Aller au contenu

Dissertation de français


Messages recommandés

Pietchou Membre 5 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Bonjour à tous, j'ai une dissertation à rendre pour vendre (je suis en 1ère S) et je sèche pas mal pour l'instant :

"Qu'est-ce qui fait le charme d'une fable ou d'un conte, au point que les esprits avertis peuvent s'y intéresser autant qu'un public naïf"

Je précise que mon corpus de texte sont des contes et des fables sur le chat du XVIIème XVIIIème et XXème siècle

Je n'arrive pas à trouver de bonne problématique, et donc mon plan ne ressemble à rien :s

HELP !!!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Jedino Membre 47851 messages
Jedi pas oui, jedi pas no‚ 26ans
Posté(e)

Et pourquoi pas nous proposer déjà tes idées pour voir ce que toi tu as trouvé?

En partant de ce que tu as fait, on pourrait te mettre sur la voix.

Se serait peut-être plus bénéfique que te donner un raisonnement tout fait, non? :yahoo:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
venus23H Membre 3069 messages
Forumeur alchimiste‚ 62ans
Posté(e)

l'image et la subtilité de sa tendance a moraliser l'histoire..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Quasi-Modo Membre 12877 messages
Chercheur de ciel‚ 35ans
Posté(e)

Ce qui me plaît dans un conte : les rebondissements, c'est à dire les retournements de situation d'autant meilleurs que l'évènement est imprévisible. Un bon rythme, c'est à dire que les péripéties s'enchaînent assez rapidement dans un texte en mouvement. Mais aussi, pour que le texte intéresse le maximum de monde, il faudrait une thématique qui se rapproche de l'expérience commune et touche donc le maximum de personnes (comme les histoires d'amour entre le prince et la princesse)...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pietchou Membre 5 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Alors les petites idées que j'avais :

Je voulais parler dans une partie du message universelle des fables et contes : il est compréhensible pas tous, même les plus jeunes et ceux qui ne veulent pas se creuser le ciboulot. On peut distinguer 2 sous-parties : l'histoire et la morale.

Je voulais aussi dire que les fables et contes ne sont pas seulement là pour faire passer des messages idéologique tels qu'il faut être gentil ; mais aussi pour dénoncer certains faits : La Fontaine représentait souvent Louis XIV pas un Lion dans ses fables

J'aimerais bien discuter (pte en grand 3) de ce qu'est un esprit averti et un public naïf (je trouve cette distinction très bizarre)...

En gros ma problématique pourrait tourner autour des plusieurs niveau de lecture que l'on peut avoir...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
venus23H Membre 3069 messages
Forumeur alchimiste‚ 62ans
Posté(e)

Suivant le sujet du texte, la participation du lecteur devra se conditionner sur différents aspects..Le public averti ,soit ayant abordé un certain niveau de culture, traduira le texte par une interprétation bien contrôlée.. le public naïf, qui lui reste une population dont la culture aura un caractère plus rationnel sera interpellé par l 'argumentation facile imagée du sujet..

les niveaux de l'interprétation du texte s'articulent sur les adaptations symboliques et sensiblement pratiques de chaque image.

Modifié par venus23H

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jedino Membre 47851 messages
Jedi pas oui, jedi pas no‚ 26ans
Posté(e)
Alors les petites idées que j'avais :

Je voulais parler dans une partie du message universelle des fables et contes : il est compréhensible pas tous, même les plus jeunes et ceux qui ne veulent pas se creuser le ciboulot. On peut distinguer 2 sous-parties : l'histoire et la morale.

Je voulais aussi dire que les fables et contes ne sont pas seulement là pour faire passer des messages idéologique tels qu'il faut être gentil ; mais aussi pour dénoncer certains faits : La Fontaine représentait souvent Louis XIV pas un Lion dans ses fables

J'aimerais bien discuter (pte en grand 3) de ce qu'est un esprit averti et un public naïf (je trouve cette distinction très bizarre)...

En gros ma problématique pourrait tourner autour des plusieurs niveau de lecture que l'on peut avoir...

Je pense pas que j'aurais fait mieux, tu sais. Faut dire que moi, je suis qu'en terminale, donc à trois mois de ma première :o°

L'idée de faire une grande partie en expliquant d'abord le but visible au premier abord, en gros raconter une histoire, et enchainer sur une deuxième partie par le but réel du fabuliste qu'est faire passer un message me semble cohérent.

Par contre l'idée de faire une troisième partie me serait pas venue à l'esprit à partir du moment où là tu sembles vouloir conditionner les esprits et les rentrer dans une certaine catégorie (je ne dis pas que tu as forcément tort, ni raison). Seulement, il me semble que le but d'une fable est de faire passer par le biais d'une image (pour reprendre venus23H) le dit message. Et si tu souhaites disserter il te faudra avoir plus que l'exemple de La Fontaine (je t'avoue ne pas en avoir d'autre personnellement à y réfléchir :yahoo: ).

Pour ce qui est du conte (j'ai complètement loupé que c'était avec) tu peux simplement dire et compléter de la même manière les deux parties en expliquant que c'est d'abord une histoire pour donner un certain plaisir au lecteur qui ne prendra pas le temps de chercher un sens, et se sera des morales, des messages (appel cela comme tu veux) pour celui qui décortique un peu (Pour ma part, j'avais lu Candide).

Bref, je pense pas que ce sujet t'aide énormément étant donné que tu n'étais pas vraiment dans le faux.

Et puis, j'ai développé un peu la chose mais je n'ai pas forcément plus juste que toi.

C'est pourquoi je te déconseille de te baser sur ce que je t'ai dit, et te souhaite bon courage pour ta dissertation :rtfm:

PS: le paragraphe expliquant pourquoi je suis pas d'accord avec la troisième partie n'est pas très compréhensible, et j'en suis désolé. Et je t'avoue ne jamais avoir adhéré à la dissertation, donc méfie toi de mon raisonnement.

Modifié par Jedino

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pietchou Membre 5 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Pour les exemple, je vais en trouver d'autres, je ne me fait pas trop de soucis là dessus

là tu sembles vouloir conditionner les esprits et les rentrer dans une certaine catégorie

heu... non, justement, je trouve que c'est bizarre de faire une distinction

Mais ce que je n'ai pas, c'est une vrai PROBLEMATIQUE :yahoo:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cricket Membre 3811 messages
Ne se refuse rien‚ 31ans
Posté(e)
Mais ce que je n'ai pas, c'est une vrai PROBLEMATIQUE :yahoo:

Pourquoi ne pas opposer justement l'aspect gentillet du conte (les images, la magie, le rappel à l'enfance) et le fond souvent plus profond qu'il n'y parait (contes philosophiques, la morale, l'aspect universel)?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
jimmy45 Membre 6568 messages
Forumeur alchimiste‚ 40ans
Posté(e)

Ouais cricket a raison il est flagrant que derrière la distinction public averti et public naif il y a la distinction entre l'aspect moral et serieux et l'aspect gentillet et l'enfance.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pietchou Membre 5 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Mais si je fais une question du genre : "Quels sont les différents niveaux de lecture d'une fable ou d'un compte" (ce à quoi j'ai pensé au début), comment je vais pouvoir parler de la distinction public naif/averti ? Ou alors quel serait mon III) avec cette problématique ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
jimmy45 Membre 6568 messages
Forumeur alchimiste‚ 40ans
Posté(e)

Si tu fais ça tu es hors sujet, dumoins hors des attentes de ceux qui ont écrit la question, car elle est très orientée quand même, il faut que tu articules toute ta dissertation sur ce que t'as dit criquet

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pietchou Membre 5 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Oui tu à tout à fait raison, je dévie un peu dans le hors sujet ; mais c'est que je ne vois vraiment pas qu'elle 3ème partie je pourrais faire et mon prof y tiens vraiment

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
venus23H Membre 3069 messages
Forumeur alchimiste‚ 62ans
Posté(e)

contes et fables s'appuient par l'imagination .. ce qui reste etre irréel mais qu'on tente d'inventer par nos reves et peurs, le coté "émotions" . tu peux construire ta 3eme partie en évoquant cela..?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Karbomine
Invité Karbomine Invités 0 message
Posté(e)

"Qu'est-ce qui fait le charme d'une fable ou d'un conte, au point que les esprits avertis peuvent s'y intéresser autant qu'un public naïf ?"

charme

A.− Vx, littér. Formule incantatoire.

1. Puissance magique ainsi produite.

SYNT. étre, tenir qqn sous un charme; briser, dissiper, rompre un charme. Charme de taciturnité (Tondr.-Vill. 1968). − MéD. état de charme. état second de l'hypnose.

2. Objet ou breuvage qui produit cet effet magique. Un collier de charmes.

3. Comme un charme. Comme par l'effet d'un charme, parfaitement. Se porter, pousser comme un charme.

B.− 1. Littér. Attrait puissant, fascination qu'exerce sur nous une personne ou une chose; qualité qui le produit

2. Usuel (en corrélation avec l'adj. charmant). Qualité de grâce, de beauté, de rêve, de noblesse qui a pouvoir de plaire extrêmement

3. Le caractère particulier, agréable, poétique d'une atmosphère, d'un art, d'une occupation

Psychanalyse des contes de fées, de Bruno Bettelheim (1976)

Vladimir Propp s'est beaucoup intéressé aux contes... Et c'est pas le seul...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité