Comment survivre à un viol ?


Mel.bzh Membre 2 769 messages
psycho-étudiante‚ 29ans
Posté(e)

Je ne sais pas si c'est la bonne section mais bon, je poste quand même.

Mon tritre est clair : j'ai été victime de viols répétés à l'age de 19 ans et j'aimerais savoir comment y "survivre" ?

Mis à part le fait de porter plainte (je l'ai enfin fait après deux ans de culpabilité) et de consulter une psychologue (je parles de tout avec elle mais difficilement de ce sujet).

J'en fait des cauchemars (pas plus tard que cette nuit).

Voilà, si vous avez des conseils, des témoignages aussi, ça m'interesse.

Merci d'avance.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
heavendoor Membre 1 594 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)

Déjà te dire et te répeter que tu N'ES PAS RESPONSABLE. Tu es la VICTIME.

Au contraire parles à ta psy ( de préférence un psychiatre ) , ce que tu as SUBIT est très traumatisant. Crève cet abcès, dis le, hurle le si il faut.

Le fait de porter plainte est déjà une demande de reconnaissance de ce traumatisme. Il faut que la justice fasse son oeuvre et là tu pourras commencer a te reconnaitre comme victime.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité mamandrinette
Invité mamandrinette Invités 0 message
Posté(e)

Oui d'accord avec heavendoor :smile2: , ne laisse pas ce mal te ronger........

Défends toi, libère toi, on est là pour t'écouter, si tu as besoin ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mel.bzh Membre 2 769 messages
psycho-étudiante‚ 29ans
Posté(e)

Merci de m'avoir répondu.

Pour la plainte, c'est mal parti : D (mon violeur) à tout nié en bloc.

En clair, c'est ma parole contre la sienne. Pas de preuve puisque personne n'était là et que les faits se sont déroulé il y'a deux ans.

La honte est toujours présente, la culpabilité un peu moins.

Modifié par Mel56

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Demon.sadique Membre 1 109 messages
Serpent des tentations‚ 33ans
Posté(e)

Que dire, à part ce qui à déjà été dit?...

Voit ça comme une épreuve de force, psychologiquement même si ça date de deux ans, quelque part à l'intérieur de ton esprit c'est encore lui contre toi... une sorte de bras de fer qui continu dans le temps.

Donne toi les moyens de gagner...pour ça c'est à toi de trouver les bonnes clefs.

Mais tu pourrait par exemple commencer la pratique d'un art martial pour te rassurer et te donner de la force.

En tous cas courage, et si tu veux parler par mp n'hésite pas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Titebretonne Membre 979 messages
Forumeur accro‚ 28ans
Posté(e)

Après ce genre d'expérience, il faut survivre, on n'a pas le choix.

J'ai connu la même chose il y a 2 ans mais moi je n'ai jamais porté plainte. Je fais aussi des cauchemars, j'entend sa voix la nuit... C'est dur mais j'ai appris à vivre avec. Parfois, je pète un cable, tout s'éffondre.. Mais je reprend le dessus. Il faut trouver quelque chose dans lequel s'investir pour éviter de ruminer tout ça.

Courage

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Stormkyz Membre 13 527 messages
RIP Biou‚ 28ans
Posté(e)
Merci de m'avoir répondu.

Pour la plainte, c'est mal parti : D (mon violeur) à tout nié en bloc.

En clair, c'est ma parole contre la sienne. Pas de preuve puisque personne n'était là et que les faits se sont déroulé il y'a deux ans.

La honte est toujours présente, la culpabilité un peu moins.

coucou

je suis d'accord avec les autres, mais vraiment tu ne doit pas avoir honte,

tu n'y es pour rien et pense aussi que tu n'es pas la seule.

Courage

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
audrina Membre+ 741 messages
Forumeur forcené‚ 42ans
Posté(e)

La meilleure chose à faire c'est de vivre

Tu en parles a ta psy (de preference un psychiatre comme cela a ete dit plus haut c'est un médecin donc il permet de faire une thérapie et en meme temps d'une aide médicale si besoin est)

si tu ne fais que survivre il aura gagné.

L'horreur qu'on a vecut à ce moment là doit permettre de dire plus jamais ca. Jamais plus un homme ne te fera ca, tu feras tout pour que ca n'arrive plus. Mais en même temps il faudra que tu refasses confiance un jour à un homme, que tu te recrées une vie de femme, c'est la plus belle chose a faire pour toi et pour gagner.

J'en parle avec recul, mais même si c'est toujours présent, tu verras qu'un jour tu pourras de nouveau sourire a un homme en pensant simplement que si il te drague c'est un hommage a ta beauté et non un simple truc pour essayer de coucher meme si tu veux pas.

Ensuite non ce n'est pas que ta parole contre la tienne: c'est aussi des expertises médicales parce qu'on va pas te croire comme ca tu devras passer entre les mains des psy de la justice. Je sais, pas facile pour toi d'en parler mais la il le faudra bien, donc le meilleur conseil qu'on t'a deja donne c'est d'en parler et pas qu'une fois, pour que les emotions qui te font si mal sortent avant et soient moins explosives quand tu parleras au psy judiciaire.

parle de l'horreur de ce que tu as vecu, de ce que tu as ressenti meme si c'est horrible (meme si ca te donne envie de te cacher et de hurler)

pleure une bonne fois pour toute sur ce que tu as perdu mais apres il faut te battre. Laisses sortir ta rage, ce qui fait qui fait aussi que tu avances pas et vis ta vie comme tu le souhaite et non comme les autres le voudrait.

Les femmes qui arrivent à vivre apres ca sont plus fortes, elles ont la rage de vaincre ce qui leur a fait si mal.

Alors bats toi le plus que tu peux et va jusqu'au procès si cela t'es accorde apres que tu gagnes ou pas peu importe (meme si ca te permet d'avoir aussi la reconnaissance de la justice et des autres de toi en temps que victime de ce salopard).

Au moins tu auras ete assez forte pour dire au monde il m'a fait du mal regarder qui c'est pour qu'il ne recommence pas avec une autre. Il ne faut pas oublier que maintenant tu dois aussi penser aux autres femmes qu'il pourrait blesser autant que toi.

Bats toi ma belle et gagne ta bataille pour vivre une vie magnifique et heureuse à laquelle tu as droit avec un homme qui sera formidable. Garde espoir, la vie est belle quand on rencontre la bonne personne.

Modifié par audrina

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mel.bzh Membre 2 769 messages
psycho-étudiante‚ 29ans
Posté(e)

J'en ai les larmes au yeux de ton message, Audrina. Merci d'avoir passé autant de temps à me répondre.

Pour, justement, te faire une réponse : en fait, j'ai honte de l'avouer mais... j'ai développer l'effet inverse de la peur des hommes. Je fais du vagabondage sexuel. C'est à dire que, je couche avec tous les hommes qui le veulent sans lien affectif. Je les enchaines. Je me dis puisque cet homme à abuser de moi, alors je ne suis qu'un objet, qu'un jouet pour eux. Je sais, c'est bizarre.

Les viols ont aussi déclenchés chez moi, une maladie psychiatrique : le trouble borderline, avec tout ce qui s'ensuit : automutilation, TS, hospitalisations... Ma vie est foutue. :smile2:

Pardon, je me livre, mais je ne sais si je devrais.

En fait, je suis déja suivie par une psychiatre aussi. Mais je ne la vois que une fois par moi et on a pas trop le temps de discuter alors je le fais plutot avec ma psychologue, même si c'est dur.

Merci, vraiment, de vos réponses.

Modifié par Mel56

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chrisatila Membre 1 message
Baby Forumeur‚ 34ans
Posté(e)

Bonjur, ma belle.

Je viens de lire ton témoignage et j'en ai les larmes aux yeux. Je n'ai pas été violé don cje ne pourrai pas répondre à ta question première. Par contr eje voulais simplement te dire que je suis de tout coeur avec toi. J'espère que la justice fera tout ce qu'il faut . J'espère aussi que tu te relèveras de cette dure épreuve plus forte que jamais. Si tu as du mal à parler à ta psy, je peux être là pour t'écouter (en l'occurence te lire). Il est parfois plus simple d'écrire se que l'on ressent plutôt que de le dire de vive voix.

Pour d'autres raisons j'ai vécu les même trouble que toi( automutilation :smile2: , TS,...) alors sur ce point je pourrais te porter conseil. Je suis maintenant une jeune femme mariée avec un eadorable petite fille.

N'oublies pas, je suis là pour t'écouter , te soutenir.

Bon courage ma belle.

Bizzzz

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
berna59650 Membre 46 messages
Forumeur balbutiant‚ 39ans
Posté(e)

Recherche du soutien aupres de tes proches

je suis de tous coeur avec toi ;

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mel.bzh Membre 2 769 messages
psycho-étudiante‚ 29ans
Posté(e)

Rechercher du soutien auprès de ma mère, c'est mort. Elle soutient mon violeur (c'est un ami de la famille).

Chrisatila, je veux bien discuter avec toi, je te mp.

edit : par contre mes amis sont présent.

Modifié par Mel56

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
audrina Membre+ 741 messages
Forumeur forcené‚ 42ans
Posté(e)
J'en ai les larmes au yeux de ton message, Audrina. Merci d'avoir passé autant de temps à me répondre.

Pour, justement, te faire une réponse : en fait, j'ai honte de l'avouer mais... j'ai développer l'effet inverse de la peur des hommes. Je fais du vagabondage sexuel. C'est à dire que, je couche avec tous les hommes qui le veulent sans lien affectif. Je les enchaines. Je me dis puisque cet homme à abuser de moi, alors je ne suis qu'un objet, qu'un jouet pour eux. Je sais, c'est bizarre.

Non ce n'est pas bizarre c'est juste ta maniere de te venger de ce qu'il t'a fait

si tu prends le temps d'y reflechir qui en souffre le plus de ce que tu fais? Toi ou les hommes avec qui tu couches?

La chose a savoir c'est qu'il faut que tu reapprennes a te respecter et a t'aimer c'est le plus dur mais c'est aussi ce qui te permettra d'avancer et de depasser ce qui t'est arrivé

Bon courage tu y arriveras

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
calotte Membre 497 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)

Il vaut mieux suivre le bon chemin en boitant que le mauvais d'un pas ferme.

si cela peut t'aider dejà à comprendre tes reactions et t'accepter voici un ptit lexique,

<h1 class="contentheading">Etat de stress post traumatique (ESPT)</h1>

  • Lorsqu'un proche a récemment subi un traumatisme, il est possible de l'aider à se rétablir sans évoluer vers un
syndrome de stress post-traumatique.
Conseillez-lui de consulter rapidement un médecin, qui l'aidera à passer le cap et interviendra précocement s'il y a un risque d'évolution vers un mode chronique.
Soyez à l'écoute sans jamais juger. Posez-lui des questions ouvertes pour l'aider à s'exprimer. Ne le forcez pas à revivre le traumatisme, mais encouragez-le à exprimer ce qu'il ressent au moment de la discussion.
Si vous vous en sentez capable, discutez avec lui de la façon dont il pourra essayer d'intégrer le traumatisme et ses conséquences dans ses croyances, ses valeurs et sa manière de considérer la vie en général.
Conseillez-lui de s'informer sur le stress aigu et l'ESPT. Comprendre les symptômes que l'on éprouve constitue un premier pas vers la guérison.
Aidez-le à se détendre, à se relaxer et à se changer les idées. Assurez-vous qu'il se sente en sécurité à tout moment. Identifiez avec lui ses sources de stress et aidez-le à les neutraliser.

L'état de stress post-traumatique est un trouble anxieux sévère, qui se développe à la suite d'un événement ayant entraîné une détresse intense. Ce trouble s'installe de manière durable, perturbe profondément la vie quotidienne et peut, s'il n'est pas soigné, se compliquer de dépression.

Le syndrome de stress post-traumatique fait suite à une période de stress aigu et en reprend la plupart des symptômes. La personne traumatisée revit en permanence l'événement à travers des souvenirs, des rêves ou des flash-backs qui la saisissent par surprise. Parfois, les sensations physiques ressenties au moment du traumatisme resurgissent à l'improviste. Ces symptômes s'accompagnent d'une tendance à fuir tout ce qui pourrait rappeler le traumatisme. Cette attitude d'évitement peut aboutir à l'amnésie partielle ou totale des événements.

La personne atteinte d'ESPT éprouve également un certain sentiment d'anesthésie émotionnelle et de détachement. Elle a l'impression d'avoir perdu le contact avec son environnement, le sentiment d'évoluer en permanence dans le brouillard, anormalement froide et distante.

D'autres symptômes peuvent survenir : troubles du sommeil, irritabilité, détresse, difficultés à se concentrer ou hypervigilance (peur exagérée du monde extérieur). Le trouble anxieux généralisé et sévère caractéristique de l'ESPT se manifeste parfois par des crises d'angoisse ou des attaques de panique. Si la personne a, ou croit avoir une part de responsabilité dans l'événement traumatique (lors d'un accident de la route, par exemple), l'anxiété s'accompagne souvent d'une perte d'estime de soi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Laguardia Membre 6 639 messages
Inside‚
Posté(e)

Berna et *****,

vous êtes victimes,

gravement atteintes dans votre intégrité

ressentir de la honte pour soi-même est compréhensible, mais ce n'est pas vrai

il existe différentes façon de tenter d'enfouir , en se culpabilisant , en se conduisant d'une façon qui "prouve" qu'effectivement on le "mérite" etc

aussi, Calotte a raison

il ne faut pas continuer à vous "détruire"

il faut se faire aider

c'est pas évident, ça peut être douloureux

mais ça vaut la peine,

de plus y a-t-il une autre solution?

de tout coeur avec vous

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Whispers of Hope Membre 114 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)

[@ modéros : 'scusez le vocabulaire fleuri]

@ Mel56 : Bordel de bordel de merde !

Ca fait vraiment peur de voir que tu as besoin d'aide à ce point-là, pour en arriver à en demander ici où, tous autant que nous sommes, ne faisons rien que regarder nos écrans innocemment sans pouvoir être là et échanger avec toi, tenir ta main, bref, des choses qui t'aideraient un peu, alors qu'internet c'est bien peu, comparativement.

Je te souhaite tout le bonheur du monde, et l'arrivée dans ta vie d'un homme digne de ce nom, qui saura panser les plaies qu'un malpropre de ce genre aura créé dans ton c¿ur et ton esprit.

Tu n'es ni un objet ni le jouet de tout le monde, pense un peu à toi comme tu aimerais qu'un homme pense à toi si cela ne t'était pas arrivé, quelqu'un qui se respecte et qui ne fait pas n'importe quoi. Tu n'as pas à accepter d'être ce qu'un trou du cul a voulu faire de toi. Tu as autant de valeur que les autres et tu mérites qu'on prenne soin de toi autant sinon plus que les autres, étant donné ce que tu as vécu. Pardonne ma prose, mais tu n'es pas une pute ; si tu trouves de la satisfaction dans le fait de garder cuisses écartées à tous les vents, je ne sais pas si c'est réparateur en quoi que ce soit, mais en tout cas, c'est un putain de manque de respect envers toi-même. Aime toi, bordel !

Et essaie de prendre soin de toi, s'il te plaît.

Titebretonne : Il faut trouver quelque chose dans quoi s'investir, mais tu ne dois pas enterrer tout ça sous des montagnes de décoration. Evidemment, tu te retrouves toujours occupée à quelque chose, mais tu ne fais ça que pour t'oublier toi-même. Et malgré que tu fasses ça, ce que tu as vécu sommeille en dessous.

Moi je te conseille d'extérioriser ça chez quelqu'un de professionnel qui sait ce qu'il fait, pas parce que c'est bien de déballer son linge sale à n'importe qui sans y prêter attention, mais parce que ça fera un courant d'air dans ton esprit, et qu'il ne faut pas que tu renfermes ce #%$µ§&! de mauvais souvenir. Si tu gardes tout ça pour toi, tu t'en retrouveras rongée de l'intérieur avec la peur des hommes pour le reste de ton existence.

@ ****** : et ben dis donc, si on pouvait imaginer qu'il y avait ce genre de chose caché derrière la petite frimousse mutine que tu nous as affichée dans le thread des tronches par webcam...

Je ne sais pas si je peux te souhaiter autre chose que bon courage ; quand on rencontre, même virtuellement, une personne avec ce genre de problème, on voudrait lui souhaiter tout le bien du monde en ne sachant par où commencer...

Je ne peux pas proposer mon aide, on est tous, les uns pour les autres, rien que des inconnus, donc jamais grande confiance ne s'installera je pense, mais bon... En tout cas si l'une d'entre vous a besoin de parler par mp ou par n'importe quoi d'autre, moi je suis là, et je ne suis sûrement pas le seul.

Ca fait vraiment peur, quand même, de voir des personnes avec un tel besoin de soutien, ne pouvoir rien obtenir qu'une aide d'internautes... Bon courage à vous toutes, je vous adresse mes meilleures pensées.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Laguardia Membre 6 639 messages
Inside‚
Posté(e)

exactement, Whispers of Hope

on peut juste donner des pistes, encourager la seule démarche qui aidera

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Whispers of Hope Membre 114 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)

@ Laguardia : Voilà, précisément. D'ici on n'est pas une épaule sur laquelle on peut compter ou pleurer, rien qu'une oreille virtuelle qui puisse donner une idée d'une possible route à suivre.

@ ******** : Tu n'as pas à avoir honte d'être affaiblie, n'importe qui ayant vécu ça à ta place sans vrai soutien serait dans la même situation, tu n'es pas coupable de te sentir mal. Aussi, l'homme de ta vie est capable de t'écouter sans fiche en l'air le reste de semblant de famille avec lequel tu survis... Un homme qui t'aime, ça n'est pas que des lèvres qui embrassent et de la décoration, tu peux compter sur lui, il est l'oreille à qui tu peux tout confier, le seul à posséder les bras dans lesquels, même détruite, tu te sens mieux, le seul dont le regard te montre que tu es comprise, du moins je pense que c'est la façon dont une femme qui n'a pas été blessée par les hommes considère le sien.

Qu'est-ce qu'on peut faire d'où on est, nous, à part te botter le train pour te donner du courage. Ouvre toi à celui que tu aimes, l'amour qu'il te porte rime avec compréhension, et tu es celle qu'il aime, il respectera ton choix de garder ça... Secret, disons ? Pour lui, du moins, si c'est ce que tu veux.

J'espère être arrivé à te donner une petite idée de ce qu'un homme qui t'aime est capable de faire pour toi. A toi de mettre ça à exécution, ton chéri n'est pas une marionnette, je suis sûr que ça le gêne de remarquer qu'il n'arrive pas toujours à saisir la tristesse dans tes yeux quand tu ne le regardes pas.

Je te serre les mimines très fort avec les miennes, en te souhaitant de garder le moins possible pour toi, ne déprime pas, tu es déjà en suffisamment mauvaise posture, débarasse toi de ce poids auprès de celui que tu aimes, toi ça te soulagera d'un joug que tu portes depuis des années et qui pèse lourd sur tes épaules, et à lui ça lui prouvera que tu es son élu, l'homme de ta vie, celui sur qui tu comptes.

Je ne sais pas s'il y a plus beau cadeau que de montrer à quelqu'un que tu lui fais confiance en partageant avec lui la plus grande peine que tu aies eu, ce que tu as de plus personnel.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)
Je ne sais pas si c'est la bonne section mais bon, je poste quand même.

Mon tritre est clair : j'ai été victime de viols répétés à l'age de 19 ans et j'aimerais savoir comment y "survivre" ?

Mis à part le fait de porter plainte (je l'ai enfin fait après deux ans de culpabilité) et de consulter une psychologue (je parles de tout avec elle mais difficilement de ce sujet).

J'en fait des cauchemars (pas plus tard que cette nuit).

Voilà, si vous avez des conseils, des témoignages aussi, ça m'interesse.

Merci d'avance.

Tu sais déja comment survivre puisque c'est ce que tu fais actuellement. La bonne question est comment vivre apres un viol.

Un psy, je crois que c'est primordial.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant