Aller au contenu

Mozambique: la menace islamiste plane sur le nord du pays


DroitDeRéponse

Messages recommandés

Membre, Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis, 50ans Posté(e)
DroitDeRéponse Membre 81 672 messages
50ans‚ Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis,
Posté(e)

http://www.lepoint.fr/monde/mozambique-la-menace-islamiste-plane-sur-le-nord-du-pays-23-03-2018-2204927_24.php

Nichée au fond d'un entrelacs de ruelles de Mocimboa da Praia, dans l'extrême nord du Mozambique, la mosquée de Nanduadua n'est plus qu'un tas de gravats. Quelques femmes voilées pressent le pas pour la passer, sans même y jeter un regard.

"C'était la mosquée des criminels", lâche devant ce qu'il reste du bâtiment un des voisins du quartier, Ussene Amisse, "la mosquée de ceux qui ont un coeur de pierre".

Le gouvernement de Maputo a ordonné sa destruction en octobre, dans la foulée d'une attaque meurtrière attribuée à un groupe de jeunes musulmans radicaux qui y avait fait son nid.

Cette première opération islamiste a claqué comme un coup de tonnerre dans un pays en crise financière et toujours agité par les convulsions de sa longue guerre civile. Jusque-là, le Mozambique n'apparaissait sur aucune carte de la menace jihadiste.

Dans la partie nord du pays, à majorité musulmane, l'attaque a fait souffler un vent d'inquiétude qui ne retombe pas, nourri par de nouveaux incidents armés et une vague de mystérieux enlèvements.

La foudre jihadiste est tombée sur Mocimboa et ses quelque 40.000 habitants dans la nuit du 4 au 5 octobre.

"Vers 3h00 du matin, on a entendu des cris et des coups de feu. On a trouvé ça normal parce que c'était jour de fête", se souvient un habitant, Juma Tuaibo. "Mais on a vite compris que les jeunes de la mosquée étaient à l'origine de ces incidents. Alors on est parti se réfugier dans les villages alentours".

Connus sous le nom de "al-shabab" - "les jeunes" en arabe - des dizaines d'hommes armés ont pris d'assaut le commissariat, la caserne et un poste des gardes forestiers. En quelques heures, ils se rendent maîtres de toute la ville.

 

=========================================================

Rappelons que les shebabs sévissent également au Kenya et en Somalie .

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×