Aller au contenu

Infections nosocomiales - 92% des hopitaux concernés


CmoiC

Messages recommandés

Membre+, Pitbull le matin, ourse le soir, 47ans Posté(e)
CmoiC Membre+ 26 407 messages
47ans‚ Pitbull le matin, ourse le soir,
Posté(e)
showimagen.jpg

Infections nosocomiales ¿ 92% des hôpitaux concernés


Samedi 04 Décembre - 10:22

Hantises des hôpitaux, les infections nosocomiales sont devenues une préoccupation quotidienne dans la plupart des hôpitaux français même si des améliorations restent possibles.



C'est la conclusion du tableau de bord publié par le ministère de la Santé qui annonce qu'en 2009, 92% des établissements respectent les bonnes pratiques en matière de prévention des infections nosocomiales qui tuent encore chaque année des milliers de victimes en France.

La mobilisation engagée en France depuis plusieurs années dans les établissements de santé contre les infections nosocomiales se traduit aujourd'hui sur le terrain. 92% d'entre eux figurent désormais dans les meilleures classes, en A ou B, sur les résultats de l'indicateur ICALIN, qui porte sur les moyens et les actions de prévention des infections nosocomiales.


Suite de l'article...
Source: Enviro2B
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Membre+, 51ans Posté(e)
Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Baby Forumeur‚ 51ans‚
Posté(e)

Les professionnels de santé ne respectent pas assez les règles d'asepsie dans les hôpitaux et les bonnes intentions ne suffiront pas si chacun ne prend réellement conscience du problème et fait des efforts à son propre niveau.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
halman Membre 2 191 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Les professionnels de santé, ne t'en déplaisent Lili respectent mieux que tu ne le croit les règles d'hygiène et d'asepsie.

Je ne vais pas passer des pages à décrire tous les gestes que nous faisons mille fois à longueur de journée, toutes les techniques de chaque geste de soins que tu ne vois pas.

Et les visiteurs, ils se lavent les mains en entrant dans la chambre du patient, ils changent de chaussure, mettent des blouses, mettent des gants avant de toucher le patient pile poil sur ses pansements ?

Et non !

On a beau dire aux visiteurs que le patient ne doit pas avoir de fleurs dans sa chambre, est trop fragile pour embrasser le bébé et tous ses miasmes, ça s'en fout royal et ça fait embrasser le bébé grippé au patient en aplasie. Et on se retrouve la nuit avec un patient en choc septique qui doit être isolé techniquement et bourré d'antibiotiques. Et la famille de prendre ça pour un aggravation et de nous juger responsables : (si il est soigné comme ça on le change d'hôpital !) !

On aura beau prendre toutes les mesures d'hygiène et d'asepsie possibles, on empêchera jamais le beau frère qui a trainé ses fesses partout dehors et les répand tranquille sur le lit du patient en s'asseyant dessus.

On a beau prendre toutes les mesures possibles on ne peut pas lutter contre ça.

On voit des tarées de filles de patientes se coucher dans le lit de la patiente bourrée de germes, des escarres aux staphylocoques, faire des câlins, et y faire la sieste. Et après ça traine ses vêtements avec staphylocoques dans la rue, à la maison, au boulot, avec les gosses !

On ne peut rien faire avec des gens comme ça et on nous parle de maladies nosocomiales alors qu'en fait, quand les infirmières hygiénistes passent faire des analyses au hasard à l'impromptu dans un service, la plupart des gènes sont des gènes apportés de l'extérieur !

Avant de critiquer les soignants quand on ne connait rien à leurs gestes, on regarde son comportement personnel quand on va rendre visite à quelqu'un dans un hôpital, MERCI !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
halman Membre 2 191 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

J'oubliais.

Il ne fallait pas voter pour un gouvernement qui massacre les fonctionnaires dont les hôpitaux, qui se retrouvent avec des moyens financiers tellement réduits qu'on est en manque de matériel de base dans les services comme les draps, les alèses, les champs, les gants à usage unique.

Alors avec ce genre d'actes irréfléchis, ne venez pas pleurez que les problèmes d'hygiènes dans les hôpitaux repassent le rouge !

Il fallait penser à ça avant !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre+, 51ans Posté(e)
Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Baby Forumeur‚ 51ans‚
Posté(e)
Les professionnels de santé, ne t'en déplaisent Lili respectent mieux que tu ne le croit les règles d'hygiène et d'asepsie.

Je ne vais pas passer des pages à décrire tous les gestes que nous faisons mille fois à longueur de journée, toutes les techniques de chaque geste de soins que tu ne vois pas.

Et les visiteurs, ils se lavent les mains en entrant dans la chambre du patient, ils changent de chaussure, mettent des blouses, mettent des gants avant de toucher le patient pile poil sur ses pansements ?

Et non !

On a beau dire aux visiteurs que le patient ne doit pas avoir de fleurs dans sa chambre, est trop fragile pour embrasser le bébé et tous ses miasmes, ça s'en fout royal et ça fait embrasser le bébé grippé au patient en aplasie. Et on se retrouve la nuit avec un patient en choc septique qui doit être isolé techniquement et bourré d'antibiotiques. Et la famille de prendre ça pour un aggravation et de nous juger responsables : (si il est soigné comme ça on le change d'hôpital !) !

On aura beau prendre toutes les mesures d'hygiène et d'asepsie possibles, on empêchera jamais le beau frère qui a trainé ses fesses partout dehors et les répand tranquille sur le lit du patient en s'asseyant dessus.

On a beau prendre toutes les mesures possibles on ne peut pas lutter contre ça.

On voit des tarées de filles de patientes se coucher dans le lit de la patiente bourrée de germes, des escarres aux staphylocoques, faire des câlins, et y faire la sieste. Et après ça traine ses vêtements avec staphylocoques dans la rue, à la maison, au boulot, avec les gosses !

On ne peut rien faire avec des gens comme ça et on nous parle de maladies nosocomiales alors qu'en fait, quand les infirmières hygiénistes passent faire des analyses au hasard à l'impromptu dans un service, la plupart des gènes sont des gènes apportés de l'extérieur !

Avant de critiquer les soignants quand on ne connait rien à leurs gestes, on regarde son comportement personnel quand on va rendre visite à quelqu'un dans un hôpital, MERCI !

Justement, je les côtoie tous les jours. C'est bien pour cela que je me permets cette critique.

- ils ont tous la place Vendôme sur les mains

- ils se frictionnent deux secondes et demie avec la SHA au lieu des trente secondes règlementaires

- ils ne respectent pas les consignes d'isolement standard

- certains matériels ne sont jamais nettoyés et désinfectés

- j'ai vu des gens utiliser les mêmes gants pour plusieurs patients

- j'ai vu une AS nettoyer les gencives d'un patient avec les mêmes gants qu'elle avait utilisés pour nettoyer ses selles !

- certains infirmier(e)s ne respectent pas l'asepsie en 3 ou 4 temps lors de leurs soins

- on ne donne pas de consignes aux visiteurs, ils ne vont pas les inventer !

Je vois tous les jours des exemples de non respect d'hygiène. La solidarité professionnelle est inutile et rien ne sert de charger les visiteurs (non formés à l'hygiène et à l'asepsie) quand celui qui doit donner l'exemple est négligent.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
halman Membre 2 191 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Avec des patients qui ne se lavent pas.

Quand à leur sortie on fait leur chambre et qu'on découvre une véritable poubelle dans les tiroirs, les placards, sous les lits, des paquets de cheveux, de bombons usagés, des tonnes de mouchoirs en papiers usagés.

J'ai vu un patient de 35 ans être hospitalisé une semaine et ne pas avoir amené la moindre affaire de toilette et le moindre vetement de rechange. Il puait mais sa famille ne semblait pas dérangée par son infection.

Ce n'est pas parce que tu es tombé sur des as qui font n'importe quoi qu'il faut juger l'hopital dans son ensemble.

La plupart des soignants font leurs gestes techniques correctement même si il les font un peu rapidement par rapport aux consignes techniques.

Parce que si on respecte les timings de toutes les consignes techniques pour tout, on s'occupe de 3 patients dans la matinée, pas de 25.

