant que l'on y pense. Et il sera encore là lorsque nous ne serons plus là. Le doute est certes parfois nécessaire mais certainement pas autant. Descartes, par sa philosophie fait partir le monde de son propre esprit, ce qui le maintient dans ses propres limites au lieu de s'ouvrir à la totalité déjà bien présente.

Il existe sans doute quelque chose qui est indépendant de notre pensée. Vous dites "le monde" je vous ferai remarquer que ce concept, le monde, est déjà une pensée, une production de la raison pure. Le monde n'est donc pas...ce que vous entendez sous ce mot, monde. Nous ne savons rien de ce qui peut être, cela, l'être, est en dehors de notre connaissance directe. A moins de posséder une intuition du "monde" qui ne passe pas par nos sens, une intuition qui serait celle de l'entendement. Bienvenue chez Platon. Mais que percevons-nous alors ? Peut-être de simples productions mentales, neuronales. Bref nous ne savons rien d'autre que ce qui agit sur nous ou ce sur quoi nous pouvons agir.

Vous cherchez à concevoir, percevoir la Totalité. Bienvenue au club. Cela fait 10 000 ans qu'existe ce club, peut-être même que ce club est plus ancien si nous faisons remonter sa création à l'émergence du conscient.

Vous cherchez une Vérité comme une planche de salut dans un océan en furie.

Mais vous ne parviendrez jamais à penser cette Vérité et l'océan sera toujours en furie quand vous mourrez.

Vous ne pouvez rien arrêter, vous ne pouvez rien posséder, qui soit la Vérité.

 

Bon je dois quitter le forum, bonne journée.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Forumeur confit, Posté(e)
Enchantant Membre 13 284 messages
Forumeur confit,
Posté(e)
il y a 12 minutes, aliochaverkiev a dit :

Aucune personne n'a la même intimité que l'autre.

Je sais, c'est chiant, vous voudriez être compris d'emblée, tout de suite, là, mais ça ne marche pas comme ça. 

Je partage cette conclusion...

Et la réflexion que je me faisais était la suivante:

Peut-être s’agit-il ici d’une déformation de l’esprit provenant des mathématiques ?

En mathématique, c’est vrai ou c’est faux.

Si cela est vrai, je suis le détenteur passager de la vérité dans ce domaine précis qui est celui des mathématiques.

Même si cela est très honorable de vouloir détecter la vérité en toute chose, n’y a-t-il pas une certaine arrogance ou croyance à s’imaginer être dans le vrai au seul prétexte que l’on recherche la vérité ?

N'y a t il pas en ce cas, confusion entre nos croyances et la vérité son corollaire naturel?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 48ans Posté(e)
Jean-Ghislain Membre 36 messages
Baby Forumeur‚ 48ans‚
Posté(e)
il y a 2 minutes, Enchantant a dit :

Même si cela est très honorable de vouloir détecter la vérité en toute chose, n’y a-t-il pas une certaine arrogance ou croyance à s’imaginer être dans le vrai au seul prétexte que l’on recherche la vérité ?

Vouloir détecter la vérité en toute chose, je ne sais pas si quelqu'un en serait capable et pourrait aller au bout de ce projet. Vous me trouvez arrogant ? Je parlais au début plus d'une vérité dévoilée (avec l'aide du monde, des autres, de Dieu finalement et aussi de moi-même), comme un apport. Vous-même comment accédez-vous à la vérité lorsque vous vous trompez ? 

Croire ce n'est pas savoir. Ne confondons pas les illusions qui sont une autre forme du mensonge d'avec la vérité.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
aliochaverkiev Membre 1 978 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)
il y a 10 minutes, Jean-Ghislain a dit :

Il s'agit de métaphysique, le sujet est ardu, je ne suis pas le seul responsable des incompréhensions et hélas, pour le moment je ne compte pas exposer et expliquer les concepts fondamentaux de toute métaphysique, comme le Tout, l'Etre, l'Un. D'autres l'ont peut-être fait ici. En tout cas, il faudrait s'atteler à faire des sujets spécifiques à part, s'ils n'y sont pas déjà.

D'accord ne faites pas l'effort. Mais alors sachez que vous partez de principes de pensée qui sont ceux d'une certaine culture, qui sont donc contingents. Vous allez tourner dans un monde clos en croyant vous appuyer sur des notions Vraies, alors que ces notions ne sont jamais que des paris d'une certaine civilisation. Qui tourne en rond depuis des siècles sur elle-même. Je ne vois pas l'intérêt. Vous allez ajouter des choses rabâchées dix mille fois. 

Plutôt que de tracer un sillon qui n'est plus qu'une énorme fondrière essayez de penser différemment. Remettez en cause les principes sur lesquels vous vous appuyez, comme le grand Tout, le monde, l'âme, etc. Inventez, créez, risquez. Devenez un Artiste ! 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 48ans Posté(e)
Jean-Ghislain Membre 36 messages
Baby Forumeur‚ 48ans‚
Posté(e)
il y a 10 minutes, aliochaverkiev a dit :

Inventez, créez, risquez. Devenez un Artiste ! 

Ma foi, je ne suis pas un artiste, et j'ai pas l'ambition de créer quoique ce soit. Mais je vous remercie de cette belle intention.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×