Aller au contenu

un prédicateur ¿modéré¿ fait l'apologie du terrorisme en Suisse


dihyia

Messages recommandés

Membre, Posté(e)
dihyia Membre 9 023 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

L'homme veut passer pour un modéré. Il s'est fait connaître lors de la manifestation à Berne des musulmans de Suisse contre la publication des caricatures de Mahomet en 2006. «Si je devais absolument choisir, j'accepterais par amertume une caricature de Mahomet plutôt que de voir des morts dans un métro», disait-il.

En français, l'homme tient des propos apaisants. Mais en arabe, ce Tunisien, réfugié politique depuis dix-huit ans en Suisse, a un autre discours: «Alors, il faut les avertir, leur montrer par la parole s'ils se rappellent, sinon justice par la force devra être faite. Sellez les chevaux, et préparez ce que vous pouvez de matériel, de convictions, puis n'oubliez pas, n'oubliez pas, n'oubliez pas les ceintures sacrées, les ceintures des respectables, la ceinture explosive pour les gens qui trahissent. Nous allons résister, ceci fait partie de notre culte, nous allons résister, soit la victoire soit la mort.» Et en note de bas de page, il précise: «Ceinture d'explosifs, arme des vulnérables contre les ennemis de la nation.»

http://www.tdg.ch/actu/suisse/predicateur-...ence-2010-12-30

Au journaliste de la TSR qui l'interroger, l'homme a répondu que ce n'était que de la poésie

Imam_04_112353.jpg © | Il écrit: «Sellez les chevaux, et préparez ce que vous pouvez de matériel, de convictions, puis n'oubliez pas, n'oubliez pas, n'oubliez pas les ceintures sacrées, les ceintures des respectables, la ceinture explosive pour les gens qui trahissent.»

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Invité Long Nao
Invités, Posté(e)
Invité Long Nao
Invité Long Nao Invités 0 message
Posté(e)

De la poésie... :cray:

Il espère faire gober ça à qui ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Créatrice en devenir, 35ans Posté(e)
Libébulle Membre 2 396 messages
35ans‚ Créatrice en devenir,
Posté(e)

Il savait pas quoi faire de sa soirée, c'est tout :cray:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 113ans Posté(e)
stvi Membre 20 709 messages
Mentor‚ 113ans‚
Posté(e)

Ce double langage est souvent celui de terroristes...on se méfie des extrémistes ostentatoires qui affichent un engagement brouillon ,mais "les modérés" ne le sont souvent que pour la galerie ....

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Tu n'auras d'autre batracien devant ma face, 108ans Posté(e)
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
108ans‚ Tu n'auras d'autre batracien devant ma face,
Posté(e)

La réaction des Tunisiens : Dans la communauté tunisienne, c'est la consternation. Surtout chez les pros du régime tunisien. «Ce sont des incitations à des actes terroristes, déclare Mejbri Faouzi. éa me choque et ça me désole pour l'image de la Tunisie en Suisse.» Le président de l'Association tunisienne et suisse d'amitié affirmait hier se renseigner sur ce qu'il fallait faire: déposer une plainte ou laisser les autorités suisses agir. (Source : Tribune de Genève, Cf premier message)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité pocahontas59
Invités, Posté(e)
Invité pocahontas59
Invité pocahontas59 Invités 0 message
Posté(e)
La réaction des Tunisiens : Dans la communauté tunisienne, c'est la consternation. Surtout chez les pros du régime tunisien. «Ce sont des incitations à des actes terroristes, déclare Mejbri Faouzi. éa me choque et ça me désole pour l'image de la Tunisie en Suisse.» Le président de l'Association tunisienne et suisse d'amitié affirmait hier se renseigner sur ce qu'il fallait faire: déposer une plainte ou laisser les autorités suisses agir. (Source : Tribune de Genève, Cf premier message)

La dictature tunisienne persiste pour faire rempart aux intégristes musulmans, que ses partisans s'indignent, c'est pour le moins logique, c'est pain béni en même temps, ça les renforce.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×