Si on s'occupe des patients avec le lève malade et le verticalisateur en respectant chaque geste réglementaire, on y passe 20 minutes. Tu imagines, 20 minutes rien que pour lever 25 patients, le reste on le fait quand ? Les toilettes, les douches, les chambres, les repas, la vérifications des médicaments pris, la préparation des vetements, les emmener aux rendez vous d'examens ou de nursings. C'est impossible.

Alors on utilise notre expérience et les gestes qu'on a appris pour ne pas faire mal au patient et à notre dos, bien plus simples et plus rapides que ces outils qui nous explosent les pieds, les chevilles, le dos, les poignets, qui font peur au patients, qui nous les font manipuler et souffrir 3 fois au lieu d'une.

On est obligés de faire des raccourcis et des gestes qui semblent choquants au gens qui n'ont jamais touché un patient de leur vie.

Les gestes purement techniques, c'est bien, mais quand on a le temps. Quand on a assez de collègues, quand on a pas un gouvernement qui trouve qu'on est encore trop et qu'on dépense encore trop en matériel quand en septembre on a plus de budget pour rien.

On donne des consignes aux visiteurs, mais ils disent oui oui, mais quand on a le dos tourné ne les respectent pas.

Respecter la technique c'est bien, mais il est des situations où cela ne sert à rien. C'est le soignant qui sait ce qu'il fait et pourquoi.

Moi aussi je vois des aides soignantes faire des choses stupéfiantes, tripoter les draps souillés et sans changer de gant s'occuper du plateau repas, mais celles là ne font pas long feu, elles sont vues, notées, et virées.

L'hygiene des soignants dépend aussi de leur éducation.

Ca aussi c'est tout un programme.

Se frotter les mains 30 secondes (normalement c'est une minute) si on le fait 10 fois par heure, fait le calcul, on s'occupe quand du patient quand on est sollicité toutes les 30 secondes pour des tas de choses ?

Et comment on fait quand en fin d'année, dès septembre on nous annonce qu'il n'y a plus de budget pour l'Anios, les aleses, les gants, l'alcool dénaturé ?

Quand on en est à acheter avec son propre argent du savon pour les patients.

Comment on fait quand une ministre ne voit pas le problème d'être un aide soignant le week end pour 25 patients quand il a tellement de travail que faire cinq désinfections de chambres dans les règles c'est en pratique impossible, quand les agents en fin de service sont tellement épuisés que même les gestes et la vigilance les plus basiques ils n'y arrivent plus.

Il ne se passe pas un mois dans mon hopital sans que j'apprenne le décès d'une collègue, l'avc d'un autre de stress et d'épuisement.

Alors quand le personnel est épuisé et manque de moyens matériel, moi quand je suis hospitalisé je les aide au lieu de les critiquer.

Alors critiquer quand on ne voit pas ces choses là c'est tellement facile.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Marinelou
Invités, Posté(e)
Invité Marinelou
Invité Marinelou Invités 0 message
Posté(e)
Les professionnels de santé ne respectent pas assez les règles d'asepsie dans les hôpitaux et les bonnes intentions ne suffiront pas si chacun ne prend réellement conscience du problème et fait des efforts à son propre niveau.

L'article et le ministre disent exactement l'inverse...

L'hygiène hospitalière n'a jamais été aussi admise et appliquée.

Enfin, les infections nosocomiales sont la rançon d'une médecine/chirurgie de plus en plus technique et efficace.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre+, 51ans Posté(e)
Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Baby Forumeur‚ 51ans‚
Posté(e)
Avec des patients qui ne se lavent pas.

Quand à leur sortie on fait leur chambre et qu'on découvre une véritable poubelle dans les tiroirs, les placards, sous les lits, des paquets de cheveux, de bombons usagés, des tonnes de mouchoirs en papiers usagés.

J'ai vu un patient de 35 ans être hospitalisé une semaine et ne pas avoir amené la moindre affaire de toilette et le moindre vetement de rechange. Il puait mais sa famille ne semblait pas dérangée par son infection.

Ce n'est pas parce que tu es tombé sur des as qui font n'importe quoi qu'il faut juger l'hopital dans son ensemble.

La plupart des soignants font leurs gestes techniques correctement même si il les font un peu rapidement par rapport aux consignes techniques.

Parce que si on respecte les timings de toutes les consignes techniques pour tout, on s'occupe de 3 patients dans la matinée, pas de 25.

Si on s'occupe des patients avec le lève malade et le verticalisateur en respectant chaque geste réglementaire, on y passe 20 minutes. Tu imagines, 20 minutes rien que pour lever 25 patients, le reste on le fait quand ? Les toilettes, les douches, les chambres, les repas, la vérifications des médicaments pris, la préparation des vetements, les emmener aux rendez vous d'examens ou de nursings. C'est impossible.

Alors on utilise notre expérience et les gestes qu'on a appris pour ne pas faire mal au patient et à notre dos, bien plus simples et plus rapides que ces outils qui nous explosent les pieds, les chevilles, le dos, les poignets, qui font peur au patients, qui nous les font manipuler et souffrir 3 fois au lieu d'une.

On est obligés de faire des raccourcis et des gestes qui semblent choquants au gens qui n'ont jamais touché un patient de leur vie.

Les gestes purement techniques, c'est bien, mais quand on a le temps. Quand on a assez de collègues, quand on a pas un gouvernement qui trouve qu'on est encore trop et qu'on dépense encore trop en matériel quand en septembre on a plus de budget pour rien.

On donne des consignes aux visiteurs, mais ils disent oui oui, mais quand on a le dos tourné ne les respectent pas.

Respecter la technique c'est bien, mais il est des situations où cela ne sert à rien. C'est le soignant qui sait ce qu'il fait et pourquoi.

Moi aussi je vois des aides soignantes faire des choses stupéfiantes, tripoter les draps souillés et sans changer de gant s'occuper du plateau repas, mais celles là ne font pas long feu, elles sont vues, notées, et virées.

L'hygiene des soignants dépend aussi de leur éducation.

Ca aussi c'est tout un programme.

Se frotter les mains 30 secondes (normalement c'est une minute) si on le fait 10 fois par heure, fait le calcul, on s'occupe quand du patient quand on est sollicité toutes les 30 secondes pour des tas de choses ?

Et comment on fait quand en fin d'année, dès septembre on nous annonce qu'il n'y a plus de budget pour l'Anios, les aleses, les gants, l'alcool dénaturé ?

Quand on en est à acheter avec son propre argent du savon pour les patients.

Comment on fait quand une ministre ne voit pas le problème d'être un aide soignant le week end pour 25 patients quand il a tellement de travail que faire cinq désinfections de chambres dans les règles c'est en pratique impossible, quand les agents en fin de service sont tellement épuisés que même les gestes et la vigilance les plus basiques ils n'y arrivent plus.

Il ne se passe pas un mois dans mon hopital sans que j'apprenne le décès d'une collègue, l'avc d'un autre de stress et d'épuisement.

Alors quand le personnel est épuisé et manque de moyens matériel, moi quand je suis hospitalisé je les aide au lieu de les critiquer.

Alors critiquer quand on ne voit pas ces choses là c'est tellement facile.

Tu dilues la question dans des considérations qui n'ont rien à voir. Parler de mobilisation des patients, etc. quel rapport avec les infections nosocomiales ? :yahoo:

Je crois qu'il est trop facile de tout mettre sur le manque de temps et de moyens. Je vois des soignants être très rigoureux sur l'asepsie et l'hygiène : ils finissent leur service en s'étant occupés de tous les patients, seulement il passent moins de temps en pause que certains qui bâclent sous prétexte de devoir aller vite... C'est donc que c'est possible, c'est une question de volonté et d'organisation.

La situation est différente d'un service à l'autre, mais globalement il y a généralement assez de gants et de solution hydro-alcoolique pour respecter les règles. Et sinon on réclame.

Manque de formation ? Oui peut-être. La preuve : tu confonds les tente secondes de friction à la solution hydro-alcoolique avec la minute au savon.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×