Aller au contenu

Quand l'Education Nationale piétine la laïcité.

Messages recommandés

Panem&Circenses Membre 1 823 messages
Forumeur alchimiste‚ 152ans
Posté(e)

Honteux !

Ma fille est rentrée de l'école extrêmement choquée hier. Elle aurait fait une faute à la dictée : dans une phrase elle n'a pas mis de majuscule à "dieu".
 

Citation

 

Loi du 9 décembre 1905 concernant la séparation des Eglises et de l'Etat

ART.2 : La République (avec un r majuscule s'il vous plaît) ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte.

 

J'ai contacté les services de l'Académie et ils se sont déclarés incompétents dans cette affaire, refusant de faire pression sur le professeur des écoles pour qu'il annule cette décision inconstitutionnelle.

La Préfecture n'a pas voulu activer la cellule de soutien psychologique pour mon enfant. La religion gangrène toute l'administration.

Cette décision c'est comme dans un film de Rocco Siffredi : inique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Kyoshiro02 Animateur 8 005 messages
Fou échappé de l'asile‚ 29ans
Posté(e)
il y a 9 minutes, Panem&Circenses a dit :

La Préfecture n'a pas voulu activer la cellule de soutien psychologique pour mon enfant

Je ne savais pas que c'est équivalent à un attentat :hum:

Mais sinon, je trouve aussi abusé de sanctionner cette faute...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Théia VIP 11 823 messages
Θεία‚ 123ans
Posté(e)

Le mot Dieu prend une majuscule lorsqu'il s'agit de la divinité des religions monothéistes, il est alors assimilé à un nom propre. Il n'en prend pas lorsqu'il est utilisé comme un nom commun.  "un dieu" / "Dieu"

  • Like 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PLS maker Membre 3 795 messages
Un Marx et ça repart‚ 30ans
Posté(e)

C'est une convention, tout comme celle qui consiste à mettre une majuscule aux noms de nationalité ou au mot "Etat" dans son sens de "pays" distingué du sens de "situation". C'est con, on est d'accord, mais c'est là une faute qui doit être considéré comme faute mineure par l'enseignant, puisqu'elle n'entrave pas le sens. Dans le cadre d'une dictée, c'est une faute normative. Dans le cas présenté ci-dessus d'un cours d'histoire, l'impact sur la notation ne relève que de la décision de l'enseignant lui-même, et elle est contestable. 

Ce genre de convention ne saurait être vu comme un pied de nez à la laïcité puisqu'elle est normative. 

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lapinkiller Membre 10 109 messages
Le Dieu Lapin‚ 30ans
Posté(e)

Oui il faut mettre une majuscule à un nom propre, même si la personne ou entité désignée est fictive.

On dit Astérix, Père Noël, etc pourtant on sait qu'ils sont fictifs... donc même si Dieu est une pure invention il faut mettre une majuscule.

Règle élémentaire de français que l'on apprend à l'école.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PLS maker Membre 3 795 messages
Un Marx et ça repart‚ 30ans
Posté(e)
il y a 14 minutes, Lapinkiller a dit :

Règle élémentaire de français que l'on apprend à l'école.

Norme d'écriture, pas règle. En réalité, majuscule ou non, on reconnaît le nom propre ^^"

Modifié par PLS maker

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lapinkiller Membre 10 109 messages
Le Dieu Lapin‚ 30ans
Posté(e)

Les normes sont des règles, pourquoi tu pinailles là dessus ?

 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
jujubox Membre 279 messages
Forumeur activiste‚ 26ans
Posté(e)
Il y a 2 heures, Panem&Circenses a dit :

Honteux !

Ma fille est rentrée de l'école extrêmement choquée hier. Elle aurait fait une faute à la dictée : dans une phrase elle n'a pas mis de majuscule à "dieu".
 

J'ai contacté les services de l'Académie et ils se sont déclarés incompétents dans cette affaire, refusant de faire pression sur le professeur des écoles pour qu'il annule cette décision inconstitutionnelle.

La Préfecture n'a pas voulu activer la cellule de soutien psychologique pour mon enfant. La religion gangrène toute l'administration.

Cette décision c'est comme dans un film de Rocco Siffredi : inique.

Au vu de l'hystérie du père comme de la fille, c'est pas une cellule de soutien psy qu'il faudrait, mais un internement. 

Au lieu de faire apprendre la laïcité à cet enfant, apprenez lui donc le français, la distinction nom commun - nom propre, et l'humilité quand on lui dit qu'il a eu tort. Et d'un ça évitera d'embeter les services administratif de l'école et du rectorat, et de deux l'enfant pourra ramener un demi point en plus sur sa prochaine note. 

  • Like 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PLS maker Membre 3 795 messages
Un Marx et ça repart‚ 30ans
Posté(e)
il y a 11 minutes, Lapinkiller a dit :

Les normes sont des règles, pourquoi tu pinailles là dessus ?

A cause du ton condescendant dont tu aurais pu te passer dans ton message. 

"Règle élémentaire de français qu'on apprend à l'école"

Sous-entendu que le gars à qui s'adresse ce message n'a pas compris un B-A ba qui semble aller de soi. Ce genre de remarque est fréquente et me hérisse le poil (idem pour Jujubox, u cran au-dessus). Or, il n'est pas du tout idiot de s'interroger sur le pourquoi de cette distinction graphique et ce qu'elle apporte réellement, et surtout de l'impact de son ommission. Je trouve donc plutôt intelligente la réflexion de Panem et Circenses. 

Si je préfère le terme de norme dans ce cas, c'est parce que la distinction bicamérale minuscule/majuscule ne repose pas sur un besoin de distinction impératif et vital de deux types de nom, et parce que, comme le dédain affiché à l'encontre de Panem dans ce sujet le montre, on est plus dans le domaine social que dans le domaine langagier ^^" On est dans la symbolique plus que dans l'impératif communicatif de l'écriture. 

En l'occurrence, le meilleur moyen de distinguer un nom propre d'un nom commun, ce n'est pas la majuscule, mais la présence ou non d'un article. 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lapinkiller Membre 10 109 messages
Le Dieu Lapin‚ 30ans
Posté(e)

tu ne crois pas que c'est toi qui utilise un ton condescendant là ;)

je n'ai fait que dire des fait et donner mon avis de façon objective, et j'ai fait cette phrase parce que ça concerne justement l'école

Oui c'est bien une règle élémentairement, ce n'est pas une règle complexe qu'on apprend au bout de 10 de doctorat, il est donc normal que l'instit ait souligné la faute de l'élève et j'estime que ce n'est pas contestable même si cela te dérange.

Modifié par Théia
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PLS maker Membre 3 795 messages
Un Marx et ça repart‚ 30ans
Posté(e)
Il y a 5 heures, Lapinkiller a dit :

il est donc normal que l'instit ait souligné la faute de l'élève et j'estime que ce n'est pas contestable

Relis-donc mon premier message : c'est exactement ce que j'ai dis ^^"

"dans le cadre d'une dictée, c'est une faute normative"

Mais je suis de ceux qui acceptent de discuter d'une norme tout en ayant le droit de ne pas voir des commentaires dédaigneux être opposés à ceux qui entament pareille entreprise.

Modifié par Théia

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Panem&Circenses Membre 1 823 messages
Forumeur alchimiste‚ 152ans
Posté(e)
Il y a 1 heure, PLS maker a dit :

En l'occurrence, le meilleur moyen de distinguer un nom propre d'un nom commun, ce n'est pas la majuscule, mais la présence ou non d'un article. 

Merci de ces clarifications.

Mais on utilise parfois un article devant un nom propre, non ?

《 Le Gilbert commence à me courir sur le haricot ! 》

Modifié par Panem&Circenses
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Panem&Circenses Membre 1 823 messages
Forumeur alchimiste‚ 152ans
Posté(e)
Il y a 2 heures, jujubox a dit :

Au vu de l'hystérie du père comme de la fille, c'est pas une cellule de soutien psy qu'il faudrait, mais un internement. 

Au lieu de faire apprendre la laïcité à cet enfant, apprenez lui donc le français, la distinction nom commun - nom propre, et l'humilité quand on lui dit qu'il a eu tort. Et d'un ça évitera d'embeter les services administratif de l'école et du rectorat, et de deux l'enfant pourra ramener un demi point en plus sur sa prochaine note. 

L'ironie pourtant appuyée de mon sujet vous aurait-elle échappé ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mite_Railleuse Membre 15 925 messages
Grégairophobe...‚ 151ans
Posté(e)
il y a une heure, Panem&Circenses a dit :

L'ironie pourtant appuyée de mon sujet vous aurait-elle échappé ?

Le sujet est dans "quotidien" et non dans "asile", elle m'avait échappée aussi...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Panem&Circenses Membre 1 823 messages
Forumeur alchimiste‚ 152ans
Posté(e)

Le contenu, bien réel, est adapté aux exigences du forum :D

C'est du marketing : un emballage clinquant attire le chaland.

Modifié par Panem&Circenses

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PLS maker Membre 3 795 messages
Un Marx et ça repart‚ 30ans
Posté(e)
il y a 23 minutes, Panem&Circenses a dit :

Merci de ces clarifications.

Mais on utilise parfois un article devant un nom propre, non ?

《 Le Gilbert commence à me courir sur le haricot ! 》

Là, on est dans le domaine du sociolecte, du parler populaire, pas du français scolaire :p

Même si, personnellement, ça ne me dérange pas, mais dans le cadre de l'école, c'est, encore une fois, une faute normative. 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mite_Railleuse Membre 15 925 messages
Grégairophobe...‚ 151ans
Posté(e)
il y a une heure, Panem&Circenses a dit :

Le contenu, bien réel, est adapté aux exigences du forum :D

C'est du marketing : un emballage clinquant attire le chaland.

Voui mais moi j'ai des circonstances atténuantes, chuis une fille ! Tout le monde sait bien que nous sommes génétiquement programmées pour être irrépressiblement attirées pas tout ce qui brille... :fille:

Même si c'est une médiocre camelote :D

 

Modifié par Mite_Railleuse

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Tar Baby
Invité Tar Baby Invités 0 message
Posté(e)
Il y a 4 heures, Panem&Circenses a dit :

Honteux !

Ma fille est rentrée de l'école extrêmement choquée hier. Elle aurait fait une faute à la dictée : dans une phrase elle n'a pas mis de majuscule à "dieu".
 

J'ai contacté les services de l'Académie et ils se sont déclarés incompétents dans cette affaire, refusant de faire pression sur le professeur des écoles pour qu'il annule cette décision inconstitutionnelle.

La Préfecture n'a pas voulu activer la cellule de soutien psychologique pour mon enfant. La religion gangrène toute l'administration.

Cette décision c'est comme dans un film de Rocco Siffredi : inique.

Et ? Tu veux faire passer quel message ? Tu devrais être plus explicite. 

Sinon, la laïcité n'a rien à voir avec les règles du français. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Panem&Circenses Membre 1 823 messages
Forumeur alchimiste‚ 152ans
Posté(e)
il y a 24 minutes, Tar Baby a dit :

Et ? Tu veux faire passer quel message ? Tu devrais être plus explicite. 

Sinon, la laïcité n'a rien à voir avec les règles du français. 

Et à l'expression << :bad: Nom de dieu ! >>, il faut une majuscule ou pas ?

Et à << ni dieu ni maître >> ?

Et puisque la liberté de croyance assurée par la Constitution est aussi la liberté "de non-croyance" peut-on considérer le fait de ne pas accorder à ce dieu un nom propre qui n'est qu'un nom commun comme une "faute" ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité