Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Vers une année dorée pour le luxe


Messages recommandés

economic dream Membre 3028 messages
Forumeur alchimiste‚ 27ans
Posté(e)

Bonjour à tous,

C'est pas la crise pour tout le monde...

Meme aux Etats-Unis, le secteur se porte bien.

En Europe, tout le monde n'est pas touché par l'austérité non plus.

Il serait une bonne chose de taxer plus le luxe: grâce à un phénomène social particulier, le luxe n'a pas de prix et les vendeurs peuvent demander ce qu'ils veulent.

C'est un moyen efficace de taxer la richesse.

En période de rigueur, il faut que tous contribuent.

"

Vers une année dorée pour le luxe

Les grandes marques du secteur affichent des résultats à la hausse, tirés notamment par les nouvelles classes aisées des pays émergents.

Par DOMINIQUE ALBERTINI

Le phénomène n’est pas nouveau, mais il se confirme : le secteur du luxe a traversé sans dommages la crise. Mode, maroquinerie, montres et vins haut de gamme affichent même une santé insolente. En témoignent les derniers résultats de LVMH, numéro 1 mondiale du luxe, dont le chiffre d’affaires a augmenté de 25% au premier trimestre par rapport à 2011.

Le groupe se félicite «d’avancées rapides en Asie et aux Etats-Unis, et d’une bonne progression en Europe, en dépit d’un environnement contrasté ». Mardi, c’est le groupe britannique Burberry qui annonçait une progression de 18% sur la même période. La hausse est de 9,4% pour L’Oréal, tandis que les négociants en grands crus bordelais sont sur un nuage, avec des prix au plus haut.

«L'hédonisme est en vogue»

Plusieurs facteurs expliquent la bonne santé du secteur. Sur ses marchés historiques, Europe et Etats-Unis, le luxe peut compter sur une clientèle aisée ou très aisée. «Le type de revenus concernés par les achats de luxe ne sont pas sensibles aux fluctuations économiques», explique pudiquement Ludovic Subran, directeur de la recheche chez l'assureur-crédit Euler Hermes. Ces catégories voient même leurs effectifs augmenter.

« Il y a aussi des raisons sociologiques : l’hédonisme, les valeurs rassurantes, sont en vogue, estime Laure-Anne Warlin, chef de projets à l’institut d’analyses Xerfi. Par exemple, au Japon, tout le monde avait anticipé un reflux du secteur après le tsunami. C’est l’inverse qui se produit, puisqu’on observe un net soubresaut du secteur. »

Mais ce sont surtout les pays émergents qui tirent la croissance du secteur. Le gonflement des classes aisées chinoise, indienne et brésilienne entraîne un appétit de distinction sociale, et donc de produits haut de gamme. La demande mondiale de diamants pourrait ainsi doubler d’ici à 2020, tirée principalement par les nouvelles puissances asiatiques.

La Chine en locomotive

«Chaque année, des millions de personnes en Asie accèdent au pouvoir d’achat leur permettant d’acquérir un produit de luxe, confirme-t-on chez LVMH. Le secteur a su capter très tôt la croissance des émergents et tire, aujourd’hui, les dividendes de cette stratégie. Vuitton s’est installée en Chine dès 1992, alors qu’il n’y avait ni magazines ni voitures dans le pays.»

Ces nouveaux consommateurs de produits de luxe sont aussi de nouveaux touristes, qui, lors de voyages en Europe, ne manquent pas de visiter les enseignes locales.

Mardi, François Hollande avait évoqué la possible création d'un nouveau taux de TVA à 33% sur les produits de luxe. Mais l'idée, contraire à la législation européenne, a été abandonnée. "

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
pinkyrad Membre 383 messages
Forumeur survitaminé‚ 23ans
Posté(e)

se qui est raconté la c'est un peu le programme de JLM

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Aaltar Membre 11523 messages
Con de Sysiphe‚ 44ans
Posté(e)

Mais le luxe peut très bien convenir à Mélanchon tu sais. En discutant comme ça de tout et de rien, on peut en arriver à songer que Mélanchon qui soutiendrait l'industrie française fasse la promotion d'une branche de son économie encore active et comme on le voit fleurissante. Il doit bien y avoir quelques 100 ou 200 000 emplois dans cette fillière, la France, a tout à gagner à ce qu'elle exploite au mieux ses atouts. C'est français, produit en France (probablement pas pour tout mais une grande partie), et ça se vend, cher en plus et à des gens qu'on peut taxer sur les produits sans qu'ils ne bronchent. Mais oui JLM a tout pour encenser des groupes comme LVMH aussi paradoxale que se soit :) (J'adore la dichotomie du sujet)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité 1107tang
Invité 1107tang Invités 0 message
Posté(e)

Taxer plus les produits de luxe que en France serai une mauvaise chose parce que les consommateurs iront les acheter à l'étranger.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
economic dream Membre 3028 messages
Forumeur alchimiste‚ 27ans
Posté(e)

Ceux qui achètent des produits de luxe ne sont pas réputés pour aller acheter ailleurs pour quelques euros en moins :sleep:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Aaltar Membre 11523 messages
Con de Sysiphe‚ 44ans
Posté(e)

Taxer plus les produits de luxe que en France serai une mauvaise chose parce que les consommateurs iront les acheter à l'étranger.

Je suppose que la taxe serait sur le produit lui même et exercé sur l'article avant l'exportation, il s'agit donc bien au final de grossir le prix de l'article vendu ici ou ailleurs. (je crois)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité 1107tang
Invité 1107tang Invités 0 message
Posté(e)
Je suppose que la taxe serait sur le produit lui même et exercé sur l'article avant l'exportation, il s'agit donc bien au final de grossir le prix de l'article vendu ici ou ailleurs. (je crois)

Dans ce cas si on le fait que en France les produits de luxe français seront plus cher. Ce qui risque de favoriser les produits de luxe étrangers.

Mais l'idée qui serai plutôt choisit je pense, ça serait de mettre une TVA majorée pour le luxe. L'idée à été lancé avec une TVA 33 % pour les voitures.

Economie : bientôt une TVA à 33,3% sur les véhicules de plus de 180 chevaux ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yethineo Membre 3634 messages
Zero Point Energy‚ 42ans
Posté(e)

L'argent Roi , FINI !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

×