Aller au contenu

18 Mars, la Commune de Paris a 140 ans


narine_2

Messages recommandés

Annonces
Maintenant
Membre, Posté(e)
williama Membre 3 892 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

... "La Commune constitue la dernière manifestation du romantisme révolutionnaire de la petite bourgeoisie française"

Alfred Fierro

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
narine_2 Membre 489 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Oh ben quand même c'est toujours plus haut en couleur que la prise de la Bastille ou le coup d'Etat gaullien de 1958.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, In girum imus nocte et consumimur igni , 49ans Posté(e)
PASDEPARANOIA Membre 27 326 messages
49ans‚ In girum imus nocte et consumimur igni ,
Posté(e)

La Commune, c'est le sang des gens sur les murs de mon quartier, en souvenir de la bourgeoisie réfugiée sous les armes étrangères, payant pour assassiner le peuple. C'est le dernier rêve éveillé de liberté français. La Commune, c'est Paris rive droite.

Et l'autre pignouf avec son étendard pirate qui se permet ses commentaires malsains. Je te conseille la BD de Tardi, le cri du peuple. A peu de frai tu vas comprendre ce qu'est l'insurrection populaire. Et tu viendras plus nous faire chier avec tes citations à la con.

Dans mon quartier, on a un logo, " Bienvenue dans le XX", avec un poing américain dessous. C'est pour rappeler aux vrais bourgeois qu'on les maudits.

aa0278.JPG

C'est le mur des fédérés, là ou l'autre fils de rien de Thiers ordonna le massacre des familles. Aujourd'hui, l'OTAN enverrait peut être des soldats les sauver. A l'époque, on érigea Notre Dame pour expier les péchés des communards.

On ne vote pas, mais au moins on ne vient pas chialer. On gère notre vie sans emmerder le reste du monde. C'est notre étirage de la Commune.

Ni dieu, ni maître.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
williama Membre 3 892 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)
Oh ben quand même c'est toujours plus haut en couleur que la prise de la Bastille ou le coup d'Etat gaullien de 1958.

Il faudrait pouvoir poser un regard un p'tit moins romantique sur cet épisode. Il est vrai que la répression de la Commune a été effroyablement lourde mais l'utopie des communards était porteuse d'une violence que plus personne n'ose rappeler ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
williama Membre 3 892 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

en réponse à

La Commune, c'est le sang des gens sur les murs de mon quartier, en souvenir de la bourgeoisie réfugiée sous les armes étrangères, payant pour assassiner le peuple. C'est le dernier rêve éveillé de liberté français. La Commune, c'est Paris rive droite."

C'est un mythe qui perdure. La martyrologie a nourri l'imaginaire de la gauche mais peu se sont vraiment préoccupés de savoir ce que la Commune

proposait comme programme de gouvernnemt! Programme qui n'avait rien à envier aux futures "démocraties populaires" dans le domaine des libertés comme dans celui des moeurs ... Le court règne de la Commune n'a été que répression et interdictions...

La Commune de Paris, c'est des républicains qui ont chatié d'autres républicains ... comme l'avait dit un ex roi : "la République a bien de la chance! elle au moins peut tirer sur le peuple!" ...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, In girum imus nocte et consumimur igni , 49ans Posté(e)
PASDEPARANOIA Membre 27 326 messages
49ans‚ In girum imus nocte et consumimur igni ,
Posté(e)

Les gens furent forcés de se battre, jusqu'au bout, car ils estimaient leur cause juste. Et nous ne vivons pas à la même époque. Comme tu le soulignes, la répression a été totale. On a fait un exemple de ces pauvres fous qui estimaient que la liberté valait plus que tout. On ne se libère pas de ses chaines avec des seulement poèmes.

T'as qu'a allé demander aux Libyens.

La violence, elle est avant tout du côté du pouvoir. Toute la police, gendarmerie, armée, ne sont que l'instrument du maintient au pouvoir. La police surtout qui jadis, du temps évoqué, déploya des trésors d'ignominie pour casser les légitimes résolutions populaires.

La Commune n'aurait jamais été sanglante si il n'y avait pas eu cette boucherie. Les citoyens aspiraient juste à vivre librement.

En paix.

Et que cela serve de leçon à ceux qui préfère le maintient d'un pouvoir inutile à la direction de nos destinés à une anarchie salutaire. Les moutons ne se mangent pas entre eux, ils s'organisent pour résister aux loups.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
williama Membre 3 892 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

en réponse à :

"A l'époque, on érigea Notre Dame pour expier les péchés des communards."

... non c'est le Sacré coeur sur la butte Montmartre!!! Notre Dame c'était au Moyen Age ...là aussi faudrait sortir du mythe et remettre un peu d'ordre dans tes connaissances ...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, In girum imus nocte et consumimur igni , 49ans Posté(e)
PASDEPARANOIA Membre 27 326 messages
49ans‚ In girum imus nocte et consumimur igni ,
Posté(e)

Thiers ? Un républicain ? Mais va prendre tes gouttes.

C'est un pion posé par les royalistes, rien d'autre? Il n'a jamais été rien d'autre.

Si, un fou ordonnant la tuerie aveugle de femmes, d'enfants, de pères, d'amoureux, de poètes, écrivains, artisans, ouvriers, ingénieurs, peintres, jardiniers.

Que l'oubli l'empoigne.

Un édit pour les militaires.

C'est quand ils décidèrent de ne pas rapatrier l'artillerie basée à Montmartre, se ralliant au peuple éclairé, que l'aventure commença. Et nombreux furent les soldats qui tombèrent sous les balles des mercenaires payés par le nain. Le bien nommé Adolphe. Sale crapaud vénéneux.

Que sa descendance soit pardonnée de l'innommable.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
williama Membre 3 892 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

la Commune de Paris répondait aux mêmes motivations et fins que les versaillais : "anéantir l'autre camp". Les moyens mais surtout l'immaturité politique des dirigeants communards ont été fatal à ces derniers. Les massacres et exécutions sommaires commis par les communards sont indéniables. Si les évènements avaient tourné en leur faveur une "terreur93 bis" aurait régné sur le pays ...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, In girum imus nocte et consumimur igni , 49ans Posté(e)
PASDEPARANOIA Membre 27 326 messages
49ans‚ In girum imus nocte et consumimur igni ,
Posté(e)

Non.

C'est la répression qui ordonna l'épuration. Au Début, on chassait les enculés, sans les zigouiller.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
williama Membre 3 892 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)
Thiers ? Un républicain ? Mais va prendre tes gouttes.

C'est un pion posé par les royalistes, rien d'autre? Il n'a jamais été rien d'autre.

Si, un fou ordonnant la tuerie aveugle de femmes, d'enfants, de pères, d'amoureux, de poètes, écrivains, artisans, ouvriers, ingénieurs, peintres, jardiniers.

Que l'oubli l'empoigne.

Un édit pour les militaires.

C'est quand ils décidèrent de ne pas rapatrier l'artillerie basée à Montmartre, se ralliant au peuple éclairé, que l'aventure commença. Et nombreux furent les soldats qui tombèrent sous les balles des mercenaires payés par le nain. Le bien nommé Adolphe. Sale crapaud vénéneux.

Que sa descendance soit pardonnée de l'innommable.

Après la Commune Thiers n'a pas ordonné que tous les parisiens insurgés ou non, femmes et enfants compris soient passés par les armes ... comme ce fut le cas pour la Vendée ...

8000 prisonniers seront relâchés

11000 condamnés à des peines de prison (amnistiés plus tard)

4500 déportations en Nouvelle Calédonie (Louise Michel)

93 condamnés à la peine capitale

19000 seront acquittés

... on est loin des chiffres de la Terreur de 93/94 et des massacres vendéens ...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
williama Membre 3 892 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)
Non.

C'est la répression qui ordonna l'épuration. Au Début, on chassait les enculés, sans les zigouiller.

Les communards ont fusillé avec la même ardeur, les mêmes tares que les versaillais mais sans la même réussite au final. Un décret stipula "que toute exécution d'un prisonnier de guerre ou d'un partisan du gouvernement régulier de la commune sera sur-le-champ suivie de l'exécution d'un nombre triple d'otages" ... décret aussitôt mis en application. Jusqu'au dernier jour les communards ont fusillé sans jugement rue Haxo à Belleville (52 fusillés) ...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, In girum imus nocte et consumimur igni , 49ans Posté(e)
PASDEPARANOIA Membre 27 326 messages
49ans‚ In girum imus nocte et consumimur igni ,
Posté(e)

Ca a fait autant de victime que la révolution, du côté des perdants. On comptait même plus les cadavres dans les rue. Le sang coulait dans les rues pentus. De quoi tu parles avec tes 93 condamnés ?

Et il faut rappeler un fait de bravoure inouïe de la part de Thiers. Après s'être fait battre par les prussien, Monsieur demande leur aide, aux vainqueurs, des pas d'chez nous, de venir l'aider à massacrer sans relâche.

Plus de 4000 morts côté fédérés, pour 400 chez les mercenaires. Respect. Les fédérés se sont battus jusqu'à la fin pour leur idéaux, les autres, surarmés, attendaient la paye. Et ils se payent le luxe d'achever les traînards. Les fameuse Cours Prévôtales. C'est là que les fédérés pètent les plombs et fusillent 480 ennemis, mais pour le coup, de vrais ennemis, triés sur le volet. On est loin de l'épuration monsieur !

38.000 arrestation, 50.000 jugements, 20.000 morts, et 10.000 déportés à Cayenne. Attendant de crever en dehors de tes putains de statistiques.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 59ans Posté(e)
Membre, Posté(e)
williama Membre 3 892 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

en réponse à :

"C'est là que les fédérés pètent les plombs et fusillent 480 ennemis, mais pour le coup, de vrais ennemis, triés sur le volet. On est loin de l'épuration monsieur !"

oui par ramassage et sans jugement, des prêtres désarmés entre autres :cray: ... sans compter le véritable holocauste patrimonial de ces 2 mois de défoulement dirigés par des petits bourgeois incapables qui n'eurent même pas le courage de toucher aux réserves d'or de la banque de France par "respect pour la nation" ou plutôt par respect pour "leurs propres intérêts" de classe ... aspect que les doux rêveurs sur la Commune n'osent pas aborder par peur d'affronter la réalité politique de cette période.

Contrairement au mythe : " répression de la Commune = répression de la démocratie" c'est en fait tout le contraire qui s'est déroulé. La répression de la Commune de Paris a permis d'instituer la République avec sa vie parlementaire de tous bords, ses grandes lois, ses personnalités républicaines modérées comme Gambetta, Jules Ferry, Favre qui ont permis progressivement à la démocratie de se développer en France ...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 59ans Posté(e)
grandfred Membre 15 741 messages
Baby Forumeur‚ 59ans‚
Posté(e)
Ca a fait autant de victime que la révolution, du côté des perdants. On comptait même plus les cadavres dans les rue. Le sang coulait dans les rues pentus. De quoi tu parles avec tes 93 condamnés ?

Et il faut rappeler un fait de bravoure inouïe de la part de Thiers. Après s'être fait battre par les prussien, Monsieur demande leur aide, aux vainqueurs, des pas d'chez nous, de venir l'aider à massacrer sans relâche.

Plus de 4000 morts côté fédérés, pour 400 chez les mercenaires. Respect. Les fédérés se sont battus jusqu'à la fin pour leur idéaux, les autres, surarmés, attendaient la paye. Et ils se payent le luxe d'achever les traînards. Les fameuse Cours Prévôtales. C'est là que les fédérés pètent les plombs et fusillent 480 ennemis, mais pour le coup, de vrais ennemis, triés sur le volet. On est loin de l'épuration monsieur !

38.000 arrestation, 50.000 jugements, 20.000 morts, et 10.000 déportés à Cayenne. Attendant de crever en dehors de tes putains de statistiques.

il est très drôle ce mec avec son drapeau pirate ! mettre dos à dos les bourgeois et nos camarades communards c' est noyer le poisson !!!

j' ai laissé des liens où chacun peut se renseigner sur cette triste histoire ! chaque fois que je monte à pamane, je passe devant le mur des fédérés et je vais cracher sur le sacré coeur !

DIEU PARDONNE, PAS LE PROLéTARIAT !!!!!!!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
williama Membre 3 892 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)
. De quoi tu parles avec tes 93 condamnés ?

La répression de la Commune a été impitoyable c'est un fait incontestable mais après la fin des évènements elle ne fut pas génocidaire comme celle contre la Vendée ...

Des lois d'amnistie furent votées quelques années plus tard et il n'y eu effectivement que 93 communards condamnés à la peine capitale après les évènements ...

La IIIe République n'a pas inauguré non plus de système de goulag ni de disparition par liens familiaux comme le "prolétariat éclairé" le fera plus tard en Union soviétique ou en Chine ...

DIEU PARDONNE, PAS LE PROLéTARIAT !!!!!!!

oui tout à fait d'accord. On a pu vérifier cette triste vérité avec les millions de morts du communisme qui ont débuté une quarantaine d' années après la répétition générale de la Commune de Paris :cray: ...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, In girum imus nocte et consumimur igni , 49ans Posté(e)
PASDEPARANOIA Membre 27 326 messages
49ans‚ In girum imus nocte et consumimur igni ,
Posté(e)

Ta mauvaise foi est consternante. Tu fais abstractions des morts au combat, réduisant ce massacre à 93 condamnés.

Les origines de la Communes viennent du refut de la défaite contre les prussiens, et d'une méfiance plus que légitime sur le gouvernement en place, composé de bonapartiste et de royaliste. Du fait que l'armé a fraternisé avec le peuple, reniant d'un trait la traîtrise de Thiers. Qui, pour bien montrer sa lâcheté, se fait fort d'affamer les parisiens en assiégeant la ville et interdisant le commerce.

Quand à tes fameux bourgeois, il y a bien longtemps qu'ils s ont partis se planquer à Versailles.

C'est oublier aussi un peu vite les avancées sociale nées de cette utopie.

Comme ce constat simple d'une vie politique qui fait rêver, même aujourd'hui:

"les membres de l'assemblée municipale, sans cesse contrôlés, surveillés, discutés par l'opinion, sont révocables, comptables et responsables"

Comme une conception de la citoyenneté se fondant sur le mérite et non sur la naissance :

"Considérant que le drapeau de la commune est celui de la République universelle ; considérant que toute cité a le droit de donner le titre de citoyen aux étrangers qui la servent...".

L'émancipation des femmes, proclamant les salaires égaux, le droit au travail.

La liberté de la presse...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
williama Membre 3 892 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

La répression à la fin des combats a été incroyablement lourde, je l'ai dit et je le redis!!! Pour le reste les mesures irréalistes de la Commune ont eu une portée révolutionnaire extrêmement limitée : journée de travail de 10 heures, suppression du travail de nuit dans les boulangeries, abolition des amendes patronales et retenues sur salaires, restitution des objets déposés au mont de piété par contre comme je l'ai déjà signalé les réserves d'or de la Banque de france ne furent pas touchée ... cette naïveté politique suscitera l'ironie de Karl Marx ...Ensuite,ce n'était que de l'ordre du symbolique comme tu l'as indiqué dans ton message.

Pour la liberté de la presse : les publicatrions hostiles à la Commune sont purement et simplement interdites. En vingt jours les apôtres de la liberté d'expression font disparaître une trentaine de journaux emprisonnant leurs directeurs et leurs collaborateurs... promulgation de lois anti-religieuses : du 1er au 20 avril 200 prêtres sont arrêtés,des églises pillées,les biens confisqués.

Entre 200 000 et 300 000 parisiens quittent la ville pendant la Commune ... dans une ville qui comptait près de 2 millions d'habitants .. autant dire que les activistes ne représentaient qu'une minorité et que le reste de la population vivait dans un climat de terreur terrée chez elle!

Même des écrivains réputés non réactionnaires n'eurent pas de mots assez durs pour condamner une pareille démagogie ex Flaubert, Georges Sand, Emile Zola

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×