Epreuve philo au bac : essayez de faire votre dissertation ...

titenath Animateur 26 730 messages
Dindasse prête à servir !!! V.I.Pintade‚ 39ans
Posté(e)
Pour Nina Gayané, un exemple : tu veux que ton fils soit récompensé par un prix Nobel, ce qui est impossible car combien y a-t-il de personnes susceptibles de gagner ce prix ? Ensuite est-ce que ton fils le meilleur dans sa branche de recherche ... dur dur, tant d'autres (plus jeunes) étaient plus forts que ton fils ... etc ... etc ... Réponse : ce n'est pas absurde, mais c'est une maladie : la convoitise, le désir d'être le meilleur ! Pourquoi dit-on "vouloir c'est pouvoir" ? Oui avec l'effort et la persévérance ... et la chance tu pourrais gagner mais la probabité est quasi nulle ! Conclusion : C'est absurde, il faut vivre avec son temps ... si tout le monde était Nobelistes, alors qui seraient les autres ? Y a-t-il un équilibre ? Les faibles et les moins forts seraient éliminés ? ;)

;) :smile2: Tu as eu combien en philo Anhdo ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

anhdo Membre 3 481 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
C'est tout à fait possible de désirer l'impossible andho :smile2:

Le fait d'avoir un rêve, même fou, même impossible, donne de l'espoir, un peu de sens à la vie. Et ça n'est ni inutile, ni absurde.

Oui, c'est toujours possible ... mais c'est absurde ! Pour le rêve c'est différent : qui ne rêve pas ? ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Baboullinet
Invité Baboullinet Invités 0 message
Posté(e)

Moi j'aurrai pris ça

Y a-t-il des questions auxquelles aucune science ne répond ?

Et j'aurrais cité Gallium et la matière noire :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Arvel Membre 365 messages
Forumeur survitaminé‚ 27ans
Posté(e)
J'entre en première L en septembre :smile2:

Tu apprendras alors que la philo c'est beaucoup plus dur que ça ^^

Même si je suis QUE en S, j'ai quelques notions et dire ce que l'on pense ou ce que l'opinion pense ne suffit toujours pas ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
anhdo Membre 3 481 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
;) :smile2: Tu as eu combien en philo Anhdo ?

;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Agrenoble Membre 722 messages
Forumeur forcené‚ 59ans
Posté(e)

"Le langage trahit-il la pensée ?" Ce sujet là m'aurait bien plu.

Pour commencer, on peut interpréter la question de plusieurs façons. Que signifierait la trahison ?

Cela peut vouloir dire que le langage transcrit mal la pensée de l'auteur, quelle qu'en soit la raison. Le langage a trahi la pensée au sens ou la pensée n'a pas été traduite avec exactitude. Un exemple simple de cette première interprétation est le cas de quelqu'un qui s'exprime mal, maitrise peu la langue etc. Il est clair que le langage - celui qu'il emploie tout du moins - trahi sa pensée. Cette première approche me semble de peu d'intérêt et il semble plus intéressant d'imaginer implicite une précision à l'énoncé : "en supposant un sujet qui maitrise pleinement le langage employé".

Envisageons maintenant que la question posée s'interroge sur le fait que lors d'un discours ou d'une rédaction, le fait que le langage signifie, transmet et évoque bien plus que le sens premier des phrases énoncées. Ainsi, lors de l'exposé d'une opinion, le choix des mots - conscient ou non - signifie plus que l'idée émise par l'auteur. La pensée, dont les aspects cachés sont ainsi dévoilés est alors trahie par le langage. Ainsi, l'emploi des mots révèle des choses que l'auteur ne cherchait pas à exprimer. La maitrise du langage, sa richesses, les nombreux synonymes et les différentes tournures de phrase, permet un large éventail de formulations pour exprimer la même idée. Intervient alors l'inconscient qui participe à la construction du discours émis. Plus simplement, on pourrait trouver que l'inconscient est un grand mot alors que la formulation du discours reflèterait plus simplement la force d'habitudes, ou un mimétisme relatifs aux autres discours produits. Néanmoins, il s'agit bien d'influences dont l'auteur n'a pas forcément conscience.

Pour exemple, à la question : "Etes vous raciste et avez-vous quelque chose contre certaines catégories de personnes ?" une réponse qui serait "Non, et je n'ai rien contre les races inférieures", nous montre que si factuellement la réponse est non dans les deux cas, on peut se demander si le langage employé ne trahis par d'autres pensées de la part du locuteur. Dans la "vraie vie", on conçoit aisément que l'on rencontre des exemples plus subtils, l'idée était ici de grossir le trait pour expliquer ce que "trahir la pensée" peut signifier dans ce cas.

Une troisième trahison du langage - mais finalement la deuxième, la première étant considérée comme de peu d'intérêt - serait une conception plus forte de son influence sur la pensée elle même. Le langage est très hégémonique sur l'esprit. Le langage est un modèle, une représentation des choses et la façon même dont il est construit, le rapport avec les autres mots de la langue constitue déjà une transposition de l'objet décrit qui l'éloigne de sa réalité profonde. Peut on aller jusqu'à dire que le langage, sa construction, détermine la façon de penser ? Ce serait un peu fort, mais disons qu'il l'influe certainement, et on peut dire que c'est une sorte de trahison.

