Peut-on encore critiquer l'Islam?

Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
L'algèbre d'où vient -il déjà

Les bases de l'algèbres se sont dévelopées en grèce et dans la zone d'influence de la Grèce (qui comprend une bonne partie du moyen rient à l'époque). Mais l'Algèbre s'est surtout dévelopée à partir de la rennaissance, et encore plus au XXième siècle avec la formalisation axiomatique des mathématiques.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
Et puis il faut voir aussi le sentiment global qui ressort des textes, lis la bible et le coran et compare les sentiments que tu en as, met toi à la place d'un croyants qui croit en la véracité de ces textes et qui les lit régulièrement (surtout pour les musulmans car leur "prière" consiste à réciter le coran).

Le Coran ne loue pas de génocides lui, contrairement à la Bible (ancien testament).

Le génocide des fidèles de Baal par Elie et Jéhu est approuvé par l'Eternel dans la Bible.

C'est bien dommage, une fois de plus voici l'exemple de quelqu'un qui fait l'amalgame entre le fanatisme et la religion originelle.

La "religion originelle" est très souvent un mythe qu'on embelli énormément.

Pour le Judaïsme, on ne peut pas vraiment parler de "religion originelle".

Pour l'islam, il y a bien le prophète mahomet, mais c'était quand même pas top niveau morale.

Pour le christianisme, il y a eu le Christ et les premiers chrétiens, mais il s'agissait plus d'un mélange entre le judaïsme et le futur christianisme.

Quelqu'un qui se conduirait comme les chrétiens originels passerait, de nos, jours, pour un uluberlu ou un fanatique.

Lévitique, chapitre 19, verset 19 où il est interdit de planter 2 types de culture différents dans le même champ ou de porter des vêtements faits de différents tissus, de médire , de blasphémer sous peine de lapidation.
Voici le verset:
Vous observerez mes lois. Tu n`accoupleras point des bestiaux de deux espèces différentes; tu n`ensemenceras point ton champ de deux espèces de semences; et tu ne porteras pas un vêtement tissé de deux espèces de fils.
Où est cette histoire de lapidation ? Et que disent les versets 27, 33 et 34 du même chapitre ?

On parle de lapidation ailleurs dans la Bible dans le Chapitre suivant ;)

27 Et si un homme ou une femme sont évocateurs d'esprits, ou diseurs de bonne aventure, ils seront certainement mis à mort ; on les lapidera avec des pierres : leur sang sera sur eux.

Sans compter les propos homophobes de ce chapitre 20 :

13 Et si un homme couche avec un mâle, comme on couche avec une femme, ils ont fait tous deux une chose abominable ; ils seront certainement mis à mort : leur sang est sur eux.

Franchement, la mise à mort des homos, je trouve cela extrêmemnt intolérant.

Ce Chapitre 20 n'est que cas de mise à mort, et intolérance

Bref, la Bible n'a rien à envier aux autres textes niveau haine et intolérance.

Le nouveau testament, s'il reste beaucoup plus soft que l'ancien, est parfois intolérant (vis à vis des femmes et des homos notamment)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
johndoe Membre 1 690 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Le Coran ne loue pas de génocides lui, contrairement à la Bible (ancien testament).
Le coran dit "tuez les où que vous les trouviez", "faites en un grand carnage", "combattez les mécréants jusqu'à ce que la religion soit entièrement à allah".

Comment c'est possible que la religion soit entièrement à allah sans génocider les mécréants qui refusent de se convertir ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
usagi Membre+ 241 210 messages
E-mage‚ 69ans
Posté(e)
;) c'est vrais que dans la Bible y'a pas mal de baston , par exemple quant Dieu quelque temps apres avoir remis les tables de la loi a Moise ( dont un des commandements dit " Tue ne tueras point " ) ordonne aux hebreux de tuer tous les Cananeen , mais contrairement au Coran , il n'y a pas dans la Bible un ordre permanent de tuer tous les non-juifs ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ManhattanStory Membre+ 14 228 messages
Imperoratriz à temps partiel‚
Posté(e)

L'algèbre d'où vient -il déjà

Les bases de l'algèbres se sont dévelopées en grèce et dans la zone d'influence de la Grèce (qui comprend une bonne partie du moyen rient à l'époque). Mais l'Algèbre s'est surtout dévelopée à partir de la rennaissance, et encore plus au XXième siècle avec la formalisation axiomatique des mathématiques.

En Grèce à quelle époque déjà??

On va mettre tout le monde d'accord alors :

Les Babyloniens savaient déjà résoudre l'équation du 2e degré (ou équation quadratique).

Le premier document connu énonçant un problème algébrique tel que nous le connaissons est le Papyrus Rhind. Ce papyrus, actuellement (2006) au British Museum de Londres, date de -1650, ère chrétienne. Il comporte l'énoncé suivant :

On doit diviser 100 miches de pain entre dix hommes comprenant un navigateur, un contremaître et un gardien, tous trois recevant double part. Que faut-il donner à chacun ?

Le mot algèbre vient de l'arabe الجبر, qui est devenu al-jebra en latin et qui signifie « la réunion » (des morceaux), « la reconstruction » ou « la connexion ». C'est le titre d'un ouvrage du mathématicien perse Al-Khawarizmi qui reprend, dans la première partie du IXe siècle, les travaux de Diophante d'Alexandrie (IVe siècle). Ce dernier avait imaginé de représenter une inconnue par un symbole nommé arithme. Le titre de cet ouvrage (Al-jabr wa'lmuqabalah) qui s'inscrivait dans l'époque d'essor des sciences et techniques islamiques (la culture de l'époque voulait que tout savoir soit traduit en arabe et disséminé dans tout l'Empire), a donné le mot moderne Algèbre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Kira Yamato
Invité Kira Yamato Invités 0 message
Posté(e)
;) c'est vrais que dans la Bible y'a pas mal de baston , par exemple quant Dieu quelque temps apres avoir remis les tables de la loi a Moise ( dont un des commandements dit " Tue ne tueras point " ) ordonne aux hebreux de tuer tous les Cananeen , mais contrairement au Coran , il n'y a pas dans la Bible un ordre permanent de tuer tous les non-juifs ;)

Non, mais il y a quand même le fait de se montrer hostile face aux idolâtre et autre religion qui ne conviennent pas au "Dieu jaloux". Si ce n'est pas de la violence, moi je suis promotteur chez Mercedes ;) (enfin, moi, j'ai sans le faire exprès lu une Bible sauce protestante il me semble, c'est possible ??? je me serais tapé la centaine de page que j'ai lu ... pour rien, ou est-ce qu'on m'a charié en me disant ça ?)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
insoumis Membre 816 messages
Forumeur accro‚ 38ans
Posté(e)

L'algèbre d'où vient -il déjà

Les bases de l'algèbres se sont dévelopées en grèce et dans la zone d'influence de la Grèce (qui comprend une bonne partie du moyen rient à l'époque). Mais l'Algèbre s'est surtout dévelopée à partir de la rennaissance, et encore plus au XXième siècle avec la formalisation axiomatique des mathématiques.

En Grèce à quelle époque déjà??

On va mettre tout le monde d'accord alors :

Les Babyloniens savaient déjà résoudre l'équation du 2e degré (ou équation quadratique).

Le premier document connu énonçant un problème algébrique tel que nous le connaissons est le Papyrus Rhind. Ce papyrus, actuellement (2006) au British Museum de Londres, date de -1650, ère chrétienne. Il comporte l'énoncé suivant :

On doit diviser 100 miches de pain entre dix hommes comprenant un navigateur, un contremaître et un gardien, tous trois recevant double part. Que faut-il donner à chacun ?

Le mot algèbre vient de l'arabe الجبر, qui est devenu al-jebra en latin et qui signifie « la réunion » (des morceaux), « la reconstruction » ou « la connexion ». C'est le titre d'un ouvrage du mathématicien perse Al-Khawarizmi qui reprend, dans la première partie du IXe siècle, les travaux de Diophante d'Alexandrie (IVe siècle). Ce dernier avait imaginé de représenter une inconnue par un symbole nommé arithme. Le titre de cet ouvrage (Al-jabr wa'lmuqabalah) qui s'inscrivait dans l'époque d'essor des sciences et techniques islamiques. (la culture de l'époque voulait que tout savoir soit traduit en arabe et disséminé dans tout l'Empire), a donné le mot moderne Algèbre.

;) sauf ceci à mon sens: "islamiques" ne vaudrait il pas mieux dire arabe ou arabopersique...mais pas un denominatif qui renvoie à l islam: est ce qu on parle de science chretienne, à part pour la theologie (comme pour science islamique)?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ManhattanStory Membre+ 14 228 messages
Imperoratriz à temps partiel‚
Posté(e)

Dans tout bon dictionnaire qui se respecte "Islam" a plusieurs définitions dont celle ci : les pays musulmans.

Donc sciences et techniques islamiques (adjectif du mot Islam dont la définition est pré-citée) veut dire sciences et techniques des pays musulmans. Toi tu as compris au sens de Islam, religion.

'tention hein, un mot a souvent plusieurs définitions ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
insoumis Membre 816 messages
Forumeur accro‚ 38ans
Posté(e)
Dans tout bon dictionnaire qui se respecte "Islam" a plusieurs définitions dont celle ci : les pays musulmans.

je trouve que meme le terme musulman renvoie trop à l islam, laissant penser qu il pourrait exister une correlation entre cette religion et le renouveau scientifique de cette epoque

mais je suis d accord, tout depend ce que l on met derriere chaque mot

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
johndoe Membre 1 690 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Et dans ces dictionnaires qui "se respectent", quand on cherche à "monde musulman", ou "dar al islam", on trouve la définition suivante: "religion révélée par mahomet" ;) .

Donc sciences et techniques islamiques
Non, elles ont été trouvées dans les territoires conquis. Elles ne sont donc pas islamiques.
Modifié par johndoe

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
En Grèce à quelle époque déjà??

On va mettre tout le monde d'accord alors :

Les Babyloniens savaient déjà résoudre l'équation du 2e degré (ou équation quadratique).

Le premier document connu énonçant un problème algébrique tel que nous le connaissons est le Papyrus Rhind. Ce papyrus, actuellement (2006) au British Museum de Londres, date de -1650, ère chrétienne. Il comporte l'énoncé suivant :

On doit diviser 100 miches de pain entre dix hommes comprenant un navigateur, un contremaître et un gardien, tous trois recevant double part. Que faut-il donner à chacun ?

Le mot algèbre vient de l'arabe الجبر, qui est devenu al-jebra en latin et qui signifie « la réunion » (des morceaux), « la reconstruction » ou « la connexion ». C'est le titre d'un ouvrage du mathématicien perse Al-Khawarizmi qui reprend, dans la première partie du IXe siècle, les travaux de Diophante d'Alexandrie (IVe siècle). Ce dernier avait imaginé de représenter une inconnue par un symbole nommé arithme. Le titre de cet ouvrage (Al-jabr wa'lmuqabalah) qui s'inscrivait dans l'époque d'essor des sciences et techniques islamiques (la culture de l'époque voulait que tout savoir soit traduit en arabe et disséminé dans tout l'Empire), a donné le mot moderne Algèbre.

Au final, qu'est ce que tout cela à comme rapport avec l'algèbre ?

L'exemple babylonnien des équation de degré 1, c'est la préhistoire de l'algèbre, c'est juste la résolution d'une équation de degré 1 sur les entiers (ou les rationnels).

C'est certes, historiquement, les prémisses de l'algèbre, mais on ne peut pas vraiment dire que ce soit vraiment de l'algèbre.

L'étymologie du mot algèbre, lui, n'a pas vraiment d'intérêt : il s'agit d'une question de forme plutôt que de fond. Si l'Europe avait été plus près de la Chine, ce serait peut-être un terme d'origine chinoise. Au final, l'origine étymologique n'a que peu d'importance mathématiquement parlant.

Tous les exemples d'"algèbre" (on n'appelle plus cela de l'algèbre maintenant) n'ont un intérêt qu'historique. L'intérêt mathématique de ces travaux est maintenant nul : on a découvert des théories largement plus puissante rendant ces connaissances obsolète.

Il y a un véritable fossé entre la résolution d'équation de degré 1 ou 2 et l'essor de l'Algèbre à la rennaissance (résolution de tous les degrés possibles, algèbre linéaires, matrices, espaces vectoriels, anneaux, groupes finis, corps de nombre etc...)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
Dans tout bon dictionnaire qui se respecte "Islam" a plusieurs définitions dont celle ci : les pays musulmans.

Donc sciences et techniques islamiques (adjectif du mot Islam dont la définition est pré-citée) veut dire sciences et techniques des pays musulmans. Toi tu as compris au sens de Islam, religion.

'tention hein, un mot a souvent plusieurs définitions ;)

C'est une argumentation de Jésuite, du pinaillage sur les termes et des jeux de mot.

Parler de science islamique pour des connaissances (pas encore scientifiques) qui ne doivent rien à l'Islam, c'est clairement déformer la réalité.

Les connaissances de l'époques, tant en mathématiques que dans d'autres domaines, n'avaient rien d'islamiques. Les savants musulmans qui ont découverts ces connaissances n'étaient pas connus pour leur grande piété musulmanes, certains au contraire se sont montré assez critique. Entre Omar Khayyam qui ne se souciais pas des piliers de la foi, et se permettait quelques critiques, et Averroès qui fut carrément pourchassé par les autorité religieuses musulmanes de l'époque, il n'y a pas beaucoup de place pour la foi islamique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
usagi Membre+ 241 210 messages
E-mage‚ 69ans
Posté(e)

;) de toutes manieres , parler de sciences avant le 15e siecles ça releve bien souvent de l'utopie :D

;) les " scientifiques " se contenter bien souvent d'anonner les textes anciens et passer leur temps en palabres savantes qui bien souvent tournaient en rond , quasiment personnes ne mettait en doute les textes ou ne verifiés la validitées des faits ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
insoumis Membre 816 messages
Forumeur accro‚ 38ans
Posté(e)
. Entre Omar Khayyam qui ne se souciais pas des piliers de la foi, et se permettait quelques critiques, et Averroès qui fut carrément pourchassé par les autorité religieuses musulmanes de l'époque, il n'y a pas beaucoup de place pour la foi islamique.

"J'entends dire que les amants du vin seront damnés. Il n'y a pas de vérités, mais il y a des mensonges évidents. Si les amants du vin et de l'amour vont en Enfer, le Paradis doit être vide"

"Referme ton Coran . Pense et regarde librement le ciel et la terre"

concernant ibn roschd je suis un peu plus circonspect: on le presente comme un aristocelien mais alors que le "maitre" pronait l abrogation pour toute les mythes contraire à la raison, averroes partait du postulat que la raison venant de "dieu", le coran venant de "dieu", le coran ne pouvait etre que corroborré par la raison...d ailleurs, il pensait que le sens premier etait devolu à la masse mais que la richesse des paraboles ou l on trouvait la "vraie parole divine" etaient reservees à une elite (vison gnostique)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
wahidao Membre 710 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)

En réalité grenouille verte je suis impressionner par ta capacité a embrouiller dis moi le nombre de personne capable de resoudre une equation de second degré a l'époque aussi je ne vois aucun rapport avec le sujet du topic de plus l'islam est une religion avec 124000 prophetes et seulement 3 arabe alors pourquoi associe t'on toujours arabe et islam et aussi babyloniens???

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
usagi Membre+ 241 210 messages
E-mage‚ 69ans
Posté(e)
;) pourquois on associes Arabe et Islam , ben c'est p'tete pars'que le gus qui a inventé l'Islam Mohamed etait Arabe , que le Coran est ecrit en Arabe et que la Mecque est en Arabie ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
wahidao Membre 710 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)

dans le Coran moise et bien d'autre sont musulman en réalité je ne sais pas mais au maroc il y a des arabes juifs musulmans et une tres bonne cohabitation alors c'est bien possible!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
En réalité grenouille verte je suis impressionner par ta capacité a embrouiller dis moi le nombre de personne capable de resoudre une equation de second degré a l'époque aussi je ne vois aucun rapport avec le sujet du topic

Là n'est pas là question : si à l'époque c'était pas mal de résoudre une équation du premier degré, on ne peut pas dire que ce soit là les fondemment de l'algèbre, c'est exagérer très largement la portée actuelle de ces découvertes.

Ces découvertes avaient à l'époque de l'importance, plus aujourd'hui tant cela a été trivialisé par les concepts mathématiques modernes (notamment l'algèbre moderne).

Tu dis que tu ne vois pas le rapport avec le sujet ?

Mais c'est là exacetement le point de vue que je défendait : l'algèbre n'a aucun rapport avec l'Islam. Elle ne doit rien à l'Islam, ni historiquement, ni mathéùmatiquement.

de plus l'islam est une religion avec 124000 prophetes et seulement 3 arabe alors pourquoi associe t'on toujours arabe et islam et aussi babyloniens???

Tu prétend que l'Islam a 124000 prophète, mais ce n'est pas là l'exacte vérité.

Il se trouve qu'un seul prophète s'est jamais revendiqué de l'Islam, et c'est Mahomet.

Mahomet a ensuite voulu répurérer les prophètes des autres religions.

Mais, dans les faits, il n'y a pas eu 124000 prophètes musulmans, c'est là une exagération de la part de l'Islam.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
wahidao Membre 710 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)

grenouille verte tu es d'une force divine ma parole tu redefini a ta maniere l'islam tu redefini nos croyances et nos prophetes de plus il est vrai que moise jesus tous ca n'etait pas musulmans mais il etait de la religion de Dieu le judaisme seulement la suite a été l'islam par le biais de deux autre prophete dont le nom m'echappe qui etait arabe je veux dire que la religion d'allah a evoluer!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
insoumis Membre 816 messages
Forumeur accro‚ 38ans
Posté(e)
grenouille verte tu es d'une force divine ma parole tu redefini a ta maniere l'islam tu redefini nos croyances et nos prophetes de plus il est vrai que moise jesus tous ca n'etait pas musulmans mais il etait de la religion de Dieu le judaisme seulement la suite a été l'islam par le biais de deux autre prophete dont le nom m'echappe qui etait arabe je veux dire que la religion d'allah a evoluer!!

la tu nous donnes la vision musulmane...pour un non musulman, il n y a qu un "prophete"(fondateur) musulman: mahomet qui n a fait que de se greffer sur les croyances anterieurs...ce n est pas une continuation mais un plagiat remanié à la sauce arabe (d ou les djinns)

neanmoins, on ne peut parler d evolution puisque le coran considere la bible et la torah comme falsifiée...ainsi, ce n est qu une restauration de la religion originelle d apres l islam

d ailleurs abraham n a aucune consistance historique, c est un ancetre mythique comme on en retrouve dans de nombreuses societes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant