Aller au contenu

Tuer "au nom de Dieu"


Mel.bzh

Messages recommandés

Membre, psycho-étudiante, 34ans Posté(e)
Mel.bzh Membre 2 769 messages
34ans‚ psycho-étudiante,
Posté(e)

Salut,

Plusieurs fois, j'ai vu, lu et entendu que l'on tuait au nom de Dieu.

J'ai l'impression que de nos jours, cela ne concerne plus que la religion mulsumane. Par exemple le rituel halal. D'après ce que j'en sais, un sacrificateur tranche le cou de poulet vivant avec un couteau en disant à chaque fois "au nom de [leur] dieu".

Ou encore, au moment des attentats à la bombe ou même lors des attentats du 11 septembre 2001.

Avant, il y'avait les croisades chrétiennes, c'est pour ça que je dis que j'ai l'impression que ça ne concerne plus que les mulsumans. Mais je peux me tromper^^

Enfin bref, je trouve que tuer n'est pas un acte que l'on peut faire pour Dieu, en rapport à Dieu. On tue par survie, par faim, par méchanceté, tout ce que vous voulez mais surtout pas pour Dieu ! Il n'a rien à voir dans cette histoire donc laissons le hors de ça.

Suis-je la seule à penser ainsi ?

Serais ce pour se donner bonne conscience que les hommes tuent en invoquant Dieu ?

Voilà, le débat est lancé :blush: A vos claviers !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Membre, 64ans Posté(e)
venus23H Membre 3 069 messages
Baby Forumeur‚ 64ans‚
Posté(e)

C'est ce qui nous reste des ceremonies d'offrandes et des sacrifices pour le ou les dieux...on espere en échange le pardon divin et le pouvoir d'échapper au "mauvais" jugement final...Pense ton encore que "dieu" exige ce rituel pour autant?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Kat Mandou
Invités, Posté(e)
Invité Kat Mandou
Invité Kat Mandou Invités 0 message
Posté(e)

Dieu étant tout puissant, il n'a pas besoin de nous pour rappeler à lui certaines âmes.

Tuer en son Nom n'a aucun sens.

Ceux qui le justifient ainsi font preuve d'un orgueil incroyable et cherchent à se croire au contraire, supérieur à Dieu. Ils ont du chemin à parcourir avant de rencontrer Dieu, en attendant, ils jouent aux petits soldats...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
calotte Membre 497 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Il faut renoncer définitivement à trouver au mal et à la souffrance une explication, une fonction, une finalité. Le mal n'est pas fait pour être compris mais pour être combattu.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Kat Mandou
Invités, Posté(e)
Invité Kat Mandou
Invité Kat Mandou Invités 0 message
Posté(e)
Il faut renoncer définitivement à trouver au mal et à la souffrance une explication, une fonction, une finalité. Le mal n'est pas fait pour être compris mais pour être combattu.

oui, avant toute chose, en soi-même...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, psycho-étudiante, 34ans Posté(e)
Mel.bzh Membre 2 769 messages
34ans‚ psycho-étudiante,
Posté(e)

Le débat n'est pas là mais... pour le combattre, il faut le comprendre.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Kat Mandou
Invités, Posté(e)
Invité Kat Mandou
Invité Kat Mandou Invités 0 message
Posté(e)

Oui, et surtout le voir où il se trouve...

Pour la carotte, le lapin est l'incarnation du Diable...

est-ce le cas?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Danaos
Invités, Posté(e)
Invité Danaos
Invité Danaos Invités 0 message
Posté(e)

mourir pour un Dieu ou quoi que ce soit est une renonciation par une forme de propagande du libre arbitre de tout à chacun : une forme d'aliénation à une puissance non prouvée et surtout entretenue par un cléricalisme à deux balles

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Très cultivé et intellectuellement supérieur !, 58ans Posté(e)
peterwaradin Membre 2 643 messages
58ans‚ Très cultivé et intellectuellement supérieur !,
Posté(e)
Oui, et surtout le voir où il se trouve...

Pour la carotte, le lapin est l'incarnation du Diable...

est-ce le cas?

ah bon?c'est la carotte qui te l'a dit?Ou c'est toi qui le supputes?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Kat Mandou
Invités, Posté(e)
Invité Kat Mandou
Invité Kat Mandou Invités 0 message
Posté(e)
mourir pour un Dieu ou quoi que ce soit est une renonciation par une forme de propagande du libre arbitre de tout à chacun : une forme d'aliénation à une puissance non prouvée et surtout entretenue par un cléricalisme à deux balles

Mourir au nom de Dieu, n'engage que soit.

Tuer au nom de Dieu te fait disposer de la vie d'un autre, qui n'appartient qu'à Dieu.

Dans ce genre de débat, il faut se positionner sur le fait que la personne en question croit en l'existence de Dieu.

Afin de démontrer son erreur d'interprétation. Non pas sur sa croyance, mais sur ce qu'elle en fait.

Qu'un non croyant tue, ça peut être "logique". Qu'un croyant tue, est une folie, un non sens...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Danaos
Invités, Posté(e)
Invité Danaos
Invité Danaos Invités 0 message
Posté(e)

pas tant que cela si tu considères le dieu de l'Ancien Testament qui exterminerait l'armée de Ramsès...La religion est une secte violente qui justifie l'usage de la violence pour un credo : le fait de reconnaître un dieu unique et de mourir en son nom alors le débat est clos...la bondieuserie tue, point barre :blush: Par contre le libre arbitre émancipe et cela est indéniablement prouvé : les progrès de la science et la liberté sexuelle a toujours permis une grande émancipation alors que la religion n'a été qu'obscurantisme et non reconnaissance de la liberté des êtres

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Sorciere bien aimée , Posté(e)
c'pamoi Membre 4 677 messages
Sorciere bien aimée ,
Posté(e)
Salut,

Plusieurs fois, j'ai vu, lu et entendu que l'on tuait au nom de Dieu.

J'ai l'impression que de nos jours, cela ne concerne plus que la religion mulsumane. Par exemple le rituel halal. D'après ce que j'en sais, un sacrificateur tranche le cou de poulet vivant avec un couteau en disant à chaque fois "au nom de [leur] dieu".

Ou encore, au moment des attentats à la bombe ou même lors des attentats du 11 septembre 2001.

Avant, il y'avait les croisades chrétiennes, c'est pour ça que je dis que j'ai l'impression que ça ne concerne plus que les mulsumans. Mais je peux me tromper^^

Enfin bref, je trouve que tuer n'est pas un acte que l'on peut faire pour Dieu, en rapport à Dieu. On tue par survie, par faim, par méchanceté, tout ce que vous voulez mais surtout pas pour Dieu ! Il n'a rien à voir dans cette histoire donc laissons le hors de ça.

Suis-je la seule à penser ainsi ?

Non

Serais ce pour se donner bonne conscience que les hommes tuent en invoquant Dieu ?

Je pense....

Voilà, le débat est lancé :blush: A vos claviers !

Justement il y a quelques jours de ca je parlé avec une amie Mormon et très pratiquante, bref, on parlait de ce que Dieu souhaitait (juste une discutions sur notre façon de penser et nos croyances hein...)

Bref, on en a conclu que le plus important pour Dieu (à notre avis) n'est pas qu'on le prie tout les jours ou qu'on aille à la messe tout les dimanches mais surtout qu'on fasse le bien autour de nous....

Donc pour en revenir à ton sujet, je pense que Dieu préfère sur terre des personnes qui font le bien autour d'elles (même si ces personnes ne sont pas croyantes ou pratiquantes) que des personnes qui font le mal et qui le prie tout les jours.....

Donc celles qui tue en son nom je trouve ca terrible....

J'espère être bien resté dans le sujet....

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 34ans Posté(e)
Oussekine Membre 940 messages
Baby Forumeur‚ 34ans‚
Posté(e)

Un jour un mec m'a dit, dans ce monde tu peux te battre pour du papier, du bois, du cacao, pour une nation, pour des présidents, des doctrines, du gaz on vous financera même ces guerres, par contre quand tu te bat pour Dieu c'est plus acceptable. Je cherche pas d'excuse aux meurtres au nom de Dieu, c'est juste un peu "deux poids, deux mesures", voilà...

PS : Je suis pas un religieux.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
logic-stick Membre 2 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Pour reprendre le premier post...

En réalité, la religion musulmane n'a pas grand chose à voir dans l'acte de tuer au nom de son Dieu;

Je m'explique: la religion musulmane n'a pas pour vocation de diriger un état. En revanche, l'islam, si, dans la mesure ou ce terme désigne l'application de la religion musulmane au niveau de la société politique. Or, les islamistes prônent justement cette conception des choses, qui peut en effet les conduire à une application très stricte des textes sacrés (allant jusqu'à tuer ceux qui refusent de se soumettre à cette religion [islam signifiant justement soumission]). Voilà pour l'islam.

Vis à vis de la religion catholique, les choses sont encore différentes: en effet, cette fois ci, c'est le représentant de Dieu sur Terre (à savoir le Pape) qui peut décider des choses. Or, dans la mesure ou au temps des croisades les Rois et autres dirigeants étaient soumis à l'église, on comprend mieux le déroulement des choses. De nos jours toutefois, l'église n'a de pouvoir que celui d'influer sur les humains voulant bien croire, même si certains extrémistes appliqueront toujours les pires idioties jamais imaginées.

Pour en revenir au sujet initial, je crois qu'il est nécessaire de s'appuyer sur la distinction entre des états laïques et religieux (et notamment Islamistes). Dans nos chers sociétés laïques, les lois démocratiques et de liberté constituent la base structurée de nos vies. En revanche, la différence culturelle découlant du développement complètement diffèrent du monde musulman est bien le facteur problématique, dans la mesure ou l'islam autorise de tels actes. C'est un fait: ce qui nous semble contraire aux lois et au bien fondé est pour d'autre une idéologie des plus normales.

On se retrouve donc dans le cas de figure ou deux cultures radicalement divergentes aux niveau des opinions de libertés et de société se trouvent face à face. Pour sur, nous, occidentaux, allons immanquablement invoqué l'adage de "la liberté de chacun s'arrête la ou commence celle de l'autre". Le hic est, encore une fois, que d'autres idéologies diront que "j'ai raison , tu as tort, Dieu est avec moi et me guide, donc soumet toi ou meur en impie car Dieu me l'a ordonné".

Malgré tout ce long discours qui en aura certainement révulsé plus d'un, il n'en est pas moins sûr que mon avis propre est que l'évolution fera du meilleur le gagnant, et je crois pouvoir prédire sans trop me tromper que les mondes libres et orienté vers l'ouverture d'esprit seront les dits gagnants. Qui plus est, étant athé et détestant les institutions religieuses dogmatiques (églises, sectes ou autre), je suis on ne peut plus contre les actes de barbaries au nom d'une quelconque entité supérieure. Après, encore une fois, tout dépend de la culture, et il en va de même pour la définition du bien et du mal, qui peuvent être appréhendés d'une multitude de façons différentes (joute à l'intention de calotte). Mais ça, c'est un autre sujet...

Merci à mel56 d'avoir relancé ce débat toujours plus pétillant :blush:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
Sodak Membre 1 434 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)
Plusieurs fois, j'ai vu, lu et entendu que l'on tuait au nom de Dieu

Il y en a qui font pire au nom de l'argent ou au nom de toutes autres choses.

Serais ce pour se donner bonne conscience que les hommes tuent en invoquant Dieu ?

Sans dieu on peut tuer et se donner bonne conscience je ne vois pas pourquoi certains ne le ferait pas en invoquant dieu.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Danaos
Invités, Posté(e)
Invité Danaos
Invité Danaos Invités 0 message
Posté(e)
Pour reprendre le premier post...

En réalité, la religion musulmane n'a pas grand chose à voir dans l'acte de tuer au nom de son Dieu;

Je m'explique: la religion musulmane n'a pas pour vocation de diriger un état. En revanche, l'islam, si, dans la mesure ou ce terme désigne l'application de la religion musulmane au niveau de la société politique. Or, les islamistes prônent justement cette conception des choses, qui peut en effet les conduire à une application très stricte des textes sacrés (allant jusqu'à tuer ceux qui refusent de se soumettre à cette religion [islam signifiant justement soumission]). Voilà pour l'islam.

la religion musulmane appelée Islam (soumission à Dieu) a pour objectif de prendre le pouvoir puisque son bâti appelé mosquée est en centre de la medinat

Vis à vis de la religion catholique, les choses sont encore différentes: en effet, cette fois ci, c'est le représentant de Dieu sur Terre (à savoir le Pape) qui peut décider des choses. Or, dans la mesure ou au temps des croisades les Rois et autres dirigeants étaient soumis à l'église, on comprend mieux le déroulement des choses. De nos jours toutefois, l'église n'a de pouvoir que celui d'influer sur les humains voulant bien croire, même si certains extrémistes appliqueront toujours les pires idioties jamais imaginées.

il me semble que jamais le Pape n'a condamné les attaques des cathos US ocntre les centres IVG :blush:

Pour en revenir au sujet initial, je crois qu'il est nécessaire de s'appuyer sur la distinction entre des états laïques et religieux (et notamment Islamistes). Dans nos chers sociétés laïques, les lois démocratiques et de liberté constituent la base structurée de nos vies. En revanche, la différence culturelle découlant du développement complètement diffèrent du monde musulman est bien le facteur problématique, dans la mesure ou l'islam autorise de tels actes. C'est un fait: ce qui nous semble contraire aux lois et au bien fondé est pour d'autre une idéologie des plus normales.

bien vu et que préfères-tu au bout du compte : la démocratie et son libre arbitre ou l'aliénation religieuse???

On se retrouve donc dans le cas de figure ou deux cultures radicalement divergentes aux niveau des opinions de libertés et de société se trouvent face à face. Pour sur, nous, occidentaux, allons immanquablement invoqué l'adage de "la liberté de chacun s'arrête la ou commence celle de l'autre". Le hic est, encore une fois, que d'autres idéologies diront que "j'ai raison , tu as tort, Dieu est avec moi et me guide, donc soumet toi ou meur en impie car Dieu me l'a ordonné".

ce n'est pas un souci que le rationalisme soit plus logique que l'obscurantisme religieux : la réponse est donc donnée

Malgré tout ce long discours qui en aura certainement révulsé plus d'un, il n'en est pas moins sûr que mon avis propre est que l'évolution fera du meilleur le gagnant, et je crois pouvoir prédire sans trop me tromper que les mondes libres et orienté vers l'ouverture d'esprit seront les dits gagnants. Qui plus est, étant athé et détestant les institutions religieuses dogmatiques (églises, sectes ou autre), je suis on ne peut plus contre les actes de barbaries au nom d'une quelconque entité supérieure. Après, encore une fois, tout dépend de la culture, et il en va de même pour la définition du bien et du mal, qui peuvent être appréhendés d'une multitude de façons différentes (joute à l'intention de calotte). Mais ça, c'est un autre sujet...

l'objectif est d'absorber les pays musulmans et les ultras cathos dans la démocratie

Merci à mel56 d'avoir relancé ce débat toujours plus pétillant :coeur:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 64ans Posté(e)
venus23H Membre 3 069 messages
Baby Forumeur‚ 64ans‚
Posté(e)

On tue bien par amour parfois...!(ou face a la souffrance )c'est encore differement argumentable..

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Kat Mandou
Invités, Posté(e)
Invité Kat Mandou
Invité Kat Mandou Invités 0 message
Posté(e)
pas tant que cela si tu considères le dieu de l'Ancien Testament qui exterminerait l'armée de Ramsès...La religion est une secte violente qui justifie l'usage de la violence pour un credo : le fait de reconnaître un dieu unique et de mourir en son nom alors le débat est clos...la bondieuserie tue, point barre :blush: Par contre le libre arbitre émancipe et cela est indéniablement prouvé : les progrès de la science et la liberté sexuelle a toujours permis une grande émancipation alors que la religion n'a été qu'obscurantisme et non reconnaissance de la liberté des êtres

Oui, mais voilà: Jésus est arrivé...

Et avec lui, je t'assure que je me sens libre...Juste enchainée à mon incarnation...

Si on prend juste la symbolique de son enseignement, sans s'astreindre aux dogmes sclérosants de L'église, je t'assure que ça l'fait...

Ceci dit, ceux qui croient en la vie, en l'amour, au pardon, au respect, à la responsabilité des ses actes etc etc, n'ont pas besoin de croire en Dieu pour faire le bien...

Tout ce qui est fait par amour n'est que rarement vraiment mauvais...

On tue bien par amour parfois...!(ou face a la souffrance )c'est encore differement argumentable..

Pas par amour pour la vie en tous les cas...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 30ans Posté(e)
Eigerie Membre 178 messages
Baby Forumeur‚ 30ans‚
Posté(e)

Ce qu'on fait par amour s'accomplit par-delà le bien et le mal.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Kat Mandou
Invités, Posté(e)
Invité Kat Mandou
Invité Kat Mandou Invités 0 message
Posté(e)
Ce qu'on fait par amour s'accomplit par-delà le bien et le mal.

Tout dépend si on le fait pour le bien de l'autre, ou pour le sien, ça fait parfois toute la différence...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×