Aller au contenu

Messages recommandés

Tommy Wiseau Invité 1 message
Baby Forumeur‚ 19ans
Posté(e)

Bonsoir à tous et à toutes,

je suis un garçon, j'ai 17 ans, presque 18, et il y a de cela 7 mois, on m'a diagnostiqué bipolaire avec humeur changeante. À vrai dire, le diagnostic de ce trouble prend généralement une bonne dizaine d'années, c'est pourquoi il faut être sceptique vis à vis de cette affirmation. Seulement, je fais constamment des phases maniaques et dépressives. Je peux aussi culpabiliser pour un rien, être irritable, désespéré, replié sur moi-même ou encore anxieux (il y a tellement d'autres symptômes que je ne peux pas tout marquer. ). La première personne à m'avoir annoncé ça n'est autre que mon psychiatre. Je venais de faire deux tentatives de suicide, avec un intervalle d'une vingtaine de jours entre les deux actes, et en essayant de m'ouvrir les veines... J'en ai gardé des séquelles... Le plus important est que juste après chacun de ces deux actes, j'étais en proie à des hallucinations, à des migraines avec photophobie et phonophobie, et à une très grande euphorie. Il a tout de suite émis l'hypothèse de la bipolarité. Suite à ça, j'ai consulté deux autres psychologues et psychiatres, ainsi que ma grande sœur, qui est en fac de psychologie, puisque je voulais être sûr ; ils ont tous confirmé le diagnostic. En effet, j'ai eu d'énormes traumatismes durant mon enfance, mais le plus violent remonte à mes 16 ans et a déclenché en moi un syndrome de stress post-traumatique chronique. Je pense par la suite avoir fait une décompensation psychiatrique qui m'a rendu bipolaire. Je sais qu'on ne guérit pas de ce trouble, mais qu'on se stabilise. J'aimerais avoir des conseils pour me stabiliser.

Merci de m'avoir lu.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Elsa Membre+ 29 888 messages
Amiereuse de Nouille <3 Zalakiss‚ 24ans
Posté(e)

Bonjour Tommy, 

Ne penses-tu pas que tu trouverais les conseils que tu recherches auprès d'un psy? Que ce soit une personne que tu as déjà vue, ta soeur, ou une nouvelle personne selon ce que tu souhaiterais. 
Une part du soucis c'est que la majeure partie du public de FFR n'est pas compétente (que ce soit au niveau professionnel ou personnel) pour vraiment t'aider et t'épauler dans ta démarche.

Courage! On peut toutefois te lire et essayer de te comprendre et te soutenir du mieux que l'on peut!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
markich Membre 2 815 messages
Forumeur alchimiste‚ 29ans
Posté(e)
Il y a 2 heures, Tommy Wiseau a dit :

Bonsoir à tous et à toutes,

je suis un garçon, j'ai 17 ans, presque 18, et il y a de cela 7 mois, on m'a diagnostiqué bipolaire avec humeur changeante. À vrai dire, le diagnostic de ce trouble prend généralement une bonne dizaine d'années, c'est pourquoi il faut être sceptique vis à vis de cette affirmation. Seulement, je fais constamment des phases maniaques et dépressives. Je peux aussi culpabiliser pour un rien, être irritable, désespéré, replié sur moi-même ou encore anxieux (il y a tellement d'autres symptômes que je ne peux pas tout marquer. ). La première personne à m'avoir annoncé ça n'est autre que mon psychiatre. Je venais de faire deux tentatives de suicide, avec un intervalle d'une vingtaine de jours entre les deux actes, et en essayant de m'ouvrir les veines... J'en ai gardé des séquelles... Le plus important est que juste après chacun de ces deux actes, j'étais en proie à des hallucinations, à des migraines avec photophobie et phonophobie, et à une très grande euphorie. Il a tout de suite émis l'hypothèse de la bipolarité. Suite à ça, j'ai consulté deux autres psychologues et psychiatres, ainsi que ma grande sœur, qui est en fac de psychologie, puisque je voulais être sûr ; ils ont tous confirmé le diagnostic. En effet, j'ai eu d'énormes traumatismes durant mon enfance, mais le plus violent remonte à mes 16 ans et a déclenché en moi un syndrome de stress post-traumatique chronique. Je pense par la suite avoir fait une décompensation psychiatrique qui m'a rendu bipolaire. Je sais qu'on ne guérit pas de ce trouble, mais qu'on se stabilise. J'aimerais avoir des conseils pour me stabiliser.

Merci de m'avoir lu.

Mon ami. Tu as 17 ans. Tes parents ont fait ce qu'ils ont pu avec ce qu'ils avaient. Peut-être, ils ne t'ont pas aimé. Enfin oublie si ça t'a ou te fait encore mal.

Maintenant , tu as 17 ans. Et bientôt 18.

Maintenant, tu vas devoir bosser et prendre ton indépendance. C'est ce qu'il y a de plus intelligent à faire. Que d'aller voir un psychiatre qui va au fond se foutre de toi en te donnant des saletés.

Parle de tes soucis à tes amis et oublie tes parents.

C'est ce que j'aurai du faire à 16 ans.

Comme un idiot, j'ai continué mes études, alors que je n'avais qu'un souhait : prendre mon indépendance financièrement.

Je te souhaite une bonne route.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
January Animatrice 34 929 messages
©‚ 101ans
Posté(e)
Il y a 11 heures, Tommy Wiseau a dit :

Bonsoir à tous et à toutes,

je suis un garçon, j'ai 17 ans, presque 18, et il y a de cela 7 mois, on m'a diagnostiqué bipolaire avec humeur changeante. À vrai dire, le diagnostic de ce trouble prend généralement une bonne dizaine d'années, c'est pourquoi il faut être sceptique vis à vis de cette affirmation. Seulement, je fais constamment des phases maniaques et dépressives. Je peux aussi culpabiliser pour un rien, être irritable, désespéré, replié sur moi-même ou encore anxieux (il y a tellement d'autres symptômes que je ne peux pas tout marquer. ). La première personne à m'avoir annoncé ça n'est autre que mon psychiatre. Je venais de faire deux tentatives de suicide, avec un intervalle d'une vingtaine de jours entre les deux actes, et en essayant de m'ouvrir les veines... J'en ai gardé des séquelles... Le plus important est que juste après chacun de ces deux actes, j'étais en proie à des hallucinations, à des migraines avec photophobie et phonophobie, et à une très grande euphorie. Il a tout de suite émis l'hypothèse de la bipolarité. Suite à ça, j'ai consulté deux autres psychologues et psychiatres, ainsi que ma grande sœur, qui est en fac de psychologie, puisque je voulais être sûr ; ils ont tous confirmé le diagnostic. En effet, j'ai eu d'énormes traumatismes durant mon enfance, mais le plus violent remonte à mes 16 ans et a déclenché en moi un syndrome de stress post-traumatique chronique. Je pense par la suite avoir fait une décompensation psychiatrique qui m'a rendu bipolaire. Je sais qu'on ne guérit pas de ce trouble, mais qu'on se stabilise. J'aimerais avoir des conseils pour me stabiliser.

Merci de m'avoir lu.

Bonjour Tommy, 

Le SSPT peut effectivement évoluer vers la bipolarité. Ce que je ne comprends pas ce sont tous ces mots très techniques : "décompensation psychiatrique qui m'a rendu bipolaire, etc.." enfin, ce n'est pas que je ne les comprends pas je sais ce qu'est la décompensation. Ce que je me dis à ta lecture, c'est que tu sembles avoir grandement besoin de te réfugier sous une étiquette ou des termes très techniques. Cela peut rassurer, ou au contraire fragiliser et empêcher de se considérer autrement que comme "malade". Si tu es suivi par un psychiatre, je suppose qu'après ce diagnostic il a prescrit un traitement. Ce traitement va déjà t'aider à stabiliser tes humeurs. En dehors de ce traitement, rechercher ce qui est bénéfique pour la gestion de tes émotions, chercher ce qui t'apporte satisfaction et apaisement, rester actif autant que possible.

Prends soin de toi. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
osia Membre 106 messages
Forumeur inspiré‚ 41ans
Posté(e)

Elsa et January ont dit l'essentiel. Sur un forum, tu vas trouver des gens pour te dire que "c'est du buiseness de psy et qu'à ton âge, tu peux aller bosser plutôt que de...". 

Il existe à l'heure actuelle de nombreuses écoles concernant les troubles du comportements. L'étiquette est une partie de l'individu, mais une partie seulement. Si un SSPT est à l'origine selon toi d'une décompensation, tu peux par exemple envisager de travailler sur ce point auprès d'un praticien EMDR ou un psychologue clinicien. 

Un seul avis de ma part concernant les thérapeutiques proposées : l'hypnothérapie est déconseillée dans le cadre d'une décompensation ou d'une dissociation.

Tu dis "je sais qu'on ne guérit pas ce trouble, mais qu'on se stabilise": tu pourras voir qu'il existe de nombreuses manières d'appréhender la notion même de soin.

Bon courage pour les temps qui suivent l'annonce du diagnostic.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
apis 32 Membre 4 776 messages
68tarde même pas repentie‚ 64ans
Posté(e)

Une ancienne collègue, bipolaire, est mariée et travaille en équipe avec beaucoup de compétence. Elle ne voit plus de psy, mais prend régulièrement un traitement réévalué de temps en temps.

C'est une femme heureuse et agréable.

Modifié par apis 32
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité