Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Grandir sans père


Messages recommandés

Invité Grenadine33
Invité Grenadine33 Invités 0 message
Posté(e)

6y0zhcfw.jpg

Grandir sans père, sans avoir de papa qui vous guide et vous réconforte. Comment avez-vous vécu votre enfance ? Votre vie d'adulte en est-elle impactée ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Invité Grenadine33
Invité Grenadine33 Invités 0 message
Posté(e)

Je parle pas de parents à temps partiel, mais pas de papa du tout;

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nightwish Membre 10322 messages
forumeur alchimiste/Honey‚
Posté(e)

et un père peut partager le même toit et se désintéresser complètement de ses enfants...

c'est aussi une absence...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Grenadine33
Invité Grenadine33 Invités 0 message
Posté(e)

Je parle de ne pas avoir d'image paternelle, ou très peu. De ne pas avoir de repère masculin dans sa vie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yoannbzh Membre 11816 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

Je ne voyais mon père que pendant les vacances d'été mais pendant environ 3 ans plus aucunes nouvelles à part quand j'ai envoyé une lettre à une ancienne adresse. J'ai vécu chez ma mère et avec son nouveau petit ami, qui est un vrai c :censored:. Je n'ai pas trop eu de point repaire paternel.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nonobonobo Membre 9387 messages
X-Banni-X‚ 39ans
Posté(e)

Bonjour,

mes neveux sont orphelins de père, et apparemment le vivent très bien.

Mon frère n'avait plus le droit de garde de ses fils depuis 2 ans lorsqu'il est décédé. Les gosses avaient alors 11 et 7 ans.

Je pense que le manque se fera ressentir plus tard, mais il semble que le plus jeune ait un besoin plus grand d'entendre parler de son papa que l'aîné. Il va plus souvent chez mes parents, s'intéresse un peu plus aux ressemblances qu'il peut avoir avec son père, etc.... Le grand lui vit apparemment mieux ce "vide".

A voir plus tard, je te donnerais des nouvelles d'ici 10 ans si on est toujours là, grenadine ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Miss.Tic Membre 2094 messages
Forumeur alchimiste‚ 42ans
Posté(e)

Grandir sans père, sans avoir de papa qui vous guide et vous réconforte. Comment avez-vous vécu votre enfance ? Votre vie d'adulte en est-elle impactée ?

Très bien, pour la raison que je n'ai jamais connu mon père.

Vu que je ne sais pas se que cela est d'avoir un père, ça ne m'a pas manqué.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Grenadine33
Invité Grenadine33 Invités 0 message
Posté(e)

Pour ma part, l'image positif du père m'a terriblement manquée. J'ai pas eu la possibilité de grandir avec des hommes positifs. Ma mère a cumulé les aventures avec des hommes mariés, et le seul qui est venu habiter avec nous, était un menteur, voleur et drogué.

J'ai pas pu avoir d'image masculine positive autre, car je voyais très peu le reste de ma famille, et ils étaient pas très chaleureux. Depuis, je me traine une image très négative des hommes. De plus, ma mère m'a élevée dans la détestation de mon père. Il est vrai que comme il était fou, elle en avait de très mauvais souvenirs.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
January Animatrice 49388 messages
©‚ 103ans
Posté(e)

Je crois qu'on le cherche, une bonne partie de sa vie, ce qui fausse, oui, nos relations avec la gente masculine.

On ne le sait pas au départ, ce manque. Quand il apparaît on idéalise, on raconte des histoires aux camarades de classe ; plus tard on se dit : je ne sais pas ce que c'est, comment cela pourrait-il me manquer : un genre de dénégation. Ca laisse des traces, de grandir sans "papa" et sans "re-père" de ce que cela est vraiment, lorsqu'enfant on n'a pu combler un peu de ce manque avec une autre personne. Et quand bien "m'aime"......

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Uranie
Invité Uranie Invités 0 message
Posté(e)

J'ai une amie dont le père est décédé quand elle avait 4ans.

C'est une fille qui souffre, mais qui a une vie sociale équilibrée, qui a un parcours scolaire correct, une vie sentimentale normale..

Elle souffre du manque sans pour autant (je pense) que sa vie ne soit fortement influencée.

Grenadine, ton témoignage est assez troublant, mais le fait que tu aies conscience de toutes les conséquences de l'absence d'un père pour toi est déjà, selon moi, une bonne chose.

J'ai plusieurs amies qui ont une situation plus ou moins similaire, qui le vivent mal, et qui n'ont pas pour autant cette image négative des hommes en général..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chouki Membre 972 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)

je pense qu'il faut arrêter d'idéaliser le rôle du père ou de la mère dans l'éducation d'un enfant.. Car ce qui compte c'est ce que ce père ou cette mère fait avec son enfant.Je pense par contre qu'il est certainement plus difficile pour une enfant qui a connu son père une courte période de grandir sans lui après que lorsqu'un enfant n'a jamais connu son père car celui ci ne l'a pas reconnu. Pour ma part mon fils n'a pas été reconnu et quand des adultes bien attentionné lui demandait si un père ne lui manquait pas , il répondait ceci : ce que l'on n'a pas pas connu ne peut pas nous manquer.. .Le fait de devenir un adulte bien dans sa peau et épanoui ne dépend pas du fait d'avoir ses deux parents mais plutôt de ce que le parent présent fait et apportera dans la vie de son enfant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nightwish Membre 10322 messages
forumeur alchimiste/Honey‚
Posté(e)

:plus:

ou un parent dénigrant

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
R34maniak Membre 1901 messages
Forumeur alchimiste‚ 33ans
Posté(e)

Pour ma part, mon père est décédé quand j'avais 7 ans (putain de cancer .....) et ma mère n'a jamais voulu se remarier ou même sortir avec d'autres hommes, ce qui fait que j'ai grandi avec ma mère et mes deux sœurs, et en toute franchise cela ne m'a pas empêcher de grandir :).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gardiane Membre 1068 messages
Forumeur alchimiste‚ 41ans
Posté(e)

Mon père est décédé quand j'avais 16 ans et je ne le voyais quasiment plus depuis mes 13 ans ... auparavant , il était chef d'entreprise donc n'était pas forcément hyper présent. L'image que j'en ai c'est un truc très paradoxal et assez perturbant. J'ai souvent le sentiment d'être issue d'une famille monoparentale même si ça n'est pas vraiment le cas. Je ne saurais pas dire s'il valait mieux pour moi avoir un père aimant mais malade mental et alcoolique que pas de père du tout. Je pense que pour mes frères, spécialement un, il s'en serait mieux sorti sans.

Je ne pense pas que ça ait eu un impact sur ma vision des hommes, ayant grandit avec trois frères, tous très différents les uns des autres en caractère. Sans doute est ce que ça a plus de rapport avec les hommes que je trouve sympathiques, les qualités que je mettrais en valeur ou les défauts chez les hommes que je rencontre mais bon ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

×