Les limites de l'humour

Coast liners Membre 3 802 messages
Forumeur out‚ 27ans
Posté(e)

Pour moi, la frontière principale de l'humour est le racisme. :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
Ce qui est également à saisir c'est qu'on peut rire, sans malveillance, de tout, et que rire de tout est une démarche d'ouverture.

Prenons un exemple moins caricatural que celui de la Shoah : les guignols.

Il est clair que les guignols font rire avec une intention qui est tout sauf bienveillante.

En effet, les guignols ne veulent pas toujours du bien à ceux qu'ils critiquent, ils leur veulent même parfois du mal. Il y a donc, parfois, dans les guignols, une intention malveillante (contre Baladur traité de couille molle ou contre Bayrou traité de neuneu par exemple).

Faut-il interdire les guignols pour autant ?

Autre exemple, plus ancien celui là : les mazarinades.

Il s'agit de pamphlet souvent ironique, toujours sous-tendu par une intention hostile à Mazarin. Serait-il normal de les censurer ?

Je ne pense pas qu'on puisse censurer de l'humour, sous le seul prétexte que l'intention est malveillante. On a le droit d evouloir du mal à Mazarin, on a le droit de faire de l'humour pour empêcher Baladur ou Bayrou d'être élu, etc...

Empêcher les intentions hostiles, c'est empêcher toute critique, toute liberté d'expression.

Censurer le Klu Klux Klan, est-ce être êxtrêmiste ?
Censurer les actes, ou l'organisation à cause de ses actes, certainement pas.

Mais la censurer pour ses seuls propos serait de l'extrémisme.

Imaginons une telle censure. Il faut donc imaginer un Ku Klux Klan qui n'aurait jamais aggressé aucun noir, t qui, serait censuré juste pour quelques propos jugés déplacés.

Il me semble que dans ton exemple tu fais la confusion entre les actes du Ku Klux Klan et ses propos. Les actes du Ku Klux Klan sont ignobles et mérite la dissolution du KKK.

Mais si le KKK n'avait pas commis d'acte raciste, pour quelle raison aurait-on pu le censurer ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nina_Gayané Membre 3 914 messages
Nina_Gayané, what is it good for ? Absolutely nothing‚ 23ans
Posté(e)

Pour injures ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Titsta Membre 6 651 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

C'est tout con pourtant :

Les limites de l'humour, c'est quand ça fait plus rire.

Certains devraient y réflechir parfois avant de dire que ce qu'ils font, c'est de "l'humour".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nannoue Membre 4 266 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

on peut rire tant que ca blesse pas l'autre personne.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
TRiBaLiTy Membre 10 164 messages
Mister PANNEAUX‚ 35ans
Posté(e)
C'est tout con pourtant :

Les limites de l'humour, c'est quand ça fait plus rire.

Certains devraient y réflechir parfois avant de dire que ce qu'ils font, c'est de "l'humour".

Je t'invites donc à lire le commentaire que j'ai posté précédemment

on peut rire tant que ca blesse pas l'autre personne.

.. Et que confirme nanoussa.

J'y ait inventé la phrase : "Les limites de l'humour dépendent de l'auditeur et non de l'orateur." ou comment fermer un sujet de philo avec une réponse claire, précise et exacte surtout. :blush: :coeur::bo:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Titsta Membre 6 651 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

L'humour serait donc une capacité de réception, et non pas une capacité d'émission :blush:

D'ailleurs, si on y réfléchi, ça se retrouve dans le langage. Quelqu'un qui a le sens de l'humour, c'est quelqu'un qui sais percevoir l'humour, (donc le recevoir). Quelqu'un qui nous fait rire, on dit pas qu'il a le sens de l'humour, on dit qu'il est drôle, comique etc ...

C'est peut être une erreur de classer les comiques ou les films drôles dans une catégorie appelé "humour", c'est ça uniquement qui brouille les pistes, et donne l'impression que l'humour est une production. (et donc pas une capacité de réception)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
melieva Membre 120 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)
Une photo qui mélange un chef d'état et un meurtrier, c'est, selon moi, l'une des limites de l'humour.

je suis daccord

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
TRiBaLiTy Membre 10 164 messages
Mister PANNEAUX‚ 35ans
Posté(e)

Si on parle de photo, je reformulerai ainsi : la limite de l'humour d'une photo dépend de l'observateur et non du photographe..

Donc 669 et melieva, votre humour se limite à une photo qui mélange chef d'état et meurtrier.. Pour d'autres c'est une photo qui confond Hitler et le Sida ( voir dernière campagne de pub ) ou bien même une photo censée humoristique mettant en scène des enfants dans une situation désespérée.. Bref, la limite dépend de celui qui reçoit et non de celui qui propose comme l'a si bien reformulé Titsa après mon post !! :blush:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)

L'humour n'est limité que par les censeurs.

Il y a certains sujets dont il est difficile de rire, parce que telle groupe ou telle communauté s'y oppose. En effet, en rire permet d eprendre de la distance, et de réfléchir sous un autre angle, chose terrifiante et à éviter pour le censeur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
alexdesdébats Membre 4 280 messages
Forumeur alchimiste‚ 36ans
Posté(e)

La meilleur blague, c'est prendre plein de blagues pour en faire une énorme!!!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Titsta Membre 6 651 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)
L'humour n'est limité que par les censeurs.

Il y a certains sujets dont il est difficile de rire, parce que telle groupe ou telle communauté s'y oppose. En effet, en rire permet d eprendre de la distance, et de réfléchir sous un autre angle, chose terrifiante et à éviter pour le censeur.

Je crois aussi que ça peut être utilisé comme une forme de démonstration par le ridicule, qui se rapproche beaucoup d'une démonstration par l'absurde, mais sur le plan affectif.

Dans un monde où la seule chose qui donne du pouvoir c'est la respectabilité, (je m'en rend compte de plus en plus), je comprend que le pouvoir cherche à contrôler le rire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité misteroms31
Invité misteroms31 Invités 0 message
Posté(e)

Cas récent le plus parlant :Dieudonné.

Il dit les 4 vérités sur notre monde et cela en fait réagir plus d'un !!! (enfin surtout les juifs) !!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pheldwyn Membre 11 140 messages
Explorateur de Nuages‚ 39ans
Posté(e)
L'humour serait donc une capacité de réception, et non pas une capacité d'émission :blush:

D'ailleurs, si on y réfléchi, ça se retrouve dans le langage. Quelqu'un qui a le sens de l'humour, c'est quelqu'un qui sais percevoir l'humour, (donc le recevoir). Quelqu'un qui nous fait rire, on dit pas qu'il a le sens de l'humour, on dit qu'il est drôle, comique etc ...

Je persiste à penser que l'humour est avant tout une forme d'expression, de communication.

Bref, l'humour est un échange entre un émetteur et des récepteurs : les deux sont bien évidemment indispensables (à moins d'être son propre public :coeur: ... mais qui ne s'est jamais tapé ses délires persos incommunicables à quiconque ?)

L'humour consiste donc à émettre une idée, un message.

Mais ce qui rend l'humour si particulier, c'est que la forme employée pour transmettre ce message fait-elle même partie du message. Et que pour comprendre et décrypter ce message, il faut pouvoir analyser et comprendre son émetteur. Bref, en quelque sorte parler la même langue que lui, avoir les mêmes références, ...

Et surtout apprécier le message et sa forme.

Mais je ne partage pas pour autant la phrase ressassée de Desproges : "on peut rire de tout, mais pas avec n'importe qui".

Ce n'est pas tout à fait vrai : on peut arriver à rire de la même chose en s'adaptant à son auditoire. Certes, pas forcément de la même façon, ni avec la même lecture.

Donc je persiste : on peut rire de tout, mais pas n'importe comment.

Du coup, les limites de l'humour sont celles de l'expression : si une idée paraît nauséabonde, une blague ou réflexion mettant cette idée en exergue l'est tout autant.

Mais, et c'est là que certains voient une "limite", c'est que l'humour permet de dire texto des idées nauséabondes (qui pourraient choquer si l'on était sérieux), mais avec la forme humoristique nécessaire qui va justement venir modifier notre propos et changer sa teneur réelle.

Et suivant la forme choisie, on ne sera pas toujours compris de tous (mais ce n'est pas non plus toujours le but).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Titsta Membre 6 651 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

Une forme d'expression peut être vu du point de vu du récepteur autant que du point de vu de l'émetteur.

Pourquoi donner la part belle à l'émetteur. (enfin, je sais, c'est notre point de vu occidental de technicien, dans un monde de production, qui nous pousse à ça)

Dans toute transmission d'information, il y a une construction et des efforts, effectués par l'émetteur et une construction et des efforts effectués par le récepteur.

Avoir le sens de l'humour permet de rire de choses qui ne sont parfois absolument pas faite pour faire rire. La volonté de faire quelque chose de drôle de l'émetteur n'est donc pas nécessaire.

Moi, ça me fait marrer de voir parfois certaines personnes chercher à nous "convertir" sur les forums de discussion... je ne pense pas que ça soit leur but.

Il reste que j'ai plus d'humour dans ce cas que quelqu'un qui ne le supporte pas et va tout de suite "rentrer dans le choux" de l'autre.

Dans l'autre sens, j'ai un doute. Quelqu'un qui "fait de l'humour" mais dont personne ne trouve que c'est drôle (donc sans récepteur), c'est plus vraiment de l'humour.

Le récepteur me semble donc bien plus nécessaire que l'émetteur dans la notion d'humour. C'est pour ça que je préfère effectivement donner la part belle au récepteur dans la définition de ce mot.

Ceci dis, je pense qu'il y aurait beaucoup à y gagner en clarté à développer deux mot différents, un pour la capacité à trouver drôle un message, et l'autre pour la capacité à émettre volontairement un message drôle.

Après, reste que, parfois quelqu'un qui dit "faire de l'humour" ne cherche pas du tout à faire rire ses interlocuteur, mais précisément à les choquer.

ça, c'est complètement blâmable à mes yeux.

Et c'est plutôt être un mauvais comique.

Je pense d'ailleurs que quel que soit le moyen d'expression, nous exprimer ne nous dédoine pas d'endosser la responsabilité de ce qu'on a dit. C'est un acte volontaire, donc responsable.

Je ne vois pas pourquoi les comiques auraient moins de responsabilité que les autres sur ce plan.

Or, je trouve que beaucoup de comiques sont des irresponsables, et se cachent derrière le droit à l'humour, pour ne pas avoir à assumer la responsabilité de ce qu'ils disent... c'est moche.

Comme le disait Coluche, je crois, l'humour est une chose trop sérieuse pour la laisser à des rigolos.

Modifié par Titsta

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pheldwyn Membre 11 140 messages
Explorateur de Nuages‚ 39ans
Posté(e)
Avoir le sens de l'humour permet de rire de choses qui ne sont parfois absolument pas faite pour faire rire. La volonté de faire quelque chose de drôle de l'émetteur n'est donc pas nécessaire.

Mais dans ce cas, l' "émetteur" n'est pas celui qui a fait l'action, mais celui qui voit l'action et qui va l'interpréter et y introduire une forme d'humour (pour lui-même ou pour les autres).

Je parle bien de l'émetteur comme celui qui exprime une forme d'humour (celui qui fait l'action ne fait pas de l'humour, mais provoque une situation comique : il n'émet rien volontairement dans le registre de l'humour).

Et d'ailleurs, si par exemple un type se casse la gueule dans la rue, les spectateurs vont avoir des réactions différentes : certains ne vont pas trouver ça drôle (ce qui ne veut pas dire qu'ils n'ont pas le sens de l'humour), d'autre vont trouver la situation comique (être émetteur eux-même d'une interprétation humoristique), et d'autres vont même aller jusqu'à entraîner les autres à en rire (par un geste, une remarque ...) et seront alors émetteurs d'un message humoristique ... qui sera perçu ou non comme tel par le reste du public.

Mais effectivement, le fait d'avoir de l'humour va réunir deux notions :

- la capacité à trouver drôle certaines situations, à être "générateur d'humour" ... l'aspect émetteur

- la capacité à comprendre et capter les interprétations humoristiques des autres (bref, à ne pas tout prendre au premier degré) ... l'aspect récepteur

Pff, à me lire je me demande si le thème est bien celui de l'humour :blush:

Modifié par Pheldwyn

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Titsta Membre 6 651 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

C'est sur que comme ça, ça a pas l'air drôle :blush:

J'ai du mal à comprendre.

C'est des nuances subtiles quand même :coeur:

Tu considère que l'humour "récepteur" quand l'émetteur n'a pas voulu être drôle, c'est une émission, mais de nous même à nous même.

C'est pas faux remarque.

Je pense que je perçois bien la différence entre être générateur d'un humour à partir d'une situation qui ne voulait pas être drôle, et celle de percevoir l'ironie de quelqu'un.

Mais je me méfie du vocabulaire "émetteur"... qui pour moi reste quand même très lié à émettre un message, ou une information.

Tiens, d'ailleurs, puisqu'on pinaille sur des nuances, je m'interroge sur les nuances entre ironie et humour.

J'ai l'impression que quelqu'un qui ironise n'a pas forcément à être compris, et que percevoir l'ironie d'une situation peut correspondre à ce que tu décrivais dans la "génération".

Quelqu'un pourrait donc être ironique sans avoir d'humour. ça serait le cas de quelqu'un qui cherche à "générer" quelque chose de drôle, mais dont l'humour n'est perçu par personne.

Avoir de l'humour, serait donc être capable de percevoir l'ironie des autres ou des situations.

Et ironiser, ça serait essayer d'être créateur de quelque chose de drôle, sans forcément y parvenir.

(Ouu lala, qu'est-ce qu'on pinaille quand même ^^ )

Modifié par Titsta

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
calotte Membre 497 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)

En réponse à Les limites de l'humour : il n'y a pas de limites dans l'humour à condition de savoir le placer

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Hegesias Membre 107 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)

> L'humour est fait pour dépasser les limites, les repousser, les détruire, les réinventer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant