Aller au contenu

Banlieues: banditisme, clientélisme et islamisme Entretien avec Nadia Remadna, travailleuse sociale à Sevran


Invité 187

Messages recommandés

Invité 187
Invités, Posté(e)
Invité 187
Invité 187 Invités 0 message
Posté(e)

Banlieues: banditisme, clientélisme et islamisme

Entretien avec Nadia Remadna, travailleuse sociale à Sevran

A la tête de l’association « Brigade des Mères » qui porte secours aux femmes des banlieues, Nadia Remadna est travailleuse sociale à Sevran (Seine-Saint-Denis). Elle vient de publier Comment j’ai sauvé mes enfants (Calmann-Lévy) sur son expérience à Sevran.

Laurent Gayard. Plus de dix ans après les émeutes de 2005, malgré plusieurs plans de rénovation urbaine, on dirait que rien n’a changé en banlieue. Comment expliquez-vous cette crise permanente ?

Nadia Remadna. On parle beaucoup de précarité sociale. Cette dernière est réelle, il ne faut pas la nier, mais elle est tout aussi présente dans les villages et les campagnes. En banlieue, on a enfermé les enfants d’immigrés dans leur culture, leurs traditions, leurs coutumes et leur statut de victime. A force de leur répéter qu’ils étaient discriminés et partout victimes de l’islamophobie, on a alimenté le ressentiment des jeunes. La politique de la ville a conduit à dépenser d’énormes sommes pour les banlieues pendant trente ans mais comment se fait-il qu’avec tout cet argent, tous ces travailleurs sociaux, tous ces nouveaux postes sans cesse créés – coordinateurs REP, coordinateurs d’islam…- on en arrive à ce résultat ?

Le résultat, c’est la délinquance, les dérives islamistes et la sécession culturelle d’une partie de la jeunesse issue de l’immigration ?

Les banlieues sont des prisons mentales à ciel ouvert. J’ai vingt-quatre ans de terrain derrière moi et la situation actuelle me rappelle ce qui s’est passé en Algérie dans les années 90. Je crains que nous, Français ne soyons désormais forcés d’apprendre à vivre avec la peur, comme l’ont fait les Algériens. C’est déjà ce qui se passe dans certains endroits. Aussi, nous autres mères et citoyennes françaises, voulons nous réapproprier ces lieux sous pression des délinquants et des religieux. La politique dans les banlieues, c’est devenu un royaume, avec des maires « rois-soleils » qui recrutent leur service d’ordre chez les racailles ! Le problème, c’est qu’une majorité de gens souffrent en banlieue des agissements d’une minorité non seulement tolérée mais courtisée par les politiques.

Vous voulez dire que le clientélisme qui sévit actuellement en banlieue profite aux délinquants et aux islamistes…

Quand vous représentez une association, la première question qu’un élu vous pose, c’est combien l’association compte de membres et quels électeurs potentiels. Et les islamistes n’échappent pas à ce marchandage. Par intérêt électoral, les politiques ont ainsi encouragé le développement d’un véritable machisme religieux en banlieue. Résultat : grassement subventionnés, les islamistes sont désormais présents à tous les niveaux, aussi bien à la mairie qu’à l’école, faisant des femmes leurs proies. Le problème des musulmans, ce n’est pas l’islamophobie ou la stigmatisation, c’est la radicalisation ! Certains endroits sont de véritables villes d’hommes à partir de 18 heures. En tant que femmes de banlieue, nous devenons peu à peu les ennemies de tout le monde : des religieux, des politiques qui les soutiennent, et des institutions qui les intègrent. Dans ces conditions, comment s’étonner de la montée du vote FN ?

...

nadia-remadna.jpg

LIEN

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Membre, 62ans Posté(e)
pila Membre 18 571 messages
Baby Forumeur‚ 62ans‚
Posté(e)

Chômage, pire des maux; père des maux.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 57ans Posté(e)
Laurent13 Membre 2 608 messages
Baby Forumeur‚ 57ans‚
Posté(e)

Vouloir trouver à chaque fois une excuse ça devient lourd.

Des jeunes ont agressé une vieille dame parce qu'ils ont été délaissé par la société ..........

Deux hommes en scooter ont trainé sur des dizaines de mettre une pauvre vieille qui allait faire ses courses, pour lui voler son sac, ils voulaient juste s'amuser .........

Le manque de travail est la cause de l'intégrisme dans les quartiers .......

Je ne sais pas vous, mais moi j'en ai franchement marre de leur trouver toujours une excuse :rtfm:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
WEAPON Membre 6 171 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Rien de nouveau depuis plusieurs années sur ce sujet. La seule solution faire le ménage

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 111ans Posté(e)
stvi Membre 20 709 messages
Mentor‚ 111ans‚
Posté(e)

"J’ai vingt-quatre ans de terrain derrière moi et la situation actuelle me rappelle ce qui s’est passé en Algérie dans les années 90. Je crains que nous, Français ne soyons désormais forcés d’apprendre à vivre avec la peur, comme l’ont fait les Algériens"

que les banlieues ressemblent à l'Algérie des années 90 ,c'est une évidence ... la radicalisation islamiste qui sévit dans le monde ,sévit aussi en France sans que cela semble inquiéter outre mesure les responsables politiques .. lorsqu'ils ouvriront les yeux comme l'ont fait les responsables Algériens ,ce sera trop tard, rappelons que cette radicalisation de la société Algérienne lui a coûté 200.000 morts ...

Si cette dame responsable d'une association en parle c'est qu'elle le vit ...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×