Aller au contenu

Censure aux éditions classiques Garnier


Grenouille Verte

Messages recommandés

Membre, Tu n'auras d'autre batracien devant ma face, 107ans Posté(e)
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
107ans‚ Tu n'auras d'autre batracien devant ma face,
Posté(e)

Censure aux éditions classiques Garnier



Dimanche 30 mai 2010


[/Justifier]



[Justifier]Il y a quelques semaines, j'ai repéré un ouvrage à paraître qui m'intéressait beaucoup : Fiction, féminisme et postmodernité. Les voies subversives du roman contemporain à grand succès, par Anne Larue.

Je connais Anne Larue par Modernités Médiévales, elle était l'une des organisatrice du colloque sur la Fantasy de l'université de Villetaneuse, où j'avais été invitée l'an dernier. Je connais son sérieux (qui n'empêche pas le sens de l'humour) et son enthousiasme pour ses travaux de recherche. Et lorsque j'ai appris cette future parution, j'ai mis le titre dans ma wish list. Que ne l'ai-je commandé immédiatement !

Je viens de recevoir un mail d'Anne Larue, m'informant que Fiction, féminisme et postmodernité a été retiré de la vente par l'éditeur, qui plus est, sans qu'elle, l'auteur, en ait été préalablement informée. Elle ne s'est aperçue de cela qu'en voulant commander quelques exemplaires supplémentaires (elle avait déjà reçu ses exemplaires d'auteur). Elle a donc cherché à savoir ce qui s'était passé, le pourquoi du comment, et on lui a répondu (au téléphone) que c'était pour des raisons « idéologiques » ! Que certains passages étaient trop « polémiques » !

Oui, vous avez bien lu : un essai accepté par un directeur de collection, signé, corrigé, imprimé, publié, est retiré de la vente deux semaines après sa parution par un éditeur, pour des raisons idéologiques.


[ Lire la suite de l'Article.. ]

Source: Les Humeurs de Svetambre
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Membre, Posté(e)
halman Membre 2 191 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

"Cet essai, consacré à la littérature de l'imaginaire, s'interroge sur la valeur subversive d'un corpus dont on n'aurait a priori pas attendu la moindre velléité de subversion: la littérature contemporaine populaire de très grande diffusion, anglo-saxonne et française. Il montre comment, soumise au choc du backlash (revanche antiféministe des années 80), la fiction grand public choisit une voie souterraine de résistance et garde enfouie la mémoire d'une féminité triomphante qui devient son sujet principal et «occulte». Ce travail engage donc une réflexion sur le caractère paradoxal des best-sellers : la littérature la plus commerciale, la plus «facile», la plus ludique serait-elle celle où s'expriment le mieux les aspirations politiques et théologiques des sociétés occidentales d'aujourd'hui? "

C'est subversif ça ?

Pour des intégristes religieux peut être, mais surement pas pour le commun des mortels.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
ARCHIMEDE3 Membre 151 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Cette info est très précieuse , car issue pour une part , de la victime elle même : circuit court donc peu de torsion possible ni de doute sur l' authenticité .

Mais c'est surtout l' environnement même de l' acte criminel de destruction arbitraire d'une ¿uvre , qui désigne le groupe auquel appartient son auteur .

Selon le récit , il s' agit d' un acte répressif pur , isolé de toute nécessite de se justifier , ou de lier son acte à une quelconque raison , qu'elle soit d' état ou de secte !

Son message est celui -ci : << moi je n' ai rien à craindre de vous , et cet acte vous prouve que vous mêmes avez tout à craindre de moi >>

C'est le type même d' expression d'un pouvoir totalitaire souvent lié au fanatisme : l' autre n'est pas un être humain ,donc pourquoi cette perte de temps en explications ?.

On l' a déjà vu agir dans les diverses institutionalisations racistes , depuis les SS des camps aux gardiens des Zeks du goulag et aux jeunes tueurs de tsahal tirant à bout portant sur des enfants palestiniens avant de se faire photographier devant leur oeuvre purificatrice .... la victime n'est plus un humain . Telle est le but de la formation au mental fanatique . Le fanatique recoit tout parole non conforme à son crédo comme une menace pour son existance . Il est en merpétuelle légitime défense ! ( d'ailleurs il ne cesse de parler << du droit de se défendre >> à chaque fois que lui-même agresse des gens. Cette ref est quasi un marker 100%)

Tout de cette censure semble occulte type oukase , cad acte d'un pouvoir qui n' a plus à justifier son lien avec une raison humano quelconque pour ses actes . ( le Canard enchainé d' avant 2005 aurait repris cette info , , elle était le type même de carburant du Canard . Aujourd'hui ,je vous laisse juger de l' état de santé du volatil !)

Ni forme , ni fond , pas même de signature ni d' attendu ni même de raison simple : <<JE censure ce qui gène nos projets vous concernant , point >> . Ce sont les marques éternelles du totalitarisme .

( absolutismes : monarchique absolu , communiste , catholique , WASP , et la version du XXIèm = globaliste friedmanien ! Ou en moins intello ronflant = la pensée totalitaire juive . Celle qui a déjà montré ses capacités en 74 ans de totalitarisme nécrophyle judéo-communiste .. et qui revient sous l' élégant costard du "libéralisme " )

Le seul problème est d'en savoir plus : quel passage a été caviardé ?

Cela permetrait déja de trouver soi même les raisons , car ce genre d' acteur ne dira jamais le fond de ses raisons .( vous n' en êtes pas dignes )

Nous sommes aujourd'hui dans la situation d' animaux d' élevage : les éleveurs jugent qu' aucune info sur les nouvelles methodes d' élevage ne nous sont nécessaires . Nous devons donc reconstituer ce qu'ils nous cachent d' après leurs actes : acte = aboutissement de leur pensée , les traces de pas de leur morale , l' acte contient l' IRM du projet nous concernant , car en fait c'est ce qu'on cherche à savoir et que eux cherchent à cacher .

Les paroles peuvent tout cacher , pas les actes .

J' espère que ce cas va être mieux renseigné et Que la victime Anne Larue , ou son amie , aura à c¿ur de faire connaitre le qui quoi quand pourquoi de ce symptôme gravissîme .

Il est important de comprendre le pourquoi ! Bien plus important que pour une simple question de politique d' édition .

Nous sommes dans une période de gestation monstrueuse . Comdab , on ne sait pas à quoi le chien d'la dernière chienne va ressembler , mais on sait une chose , c'est qui il va bouffer .

Louis Ferdinand Céline ( doc Destouche ) , avec quelques autres avaient connu les vivifiants massacres de 14-18 , et dans les années trente , ils comprenaient que le même monstre , engraissé des mêmes stupidités , était en cours d' accouchement du rejeton suivant . Ses cris d' horreur ( bagatelle pour un massacre ) lui attirèrent les mêmes accusations d' antisémitisme ! La connerie humano est toujours monomaniaque .

Aujourd'hui , Soljenitsyne le géant , a joué de cette même lucidité qui n' est accessible qu' aux hommes qui paient toujours sans discuter le prix de cette chienne vérolée et magnifique qu'on appelle la vie . Et il est aujourd'hui traité par les mêmes et de la même façon que notre brave Ferdinand .

Je sais que ces grand mecs là ne se trompent jamais ! C'est sans doute pour ça qu'on leur en veut .

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre+, 50ans Posté(e)
Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Baby Forumeur‚ 50ans‚
Posté(e)

Je te trouve naïf pour le coup, Grenouille. :o° Il se trouve que c'est l'éditeur qui décide ce qu'il publie, après tout il investit et veut avoir un retour sur investissement... et pas un procès. Il est donc courant de remanier une oeuvre pour qu'elle soit "publiable" selon les critères de l'éditeur... Il est juste plus inhabituel que cela se fasse à cette étape et sans prévenir l'éditeur. Mais ne croyez pas qu'un auteur publie ce qu'il a envie, comme il l'a envie...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Tu n'auras d'autre batracien devant ma face, 107ans Posté(e)
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
107ans‚ Tu n'auras d'autre batracien devant ma face,
Posté(e)

L'auteur ne publie en effet pas comme il a envie, en effet, il y a toujours un comité de lecture ou équivalent. Cela se justifie par le fait qu'un éditeur ne peut pas tout publier, ça coûte de l'argent.

Mais là, ce n'est pas un refus de publication, mais plutôt la destruction a posteriori d'une oeuvre déjà éditée. Autrement dit, l'éditeur a payé pour détruire une oeuvre qu'il avait financée. Et tout ça, juste pour des motifs idéologiques.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre+, 50ans Posté(e)
Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Baby Forumeur‚ 50ans‚
Posté(e)

Ou par crainte d'un procès.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Tu n'auras d'autre batracien devant ma face, 107ans Posté(e)
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
107ans‚ Tu n'auras d'autre batracien devant ma face,
Posté(e)

En effet, la seule peur d'un procès peut parfois entrainer la censure. Et c'est bien dommage, car du coup, la censure est beaucoup plus forte que ce que la loi demande. Par peur de la loi, les éditeurs censurent plus que nécessaire.

ici l'éditeur ne semble pas avoir mentionné la peur d'un procès (et je ne vois pas trop un procès contre quoi ?). Mais cela reste une hypothèse plausible.

L'autre possibilité étant un coup de fil d'une personne influente.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 40ans Posté(e)
thomas2fs Membre 154 messages
Baby Forumeur‚ 40ans‚
Posté(e)

Ou peut être qu'ils ont relu le bouquin et un conclus qu'il valait pas un clou?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre+, 50ans Posté(e)
Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Baby Forumeur‚ 50ans‚
Posté(e)
Ou peut être qu'ils ont relu le bouquin et un conclus qu'il valait pas un clou?

La décision aurait été prise avant. Ce sont certains propos qui ont dû frapper quelqu'un (on ne sait pas qui) d'influent dans la maison, après que le livre a été terminé, sinon ils auraient tout arrêté bien avant. L'impression, ça coûte cher.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 40ans Posté(e)
thomas2fs Membre 154 messages
Baby Forumeur‚ 40ans‚
Posté(e)

Oui mais bon leur boulot c'est de faire de l'argent... c'est tout

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
saint thomas Membre 17 547 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Apparemment y'a bien eu censure pure et simple

Un éditeur qui a publié un bouquin le 4 mai n'a aucun interêt à le retirer le mois d'aprés, c'est idiot

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Tu n'auras d'autre batracien devant ma face, 107ans Posté(e)
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
107ans‚ Tu n'auras d'autre batracien devant ma face,
Posté(e)
Oui mais bon leur boulot c'est de faire de l'argent... c'est tout

En effet. C'est pour cela qu'ils n'éditent pas tous les livres, et qu'ils font une sélection. Cependant, dans le cas actuel, cette censure leur a coûté de l'argent, puisqu'ils ont du détruire les ouvrages imprimé (la destruction coûte cher, sans compter le manque à gagner...). Ce n'est donc pas une censure dans un but de rentabilité, mais dans un but autre.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Tu n'auras d'autre batracien devant ma face, 107ans Posté(e)
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
107ans‚ Tu n'auras d'autre batracien devant ma face,
Posté(e)

Un livre d'Anne Larue trop dérangeant pour (et censuré par¿) les éditions Garnier






C'est rarissime. Sans menace de procès, sans rien qui puisse sembler l'expliquer, un livre de l'universitaire Anne Larue sur le mouvement wicca (religion panthéiste et féministe, pour résumer) a été retiré des ventes par les éditions des Classiques Garnier et peut-être l'essentiel du premier tirage (650 exemplaires) passé au pilon !




nsolite, voire ahurissant. Qui est intervenu aux éditions Garnier pour faire retirer des ventes le livre d'Anne Larue, auteure confirmée, souvent publiée, universitaire enseignant à Paris XIII ? Frédéric Mitterrand, un membre d'un cabinet de Nicolas Sarkozy ? Une copine de Carla Bruni ? Un chargé des cultes au ministère d'Hortefeux ?

Serait-ce cet extrait qui a été estimé insupportable et trop sulfureux ?

« Malgré les réflexions de Jacques le Goff sur la ¿ barbarie douce ¿, la ¿ violence douce ¿, qui est pourtant la forme la plus répandue de violence, n'est pas conceptuellement envisagée. La montée de l'impérialisme marchand à la fin de la Guerre Froide, la mondialisation du matraquage publicitaire, le mépris renouvelé des femmes en Patriarquie Unie ne sont pas considérés comme des violences, mot réservé aux ¿ casseurs de banlieue ¿ et autres tigres de papier inventés par les gouvernants pour faire peur aux bourgeois. Nous baignons aujourd'hui dans la violence ¿ passive agressive ¿, comme disent les Anglo-Saxons : affiches de pub, programmes de cinéma, produits mis en vente, horaires obsessionnels, conditions de travail nuisibles, rapports entre les sexes stéréotypés et misogynes, activité frénétique d'achat comme seule alternative collective à la souffrance de l'âme. Contre cette violence sans nom officiel, chacun rentre chez soi, se logue, et la wicca naît. ».


[ Lire la suite de l'Article.. ]

Source: Le post
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 40ans Posté(e)
thomas2fs Membre 154 messages
Baby Forumeur‚ 40ans‚
Posté(e)

A mon avis ça coute moins cher de détruire 650 ouvrages imprimé que d'en imprimer 500K qui ne se vendrons pas... Mais ce n'est que mon point de vu, je ne fais pas parti du conseil d'administration :o°

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×