Aller au contenu

C'est quoi, une maladie psychosomatique ?

Messages recommandés

January Animatrice 31 898 messages
©‚ 101ans
Posté(e)

"C'est dans ta tête" ou "Tu t'écoutes trop" sont quelques-unes des phrases qu'entendent souvent les personnes souffrant de troubles psychosomatiques. 

thumb-c-est-quoi--une-maladie-psychosoma

 

 

Et pourtant, leurs symptômes sont bien réels. Même si elle trouve son origine dans le psychisme, une maladie psychosomatique n'est pas pour autant une maladie "imaginaire". La médecine reconnaît aujourd'hui que l'esprit et le corps sont liés et que les contrariétés ou le stress peuvent avoir des répercussions importantes sur l’état de santé général d'une personne, en diminuant ses défenses immunitaires ou en affectant l'un de ses organes. 

https://www.gralon.net/articles/sante-et-beaute/medecine-douce/article-c-est-quoi--une-maladie-psychosomatique--8302.htm

 

 

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Petit pois Membre 31 970 messages
Petit pois errant‚ 87ans
Posté(e)

Perso, le psychosomatique est le principal moyen d'expression de mon esprit sur mon corps pour m'alerter et me faire 1.prendre conscience, 2. agir/réagir.

Parfois, il me signale que là, "ce n'est plus possible" quand je le crois encore possible. Depuis le temps je connais bien les signes par lequel mon inconscient et son ras le bol s'expriment.

Un outil bien pratique finalement quand on sait l'accueillir objectivement.

  • Like 5
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ping Membre 5 765 messages
Forumeur alchimiste‚ 50ans
Posté(e)

Si déjà on arrêtait d’appeller Maladie ce qui n’est le plus souvent pas une maladie, ça permettrait d’envisager   différemment le stratégie à adopter face aux difficultés. Soigner les maux de l’âme à coup de médocs revenant le plus souvent à proposer à manger à quelqu’un qui a soif. 

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sittelle Membre 1 216 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)

Un outil que mon cerveau n est pas encore capable d'utiliser  pour ses bénefices...

Et qui fonctionne pourtant trop à mon goût 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
January Animatrice 31 898 messages
©‚ 101ans
Posté(e)
il y a 1 minute, Petit pois a dit :

Un outil bien pratique finalement quand on sait l'accueillir objectivement.

Ca peut aussi vraiment pourrir la vie.. Ce que je trouve dommage c'est qu'on peut trouver des remèdes, mais il s'agit de soigner "au bon endroit", c'est à dire du côté du psychisme, et ça reste encore très mal perçu. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sittelle Membre 1 216 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)
il y a 1 minute, ping a dit :

Si déjà on arrêtait d’appeller Maladie ce qui n’est le plus souvent pas une maladie, ça permettrait d’envisager   différemment le stratégie à adopter face aux difficultés. Soigner les maux de l’âme à coup de médocs revenant le plus souvent à proposer à manger à quelqu’un qui a soif. 

Rien ne fonctionne chez moi de toutes façons ... 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Petit pois Membre 31 970 messages
Petit pois errant‚ 87ans
Posté(e)
il y a 2 minutes, ping a dit :

Si déjà on arrêtait d’appeller Maladie ce qui n’est le plus souvent pas une maladie, ça permettrait d’envisager   différemment le stratégie à adopter face aux difficultés. Soigner les maux de l’âme à coup de médocs revenant le plus souvent à proposer à manger à quelqu’un qui a soif. 

Certes, mais parfois le réajustement nécessaire est difficile ou impossible ( environnement, contraintes indépendantes de la volonté...etc). Alors oui, on peut apprendre à voir/supporter les "choses" différemment, sous un autre angle. Mais, en attendant, donner à manger apporte quelques molécules d'eau ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sittelle Membre 1 216 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)

Il est peu être difficile dès le départ de pointer du doigt le psychisme de la personne que tu as en face de toi ..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Petit pois Membre 31 970 messages
Petit pois errant‚ 87ans
Posté(e)
il y a 9 minutes, Sittelle a dit :

Un outil que mon cerveau n est pas encore capable d'utiliser  pour ses bénefices...

Et qui fonctionne pourtant trop à mon goût 

Du moins as tu déjà conscience de ce phénomène, de ces manifestations de ton inconscient. C'est un bon début.

il y a 4 minutes, Sittelle a dit :

Il est peu être difficile dès le départ de pointer du doigt le psychisme de la personne que tu as en face de toi ..

Je ne comprends pas trop ce que tu écris, là. Il s'agit de cerner ses propres problèmes au travers du psychosomatique. Le "diagnostiquer" chez quelqu'un d'autre semble évident parfois, mais souvent à tord et inefficace si la personne concernée ne le ressent pas comme ça.

Trois livres basiques qui m'ont bien aidée à "prendre conscience" de mon inconscient au travers de certaines pathologies/accidents : image.jpeg.b8fe034614e5a1fe061862d5bdb8bbee.jpeg image.jpeg.f27a7c237f096b2d581fadf69edbb33b.jpeg image.jpeg.4894dd167438c377ca54716856ba1ebe.jpeg

Modifié par Petit pois

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
January Animatrice 31 898 messages
©‚ 101ans
Posté(e)

Peut être que Sittelle veut dire que les médecins généralistes finalement, n'ont que peu de possibilités de savoir si le problème pour lequel tu viens les voir est plutôt psychique... Du coup tu repars avec une ordonnance (qui est nécessaire attention, on n'imaginerait pas ne pas soulager des colites par exemple), mais sans le conseil supplémentaire de chercher du côté du psychisme aussi.

J'ai un généraliste super pour ça. On se voit très peu, mais chaque fois que ça arrive, il a toujours toujours cette réflexion : DEJA, FAUT S'CALMER :sleep:   C'est devenu une blague récurrente à la maison, chaque fois qu'il y a quoi que ce soit qui arrive à quelqu'un, le premier truc c'est : Non mais déjà, faut s'calmer  :D

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sittelle Membre 1 216 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)
il y a 31 minutes, Petit pois a dit :

Du moins as tu déjà conscience de ce phénomène, de ces manifestations de ton inconscient. C'est un bon début.

Je ne comprends pas trop ce que tu écris, là. Il s'agit de cerner ses propres problèmes au travers du psychosomatique. Le "diagnostiquer" chez quelqu'un d'autre semble évident parfois, mais souvent à tord et inefficace si la personne concernée ne le ressent pas comme ça.

Trois livres basiques qui m'ont bien aidée à "prendre conscience" de mon inconscient au travers de certaines pathologies/accidents : image.jpeg.b8fe034614e5a1fe061862d5bdb8bbee.jpeg image.jpeg.f27a7c237f096b2d581fadf69edbb33b.jpeg image.jpeg.4894dd167438c377ca54716856ba1ebe.jpeg

Tu ne comprends pas je te donne un exemple .

Automne 2015 grosse douleur à la cheville .irm .diag plus de liquide synoviale dans l articulation et fracture de la queue de l astragale. Il y avait un terme très tech mais je ne m en souviens pas .

Mon médecin m adresse a un spe .

10 mnn de consultation et le mec me sort .. vous devriez prendre rv avec un psychiatre .. bon ben c est gentil, mais j en fais quoi de la pathologie de la cheville ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Petit pois Membre 31 970 messages
Petit pois errant‚ 87ans
Posté(e)
il y a 1 minute, Sittelle a dit :

Tu ne comprends pas je te donne un exemple .

Automne 2015 grosse douleur à la cheville .irm .diag plus de liquide synoviale dans l articulation et fracture de la queue de l astragale. Il y avait un terme très tech mais je ne m en souviens pas .

Mon médecin m adresse a un spe .

10 mnn de consultation et le mec me sort .. vous devriez prendre rv avec un psychiatre .. bon ben c est gentil, mais j en fais quoi de la pathologie de la cheville ...

Peut-être que, justement, a t'il essayé (très maladroitement) de te faire prendre conscience de l'aspect psychosomatique de ta douleur et que le fait de démêler des noeuds psy pourrait atténuer cette douleur  à la cheville. Soigner la douleur du coeur/âme/psychisme...pour soigner la douleur physique (quand tout autre cause/origine connues ont été écartées)

  • Confus 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sittelle Membre 1 216 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)

January j avais poste dans le fil faut il interdire les médecines douces un message à ton intention ..

Mais peut être que tu ne l as pas vu ....

 

Modifié par Sittelle

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
January Animatrice 31 898 messages
©‚ 101ans
Posté(e)

Si si bien sûr, c'est pour ça que j'ai ouvert ce topic, pour qu'il y ait une base de discussion :) 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sassi55 Membre 1 522 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 26 minutes, Sittelle a dit :

Tu ne comprends pas je te donne un exemple .

Automne 2015 grosse douleur à la cheville .irm .diag plus de liquide synoviale dans l articulation et fracture de la queue de l astragale. Il y avait un terme très tech mais je ne m en souviens pas .

Mon médecin m adresse a un spe .

10 mnn de consultation et le mec me sort .. vous devriez prendre rv avec un psychiatre .. bon ben c est gentil, mais j en fais quoi de la pathologie de la cheville ...

 a ta place j'aurais dis , je vois que quelqu'un  d'autre qui doit  le voir ---:)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ping Membre 5 765 messages
Forumeur alchimiste‚ 50ans
Posté(e)
il y a une heure, Petit pois a dit :

Certes, mais parfois le réajustement nécessaire est difficile ou impossible ( environnement, contraintes indépendantes de la volonté...etc). Alors oui, on peut apprendre à voir/supporter les "choses" différemment, sous un autre angle. Mais, en attendant, donner à manger apporte quelques molécules d'eau ;)

Ben deja à ne pas se consider comme malade mais souffant de tel ou tel symptôme. Symptôme qui demande toujours à être entendu comme un " cri de l'âme" comme le dit si bien Odoul dans ces livres que tu recommandes. Il y a une grande difference entre dire et se sentir malade plutôt que de chercher quel conflit psychique est à l'origine de ce dont on souffre. Après, evidemment, il ne suffit pas juste de découvrir le conflit pour qu'il cesse, mais plutôt d'essayer de corriger ce qu'on peut dans notre attitude envers nous même et les autres, et rechercher la paix interieure.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ping Membre 5 765 messages
Forumeur alchimiste‚ 50ans
Posté(e)
il y a 50 minutes, Sittelle a dit :

Tu ne comprends pas je te donne un exemple .

Automne 2015 grosse douleur à la cheville .irm .diag plus de liquide synoviale dans l articulation et fracture de la queue de l astragale. Il y avait un terme très tech mais je ne m en souviens pas .

Mon médecin m adresse a un spe .

10 mnn de consultation et le mec me sort .. vous devriez prendre rv avec un psychiatre .. bon ben c est gentil, mais j en fais quoi de la pathologie de la cheville ...

Tu soignes la cheville, evidemment, avec tous les moyens médicaux possibles. Ce n'est pas en se posant la question, ni en découvrant pourquoi tu as mal à la cheville qu'elle va guerir toute seule. Mais le conseil de cette personne qui a du déceler l'aspect psychosomatique de ce mal à la cheville a tout de même raison de te conseiller de consulter quelqu'un capable de t'aider à dénouer tes conflits inconscients qui en est à l'origine. Le danger de se contenter de reparer les effets sans traiter la cause est de voir le symptôme se déplacer et créer d'autres symptômes, en quelque sorte.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
January Animatrice 31 898 messages
©‚ 101ans
Posté(e)

@pingJe ne suis pas tout à fait d'accord avec toi. En victimo par exemple les sensibilités de certaines personnes sont tellement exacerbées qu'il n'est pas question qu'elles entendent : "tu n'as pas de maladie". On marche sur des oeufs avec la psychosomatique dans ce milieu-là, il s'agit de bien, très bien choisir ses mots (d'ailleurs ça me stresse tellement que j'en chope des boutons :D).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ping Membre 5 765 messages
Forumeur alchimiste‚ 50ans
Posté(e)
il y a 6 minutes, January a dit :

@pingJe ne suis pas tout à fait d'accord avec toi. En victimo par exemple les sensibilités de certaines personnes sont tellement exacerbées qu'il n'est pas question qu'elles entendent : "tu n'as pas de maladie". On marche sur des oeufs avec la psychosomatique dans ce milieu-là, il s'agit de bien, très bien choisir ses mots (d'ailleurs ça me stresse tellement que j'en chope des boutons :D).

:smile2:

Il ne s'agit pas de nier la souffrance de la personne, au contraire, que de ne pas lui coller un étiquette avec un nom de maladie et de la traiter comme un patient ( faut être patient en effet). Mais c'est vrai que selon l'urgence et la pression du moment, il n'est pas toujours adapté de faire réflechir la personne sur ce qui lui arrive, ça ne peut s'envisager "qu'au calme".

Modifié par ping
  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pila Membre 10 074 messages
Forumeur alchimiste‚ 58ans
Posté(e)

C'est curieux, quand je vais en vacances sur ma petite ile préférée, à 1 heure de bateau de chez moi, je revis ! Le calme, le bruit de la mer, l'air marin, l'idée d'isolement... J'irai bien m'installer dans une cabane là-bas; mais ma femme ne veut pas. Faut dire qu'il faut s'accrocher, quand il fait mauvais !  :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité