Aller au contenu

Bataville, la ville des pas perdus


January

Messages recommandés

Modérateur, ©, 105ans Posté(e)
January Modérateur 54 808 messages
105ans‚ ©,
Posté(e)

Depuis quatorze ans, il est 13h42 à Bataville.

horlo.jpg

La grosse horloge qui domine l'entrée de l'usine de chaussures Bata s'est figée au moment précis où l'entreprise a définitivement fermé ses portes, le 21 décembre 2001. Pendant soixante-dix ans, des milliers d'ouvriers se sont pressés devant ses grilles, le matin à 7 heures, le soir à 16 heures, bruyants, rigolards, pas peu fiers de fabriquer les chaussures Bata, vendues bon marché dans le monde entier. Mais, ce jour-là, les quelque huit cents salariés licenciés se sont étreints, ont tenté de sécher leurs larmes. Pendant six mois, ils avaient manifesté, fait la grève et négocié. Ça n'avait pas suffi. La multinationale avait maintenu sa décision de se débarrasser du site de Moselle, l'ex-usine phare du groupe en France, désormais larguée par la concurrence à bas coût venue d'Asie. Alors ils sont redescendus vers la cité ouvrière et, pour beaucoup, ne sont plus jamais revenus. Bataville, c'était fini.

014.jpg

« Cette horloge, c'est comme si on avait appuyé sur "off" et que tout s'était arrêté, constate Margaux Milhade en levant la tête. Aujourd'hui, il n'y a plus de bruit, plus de lumière la nuit, pratiquement plus personne… Il est temps de redémarrer la machine ! » Tout juste sortie de son école nantaise, la jeune architecte a installé un atelier dans l'ancien hall d'accueil de l'usine. Une table de réunion, quelques chaises, des cloisons montées à la hâte et un poêle pour chauffer la pièce… Le confort est sommaire. Envoyée par les architectes Loïc Julienne et Patrick Bouchain, qui ont déjà redonné vie à l'ancienne usine de biscuits LU de Nantes et à la Friche la Belle de Mai de Marseille, la jeune femme passe ses journées à rencontrer les élus, à faire la connaissance des gamins de l'école, à discuter avec les gens du coin, « de la sous-préfète à la gardienne de la déchetterie ». Avec cette idée en tête : imaginer avec eux comment réveiller la fabrique de chaussures, cet élégant ensemble de brique rouge perdu au milieu des forêts et des prairies, et raviver l'incroyable utopie moderniste qui l'a nourrie depuis les années 30.

Suite http://www.telerama....onde/bataville/

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Membre, 62ans Posté(e)
pila Membre 18 571 messages
Baby Forumeur‚ 62ans‚
Posté(e)

"Pas un pas sans Bata".

Thomas Bata (1876-1932)

Tomas_Bata.jpg

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

  • 1 mois après...
Membre, Posté(e)
Kiosque Membre 44 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Hongrois, non ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Modérateur, ©, 105ans Posté(e)
January Modérateur 54 808 messages
105ans‚ ©,
Posté(e)

Non, Tchèque :)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×