Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.


Messages recommandés

Doïna Membre+ 11543 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Bonjour,

Qui l'eût cru qu'un cimetière pouvait avoir la pêche ? Eh bien c'est le cas, en Roumanie, dans un joli petit village nommé Sapanta...

En Roumanie, comme partout ailleurs, les funérailles sont un moment des plus solennels dans la vie, et les cimetières roumains n'en sont par conséquent pas moins tristes que dans les autres pays. Il est pourtant un cimetière qui déroge à cette règle : le "cimetière joyeux" de Sapânta, dans la belle région de Maramures (également terroir d'extraordinaires églises tout en bois).

L'aventure commence en 1935, lorsqu'un artisan du cru -Stan Loan Patras- sculpte une de ses premières épitaphes sur une croix en bois peinte de couleurs très vives. Cela plut, la mode fut lancée, si bien que moins de trente ans après le cimetière comptait pas moins de 800 croix et tombeaux de la patte de cet artiste. Lequel trouvait son inspiration dans les leçons d'histoire d'école de son enfance "Nos ancêtres les Daces" (eh oui, ceux des Roumains sont les Daces, pas les Gaulois !). Car selon les croyances daces, en effet, la mort n'était qu'un passage vers une vie meilleure, et devait par conséquent se fêter dans la joie.

Aujourd'hui, le coquet cimetière de Sapânta est la principale attraction touristique de la région. Les visiteurs sont épatés par ce lieu haut en couleurs, avec ses "tranches de vie" représentées sur les croix, ses épitaphes tantôt nostalgiques, tantôt humoristiques, dédiées à la mémoire des défunts.

Un jour, qui sait, le cimetière joyeux de ce petit village roumain volera-t-il la superbe à celui de notre Père-Lachaise national ?

En attendant, voici une de ces fameuses épitaphes, et quelques photos du site :

Je m'appelle Ioan de Botiza

Et je suis en tenue de gala

A la sortie du bal j'ai reçu

Un coup sur la tête, un autre dans le cul.

Un copain jaloux m'a frappé

Car sa fiancée j'avais fauchée

Et à 20 ans j'ai disparu.

Soyez fidèle, jamais cocu.

Viorica mes parents m'ont appelée,

Tatiana le monastère l'a transformé.

A 60 ans d'une crise cardiaque,

Devant les fresques mon coeur fit crac.

Tous les jours tes louanges j'ai chanté,

Jésus, toi qui m'a emportée

Et dans tes bras pas de soucis,

Sous les rosiers suis bien ici.

cementerio_alegre_sapanta5.JPG

cementerio_alegre_sapanta28.JPG

73243936.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
le merle Membre 14108 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Bonjour,

Qui l'eût cru qu'un cimetière pouvait avoir la pêche ? Eh bien c'est le cas, en Roumanie, dans un joli petit village nommé Sapanta...

En Roumanie, comme partout ailleurs, les funérailles sont un moment des plus solennels dans la vie, et les cimetières roumains n'en sont par conséquent pas moins tristes que dans les autres pays. Il est pourtant un cimetière qui déroge à cette règle : le "cimetière joyeux" de Sapânta, dans la belle région de Maramures (également terroir d'extraordinaires églises tout en bois).

L'aventure commence en 1935, lorsqu'un artisan du cru -Stan Loan Patras- sculpte une de ses premières épitaphes sur une croix en bois peinte de couleurs très vives. Cela plut, la mode fut lancée, si bien que moins de trente ans après le cimetière comptait pas moins de 800 croix et tombeaux de la patte de cet artiste. Lequel trouvait son inspiration dans les leçons d'histoire d'école de son enfance "Nos ancêtres les Daces" (eh oui, ceux des Roumains sont les Daces, pas les Gaulois !). Car selon les croyances daces, en effet, la mort n'était qu'un passage vers une vie meilleure, et devait par conséquent se fêter dans la joie.

Aujourd'hui, le coquet cimetière de Sapânta est la principale attraction touristique de la région. Les visiteurs sont épatés par ce lieu haut en couleurs, avec ses "tranches de vie" représentées sur les croix, ses épitaphes tantôt nostalgiques, tantôt humoristiques, dédiées à la mémoire des défunts.

Un jour, qui sait, le cimetière joyeux de ce petit village roumain volera-t-il la superbe à celui de notre Père-Lachaise national ?

En attendant, voici une de ces fameuses épitaphes, et quelques photos du site :

Je m'appelle Ioan de Botiza

Et je suis en tenue de gala

A la sortie du bal j'ai reçu

Un coup sur la tête, un autre dans le cul.

Un copain jaloux m'a frappé

Car sa fiancée j'avais fauchée

Et à 20 ans j'ai disparu.

Soyez fidèle, jamais cocu.

Viorica mes parents m'ont appelée,

Tatiana le monastère l'a transformé.

A 60 ans d'une crise cardiaque,

Devant les fresques mon coeur fit crac.

Tous les jours tes louanges j'ai chanté,

Jésus, toi qui m'a emportée

Et dans tes bras pas de soucis,

Sous les rosiers suis bien ici.

cementerio_alegre_sapanta5.JPG

cementerio_alegre_sapanta28.JPG

73243936.jpg

bonjour

oui , pas mal,à quand les picnics sur la tombe d'un parent dans un cimtetière ?

je croit que cela çe fait déja dans un pays sud américain ?

lu sur un épitaphe , dans un cimetière , quelque part

: vous , qui passez devant ma tombe . j'ai été çe que vous ètes , vous serez çe que je suis .

bonne journée

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
CYRRIC Membre 3026 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)

c'est une question d'education aussi dans certaine culture on célèbre les mort et non les pleure.

ensuite moi personellement je trouve que certain cimetière sont plutot jolie, je trouve regrettable dailleur ce qu'on en fait aujourd'hui c'est bordélique et de plus en plus moche en général.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité O_O
Invité O_O Invités 0 message
Posté(e)
ce qu'on en fait aujourd'hui c'est bordélique et de plus en plus moche en général

Ben depuis l'Egypte des pharaons, ça n'a pas changé : à cette époque on les disposait au milieu de leurs trésors accumulés afin qu'ils puissent payer le Passeur du fleuve styx.

Maintenant les trésors sont des billets verts.

Le passage est facilité pour l'entreprise funèbre, par la location à la mairie d'une concession.

La sécurité sociale se charge des "petits frais" -à l'hôpital où ils passent de façon très officielle, sans pompes de vie à trépas.

Et quand vient le jour J -après les veillées, lors de la mise en terre quoi, personne n'ose rire.

Je trouve donc ces fêtes roumaines moins hypocrites, judicieuses.

Si j'étais journaliste, je songerais également à mieux présenter les rubriques nécrologiques, qui sont pas top.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Doïna Membre+ 11543 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Tiens, un cimetière qui est pas mal non plus, à voir si vous allez en Malaysie, le cimetière chinois de Bukit China à Malacca. Les tombeaux sont assez insolites, certains datent de l'époque Ming, et on peut en voir en forme de maisons, de temples, de bâteau, etc. :

1181108614_DSCN0966.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Con testeur Membre 1356 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Ici est le village et la terre,

Où je suis né.

Là où mon père et ma mère,

Ce sont aimés.

Là où fiston a mille raisons,

D’y reposer.

Son voyage de toute façon,

Est terminé.

La poésie fut mes joies et douleurs,

Passagères.

Encore deux Éternités ô mon coeur,

Pour en faire.

Con testeur, Épitaphe.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Doïna Membre+ 11543 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

×