Un exemple amusant et d'actualité ou du moins contemporain est la signification du mot "constitution" en français, en anglais et en allemand. Le langage, l'histoire, la culture font que dans ces trois langues, le terme a une signification qui semble identique, mais dont le mode d'emploi semble particulièrement différent et ceci pour un même mot - à la tradution près.

Pour un français, la constitution est quelque chose qui peut se changer. Il suffit de discuter, de constater qu'elle n'est plus adaptée, un référendum et voilà, on peut la modifier. La constitution doit être explicite et tout dire, tout sera décrit, il n'y aura pas de zone d'ombre, elle est cartésienne.

Pour un allemand, la constitution signifie "ce qui ne peut être changé". On voit combien il est important de bien se mettre d'accord avant de créer quelque chose que l'on ne pourra plus changer. Face à la constitution, on ne discute pas, on se mets au garde à vous.

Pour un anglais, la constitution est traditionnellement quelque chose de peu ou pas écrit. C'est l'ensemble du droit, de la jurisprudence, des traditions, des habitudes, elle se situe au dessus de l'homme et on la respecte. On la comprend : "understandig", on se tient au dessous pour la comprendre, elle nous domine et elle est pragmatique.

On imagine combien il y a pu y avoir de dialogues de sourds entre allemands, français et anglais lors de premiers débats sur la constitution Européenne. Une acception aussi différente d'un même terme - toujours à la traduction près - conduit forcément à des façons de penser différentes, ces façons étant peu dépendantes de l'intelect, de l'histoires, des références des interlocuteurs, non la pensée est directement induite par le langage en tant que tel. Quelle trahison du rôle que l'on pourrait qualifier de premier du langage : servir la pensée!

On s'aperçoit alors qu'il est peut être plus, qu'il est la pensée ?

Mais bon, ici, c'est un forum :smile2:

Modifié par Agrenoble

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lapinkiller Membre 10 109 messages
Le Dieu Lapin‚ 29ans
Posté(e)
Les filières technologique passent cette apres midi, a partir de la, on ne peut pas connaitre les sujets.

ah autant pour moi

mais comme ils ne parlent que des filière générale à la TV, je ne savait pas que c'était cet aprem...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
anhdo Membre 3 481 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Y a-t-il des questions pour lesquelles la science n'a pas de réponse ?

Peut-on être sur d'avoir raison ?

Faut-il avoir le bac pour réussir ?

Que gagne-t-on à échanger ?

:smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
L'hommeIrlandais Membre 116 messages
Forumeur inspiré‚ 36ans
Posté(e)

Il faut répondre à combien de thèmes ? Quelle filière prendrait quelqu'un qui voulait étudier la philosophie à l'Université ?

Merci beaucoup...il suffit de dire que le système irlandais est tout à fait différent.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nina_Gayané Membre 3 914 messages
Nina_Gayané, what is it good for ? Absolutely nothing‚ 23ans
Posté(e)
Pour Nina Gayané, un exemple : tu veux que ton fils soit récompensé par un prix Nobel, ce qui est impossible car combien y a-t-il de personnes susceptibles de gagner ce prix ? Ensuite est-ce que ton fils le meilleur dans sa branche de recherche ... dur dur, tant d'autres (plus jeunes) étaient plus forts que ton fils ... etc ... etc ... Réponse : ce n'est pas absurde, mais c'est une maladie : la convoitise, le désir d'être le meilleur ! Pourquoi dit-on "vouloir c'est pouvoir" ? Oui avec l'effort et la persévérance ... et la chance tu pourrais gagner mais la probabité est quasi nulle ! Conclusion : C'est absurde, il faut vivre avec son temps ... si tout le monde était Nobelistes, alors qui seraient les autres ? Y a-t-il un équilibre ? Les faibles et les moins forts seraient éliminés ? :smile2:

?

Si mon fils veut être prix Nobel, ça n'est pas impossible ;)

Et ni l'ambition ni la convoitise ne sont des maladies ;)

Le fait que mon fils ait pour grand rêve d'avoir un prix Nobel n'est pas absurde, et en plus ce rêve n'est pas impossible. Certes, c'est loin d'être le plus aisé, mais ce n'est pas à cause des "jeunes plus forts".

Tu apprendras alors que la philo c'est beaucoup plus dur que ça ^^

Même si je suis QUE en S, j'ai quelques notions et dire ce que l'on pense ou ce que l'opinion pense ne suffit toujours pas ^^

Oui ^^

J'ai fait un jet rapide, mais en plus, je n'ai absolument aucune méthode ni expérience en dissertation. Mais si on a l'idée principale, on peut l'exploiter, même sans trop de méthode, afin d'avoir une note correcte.

Il faut répondre à combien de thèmes ? Quelle filière prendrait quelqu'un qui voulait étudier la philosophie à l'Université ?

Merci beaucoup...il suffit de dire que le système irlandais est tout à fait différent.

En fait, on est dans une des trois sections (Littéraire/Economique et Social/Scientifique). Et là, tu choisis le sujet de ton choix.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Rhadamanthe
Invité Rhadamanthe Invités 0 message
Posté(e)

Ils ont eu de Tocqueville ? Bieeeennn.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
markich Membre 2 555 messages
Forumeur alchimiste‚ 28ans
Posté(e)

J'aurai choisi rien du tout, chu tout simplement content de l'avoir eu l'année dernière (au ras des paquerettes en plus)

Les sujets sont terrifiants cette année.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Agrenoble Membre 722 messages
Forumeur forcené‚ 59ans
Posté(e)

Ben en S y avait quand même "Y a-t-il des questions auxquelles aucune science ne répond ?".

Thèse : la science explique tout et ce qu'elle n'explique pas encore, elle va le trouver; antithèse : la science et la religion ne sont pas sur le même plan, ne s'affrontent pas. La science ne réponds pas si la vie a un sens et sur l'existence de dieu.

Bon, à moins de s'endormir avant de finir tellement c'est bateau, c'est pas trop compliqué. :smile2:

Modifié par Agrenoble

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
L'hommeIrlandais Membre 116 messages
Forumeur inspiré‚ 36ans
Posté(e)

Tu viens de dire qu'il n'y a que les sciences et la religion...j'suis pas d'accord avec cet avis. De plus la question est "aucune science ne répond", ce n'est pas "aucune science ne peut répondre". Les sciences sont le sommet de l'iceberg philosophique.

Modifié par L'hommeIrlandais

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Agrenoble Membre 722 messages
Forumeur forcené‚ 59ans
Posté(e)

Je suis d'accord.

J'ai dit que ce sujet était facile car il y avait au moins une réponse simple et bien connue : La science ne peut répondre à ces questions religieuses.

Je n'ai pas dit que ma réponses était complète ni subtile. Au contraire, je disait que l'on pouvait faire une première réponse simple et argumentée.

Peut être que parler de science et de religion en oubliant la philosophie donnerait une mauvaise note ?

Mais je n'avais pris qu'une minute pour réponde. :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
L'hommeIrlandais Membre 116 messages
Forumeur inspiré‚ 36ans
Posté(e)

Excuse-moi Agrenoble, j'aurais dû me rendre compte après avoir lu tes autres messages sur la philosophie ! :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Agrenoble Membre 722 messages
Forumeur forcené‚ 59ans
Posté(e)

Pas de problème. De plus, ta remarque était très pertinente, il manquait bien sûr la philosophie à mon propos.

Science, religion et philosophie, la trilogie !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
alexdesdébats Membre 4 280 messages
Forumeur alchimiste‚ 36ans
Posté(e)

Perso, entre tous, j'aurais hésité entre

"Le langage trahit-il la pensée ?"

"Est-il absurde de désirer l'impossible ?"

"Que gagne-t-on à échanger ?"

"Le développement technique transforme-t-il les hommes ?"

Parceque les explications de textes, ca limite beaucoup l'expression...

Mais cette année, ils ont eu de la chance!

"Est-il absurde de désirer l'impossible ?

Quand tout ce que l'on désire est atteignable, et qu'on l'atteint, c'est d'un ennui profond. Désirer l'impossible, dans une certaine mesure, c'est assurer un équilibre, entretenir l'espoir et c'est profondément indispensable pour mener une vie équilibrée. Les déceptions forgent également l'être humain. Donc non, ce n'est pas absurde, c'est parfaitement logique même."

... Moi j'aurais juste dit: Je souhaite un 20 en vous rendant ce texte; est-ce absurde? Vous répondrez vous-même par la note que vous me mettrez!

(LOL)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
alexdesdébats Membre 4 280 messages
Forumeur alchimiste‚ 36ans
Posté(e)

Agrenoble: 24/40

Une meilleur note aurait été donnée par l'approfondissement du lapsus, une vision moins "terre à terre" de la constitution (mais dont l'évocation montre une certaine culture général) pour complèter l'idée ayant voulu être évoquée en énnoncant les quiproquos possibles dans les traductions pour ensuite enchainer sur la maitrise de la langue employée pour l'expression (sorte d'anachronisme littéral).

Quelques citations auraient été également un plus pour compléter la démonstration de culture générale par la culture littéraire en elle-même!

Mais c'est déjà une bonne note pour quelqu'un (apparement) qui ne sort pas d'une préparation à l'examen!

...Et je n'aurais peut-être pas fait mieux étant donné que moi non plus! :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
alexdesdébats Membre 4 280 messages
Forumeur alchimiste‚ 36ans
Posté(e)

PS: A défaut de citation, quelques expressions répandues auraient aussi fait l'affaire!

Re ps: l'évocation de l'interprétation...

ffffffff, c'est malin maintenant je réfléchis...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant