Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

l'incompréhension

Messages recommandés

Boutetractyxreqs Membre 5959 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Parfois je me dis que le sens de la vie c'est de tourner en rond jusqu'à creuser sa propre tombe, sans issue, et quoi qu'on dise, quoi qu'on fasse tout n'est que baliverne.

Qu'en pensez-vous, quelle réaction adopter face à cette fatalité ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Frodon_Sacquet Membre 4468 messages
Namasté :)))‚ 25ans
Posté(e)

Vivre sa vie, prendre la chance que l'on nous donne ; sans quoi, il n'y aurais que le néant...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Maronie Membre 47 messages
Forumeur balbutiant‚ 46ans
Posté(e)

je pense que la vie est une expérience interressante meme si l'hisoire se termine toujours mal! hi hi hi!

Mon dilemme c'est d'avoir envie de vivre un tas de truc, de pas toujours me donner les moyens (financiers surtout!)et d'avoir peur de mourir sans avoir realisé mes reves du coup!Alors... Chaque chose en son temps ou tant pis, au diable les economies???

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité aintiemlaligent
Invité aintiemlaligent Invités 0 message
Posté(e)

Faire des choses interessantes

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Crabe_fantome Membre 34846 messages
Forumeur alchimiste‚ 150ans
Posté(e)

Tourner oui... en rond... oui et non. Disons que je vois plutôt ça comme une spirale qui s'ouvre de plus en plus: je vais vivre un cycle, mais fort de mon expérience je vais élargir le cercle et repartir pour un nouveau cycle qui va m'apporter à nouveau de l'expérience...

Si la vie n'a aucun sens, tant mieux: ça signifie qu'on peut arrêter de tourner en rond ou en spiral pour aller là où on veut. Un peu comme si mon GPS me répondait "à 300m... veuillez aller où bon vous semble"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Genesiis Membre 3181 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)

Si nous ne laissons qu'un peu d'amour et quelques cendres, c'est déjà pas mal. L'amour est parfois d'accepter de faire partie de plus grand que soi, alors ce plus grand que soi va au-delà de notre existence.

« Vanitas vanitatum, et omnia vanitas. »

« vanité des vanités, tout est vanité. »

L’Ecclésiaste 1-2

Il nous reste à choisir de quel plus grand que soi nous acceptons de faire partie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Zarathoustra2 Membre 8656 messages
Surhomme Nietzschéen‚ 45ans
Posté(e)

C'est une forme de nihilisme.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Crabe_fantome Membre 34846 messages
Forumeur alchimiste‚ 150ans
Posté(e)

Si nous ne laissons qu'un peu d'amour et quelques cendres, c'est déjà pas mal. L'amour est parfois d'accepter de faire partie de plus grand que soi, alors ce plus grand que soi va au-delà de notre existence.

« Vanitas vanitatum, et omnia vanitas. »

« vanité des vanités, tout est vanité. »

L’Ecclésiaste 1-2

Il nous reste à choisir de quel plus grand que soi nous acceptons de faire partie.

Oui mais ça implique un sens... Admettre qu'il y a plus grand que soi c'est donner un sens à sa vie. Et donc "hors sujet" j'ai envie de dire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Genesiis Membre 3181 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)

Tout peut être une forme de nihilisme comme il nous faut admettre n'être qu'un segment de droite pour envisager la droite. Par contre, si on y réfléchit deux secondes, comment nier qu'il y a plus grand que soit lorsque l'on sait que le monde éxistait avant notre naissance où qu'il y a des endroits où nous n'irons jamais. Quel "hors sujet" dsl, là il me faut un dessin ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Boutetractyxreqs Membre 5959 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Si nous ne laissons qu'un peu d'amour et quelques cendres, c'est déjà pas mal. L'amour est parfois d'accepter de faire partie de plus grand que soi, alors ce plus grand que soi va au-delà de notre existence

Vanitas vanitatum, et omnia vanitas. »

« vanité des vanités, tout est vanité. »

Il nous reste à choisir de quel plus grand que soi nous acceptons de faire partie.

J'arrive un peu à m'y retrouver dans tes propos.plus.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Crabe_fantome Membre 34846 messages
Forumeur alchimiste‚ 150ans
Posté(e)

C'est dans l'admission et non la constatation... Je peux constater que je ne peux pas toucher le soleil, mais l'admettre peut sonner comme une soumission ou une humilité que je devrais au soleil... et si je commence à sacraliser ce qui me dépasse alors le domaine balisé et sécurisé du sacré m'empêche par définition d'y réfléchir correctement parce que je n'y aurais pas accès.

Si je veux un monde sans sens, je dois avoir un monde sans sacré.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Boutetractyxreqs Membre 5959 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Constater que l'on ne peut toucher le soleil c'est comprendre que l'on doit garder les pieds sur terre si je puis dire.

Parfois admettre que certaines choses nous dépassent nous libère d'un fardeau et cela c'est sacré.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Crabe_fantome Membre 34846 messages
Forumeur alchimiste‚ 150ans
Posté(e)

Mais parfois admettre que certaines choses nous dépassent nous libère d'un fardeau et cela c'est sacré.

Je dirais non. Non parce que "libérer" est à mon avis à double sens... Je pourrais tout aussi bien me libérer de ma liberté: puisque je renonce à donner un sens à ma vie alors tout mes repères disparaissent, ce qui devient extrêmement inconfortable: ce nouveau fardeau c'est notre liberté. Alors il nous appartient effectivement de remettre du sacré dans notre vie, comme on replanterait des flèches de direction un peu partout autour de nous, mais ce sera au prix de notre liberté. Et si on veut toucher un paradoxe, je dirais que ma liberté est sacré... et pourquoi pas penser qu'elle me dépasse.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Genesiis Membre 3181 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)

Crabe : Je peux constater que je ne peux pas toucher le soleil, mais l'admettre peut sonner comme une soumission ou une humilité que je devrais au soleil...

Genesiis : Admettre une réalité relève du simple bon sens. Y voir une soumission ne rime à rien car ce n'est pas une question de liberté. Il est donc inutile de considérer cet aspect. "On n'implore pas la pitié du soleil !" est un vieil adage.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
baillousque Membre 2246 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

a l'auteur du topic

C'est bien que tu te poses cette interrogation face à l'existence

c'est une grande souffrance,j'en sais quelque chose ....

mais

Ce qui est grave c'est de vivre dans le déni de notre condition

(l'indifférence animale)

courage car

Au bout de ce tunnel:

la Lumière et l'Amour!

c'est vrai .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Amazones Membre 13439 messages
...... Phoenix ..... Une cendre déterminée‚ 48ans
Posté(e)

Bonjour et enchantée,

Si cela est posé, c'est que cela doit en être changé. La vie n'est pas fait de rond mais bien de multes chemins pour en faire son choix et surtout d'essayer de prendre le plus confortable des trajets pour en apprécier de sa traversé. Rien n'est simple à ce que l'on entreprend mais de là à y mettre que baliverne, non, je pense même qu'il est judicieux que la vie nous apporte ce qu'elle nous offre, pour que cela soit de notre convenance, et que l'on puisse en donner de son avis. A nous, à nous entourer de ce qu'il est nécessaire pour que cela soit plus enrichissant et dont les barrières posés, ne sont que plus simple à être trépassées. Mais cela dit, les mots posés ne sont que facilité au détriment des circonstances que l'on nous impose. La fatalité n'est que choix et non de certitude, découvrir et à prendre conscience que la vie n'est pas rose mais bien de multes couleurs, pour en apprécier le paysage donné et surtout à combattre pour que cela ne soit que mériter.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Crabe_fantome Membre 34846 messages
Forumeur alchimiste‚ 150ans
Posté(e)

Encore que le combat pour le mérite pourrait être aussi un sens à sa vie... mais en y pensant, même une contemplation peut devenir un sens... De là je me dis que la motivation, l'espoir ou la pensée sont responsables de la présence de "sens de la vie" dans ma tête... Encore un paradoxe où plus je pense à me libérer, moins je suis libre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Quasi-Modo Membre 14628 messages
Chercheur de ciel‚ 36ans
Posté(e)

Les grecs distinguaient trois grandes façons de donner un sens à son existence :

1) Faire des enfants

2) L'héroïsme (notamment de guerre comme Achille)

3) L'ajustement harmonieux à l'ordre du monde

Les chrétiens ont ajouté une dimension supplémentaire : de la compréhension de l'absurdité de l'existence (solitude existentielle, culpabilité existentielle, etc...) qui est absolument intenable, la promesse d'un salut, la naissance, le sacrifice suivit du retour d'un Sauveur de nature divine. Il suffit pour être sauvé d'avoir foi en Dieu et de s'efforcer tenir une conduite à mesure de sa grandeur.

Mais on peut certainement encore imaginer d'autres pistes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Boutetractyxreqs Membre 5959 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
a l'auteur du topic

C'est bien que tu te poses cette interrogation face à l'existence

c'est une grande souffrance,j'en sais quelque chose ....Ce qui est grave c'est de vivre dans le déni de notre condition(l'indifférence animale)courage car Au bout de ce tunnel: la Lumière et l'Amour!c'est vrai .

merci.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

×