Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Tableau de l'inflation en France depuis 1901


Messages recommandés

Invité David Web
Invité David Web Invités 0 message
Posté(e)

Tableau de l'inflation en France depuis 1901

Petit sujet à titre indicatif....

Depuis 1901, les prix ont été multipliés par environ 2400.

Cette inflation a été masquée par la dévaluation du Franc de 1960.

En effet, on compare souvent un peu rapidement des sommes "anciens Francs" à des sommes "nouveaux Francs" sans correction de la dévaluation.

On trouve alors une multiplication des prix par 24 et non pas par 2400, ce qui est faux.

Le passage à l'Euro en 2002 complique encore un peu les comparaisons puisqu'il faut faire une deuxième correction.

Pour être exact, il faut comparer des sommes dans la même devise : anciens FR avec anciens FR, Nouveaux FR avec Nouveaux FR, Euros avec Euros.

Il suffit de convertir une des deux sommes à comparer pour n'avoir qu'une seule devise.

1901--- 0 %

1902--- 0 %

1903--- 0 %

1904--- 0 %

1905--- 0 %

1906--- -7.7 %

1907--- 8.3 %

1908--- 0 %

1909--- 0 %

1910--- 0 %

1911--- 15.4 %

1912--- 0 %

1913--- 0 %

1914--- 0 %

1915--- 20 %

1916--- 11.1 %

1917--- 20 %

1918--- 29.2 %

1919--- 22.6 %

1920--- 39.5 %

1921--- -13.2 %

1922--- -2.2 %

1923--- 8.9 %

1924--- 14.3 %

1925--- 7.1 %

1926--- 31.7 %

1927--- 3.8 %

1928--- 0 %

1929--- 6.1 %

1930--- 1.2 %

1931--- -4.5 %

1932--- -8.3 %

1933--- -3.9 %

1934--- -4.1 %

1935--- -8.5 %

1936--- 7.7 %

1937--- 25.7 %

1938--- 13.6 %

1939--- 7 %

1940--- 17.8 %

1941--- 17.5 %

1942--- 20.3 %

1943--- 24.1 %

1944--- 22.2 %

1945--- 48.5 %

1946--- 52.6 %

1947--- 49.2 %

1948--- 58.7 %

1949--- 13.2 %

1950--- 10 %

1951--- 16.3 %

1952--- 11.9 %

1953--- -1.8 %

1954--- 0.5 %

1955--- 1 %

1956--- 4.3 %

1957--- 2.9 %

1958--- 15.2 %

1959--- 6 %

1960--- 3.8 %

1961--- 3.3 %

1962--- 4.8 %

1963--- 4.8 %

1964--- 3.4 %

1965--- 2.5 %

1966--- 2.7 %

1967--- 2.7 %

1968--- 4.5 %

1969--- 6.5 %

1970--- 5.2 %

1971--- 5.7 %

1972--- 6.2 %

1973--- 9.2 %

1974--- 13.7 %

1975--- 11.8 %

1976--- 9.6 %

1977--- 9.4 %

1978--- 9.1 %

1979--- 10.8 %

1980--- 13.6 %

1981--- 13.4 %

1982--- 11.8 %

1983--- 9.6 %

1984--- 7.4 %

1985--- 5.8 %

1986--- 2.7 %

1987--- 3.1 %

1988--- 2.7 %

1989--- 3.6 %

1990--- 3.4 %

1991--- 3.2 %

1992--- 2.4 %

1993--- 2.1 %

1994--- 1.7 %

1995--- 1.7 %

1996--- 2 %

1997--- 1.2 %

1998--- 0.7 %

1999--- 0.5 %

2000--- 1.7 %

2001--- 1.7 %

2002--- 1.9 %

2003--- 2.1 %

2004--- 2.1 %

2005--- 1.8 %

2006--- 1.6 %

2007--- 1.5 %

2008--- 2.8 %

2009--- 0.1 %

2010--- 1.5 %

2011--- 2.3 % (sous réserve d'être confirmé)

2012--- (1.8 %) prévu.

Methodologie Insee : Chaque année, le déflateur retenu est la moyenne annuelle publiée de l'indice général des prix qui s'appuie sur la population la plus large.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Anton96 Membre 1862 messages
Forumeur alchimiste‚ 44ans
Posté(e)

Ce qui serait intéressant c'est de comparer ces chiffres à l'évolution du salaire moyen (ou médian) depuis 1901.

Je me souviens que l'achat d'un frigo ou d'un machine à laver était un gros investissement dans les années 70/80, il fallait économiser plusieurs mois pour ça. A la même époque un budget vacances pour un couple moyen ne permettait pas d'aller au delà de nos frontières.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Crumb Membre 2251 messages
j'assume ... pas toujours‚ 86ans
Posté(e)

Le risque d'inflation a été le principal justificatif pour justifier le fait que les états de l'Union européenne ne peuvent plus emprunter à leurs banques centrales et doivent recourir aux institutions privées.

L'on peut constater d'après le post de David Web que depuis une vingtaine d'année l'inflation n'a rien d'épouvantable.

Et puis qu'en a-t-on à faire de l'inflation du moment ou les salaires et les retraites sont indexées à l'inflation?

Les seuls qui ont à craindre de l'inflation ce sont les rentiers. Ceux qui ne travaillent pas et qui vivent des intérêts que leurs rapportent leurs magots.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Crumb Membre 2251 messages
j'assume ... pas toujours‚ 86ans
Posté(e)

Ce qui serait intéressant c'est de comparer ces chiffres à l'évolution du salaire moyen (ou médian) depuis 1901.

Je me souviens que l'achat d'un frigo ou d'un machine à laver était un gros investissement dans les années 70/80, il fallait économiser plusieurs mois pour ça. A la même époque un budget vacances pour un couple moyen ne permettait pas d'aller au delà de nos frontières.

Faut pas exagérer, avec deux salaires modestes dans les années 70/80 j'arrivais à aller en Espagne ou au Portugal en vacances ... au camping car la vie y était moins chère qu'en France.

Maintenant, je n'arrive même pas à franchir nos frontières et j'ai réduit la durée du séjour.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Anton96 Membre 1862 messages
Forumeur alchimiste‚ 44ans
Posté(e)

Avec des vols Paris/Dublin à 30€, soit environ le prix de 100 bornes en petite voiture (sans les péages) ?!!

Et le train qui nous emmène dans toute l'Europe pour 3 fois rien pour peu qu'on réserve en avance.

Le car qui permet d'aller à Londres, Bruxelles ou Amsterdam pour moins de 15 €.

Je ne sais pas ce qui te retient de sortir de France.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité David Web
Invité David Web Invités 0 message
Posté(e)
L'on peut constater d'après le post de David Web que depuis une vingtaine d'année l'inflation n'a rien d'épouvantable.

Oui et pourquoi ?

Ce qui serait intéressant c'est de comparer ces chiffres à l'évolution du salaire moyen (ou médian) depuis 1901.

Je me souviens que l'achat d'un frigo ou d'un machine à laver était un gros investissement dans les années 70/80, il fallait économiser plusieurs mois pour ça. A la même époque un budget vacances pour un couple moyen ne permettait pas d'aller au delà de nos frontières.

Oui, ce serait une bonne idée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité David Web
Invité David Web Invités 0 message
Posté(e)

Quelques données...

Quelques salaires moyens en 1890 dans le département de la Seine

* Cochers, conducteurs d'omnibus, camionneurs : 5,75 francs par jour pour 16 heures de travail (soit 18,42 euros, valeur 01/01/2002).

* Employés de bazars : 5 francs par jour pour 15 à 17 heures de travail, selon la saison et les exigences de la vente.

* Garçons de café et de restaurants : ne sont pas payés et vivent seulement de leurs pourboires, ils travaillent 16 heures par jour de huit heures à minuit.

* Aiguilleurs des chemins de fer : 900 à 1000 francs par an pour 15 à 16 heures de travail par jour.

* Ouvriers de l'industrie privée : 4,85 francs par jour (soit 15,54 euros, valeur 01/01/2002).

* Ouvrières de l'industrie privée : 2,46 francs par jour.

* Facteurs : 600 francs par an pour des tournées à pied de 28 kilomètres en moyenne (40 km pour certains) auxquels s'ajoute un vêtement et deux paires de chaussures.

* Chemisières, lingères et couturières : 2 francs par jour.

* Femmes de ménages : 1,50 francs par jour.

Salaires du XXème siècle :

Le salaire horaire moyen d'un manœuvre est de 0F30 en 1900, 0F33 en 1910, 1F80 en 1920, 3F30 en 1930, 6 F. en 1940, 93 F en 1950.

Au début du siècle, un ouvrier métallurgiste gagne 10 ou 11F par jour au Creusot, un mécanicien gagne 1 500 à

1 800F par an à Paris. Ils sont considérés comme des privilégiés. Un ouvrier agricole non nourri est payé 1F25 par jour en Touraine. En 1910, une bonne à tout faire est payée 50F par mois à Paris, 40F en province. Un chauffeur gagne 200F à Paris, 150F en province.

Nourriture

Le kilogramme de pain vaut à Paris 0F34 en 1900, 0F40 en 1910, 1F14 en 1920, 2F15 en 1930, 3F15 en 1940, 35F40 en 1950.

Transports

Le voyage de Paris à Evian par chemin de fer coûte 72F70 en 1ére classe, 49F05 en 2e classe, 32F00 en 3e classe. Celui de Paris à Londres par Dieppe coûte 48F25, 35F00 ou 23F25. Ce sont des tarifs de 1912.

Divers

Le journal quotidien est vendu 0F05 en 1900, 0F30 en 1930, 0F50 en 1940, 10F00 en 1950.

Horaires de travail :

1900 : journée de 10 h pour tous (sauf commerce et ateliers familiaux).

1919 : journée de 8 h.

1932 : abolition des amendes.

C’est en 1936 que se produira un nouveau bond en avant : les luttes avec occupations d’usines de cette période vont permettre d’importantes avancées qui changeront la condition ouvrière. Les principaux acquis de cette période sont les 15 jours de congés payés, les 40 h hebdomadaires (remises de fait en question quelques mois après par la loi sur les heures supplémentaires), les élections de délégués du personnel, les premières conventions collectives, l’augmentation des salaires ainsi que l’interdiction de la discrimination syndicale.

La guerre et le régime de Vichy imposeront un grave recul au mouvement ouvrier, l’interdiction des syndicats, des grèves et l’embrigadement obligatoire dans les syndicats verticaux, de collaboration, sous le contrôle de l’Etat policier.

Quelques prix moyens en 1890 dans le département de la Seine :

* 1 livre de pain : 90 centimes

* 1 litre de lait : 10 centimes

* 1 côtelette de porc : 25 centimes (soit 0,80 euros, valeur 01/01/2002).

* 1 litre de vin : 10 centimes

* 1 kilo de charbon : 5 centimes

* 1 cornet de frites : 10 centimes

Prix moyen du kilogramme de pain :

1895 : 0,35 F

1900 : 0,38 F

1910 : 0,40 F

1920 : 1,02 F

1930 : 2,16 F

1940 : 3,15 F

1950 : 35,36 F (mais équivalent à 35 centimes)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Crumb Membre 2251 messages
j'assume ... pas toujours‚ 86ans
Posté(e)

Avec des vols Paris/Dublin à 30€, soit environ le prix de 100 bornes en petite voiture (sans les péages) ?!!

Et le train qui nous emmène dans toute l'Europe pour 3 fois rien pour peu qu'on réserve en avance.

Le car qui permet d'aller à Londres, Bruxelles ou Amsterdam pour moins de 15 €.

Je ne sais pas ce qui te retient de sortir de France.

Pour y aller en vacances avec la famille? Il n'y a pas que le transport!

Faut vivre sur place et même si on mendie on est pas sûr d'y arriver. Surtout qu'on est plutôt des amateurs en matière de mendicité.

Je sais ... on manque d'adaptabilité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
caprepublic Membre 421 messages
Forumeur survitaminé‚ 61ans
Posté(e)

Inflation et chômage à titre indicatif pour réflexion

inflation-chomage.jpg

Source

http://france-inflation.com/graphique-inflation-depuis-1901.php

http://france-inflation.com/graph_chomage.php

L'inflation vient d'une augmentation de la masse monétaire par rapport au PIB selon la théorie monétaire

Mais elle serait créée aussi par le plein emploi,qui créée aussi de la monnaie

Lutter contre l'inflation augmente t il le chômage?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
economic dream Membre 3028 messages
Forumeur alchimiste‚ 27ans
Posté(e)

Tableau de l'inflation en France depuis 1901

1964--- 3.4 %

1965--- 2.5 %

1966--- 2.7 %

1967--- 2.7 %

1968--- 4.5 %

1969--- 6.5 %

1970--- 5.2 %

1971--- 5.7 %

1972--- 6.2 %

1973--- 9.2 %

1974--- 13.7 %

1975--- 11.8 %

1976--- 9.6 %

1977--- 9.4 %

1978--- 9.1 %

1979--- 10.8 %

1980--- 13.6 %

1981--- 13.4 %

1982--- 11.8 %

1983--- 9.6 %

1984--- 7.4 %

1985--- 5.8 %

Voilà ce qui prouve bien que la fameuse loi Giscard n'a pas été une recette miracle pour lutter contre l'inflation.

Et même, si en théorie il y avait eu une baisse de l'inflation monétaire , on a payé 2 fois pour cette baisse en dette publique.

Sinon, c'est un tableau très interessant.

Quelqu'un pourrait-il m'expliquer pourquoi il n'y presque pas d'inflation entre 1900 et 1914?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité David Web
Invité David Web Invités 0 message
Posté(e)

La fin du système monétaire de Bretton Woods

Aucun contrôle n’ayant été instauré par les accords de Bretton Woods sur la quantité de dollars américains émis, les États-Unis ont la possibilité de ne pas respecter leurs engagements envers les comptes extérieurs. Jusqu'en 1958, il y a famine de dollars. Puis la situation se retourne. Une inflation de dollars se produit notamment du fait des dépenses considérables de la guerre du Viêt Nam et de la course à l'espace. Les pays qui exportent le plus vers les États-Unis accumulent d'immenses réserves en dollars qui donnent lieu à autant d'émissions dans leur propre monnaie, alimentant une inflation de plus en plus inquiétante.

Techniquement, c'est la République fédérale d'Allemagne, très sensible en matière d'inflation, qui met fin aux accords de Bretton Woods en cessant de mettre en œuvre ses dispositions. Les demandes de remboursements des dollars excédentaires en or commencent. Les États-Unis ne veulent pas voir disparaître leur encaisse-or. Ils suspendent la convertibilité du dollar en or le 15 août 1971. Le système des taux de change fixes s'écroule définitivement en mars 1973 avec l'adoption du régime de changes flottants, c'est-à-dire qu'ils s'établissent en fonction des forces du marché. Le 8 janvier 1976, les Accords de la Jamaïque confirment officiellement l'abandon du rôle légal international de l'or. Il n'y a plus de système monétaire international organisé.

Du jour au lendemain, le FMI perd le rôle technique qui était le sien de gendarme en cas de dérapage. La crise d'identité de l'institution ne fera que s'accentuer avec le temps.

Les États européens chercheront à maintenir une certaine stabilité entre leurs monnaies. Le Serpent monétaire européen mis en place dans les années 1970 ne résiste pas. Cette expérience conduit l'Europe sur le chemin de la monnaie unique. Les dispositifs européens, notamment en matière de prix agricoles, ne supportent pas les variations permanentes des taux de change.

La conjoncture internationale est désormais assujettie aux variations de valeur du dollar américain qui sont extrêmement fortes et souvent brutales. Le premier choc pétrolier en 1973 est largement dû à la réaction disproportionnée de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) à une baisse très forte du dollar. En sens inverse, la crise économique asiatique est largement provoquée par la remontée ultra-rapide du dollar en 1998 qui met en difficulté tous les emprunteurs en dollars qui ne peuvent plus rembourser.

:mouai:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Anton96 Membre 1862 messages
Forumeur alchimiste‚ 44ans
Posté(e)

Très intéressants ces chiffres, et c'est assez effarant de voir les grosses différences de salaire qu'il y avait entre les métiers sans qualification qui aujourd'hui sont payés à peu près la même chose.

* Employés de bazars : 5 francs par jour pour 15 à 17 heures de travail, selon la saison et les exigences de la vente.

Si on prend l'employé de bazar comme référence ça nous fait du 0.31 francs de l'heure en 1900 contre 7.23 € aujourd'hui (smic horaire net 2012)

On peut donc calculer le temps de travail que représente l'achat des différentes marchandises et services dont on a les prix :

* 1 livre de pain : 90 centimes soit 3 h de travail en 1900, 13 minutes aujourd'hui

* 1 litre de lait : 10 centimes soit 12 minutes en 1900, 7.5 minutes aujourd'hui

* 1 côtelette de porc : 25 centimes soit 48 minutes en 1900, 11 minutes aujourd'hui

* 1 litre de vin : 10 centimes soit 19 minutes en 1900, 18 minutes aujourd'hui

Paris Londres en train: 23F25 soit 75 h en 1900, 88 € soit 12 h aujourd'hui

(source des prix actuels : carrefour.fr et eurostar.com)

On voit que tout a baissé, particulièrement le pain, la viande et le train.

J'ai même entendu récemment à la radio que selon cette méthode de calcul le prix de l'essence avait baissé depuis 1980.

Avec des vols Paris/Dublin à 30€, soit environ le prix de 100 bornes en petite voiture (sans les péages) ?!!

Et le train qui nous emmène dans toute l'Europe pour 3 fois rien pour peu qu'on réserve en avance.

Le car qui permet d'aller à Londres, Bruxelles ou Amsterdam pour moins de 15 €.

Je ne sais pas ce qui te retient de sortir de France.

Pour y aller en vacances avec la famille? Il n'y a pas que le transport!

Faut vivre sur place et même si on mendie on est pas sûr d'y arriver. Surtout qu'on est plutôt des amateurs en matière de mendicité.

Je sais ... on manque d'adaptabilité.

Sur place tu vas devoir manger, comme si tu étais resté chez toi en fait, donc il n'y a pas vraiment de coût supplémentaire.

Bien sûr il faut ajouter le logement, mais il y a des campings et pleins de bons plans aussi à l'étranger, comme en France.

Et si tu as vraiment 78 ans, je ne vois pas trop pourquoi tu me parles de partir en vacances avec ses enfants, mais sinon je suis d'accord avec ton observation : c'est plus cher à 4 qu'à 2.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

×