Aller au contenu

Découverte d'un nouveau code génétique


Messages recommandés

pascalin Membre 15340 messages
le corps sur Terre, l'esprit ailleurs ‚ 49ans
Posté(e)

Le patrimoine génétique de toutes les cellules vivantes est inscrit dans leur ADN.

Oui ,mais comment font-elles pour interpréter ces informations ?

Ce mystère vient d'être élucider par une équipe de chercheurs informaticiens et biologistes canadiens de Toronto ,dirigée par les professeurs Brendan Frey et benjamin Blencowe.

Un même gène peut coder des protéines différentes selon le type de cellules où il s'exprime. Désormais, on comprend un peu mieux les règles qui gouvernent cette diversité.

web-splicing_code-fig-02.jpg

web-splicing_code-fig-03.jpg

Le principe de l'épissage alternatif. Un gène (en jaune) est constitué de plusieurs parties codantes, des exons (en vert, en rouge et en bleu), séparées par des introns. Lors de l'épissage, ces derniers sont éliminés et les exons raboutés de façon à composer un ARN messager mature. Cependant, tous les exons ne sont pas nécessairement conservés. Ici, selon que l'exon rouge l'est ou non, on obtient deux protéines distinctes.

web-splicing_code-fig-04.jpg

Chaque ligne joint un « code » (un motif d'ADN) et l'ARN messager de la protéine particulière dont il contrôle la fabrication dans un tissu donné (les couleurs). Par exemple, le motif Cugbp participe à l'épissage alternatif de l'ARN d'une protéine dans les tissus embryonnaires.

Suite de l'article...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Criterium Membre 2380 messages
Nyctalope‚ 34ans
Posté(e)

Je voudrais préciser que l'épissage alternatif des gènes n'est pas à proprement parler une découverte qui vient d'être faite, ce que laisse à penser l'article ; les premières observations datent de la fin des années 70, et l'on s'est rapidement aperçu que ce mécanisme était généralisé (aux eucaryotes, n'oublions pas de le préciser).

Cela n'est absolument pas ¿un nouveau code génétique¿, utilisation abusive des termes. En revanche, que cela participe à la diversité du vivant et permette à un gène unique d'exprimer des molécules différentes, pouvant avoir des activités variées voire opposées, dans la même cellule ou dans des tissus différents, cela est désormais clairement montré et extrêmement intéressant. Du lien entre génomique et protéomique...

Certains gènes ont des milliers de variants d'épissage.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pascalin Membre 15340 messages
le corps sur Terre, l'esprit ailleurs ‚ 49ans
Posté(e)
Je voudrais préciser que l'épissage alternatif des gènes n'est pas à proprement parler une découverte qui vient d'être faite, ce que laisse à penser l'article ; les premières observations datent de la fin des années 70, et l'on s'est rapidement aperçu que ce mécanisme était généralisé (aux eucaryotes, n'oublions pas de le préciser).

Cela n'est absolument pas "un nouveau code génétique", utilisation abusive des termes. En revanche, que cela participe à la diversité du vivant et permette à un gène unique d'exprimer des molécules différentes, pouvant avoir des activités variées voire opposées, dans la même cellule ou dans des tissus différents, cela est désormais clairement montré et extrêmement intéressant. Du lien entre génomique et protéomique...

Certains gènes ont des milliers de variants d'épissage.

Bien sur ,l'épissage alternatif n'est pas nouveau mais ce qu'il l'est c'est de pouvoir répondre à cette question :

"Qu'est-ce qui ,dans le code génétique,détermine comment les divers messagers sont générés?"

Et c'est la ,toute la prouesse de cette équipe de chercheurs !

Compiler dix ans d'informations accumulées sur l'épissage qui n'avaient jamais été mises en relation à cette échelle.

Car partout dans le monde ,des équipes s'étaient penchées sur certains gènes,et avaient repéré des séquences qui semblaient jouer un rôle dans les opérations ,mais aucune loi générale ne s'en est dégagée.

Voici ce nouveau code de la vie qui permet à la cellule de savoir comment épisser les ARN selon son rôle dans l'organisme .

C'est grâce à lui que les cellules se distinguent les unes des autres et ajustent leurs comportements aux circonstances .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
CmoiC Membre+ 26321 messages
Pitbull le matin, ourse le soir‚ 42ans
Posté(e)

Je suis d'accord avec Criterium, ce n'est pas un nouveau code génétique. Le code est toujours le même, les bases qui codent les acides aminés.

C'est le décrytage précis d'un phénomène connu (je l'ai appris à la fac il y a pas mal d'années déjà) l'épissage alternatif.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité