Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Dire non à la croissance, est-ce s'opposer au progrès social et humain ?


Messages recommandés

rockmain Membre 75 messages
Forumeur en herbe‚ 31ans
Posté(e)

Bon courage à tous ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Jedino Membre 47920 messages
Jedi pas oui, jedi pas no‚ 27ans
Posté(e)

Certainement pas, dans le sens où le progrès devra bien, un jour, se faire dans la stabilité, et non la croissance. On ne peut croître indéfiniment, mais on peut progresser en direction d'un progrès social et humain, comme un meilleur partage, un échange plus "raisonnable", etc.

C'est assez flou. Mais, je me comprends.

Bonne soirée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Liawenswerdig Membre 392 messages
Forumeur survitaminé‚ 27ans
Posté(e)

Le progrès humain est bénéfique pour l'être humain en lui même et pas pour ses conditions de vie, donc pour moi la croissance n'influe pas sur le progrès humain, mais sur le perfectionnement des techniques et technologies qu'il met au point chaque jour.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Arsenic504
Invité Arsenic504 Invités 0 message
Posté(e)

Non.

Argument 1 :

La croissance ayant été positive pendant des année ce n'est pas pour autant que la situation des individus s' est améliorer. La logique selon laquelle la croissance est nécéssairement bénéfique est donc fausse ou du moins zélé.

Argument 2:

La société de croissance pousse à la création constante de nouveaux produit ou de nouvelle façon de faire dépenser de l'argent à tous. Le principe même de croissance empêche une réorganisation réelle de la façon de faire l'économie. De fait avez vous déjà réussi à vous changer quand votre objectif est de courir le plus vite possible ?

Argument 3:

Le progrès social n'est pas toujours imbriqué dans la croissance. L'adoption pour les homosexuel, une réelle égalité entre les homme et les femme, la liberté d'expression. Sont des progrès totalement indépendant de la conjoncture du PIB.

Oui

Argument 1 :

Constatons qu'a présent que la croissance est nul les avancé social se casse franchement la gueule

Argument 2 :

Un croissance doit forcément être en relation avec la démographie sans quoi les richesse viendrait à manquer. Et les société on tendance à croître.

Argument 3: Une forte croissance permet de forte avancé social car la conjoncture permet à tous d'améliorer sa vie. l'exemple des 30 glorieuse.

j'ai gagné quoi ? biggrin.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Elhyareno Membre 4313 messages
Le gremlins à lunette‚ 31ans
Posté(e)

La croissance, je la perçois comme un outil, qui donne des résultats différents selon la façon dont on s'en sert.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
davs Membre 4773 messages
Forumeur alchimiste‚ 106ans
Posté(e)

1 / la croissance est faite pour que tout le monde se dirige le plus rapidement possible dans le sens données par les groupe de pressions.

2 / La croissance c'est le nom donnée à une société égoïste qui ne voit que par une politique du profit immédiat.

3 / la croissance est l’opposé de la sagesse, humainement et c'est du suicide, la croissance place l'economie bien avant les valeur morale, éthique et écologique.

4/ La croissance c'est l'avidité humaine.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kevinklein Membre 827 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)

Bien-sur que l'on peut se passer de croissance ,suffit de voir la situation de la france...bientôt plus de chômeurs que d'habitants ,une dette qui s'envole ,aucunes innovations technologiques majeures ,une précarité qui explose,magnifique résultat !

Un peu de croissance est nécessaire à l'évolution d'un pays mais il faut savoir quoi en faire .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
carnifex Membre 5710 messages
Forumeur alchimiste‚ 39ans
Posté(e)

Dire non à la croissance, est-ce s'opposer au progrès social et humain ?

La croissance est une divinité à déconstruire.

Qu’est-ce que cette croissance, dont Sarkozy voulait arracher un « troisième point » avec les dents ?

C’est la croissance du PIB.

Qu’est le PIB ? Une mesure des richesses produites.

Une mesure indiscutable ?

Lorsque le nombre d’accidents de voiture augmente, on achète plus de voitures, le PIB augmente.

Lorsque les biens matériels en général tombe en panne parce qu’ils sont de mauvaise qualité, on en rachète, le PIB augmente.

La croissance, c’est notamment la croissance du gaspillage du travail humain et des ressources naturelles.

Souhaiter la croissance du PIB, sous quelque prétexte que ce soit, c’est tout bonnement ne rien comprendre à l’économie.

Oui, vous m’avez compris, 99% des économistes ne comprennent rien à l’économie.

Le progrès social, c’est fournir à chacun les conditions matérielles de son bien-être en consommant le moins possible de travail humain.

Cela suppose-t-il la croissance du PIB ? Formellement, cela n’a strictement rien à voir. En pratique, cela revient-il néanmoins à cela ? Il n’est pas évident de répondre à cette question ; la réponse serait probablement différente d’une nation à une autre, selon le niveau de PIB atteint et la forme de la répartition des richesses.

Surtout, il faut retenir que répondre à la question n’a aucune utilité pratique. Cette mesure qu’est le PIB doit être jetée aux ordures. La société doit se donner un tout autre objectif que la croissance du PIB.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Rasibus Membre 4080 messages
Forumeur alchimiste‚ 86ans
Posté(e)

Certainement pas, dans le sens où le progrès devra bien, un jour, se faire dans la stabilité, et non la croissance. On ne peut croître indéfiniment, mais on peut progresser en direction d'un progrès social et humain, comme un meilleur partage, un échange plus "raisonnable", etc.

C'est assez flou. Mais, je me comprends

Non, c'est pas flou; je te comprends aussi .C'est un mode de vie à inventer. Je ne suis pas sûr qu'on y arrivera. En tous cas, il y aura une période transistoire qui sera très difficile !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
economic dream Membre 3028 messages
Forumeur alchimiste‚ 27ans
Posté(e)

Dire non à la croissance, est-ce s'opposer au progrès social et humain ?

La croissance est une divinité à déconstruire.

Qu’est-ce que cette croissance, dont Sarkozy voulait arracher un « troisième point » avec les dents ?

C’est la croissance du PIB.

Qu’est le PIB ? Une mesure des richesses produites.

Une mesure indiscutable ?

Lorsque le nombre d’accidents de voiture augmente, on achète plus de voitures, le PIB augmente.

Lorsque les biens matériels en général tombe en panne parce qu’ils sont de mauvaise qualité, on en rachète, le PIB augmente.

La croissance, c’est notamment la croissance du gaspillage du travail humain et des ressources naturelles.

Souhaiter la croissance du PIB, sous quelque prétexte que ce soit, c’est tout bonnement ne rien comprendre à l’économie.

Oui, vous m’avez compris, 99% des économistes ne comprennent rien à l’économie.

Le progrès social, c’est fournir à chacun les conditions matérielles de son bien-être en consommant le moins possible de travail humain.

Cela suppose-t-il la croissance du PIB ? Formellement, cela n’a strictement rien à voir. En pratique, cela revient-il néanmoins à cela ? Il n’est pas évident de répondre à cette question ; la réponse serait probablement différente d’une nation à une autre, selon le niveau de PIB atteint et la forme de la répartition des richesses.

Surtout, il faut retenir que répondre à la question n’a aucune utilité pratique. Cette mesure qu’est le PIB doit être jetée aux ordures. La société doit se donner un tout autre objectif que la croissance du PIB.

:plus: Démonstration magistrale.

Je dirais meme plus: la croissance du PIB est inutile et nuisante si la richesse n'est pas redistribuée et ne va pas à ceux qui la produisent ( les salariés).

Depuis 2002, la croissance dans la zone euro est complètement artificielle: elle se base sur le crédit à la consommation qui permet d'enrayer temporairement la baisse de la production industrielle.

Mais aujourd'hui, les gens ne peuvent plus s'endetter et donc ils ne peuvent plus consommer autant.

Or pour que les gens consomment plus et mieux (sans gaspiller), il faudrait redistribuer la richesse et lutter contre l'obsolescence programmée.

Ce sera plus cher mais plus écologique, porteur d'emplois et ce surcout ne pose pas problème si la richesse est bien redistribuée.

En tout cas, la croissance à " l'allemande " est opposée au progrès social puisque cette croissance se fait sur le dos des salariés ( comme partout en fait mais en plus grave ici) puisque que les Allemands ont crée des emplois dont le salaire est parfois d'1 euro/ heure, que les salaires stagnent depuis 10 ans et que de plus en plus de salariés sont pauvre alors qu'ils travaillent!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

×