Sarkozy relance le travail dominical à Paris

Yoannbzh Membre 11 670 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)

De toute façon si elle n'est pas accepté la première fois.

ça va faire comme sur la loi HADOPI.

Elle va être validé à la seconde (avec des changements)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

femzi Membre+ 5 626 messages
débatteur invétéré‚ 31ans
Posté(e)

jcomprends pas tres bien le debat:

il s'agit d'imposer le travail TOUS les dimanches a TOUT LES MAGASINS pour le même salaires qu'en semaine?

c'est ca?

et vous ajoutez qu'en pratique il n'y aura AUCUN volontariat parceque meme les employés qui ne le veulent pas seront "vivement" incités à venir travailler les dimanches?

c'est bien ca???

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
transporteur Membre 23 297 messages
forumeur révolutionnaire‚ 44ans
Posté(e)

Complettement. :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nytho_0 Membre 1 492 messages
Ambiancieur‚ 29ans
Posté(e)

Non.

Plus tout à fait.

Le projet de loi vise plusieurs choses en faite:

  • trouver une solution pour tout ces magasins hors la loi qui ouvre le dimanche et régulariser leur situation.

  • éclaircir la situation des "travailleurs du dimanche" en jugeant de la pénibilité de la chose et aussi de l'avantage que cela pourrait être (gagner plus, mais travailler plus...Définir la frontière qui les sépare...)

  • Et aussi simplifié toute la paperasse administrative par laquelle les magasins doivent passer pour pouvoir ouvrir le dimanche. Avec notamment l'établissement de zone spécifique comme les zones touristiques ou thermales, certaine grandes villes comme Paris ou Marseille...

Le problème de fond vient surtout d'une sur la nécéssité d'ouvrir les magasins le dimanche, et de deux sur le floue énorme du payer double et du volontariat.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité kaerlyon
Invité kaerlyon Invités 0 message
Posté(e)

Femzi, tu as tout compris :smile2:

Jusqu'à présent, les grandes surfaces sont ouvertes 3 à 5 dimanches par an, suivant les autorisations préfectorales. Ces dimanches sont payés double + 1 journée de récupération.

La loi proposée étend l'ouverture à 52 dimanches par an sans modification de salaire et sans journée compensatoire. Et si tu refuses de te plier, on t'accuse d'être rétrograde, anti-productif et de t'accrocher à tes acquis.

Penses tu que les employés ont raison ou tort de vouloir refuser une telle loi ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Toutouille Membre 496 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)
:sleep: Bonne idée Pascalin, ça me convient aussi ! :mouai: J'ajoute, qu'il faut montrer à nos chères p'tites têtes blondes que papa et maman sont la pour eux, et non pas pour le travail ! (surtout le dimanche :third: )
C'est trop bête pour les enfants de pompiers, gendarmes, restaurateurs, infirmiers, qui ne connaitront jamais leurs parents. Les enfants, on s'occupe d'eux le dimanche et point barre ! Le samedi, le mercredi, et tous les autres jours, ouste, à la garderie :smile2:
J'ajoute, que pour l'épanouissement des enfants, le dimanche ne doit pas être un jour de travail.
Une fois de plus, je suis entièrement d'accord ;) . Tout le monde le sait que le mercredi, c'est raviolis, le vendredi, c'est le poisson et le dimanche, c'est l'épanouissement ! :bravo:
Cela dit, moi je suis pour qu'on amene les enfants le dimanche, dans des restaurants, au cinéma, dans des parcs d'attraction etc...mais suis-je bête? ce sont des gens qui travaillent le dimanche qui permettent ça! ;)
Oh que tu es moqueur, tout le monde sait que tous ceux qui travaillent le dimanche n'ont pas d'enfant voyons ;)
Ils (le peuple) ont choisi en élisant leurs représentants. Mais là pas de bol leur représentants risquent de leur faire un coup de crasse.
Pourquoi, tu penses que la loi sur le travail le dimanche ne sera pas votée ? ;) Car ce projet faisait partie du programme pour lequel notre très cher président a été élu :sleep:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Toutouille Membre 496 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)
Va et fais toi plaisir. :smile2: Tu en a révé Sarko la fait.
Ah non. Dans les régions frontalières, nord et Est, les magasins, de meuble, en l'occurrence, sont ouverts le dimanche, depuis longtemps. Et ce n'est pas Sarko qui est responsable de ces exceptions.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
transporteur Membre 23 297 messages
forumeur révolutionnaire‚ 44ans
Posté(e)

Et puis, chacun connaît les limites du volontariat : sans faire de procès d'intention aux chefs d'entreprise, il est peu probable que les salariés sollicités le dimanche puissent avoir d'autre choix que celui d'accepter. Parfois même, les parents isolés seront mis dans la situation de devoir travailler le dimanche pour préserver leur métier et son évolution, avec la conséquence que l'on imagine sur la garde de leurs enfants : devront-ils dépenser la majeure partie de leur rémunération bonifiée (lorsqu'ils l'auront obtenue) pour rémunérer leur assistante maternelle ? Il est difficile d'entrevoir, dans les situations de ce genre, un réel progrès social.

Certes, ces différents risques ne sont pas l'intention des promoteurs de la proposition de loi en débat. Ils y sont cependant contenus en germe. Et il est tout de même très malvenu qu'un tel message soit adressé aux Français par les temps qui courent. La crise mondiale devrait nous inviter à prendre le temps de réfléchir à ses causes et à ses conséquences. Alors que l'absence de repères personnels et sociétaux est de plus en plus cruelle, il n'est pas acceptable de faire courir aux Français ce risque de généralisation du travail dominical, proche ou lointain. Et, dans cette proposition de loi, ce risque est plus proche qu'on veut bien l'admettre. Pour cette raison, même s'il faut trouver les moyens de régler localement les situations aujourd'hui irrégulières, il n'est pas souhaitable qu'elle soit inscrite à l'ordre du jour de notre Assemblée.

Ensuite, ceux qui accueillent volontiers cette perspective lorsqu'ils sont dans la posture des consommateurs deviennent très réservés lorsqu'ils peuvent être concernés comme travailleurs.

http://www.lemonde.fr/opinions/article/200...23338_3232.html

Ah non. Dans les régions frontalières, nord et Est, les magasins, de meuble, en l'occurrence, sont ouverts le dimanche, depuis longtemps. Et ce n'est pas Sarko qui est responsable de ces exceptions.

Si.LE SENAT a adopté cette nuit

un amendement au projet de loi sur la consommation, visant à autoriser l'ouverture le dimanche

des « établissements de commerce de détail d'ameublement ». Cet amendement a été proposé par

une sénatrice UMP, Isabelle Debré,...

Publié le 14.12.07 > Article complet

http://www.travail-dimanche.com/amendement...e-dimanche.html

Modifié par transporteur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Toutouille Membre 496 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)
Et puis, chacun connaît les limites du volontariat : sans faire de procès d'intention aux chefs d'entreprise, il est peu probable que les salariés sollicités le dimanche puissent avoir d'autre choix que celui d'accepter. Parfois même, les parents isolés seront mis dans la situation de devoir travailler le dimanche pour préserver leur métier et son évolution, avec la conséquence que l'on imagine sur la garde de leurs enfants : devront-ils dépenser la majeure partie de leur rémunération bonifiée (lorsqu'ils l'auront obtenue) pour rémunérer leur assistante maternelle ? Il est difficile d'entrevoir, dans les situations de ce genre, un réel progrès social.
Pour la grande distribution, la loi proposée impliquera la notion de volontariat et doublement de salaire. Beaucoup de serveuses travaillent le dimanche. Elles n'ont pas le choix et ne sont pas payées double. Dans le lot, il y en a qui sont parents isolées. Alors je trouve que ce qui est proposé dans la grande distribution ne devrait pas susciter tant de polémique.
Si.LE SENAT a adopté cette nuit

un amendement au projet de loi sur la consommation, visant à autoriser l'ouverture le dimanche

des « établissements de commerce de détail d'ameublement ». Cet amendement a été proposé par

une sénatrice UMP, Isabelle Debré,...

Publié le 14.12.07 > Article complet

Je suis née à Lille et j'y ai vécu jusqu'en 2006. J'y ai toujours connu l'IKEA ouvert le dimanche.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
transporteur Membre 23 297 messages
forumeur révolutionnaire‚ 44ans
Posté(e)
Pour la grande distribution, la loi proposée impliquera la notion de volontariat et doublement de salaire. Beaucoup de serveuses travaillent le dimanche. Elles n'ont pas le choix et ne sont pas payées double. Dans le lot, il y en a qui sont parents isolées. Alors je trouve que ce qui est proposé dans la grande distribution ne devrait pas susciter tant de polémique.

Bien sur que si et encore plus dans la grande distribution.

La grande distri utilise énnormément de contrats a temps partiel concréttement il sera proposé au salarié(e) pour gagner plus de travailler le dimanche quitte a continuer a ce voir proposer des plus en plus d'heures a la con.

Il y aura donc encore plus de temps partiel pour obliger le personnel a travailler le dimanche,sans compter que le nouvel embauché n'aura pas le choix car lors de son embauche le travail le dimanche sera soujacent a son embauche.

Que dire aussi du traitement entre salariés d'un coté ceux qui travaille le dimanche et ceux qui refuse a qui le patron accordera t'il une promotion ? d'aprés toi ?.

On ajoute a celàde l'impact sur les petits commerces et sur la vie de famille il n'y a aucun avantage a travailler le dimanche si ce n'est a détricotter un peu plus le code du travail.

Je suis née à Lille et j'y ai vécu jusqu'en 2006. J'y ai toujours connu l'IKEA ouvert le dimanche.

Ben là c'est tous pas seulement les IKEA.

Modifié par transporteur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Toutouille Membre 496 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)
Ben là c'est tous pas seulement les IKEA.
Oui, et personne n'y trouve à redire, surtout les étudiants qui y trouvent largement leur compte. Je ne vois donc pas pourquoi ça poserait des problèmes dans le reste de la france.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité kaerlyon
Invité kaerlyon Invités 0 message
Posté(e)
Pour la grande distribution, la loi proposée impliquera la notion de volontariat et doublement de salaire. Beaucoup de serveuses travaillent le dimanche. Elles n'ont pas le choix et ne sont pas payées double. Dans le lot, il y en a qui sont parents isolées. Alors je trouve que ce qui est proposé dans la grande distribution ne devrait pas susciter tant de polémique.

Ce n'est pas ce qui a été dit hier soir par l'invité de France Inter, participant à l'établissement de cette loi (me souvient plus de son nom) : si les grandes surfaces ouvrent le dimanches, les employés n'auront pas de complément de salaire ni de récupération.

Je me pose une question : si aucun employé ne vient travailler le dimanche, que se passera t'il ? impossible de faire valoir la faute professionnelle puisqu'il est dit depuis le début que le travail se fait sur la base du volontariat...

Une petite précision. Ceux qui sont contre le travail du dimanche deviennent les champions de la défense du droit à l'enfance. Je voudrais quand même préciser qu'il y a aussi une vie de couple. Même ceux qui n'ont pas d'enfants, sont contents de passer une journée entière ensemble au moins une fois par semaine :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
transporteur Membre 23 297 messages
forumeur révolutionnaire‚ 44ans
Posté(e)
Oui, et personne n'y trouve à redire, surtout les étudiants qui y trouvent largement leur compte. Je ne vois donc pas pourquoi ça poserait des problèmes dans le reste de la france.

Pour les raisons que j'ai évoqué plus haut entre autre. :smile2:

Ce n'est pas ce qui a été dit hier soir par l'invité de France Inter, participant à l'établissement de cette loi (me souvient plus de son nom) : si les grandes surfaces ouvrent le dimanches, les employés n'auront pas de complément de salaire ni de récupération.

En plus.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Toutouille Membre 496 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)
- Sept amendements sur 126 ont été confirmés à l'issue d'une séance tendue entre la majorité et l'opposition. Le texte final évoque plusieurs pistes. Parmi les mesures proposées, le libre choix du travail le dimanche par les salariés a été mis en avant. « Seuls les salariés volontaires ayant donné leur accord par écrit à leur employeur peuvent travailler le dimanche ».Un refus du salarié ne pourra cependant conditionner son embauche.

- Cet accord écrit entre le salarié désirant travaillant le dimanche et son employeur n'aura pas besoin d'être renouvelé chaque année. L'employeur devra malgré tout prendre en compte l'évolution de la situation personnelle du salarié et lui demander tous les ans s'il désire retrouver un repos dominical.

- Chaque salarié concerné par le travail le dimanche aura « une rémunération au moins égale au double » d'un jour de la semaine. Il profitera aussi d'un repos compensateur « équivalent en temps ».

- Pour les demandeurs d'emploi, le refus d'une offre impliquant de travailler le dimanche ne sera pas considérée comme un motif de radiation de la liste des chômeurs.

Extrait du projet de loi sur le travail le dimanche

http://www.lentreprise.com/3/1/3/travail-d...cise_20504.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Toutouille Membre 496 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)

Tu ne peux pas prétendre que une loi, qui n'a pas encore été votée, ne sera pas appliquée :smile2:

Tu peux le supposer, tu peux le craindre, mais tu ne peux pas encore accuser.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
transporteur Membre 23 297 messages
forumeur révolutionnaire‚ 44ans
Posté(e)

Bien sur que si car les exemples existe justement dans les magasins d'ameublement et il y a eu aussi le même type de promesses pour le travail de nuit.

La loi n'encadre rien elle ouvre juste une nouvelle fenétre pour imposer une dérégulation du code du travail.

Modifié par transporteur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Toutouille Membre 496 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)

Si dans certains magasins la loi n'est pas respectée, il y a l'inspection du travail pour se défendre. Mon père a souvent travaillé de nuit, justement parce qu'il gagnait plus. Ce n'est pas parce que certaines entreprises déconnent qu'il faut renoncer à créer de nouvelles lois, sous prétexte qu'elles risquent de ne pas être respectées. Du coup, on ne légifèrera plus sur rien.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
femzi Membre+ 5 626 messages
débatteur invétéré‚ 31ans
Posté(e)
Je me pose une question : si aucun employé ne vient travailler le dimanche, que se passera t'il ? impossible de faire valoir la faute professionnelle puisqu'il est dit depuis le début que le travail se fait sur la base du volontariat...

+1

mais bon il parait que ca n'empechera pas les patrons de pourrir la vie autrement a leurs employés non-volontaires.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité kaerlyon
Invité kaerlyon Invités 0 message
Posté(e)

D'après info carrière :

Travail le dimanche : rémunération doublée pour certains salariés

mardi 07 juillet 2009

La rémunération du travail le dimanche, par rapport à un autre jour, n'est obligatoirement plus élevée en vertu de la loi actuelle que dans certains cas, et ne sera doublée que pour une partie des salariés si la proposition de loi du député UMP Richard Mallié est adoptée.

La proposition de loi sur les dérogations au repos dominical, qui ne concerne pas les salariés travaillant déjà le dimanche, prévoit une rémunération "au moins double" dans certains cas, mais permet parfois qu'un accord collectif décide d'une autre contrepartie (inférieure ou supérieure).

Plusieurs syndicats ont critiqué l'instauration d'une nouvelle inégalité entre salariés travaillant le dimanche, qui ne toucheront pas les mêmes sommes suivant leur zone de travail.

¿Dans les commerces de détail, qui sont déjà autorisés actuellement à ouvrir cinq dimanches maximum par an sur dérogation du maire, le code du Travail impose une majoration salariale et la proposition de loi Mallié prévoit que celle-ci aboutisse à une rémunération au moins égale au double de celle d'un jour de semaine et un repos compensateur.

¿Dans les communes et zones touristiques, pour lesquelles des dérogations préfectorales seront possibles toute l'année selon la proposition Mallié, aucune contrepartie obligatoire n'est prévue pour l'instant dans ce texte.

¿Dans les périmètres d'usage de consommation exceptionnelle, c'est-à dire les trois grandes agglomérations (Paris, Lille, Marseille), où la proposition permet au préfet d'accorder des dérogations, "soit il y a des accords (collectifs), soit il n'y a pas d'accord et là le texte prévoit salaire double et repos compensateur", a précisé récemment M. Mallié.

¿Dans l'industrie, le code du Travail prévoit actuellement une majoration salariale pour les équipes de fin de semaine.

¿Dans tous les autres cas, le fait de travailler le dimanche n'ouvre actuellement pas droit à être payé plus, sauf si les conventions collectives ou les accords collectifs dans l'entreprise prévoient une rémunération accrue.

"Pour ceux qui travaillent déjà (le dimanche ndlr), il y a déjà des conventions de toutes natures qui ne leur permettent peut-être pas d'être payés double, mais d'avoir des récupérations, des systèmes divers qui protègent le droit des salariés", a déclaré mardi le ministre du Travail Xavier Darcos

Il y a trop de cas, de dérogations, ect pour qu'ainsi une loi soit viable. Il y aura forcemment un nivellement par le bas. Pourquoi certains secteurs seraient ils plus payés que d'autres ? Le patronnat n'acceptera pas le payement triple de tous les dimanches. Il y a une différence entre l'accepter pour la période de Noel et le rendre obligatoire tous les dimanches de l'année, y compris les périodes de creux.

De toute façon, rien n'est encore certain, quant à la rénumération :

Semaine décisive pour le travail du dimanche

LE MONDE | 06.07.09 | 14h39 ¿

Rémunération double. C'est le point le plus sensible, sur lequel le gouvernement lui-même a entretenu des ambiguïtés. "Les salaires seront doublés pour les salariés volontaires qui accepteront de rendre ce service particulier", affirmait le nouveau ministre du travail, Xavier Darcos, mardi 30 juin à l'Assemblée. Mais dans les zones et communes touristiques, le travail dominical ne donnera lieu à aucun doublement de rémunération ni repos compensateur. En ce qui concerne les PUCE, ce n'est qu'en l'absence d'accord collectif, si l'autorisation a été accordée à la suite d'une décision unilatérale de l'employeur, que le salarié privé du repos du dimanche pourra bénéficier d'une rémunération double

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant