Aller au contenu

Allez vous faire voir chez les Grecs !


Messages recommandés

Dinosaure marin Membre 24 125 messages
Dégonfleur de baudruches‚ 61ans
Posté(e)
Une compagnie aérienne propose des salaires grecs à ses salariés licenciés

le Samedi 25 Février 2012 à 14:46 mis à jour le Samedi 25 février 2012 à 16:10

Des salariés d'Air Méditerrannée, qui ont appris leur licenciement fin 2011, se voient aujourd'hui proposer d'aller travailler à Athènes. Avec un salaire réduit.

© Radio France/Mathilde Tournier

Aller travailler en Grèce pour un salaire réduit de 30% : c'est ce que propose la compagnie charter Air Méditerranée à une trentaine de ses salariés, pilotes, stewarts et hôtesses.

L'entreprise, qui s'apprête à licencier 85 membres de son personnel, a envisagé pour une trentaine d'entre eux un reclassement dans sa filiale grecque, Hermès Airlines. A Athènes, et donc au tarif grec.

Le délégué du Syndicat national des pilotes de ligne, Denis Roumier, avance ainsi qu'un commandant de bord touchant 6.000 euros en France gagnerait en Grèce 3.700 euros. Stewarts et hôtesses, payés au SMIC, empocheraient eux... 900 euros mensuels.

Les licenciements avaient été annoncés fin 2011. Raison invoquée par la compagnie : réduire ses coûts pour affronter la concurrence des compagnies d'Europe de l'Est. En parallèle, Air Méditerrannée entend développer sa filiale grecque, ce qui lui permettrait de financer une main d'œuvre à plus bas coût.

Yves Dehaie, président du Syndicat national des pilotes de ligne, exprime sa "révolte"

S'agit-il de gens sans vergogne ou simplement de précurseurs ?

Quand la "flexibilité du travail" chère aux ultra-libéraux aura été appliquée en France sera-t-il encore besoin de délocaliser ? :hissy:

Prochaine compagnie française : "Sodom Air".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Mirisme Membre 1 346 messages
Forumeur alchimiste‚ 27ans
Posté(e)

Ah je m'en fout de la flexibilité du travail, j'aimerais par contre pouvoir signer le contrat que je veux avec mes employeurs.

Sinon l'ultralibéralisme qui sont ses penseurs et ses doctrines?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Imanouèl
Invité Imanouèl Invités 0 message
Posté(e)

On leur préferera peut-être "Gommorhe Air", ou quand les syndicats faisaient fermer la seule base française de Ryanair.... (y'en a une autre aussi avec le port de Marseille qu'est pas mal)

Là, y'a pas de salaire grecs en Grèce, y'a plus rien du tout.

C'est monnaie courante de proposer des emplois (Roumanie, etc...) à l'étranger, c'est même une obligation pour les entreprises de proposer une solution de reclassement. Je pense qu'ils l'ont fait pour la forme, bien conscients du refus plus que probable des salariés.

Pour la forme, donc ils n'iront pas, donc inutile de se poser des questions sur la flexibilité :mouai:, c'est une délocalisation complète en bonne et due forme.

Faudrait se pencher sur le vrai fond du problème.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
juuken Membre 4 860 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

honte de rien ! c'est ce foutre de la gueule du monde, moi je leur dirais j'accepterais si les cadres viennent avec nous en Grèce avec leur salaire également baissée

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Imanouèl
Invité Imanouèl Invités 0 message
Posté(e)

Tu n'accepterais pas. C'est le but de la manoeuvre.

Y'a aucune flexibilité là-dedans.

La flexibilité ici, c'est de se mettre en conformité (proposer un emploi de façon malhonnête) avec la loi, et de se casser.

On était en France, la boite qui créait une grande plateforme à la place de petites boites te proposait un boulot en France.

Maintenant t'es en Europe, donc c'est pareil, mais à l'extérieur.

Sachant que tu refuses, pas grave, la Grèce c'est intéressant, y'a du crève la dalle maintenant, et qualifié en général en plus !!!!!!!!! :first:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Virginye Membre+ 19 458 messages
Experte en Grum's ‚ 40ans
Posté(e)

ma sœur bossait chez eux, elle a refusé ....

le mec il se casse avec tout , des avions français etc etc ....c'est beau quand même :mouai:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
jadsuclit Membre 308 messages
Forumeur survitaminé‚ 73ans
Posté(e)

c'est une bonne manoeuvre, tu refuse d'aller en Grèce c'est une démission, tu perds tous les avantages, chomage, primes, etc....

et j'ai peur que cela ne se généralise et les employeurs auront la conscience tranquille en disant qu'ils vont aider la Grèce à sortir du marasme.

et en plus c'est vrai que les syndicats n'arrangent rien, à se demander si ils ne sont pas complices de ces exactions en provoquant des grèves pour un oui ou un non alors que nous sommes à un tournant de l'avenir de la France et qu'il faudrait se retrousser les manches.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Dinosaure marin Membre 24 125 messages
Dégonfleur de baudruches‚ 61ans
Posté(e)

c'est une bonne manoeuvre, tu refuse d'aller en Grèce c'est une démission, tu perds tous les avantages, chomage, primes, etc....

Pour l'instant ce n'est pas exact. Tu peux refuser une modification substantielle du contrat de travail et le patron doit alors procéder à un licenciement économique.

Évidemment si les idées géniales de l'UMP sur la "flexibilité du travail" se concrétisent ça changera.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 102ans
Posté(e)
Le délégué du Syndicat national des pilotes de ligne, Denis Roumier, avance ainsi qu'un commandant de bord touchant 6.000 euros en France gagnerait en Grèce 3.700 euros.
Le pauvre homme....
Stewarts et hôtesses, payés au SMIC, empocheraient eux... 900 euros mensuels.
Là, pour le coup, c'est abusif.

On voit qu'il manque un véritable SMIC européen.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Dinosaure marin Membre 24 125 messages
Dégonfleur de baudruches‚ 61ans
Posté(e)
Le délégué du Syndicat national des pilotes de ligne, Denis Roumier, avance ainsi qu'un commandant de bord touchant 6.000 euros en France gagnerait en Grèce 3.700 euros.
Le pauvre homme....

Très intelligent comme remarque. Tu prendrais la responsabilité de 300 personnes pour deux SMIC toi ?:censored:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Dinosaure marin Membre 24 125 messages
Dégonfleur de baudruches‚ 61ans
Posté(e)

Et bien ça en dit beaucoup sur ta jalousie.

Pour info un pilote de ligne fait cinq ans d'étude après le bac...:o°

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 102ans
Posté(e)

Et bien ça en dit beaucoup sur ta jalousie.

Attaque personnelle.

J'estime que 2 SMIC c'est suffisant au vu de la profession, si tu n'as pas d'autres argument que "Si t'es pas d'accord avec moi c'est de la jalousie nananananère" on va s'arrêter là.

Pour info un pilote de ligne fait cinq ans d'étude après le bac...:o°

Pour info L'ONISEP dit Bac+4 :sleep:

Le pilote débutant peut être payé 1500€ par mois, ce qui est moins de la moitié du salaire réduit "à la grec" (3700€) du pilote en question.

Donc il existe des personnes qui acceptent de prendre cette responsabilité pour beaucoup moins, pour un salaire de l'ordre du SMIC.

Cette différence de salaire pour un même travail me semble difficilement justifiable. L'expérience ne justifie pas un facteur 4 entre les salaires (car il touchait 6000€/mois, soit 4 fois le salaire d'un jeune).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité