La Science détruit - elle la Religion ?

kyrilluk Membre 7 507 messages
Anarchiste épistémologique‚ 43ans
Posté(e)
Pourquoi stériles ? Je ne vois rien de stérile dans cette supposition... Si l'on pense que le hasard est à l'origine de l'univers, je trouve que la comparaison avec le loto se tient : une chance sur x millions d'avoir un univers accueillant, mais un grand nombre de tirages (appelle les univers parallèles, ou autrement) qui font que la probabilité de l'apparition d'un univers accueillant n'est pas nulle.

On n'a aucun moyen de trancher dans un sens ou dans l'autre..

Sterile parce que:

1) L'experimentation, chere a la science, se base sur des lois que l'on peut decouvrir, n'est pas possible dans ces mondes.

2) Parce qu'imaginer une quantite "astronomique" de monde parallele - 10^500 au moins!! :smile2: - va a l'encontre du principe de parcimonie ou du principes du rasoir d'Occam.

Imaginer tous ces mondes paralleles dans le seul but d'eviter de considerer une eventuallite derangeante n'est pas vraiment, a mes yeux, justifiee.

3) Enfin parce que l'on tombe dans un trou noir logique: si il existe une infinite d'Univers avec une infinite de lois physiques (et de constantes physiques) alors l'on peut tout a fait affirmer qu'il doit bien exister dans un de ces Univers un etre capable de creer notre Univers que l'on appellerais Dieu.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Feuille Membre 10 893 messages
Tête en l'air‚ 33ans
Posté(e)

Ce que je veux dire, c'est que ce n'est pas moins logique que de supposer que Dieu existe. Il ne s'agit pas selon moi de "contrer une éventualité dérangeante" .

Bon, j'ai un certain bagage scientifique, mais là ça vole un peu haut pour moi, je me "rabats" donc sur mon bon sens.

Il me semble que là, on est avant tout sur un problème de "croyance", parce qu'on ne peut avoir aucune certitude ni dans un sens ni dans l'autre, et qu'il serait vain de privilégier telle ou telle théorie.

De plus, la réponse "Dieu" entraîne, quelque part, l'arrêt du questionnement, contrairement à la réponse "une multitude d'univers"... il me semble donc logique qu'on se penche sur la "solution" qui offre le plus de possibilités, vu que l'autre ne peut être discutée ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
aline line Membre 1 989 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)

Moi je pose la question si l'existence de Dieu

est démontré scientifiquement

ce qui est le cas

Pourquoi les medias, nous entrainnent ils comme ce cher Monsieur feuille

sur la voie du doute, et de l'illogisme ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kyrilluk Membre 7 507 messages
Anarchiste épistémologique‚ 43ans
Posté(e)
donc tu crois en une intervention divine dans ce schéma ?

que le big bang est l'effet d'une cause...qui plus est divine ?

et donc que le hasard n'existe pas...

ou plutôt que l'absence de cause est inconcevable ?

Je pense en effet que l'absence de cause, pour notre Univers tout au moins, est inconcevable. C'est ce que m'indique mon quotidien en tout cas.

j'ai toujours l'impression que lorsque la science butte sur la démonstration d'une cause des plus lointaines d'un fait comme la création de l'univers la religion vient boucher ce vide incommensurable par le joker de la divinité.

Qu'elle explication est venue en premier? Par exemple, qui parlait d'un commencement a notre Univers? C'etais pas les scientifiques. L'idee d'un commencement a l'Univers etait une idee "religieuse" et elle a ete combattu vigoureusement jusqu'au jour ou l'idee du Big-Bang a finit par s'imposer. Les athees auraient preferer un Univers statique, existant depuis toujours, mais ce n'est pas le cas. Du coup, les scientifiques athees ont ete confrontes a d'autres "paradoxes" tels que ceux que j'ai mentionne. La encore, ils ont du faire preuve d'ingeniosite et pour conserver leur modele d'un monde sans Dieu, il a fallut inventer des milliards et des milliards d'Univers paralleles.

C'est un peu comme si quelqu'un refusait l'explication selon laquelle "toutes maison a un constructeur" et cherche a inventer une explications sur la maniere dont une telle maison aurait put apparaitre par hasards. Sachant qu'une telle eventuallite est hautement peu probable, il aura recours a l'argument de grenouille verte ("il faut bien que quelqu'un gagne le loto") ou encore a l'argument selon lequel il existe des milliards de planetes et que par consequent on ne devrait pas etre etonne d'en trouver une avec une maison etant surgit de nul part (c-a-d sans constructeurs).

Et Einstein fait pareil avec sa notion toute relative de Dieu.

Et je ne suis pas persuadé que ce soit une question de foi, mais d'un besoin insatiable de réponse qu'il attribuait à un concepteur qui ne correspond en rien à tous les dieux monothéistes actuels

Einstein n'etais pas le seul. De nombreux scientifiques en sont venu a des conclusions similaires. Toi et moi, dependons de ce que les journaux veulent bien publier pour ce qui est d'acceder a la connaissance de la nature. Mais pour ceux qui ont une connaissance avancee, et directe, de nombreux phenomenes dans la nature semblent etre le fruit d'une conception meticuleuse.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Feuille Membre 10 893 messages
Tête en l'air‚ 33ans
Posté(e)

:smile2:

Alors...

- je ne suis pas un media

- je ne suis pas un monsieur

- j'essaie justement de rester logique : si on a des "preuves", il n'est plus question de "croire". Dieu n'est pas démontrable, on croit en lui, ou pas. Et si Il existe, rien ne dit qu'Il fait tout ce qu'on veut lui attribuer (pour revenir à la "multiplicité d'univers" : pourquoi pas un Créateur qui aurait fait en sorte que de multiples univers se créent ?) Donc au niveau des sciences, il me semble logique de raisonner pour chacun des cas de figure. Et il me semble que seul le cas de figure "Dieu n'est pour rien là-dedans" nécessite qu'on creuse un peu plus...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kyrilluk Membre 7 507 messages
Anarchiste épistémologique‚ 43ans
Posté(e)
Ce que je veux dire, c'est que ce n'est pas moins logique que de supposer que Dieu existe. Il ne s'agit pas selon moi de "contrer une éventualité dérangeante" .

Bon, j'ai un certain bagage scientifique, mais là ça vole un peu haut pour moi, je me "rabats" donc sur mon bon sens.

Il me semble que là, on est avant tout sur un problème de "croyance", parce qu'on ne peut avoir aucune certitude ni dans un sens ni dans l'autre, et qu'il serait vain de privilégier telle ou telle théorie.

En regle general, on privilegie la theorie qui a le meilleur pouvoir d'explication et qui est la plus simple. Personelement, je ne connais pas de phenomenes physiques presentant une grande complexite (comme l'est par exemple notre cerveau ou la maniere dont les lois et les constantes de l'Univers sont si finement ajuste pour permettre la vie) qui soit le fruit du hasard. Mon bon sens m'indique donc que si je trouve quelque chose presentant les characteristiques de quelque chose de concus, je vais en induire que cette chose a eu un concepteur.

De plus, la réponse "Dieu" entraîne, quelque part, l'arrêt du questionnement, contrairement à la réponse "une multitude d'univers"... il me semble donc logique qu'on se penche sur la "solution" qui offre le plus de possibilités, vu que l'autre ne peut être discutée ?

Deja, d'une part, meme si cela entrainait l'arret du questionement, je ne pense pas qu'il faille prendre en compte un tel critere. Si demain, les policiers, du genre CSI, trouve un homme mort avec 5 balles dans la tete, je doute que les proches de la victimes apprecierais si ceux-ci concentraient leur enquete seulement sur l'hypothese d'un suicide sous pretexte que c'est "plus interessant" que de rechercher un/des meurtriers.

D'autre part, l'existence d'un createur n'enleve rien a la recherche. Si demain la France arrive a mettre la main sur un super-micro-ship americain concue pour le guidage de missile balistique, j'imagine que de savoir que cela a ete concu ne va rien enlever a l'interet d'une telle trouvaille. Il est probable qu'une equipe d'ingenieurs vont se pencher sur ce super-micro-ship et vont essayer d'en percer les secrets: non seulement comment ca marche mais aussi pourquoi il a ete concus. Savoir que l'Univers a ete concus nous permetrait de concentrer nos recherches a la fois sur le comment il a ete concus mais aussi sur le pourquoi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
aline line Membre 1 989 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)

L'homme a une certaine fragilité, et il y en a qui en profitent

c'est la question de la propagande.

la propagande athée, et la propagande religieuse.

Ils ont remarqués, la plus part des pouvoirs en place.

Cette formule.

Et malheureusement c'est la formule, pub, média, et religions.

la bettise est inconstablement ce qui rapporte le plus.

La PROPAGANDE est la forme idéale de la betise.

Et c'est la question, de la désinformation, du formatage des pensées,

et du conditionnement de masse.

Pour omogénéisation, acceptation, moutonnisme.

Donc acceptation, obeissance.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
aline line Membre 1 989 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)

La propagande c'est remplacé tes pensées,

par ce qu'on veut bien mettre à la place.

c'est défaire l'homme de sa liberté

pour en faire ce qu'on veut bien qu'il soit.

Alors inutile de dire que c'est l'arme

la plus répandue sur terre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Opeth Membre 1 327 messages
Forumeur alchimiste‚ 44ans
Posté(e)
C'est ce que m'indique mon quotidien en tout cas.

et je respecte tes idées, sache le !

e pense en effet que l'absence de cause, pour notre Univers tout au moins, est inconcevable.

C'est marrant comme tu as l'art d'éviter de répondre directement à une question...ou deux :smile2:

Tu pratiques la langue d'atome on dirait, comme ton illustre maître en la...matière

Qu'elle explication est venue en premier? Par exemple, qui parlait d'un commencement a notre Univers? C'etais pas les scientifiques. L'idee d'un commencement a l'Univers etait une idee "religieuse" et elle a ete combattu vigoureusement jusqu'au jour ou l'idee du Big-Bang a finit par s'imposer. Les athees auraient preferer un Univers statique, existant depuis toujours, mais ce n'est pas le cas. Du coup, les scientifiques athees ont ete confrontes a d'autres "paradoxes" tels que ceux que j'ai mentionne. La encore, ils ont du faire preuve d'ingeniosite et pour conserver leur modele d'un monde sans Dieu, il a fallut inventer des milliards et des milliards d'Univers paralleles.

C'est un peu comme si quelqu'un refusait l'explication selon laquelle "toutes maison a un constructeur" et cherche a inventer une explications sur la maniere dont une telle maison aurait put apparaitre par hasards. Sachant qu'une telle eventuallite est hautement peu probable, il aura recours a l'argument de grenouille verte ("il faut bien que quelqu'un gagne le loto") ou encore a l'argument selon lequel il existe des milliards de planetes et que par consequent on ne devrait pas etre etonne d'en trouver une avec une maison etant surgit de nul part (c-a-d sans constructeurs).

tu parles de la métaphore de poincaré ?

sinon tu es en train de me dire que c'est celui qui explique en 1er c'est celui qui a raison ?

Non !!! les religieux ont émit une théorie d'anticipation.

Et celle-ci n'a jamais évoluée et n'évoluera jamais.

Einstein n'etais pas le seul. De nombreux scientifiques en sont venu a des conclusions similaires. Toi et moi, dependons de ce que les journaux veulent bien publier pour ce qui est d'acceder a la connaissance de la nature. Mais pour ceux qui ont une connaissance avancee, et directe, de nombreux phenomenes dans la nature semblent etre le fruit d'une conception meticuleuse.

La foi n'est pas une question d'accès à l'information, encore moins l'intuition.

Modifié par Opeth

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
aline line Membre 1 989 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)

Moi j'ai vu un truc à la télé

une fois qui m'a surpris

ils ont dit qu'un fouilli (mais fouilli fouilli, genre nombre indéterminé d'éléments) dû au hasard, revenait à exactement la même place dû à ce même

hasard.

La dans le genre explication falsificatrice

on a notre compte.

Il y a bien en effet de la propagande.

en d''autres termes le chaos n'existe pas le désordre non plus

Maintenant ils faudraient qu'ils aillent voir dans ma poubelle ?

ET peut-être qu'un jour ils y trouveraient les mêmes éléments

a la même place.

Pour mieux expliquer

comme ils doivent tout au hasard

ils ont décidé de formater le hasard.

Tout simplement le hasard est régulier.

Modifié par aline line

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
Et quant tu te rases les jambes le matin, c'est quoi?

:smile2:

Est-ce du déterminisme ou du hasard ? C'est cela ta question ?

Le problème de savoir si des causes déterminent nos action est un problème philosophique ancien.

Voici un texte de Spinoza qui aborde la Question : Lettre 58 - Spinoza à Schuller

Mais descendons aux choses créées qui sont toutes déterminées par des causes extérieures à exister et à agir d'une certaine façon déterminée. Pour rendre cela clair et intelligible, concevons une chose très simple : une pierre par exemple reçoit d'une cause extérieure qui la pousse, une certaine quantité de mouvement et, l'impulsion de la cause extérieure venant à cesser, elle continuera à se mouvoir nécessairement. Cette persistance de la pierre dans le mouvement est une contrainte, non parce qu'elle est nécessaire, mais parce qu'elle doit être définie par l'impulsion d'une cause extérieure. Et ce qui est vrai de la pierre il faut l'entendre de toute chose singulière, quelle que soit la complexité qu'il vous plaise de lui attribuer, si nombreuses que puissent être ses aptitudes, parce que toute chose singulière est nécessairement déterminée par une cause extérieure à exister et à agir d'une certaine manière déterminée.

Concevez maintenant, si vous voulez bien, que la pierre, tandis qu'elle continue de se mouvoir, pense et sache qu'elle fait effort, autant qu'elle peut, pour se mouvoir. Cette pierre assurément, puisqu'elle a conscience de son effort seulement et qu'elle n'est en aucune façon indifférente, croira qu'elle est très libre et qu'elle ne persévère dans son mouvement que parce qu'elle le veut. Telle est cette liberté humaine que tous se vantent de posséder et qui consiste en cela seul que les hommes ont conscience de leur appétits et ignorent les causes qui les déterminent. Un enfant croit librement appeter le lait, un jeune garçon irrité vouloir se venger et, s'il est poltron, vouloir fuir. Un ivrogne croit dire par un libre décret de son âme ce qu'ensuite, revenu à la sobriété, il aurait voulu taire. De même un délirant, un bavard, et bien d'autres de même farine, croient agir par un libre décret de l'âme et non se laisser contraindre. Ce préjugé étant naturel, congénital parmi tous les hommes, ils ne s'en libèrent pas aisément. Bien qu'en effet l'expérience enseigne plus que suffisamment que, s'il est une chose dont les hommes soient peu capables, c'est de régler leurs appétits et, bien qu'ils constatent que partagés entre deux affections contraires, souvent ils voient le meilleur et font le pire, ils croient cependant qu'ils sont libres, et cela parce qu'il y a certaines choses n'excitant en eux qu'un appétit léger, aisément maîtrisé par le souvenir fréquemment rappelé de quelque autre chose.

Voilà qui, si je ne me trompe, explique suffisamment ma manière de voir sur la nécessité libre et celle qui est une contrainte, comme aussi sur la prétendue liberté humaine, et cela permet de répondre aisément aux objections de votre ami. Il dit avec Descartes : est libre qui n'est contraint par aucune cause extérieure. Si par « être contraint » il entend « agir contre sa propre volonté », j'accorde que dans certaines actions nous ne sommes nullement contraints et qu'en ce sens nous avons un libre arbitre. Mais si par être contraint il entend agir en vertu d'une nécessité (ainsi que je l'ai expliqué) bien qu'on n'agisse pas contre sa propre volonté, je nie que nous soyons libres en aucune action.

Ce que nie Spinoza ici, c'est que la volonté humaine soit une source de non-déterminisme.

Dans le cas qui nous concerne, je disais que tout phénomène peut être issu de deux choses (ou une combinaison des eux) :

  • Des causes qui le déterminent
  • Du hasard (forme de non-déterminisme)

Ce que tu dis, finalement, c'est qu'il existe une 3ème chose, et que finalement, chaque chose peut procéder :

  • Des causes qui le déterminent
  • Du hasard (forme de non-déterminisme)
  • De la volonté humaine (autre source de non-déterminisme)

L'existence du hasard a pendant longtemps été sujet a discution, la mécanique quantique semble l'établir.

Cependant, jamais, dans la physique on n'a observé la seconde source de non-déterminisme "volonté humaine". Pourtant, si la volonté humaine est une source d enon-déterminisme différente du hasard, cela devrait ce raduire physiquement.

Quand on observe notre cerveau, on n'y voit que les phénmènes physiques/chimiques habituels, on ne voit pas apparaître de nouveaux phénomènes non-déterministe.

Si parfois la pensée humaine nous semble non-déterminée, n'est-ce pas juste parce qu'elle est trop complexe à prévoir ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
Le faite que L'Univers soit si precisement ajustee pour la vie est reconnu par la grande majorite des scientifiques.

Je pense que tu inventes là pour défendre ta thèse.

A ma connaissance, il n'y a aucun consensus dans le monde scientifique sur "l'ajustement" des constantes. J'ai souvent lu dans des revues de vulgarisation des contre-arguments à cette hypothèse de "l'ajustement" (jamais d'argument favorable).

Parmi les contre-arguments, on pourra citer :

  • Rien ne nous dit que si les constantes avaient été ajustées différemment, une autre forme de vie ne serait pas apparue. Auquel cas, l'Univers n'est pas "finement ajusté".
  • Nous ne connaissons pas les liens entre les constantes, si ça se trouve, quand on considère que deux constantes sont bien ajustées, c'est juste parce que l'une dépend de l'autre.

Ici, on a eu qu'un essaie et on a gagner des le premiers coups.

Comme au Loto... De plus, avec un autre tirage, peut-être qu'une autre forme de vie aurait gagnée.

Et pour finir, peut-être, tout simplement, qu'on a eu de la chance que la vie apparaisse, peut être que la vie aurait pu ne pas apparaître.

En effet, tu considères comme acquis que la vie devait apparaître, mais rien ne nous le prouve. Toute ton argumentation repose sur l'hypothèse que le passé avait pour but d'arriver à ce présent, et que toutes les autres possibilités étaient exclues dès le départ.

C'est une dérive dans l'interprétation de l'Histoire qu'on trouve fréquemment. Mais doit-on interpréter notre histoire comme ayant pour but d'arriver à notre présent ? Peut-être que les choses auraient pu se passer différemment. Peut-être que les USA auraient pu être francophone, peut-être que l'empire romain aurait pu perduré, peut-être que la révolution française aurait pu ne pas avoir lieu.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sethickss Membre 617 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)

ben ca se trouve....

dieu est un scientifique??

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Feuille Membre 10 893 messages
Tête en l'air‚ 33ans
Posté(e)

@7x : ah bin ce doit être ça, du coup il fait en sorte qu'ils aient toujours du boulot... :smile2:

En règle générale, on privilégie la théorie qui a le meilleur pouvoir d'explication et qui est la plus simple

... et qui rentre/qui pourrait rentrer, avec un peu d'adaptation, dans le cadre des lois qu'on connaît déjà, qu'on a déjà établies, non ?

Dieu est par définition en dehors de tout ça, vu qu'il a/aurait créé ces lois. La réponse "c'est Dieu" est une pirouette qui n'a pour moi rien de scientifique. Elle est pê vraie -je n'ai aucun moyen de le savoir- mais elle ne me semble pas rigoureuse...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Opeth Membre 1 327 messages
Forumeur alchimiste‚ 44ans
Posté(e)
ben ca se trouve....

dieu est un scientifique??

c'est le fantasme avoué d'einstein :smile2:

cependant dire que dieu est un scientifique suppose la reconnaissance de son existence et donc cela devient un acte de foi et donc annihile tout espoir de vérité scientifique.

par contre les scientifiques se prenant pour dieu sont légions...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kyrilluk Membre 7 507 messages
Anarchiste épistémologique‚ 43ans
Posté(e)
Ce que nie Spinoza ici, c'est que la volonté humaine soit une source de non-déterminisme.

Dans le cas qui nous concerne, je disais que tout phénomène peut être issu de deux choses (ou une combinaison des eux) :

  • Des causes qui le déterminent
  • Du hasard (forme de non-déterminisme)

Ce que tu dis, finalement, c'est qu'il existe une 3ème chose, et que finalement, chaque chose peut procéder :

  • Des causes qui le déterminent
  • Du hasard (forme de non-déterminisme)
  • De la volonté humaine (autre source de non-déterminisme)

L'existence du hasard a pendant longtemps été sujet a discution, la mécanique quantique semble l'établir.

Cependant, jamais, dans la physique on n'a observé la seconde source de non-déterminisme "volonté humaine". Pourtant, si la volonté humaine est une source d enon-déterminisme différente du hasard, cela devrait ce raduire physiquement.

Quand on observe notre cerveau, on n'y voit que les phénmènes physiques/chimiques habituels, on ne voit pas apparaître de nouveaux phénomènes non-déterministe.

Si parfois la pensée humaine nous semble non-déterminée, n'est-ce pas juste parce qu'elle est trop complexe à prévoir ?

Si elle est trop complexe a prevoir, comment peut-on dire que "la physique on n'a observé la seconde source de non-déterminisme "volonté humaine""? Tu t'avances. Je te rappelle que la science neurologique n'ai jamais encore parvenue a induire des processus chimiques du cerveau la maniere dont on forme notre pensee et encore moins notre conscience.

Mais de toute facon, la n'est pas la question.

Meme si la volonte humaine etait le fruit de processus purement chimiques (ce que d'ailleurs je crois), cela ne change rien au debat. On parle de volonte deliberee derriere la creation du monde qui nous entoure. Je comprend que ce soit une idee, qu'en tant que personne athee, que tu n'apprecie pas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kyrilluk Membre 7 507 messages
Anarchiste épistémologique‚ 43ans
Posté(e)
Je pense que tu inventes là pour défendre ta thèse.

A ma connaissance, il n'y a aucun consensus dans le monde scientifique sur "l'ajustement" des constantes. J'ai souvent lu dans des revues de vulgarisation des contre-arguments à cette hypothèse de "l'ajustement" (jamais d'argument favorable).

Parmi les contre-arguments, on pourra citer :

[*]Rien ne nous dit que si les constantes avaient été ajustées différemment, une autre forme de vie ne serait pas apparue. Auquel cas, l'Univers n'est pas "finement ajusté".

Speculations sans interet. En faite, tu n'as absolument pas suivi la discussion. Lorsque je parle d'un Univers qui n'aurait pas put survivre quelques nanosecondes ou encore que les reactions chimiques n'auraient pas put se produire (je parle d'aucun type de reactions chimiques, pas seulement celles necessaires a la vie) sans que les constantes soit finement ajustee , qu'est-ce qui est difficile a comprendre?

Tu pourrais me dire quel genre de "vie intelligente" est sencee emergee en quelques nanosecondes ou encore sans matiere???

Faut revenir sur terre!

:smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
Si elle est trop complexe a prevoir, comment peut-on dire que "la physique on n'a observé la seconde source de non-déterminisme "volonté humaine""?

Parce que la complexité n'est pas source de non-déterminisme.

Si tous les phénomènes de base qui se passent dans le cerveau humains sont soumis aux causes et au hasard, alors peut importe la complexité du cerveau, il sera lui aussi soumis aux causes et au hasard.

Pour qu'il puisse échapper aux cause et au hasard, pour que le cerveau humain puisse être source de non-déterminisme, il faut que, à la base, dans les réactions qui déterminent l'état de notre cerveau, il y ai des phénomènes qui n'obéïssent ni au hasard, ni aux causes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kyrilluk Membre 7 507 messages
Anarchiste épistémologique‚ 43ans
Posté(e)
... et qui rentre/qui pourrait rentrer, avec un peu d'adaptation, dans le cadre des lois qu'on connaît déjà, qu'on a déjà établies, non ?

Dieu est par définition en dehors de tout ça, vu qu'il a/aurait créé ces lois. La réponse "c'est Dieu" est une pirouette qui n'a pour moi rien de scientifique. Elle est pê vraie -je n'ai aucun moyen de le savoir- mais elle ne me semble pas rigoureuse...

Je comprends. Pour ma part, c'est ce que je ressent pour la theorie alternative des mondes paralleles qui non seulement laisse la question en suspens de savoir comment ils seraient apparues (c'est a dire que c'est le meme probleme qu'avec l'apparition de notre Univers mais puissance 500), mais aussi pose la question de savoir comment faire pour verifier une telle hypothese. Apres tout, etant donne que ces Univers ne possedent pas les memes lois que le notre, toute experimentation directe de leur existence est impossible. Comme pour l'hypothese d'un createur en somme...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
Speculations sans interet.

Sauf que c'est sur cette spéculation qu'est basée tout ton raisonnement.

Tu supposes que si la physique avait été un peu différente, alors la vie n'aurait pas existé. A partir de cette supposition, tu en déduis que les constantes de l'Univers ont été "ajustées" par un Dieu.

Mais rien ne permets de dire que cette supposition de départ est vraie. Rien ne s'oppose à ce que la vie soit apparue sous des conditions légèrement différentes. L'argument ne tient donc pas.

Lorsque je parle d'un Univers qui n'aurait pas put survivre quelques nanosecondes ou encore que les reactions chimiques n'auraient pas put se produire (je parle d'aucun type de reactions chimiques, pas seulement celles necessaires a la vie) sans que les constantes soit finement ajustee , qu'est-ce qui est difficile a comprendre?

Le problème n'est pas de comprendre ton point de vue, mais de se demander s'il est fondé. Est-il vrai que l'Univers n'aurait pas eu de matières avec des lois légèrement différentes ? C'est une pure spéculation, rien ne confirme cette hypothèse.

Pourtant, tu te fondes sur cette spéculation pour affirmer l'existence de Dieu.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant