Les agriculteurs contre la grande distribution

AZGrenouille Membre 2 402 messages
Seigneur Batracien ‚ 36ans
Posté(e)

Dans deux minutes idéerecues va nous dire que les grandes surfaces se font concurrence :smile2:

Tiens pour une télé par exemple : si vous trouver moins cher ailleurs on vous rembourse la différence...Pourquoi ?

Parce que les ententes illicites sont la règle et que le but de ces opérations est d'utiliser les clients comme agent délateur.

Le prix pour des appareils est le même partout au centime pret, sauf cas de promo exceptionnelle (aux frais du constructeur bien attendu).

Une fois dans l'émission capital : ils ont montré un gars qui avait un petit commerce et lui se contenter de faire 10 ou 15 % alors que dans les grandes enseignes s'était le double. Ce monsieur va de procès en procès parce que ses fournisseurs ne veulent pas l'approvisionner...Pourquoi ? Les grandes enseignes l'interdisent à ses fournisseurs et comme vous le savez aucune marque ou presque n'a de pouvoir contre la grande distrib qui écoule massivement les produits.

Modifié par AZGrenouille

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

idéerecues Membre 378 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)
Dommage que personne ne nous donne le bénéfice sur l'exemple du kilo de pommes de référence qu'on rigole un peu : 0.20 cts au producteur, 2¿ à la revente.

Je serais vraiment curieuse de savoir sur la différence de 1.80 ¿ combien sont répartis sur les frais.

Je n'arrive pas à trouver ça sur le net, peut être que quelqu'un ici dispose de cette info?

a l'echelle d'un rayon, on ne raisonne pas au produit.

Sur un produit, on peut vendre à 0 de marge en en vendant un autre plus margé donc calculé sur un produit ne voudra pas dire grand chose

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité B_M
Invité B_M Invités 0 message
Posté(e)
B-M > ça existe toujours et pas qu'en province, je vis dans ke 94 et 3 fois l'année un petit producteur passe dans la résidence pour vendre pdt, oignons,ail, pommes, noix, etc, ils se conservent très bien et très longtemps, quant au prix , il défie toute concurrence.

Seul impératif pour les fruits et légumes acheter un minimum de 20 kg tout confondus.

Il repart toujours la camionette vide...

En province ce procédé fonctionne aussi.

Tu me rassures alors, à Lille ça existe encore dans certains quartiers, mais juste dans les quartiers popu là ou il y a beaucoup de familles (genre lille sud) avant c'était partout, mais bon c'est sûr qu'avec le nombre croissant d'étudiants vivant dans des cages à lapin et le fait qu'il faille acheter en "gros" ça n'est plus la norme.

@Lapinkiller,

Les camions qui viennent chez toi te vendre les produits, sont peut-être plus rare dans les grandes villes, mais t'as toujours dans ces grandes villes, des grossistes ou des semi-grossistes, ou tu peux toi-même te rendre, je le fais d'ailleurs et quand tu te déplaces, t'es pas obligé de prendre des quantités énorme, le mec il crachera pas sur ton argent :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
idéerecues Membre 378 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)
Dans deux minutes idéerecues va nous dire que les grandes surfaces se font concurrence :smile2:

Tiens pour une télé par exemple : si vous trouver moins cher ailleurs on vous rembourse la différence...Pourquoi ?

Parce que les ententes illicites sont la règle et que le but de ces opérations est d'utiliser les clients comme agent délateur.

Le prix pour des appareils est le même partout au centime pret, sauf cas de promo exceptionnelle (aux frais du constructeur bien attendu).

Une fois dans l'émission capital : ils ont montré un gars qui avait un petit commerce et lui se contenter de faire 10 ou 15 % alors que dans les grandes enseignes s'était le double. Ce monsieur va de procès en procès parce que ses fournisseurs ne veulent pas l'approvisionner...Pourquoi ? Les grandes enseignes l'interdisent à ses fournisseurs et comme vous le savez aucune marque ou presque n'a de pouvoir contre la grande distrib qui écoule massivement les produits.

continuer de regarder capital comme source d'information fiable.

Leur emission , volontairement polémique se vend bien.

Pour les professions ayant déjà fait l'objet de reportage sur capital, nul besoin de leur rappeler les enquetes a charge.

Je doute que capital fasse les meme score en montrant des professions ou tout se passe bien.

libre a vous a choisir vos sources;

Je ne fait pas la pub a la grande distri, ce n'est pas tout rose mais je m'insurge contre le phénomène bouc émissaire qui ne reflète pas une réalité bien plus complexe qu'il n'y parait.

Maintenant chacun est libre de ses opinions et ses choix, le plus durs étant de les mettre en concordance...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
AZGrenouille Membre 2 402 messages
Seigneur Batracien ‚ 36ans
Posté(e)

Donc le vendeur de l'émission était un menteur et ses procès étaient fictifs ?

Qui est au sommet de la chaine ? Qui a le plus de pouvoir ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
idéerecues Membre 378 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)

pourquoi interpretez vous mes propos?

Je n'ai jamais dis que le vendeur de l'émission était un menteur ni que les procès était fictif.

Ce que je dis c'est que l'on ne montre qu'une partie d'un problème, celle qui est polémique sans vraiment chercher a creuser et c'est cela que je dénonce.

Quand a celui qui a le plus de pouvoir, chacun est libre de ses choix donc pour moi c'est le consommateur final.

Si tel commercant lui parait malhonette ou déloyal, il peut librement aller chez un autre;

Mais s'il choisi de rester en connaissance de cause, je le trouve moins crédible pour donner des lecons.

Au fait, quel métier faites vous?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
transporteur Membre 23 297 messages
forumeur révolutionnaire‚ 44ans
Posté(e)

Les marges arrière, factures de coopération commerciale, réelle ou supposée (mise en avant des produits, campagne de promo¿), versées par les industriels aux distributeurs, expliquent en grande partie les tarifs affichés par les principales marques de la grande distribution : Carrefour, Leclerc, Auchan¿ Alors que ces dernières se vantent de baisser les prix dans leurs magasins à grand renfort de campagnes médiatiques, les marges arrière ont encore progressé en 2003 et atteignent désormais 35 % du prix facturé par les industriels. « Cela signifie que, si un industriel facture 100 à un distributeur, il lui paie 35 de marges arrière », a souligné mardi dernier Louis-Claude Salomon, président de l'Institut de liaisons et d'études des industries de consommation. Cette moyenne cache de fortes variations selon les secteurs : de 27,7 % pour les liquides à 35,7 % pour le frais, avec même des cas extrêmes pouvant aller jusqu'à près de 70 % dans la charcuterie, selon des professionnels.La pratique des marges arrière est issue d'un contournement de la loi Galland par la grande distribution. Adoptée en juin 1996, cette législation permet aux fournisseurs de fixer le prix de leurs produits une fois par an pour l'ensemble du pays et dans tous les hypermarchés. Sans possibilité de faire pression, les distributeurs ont dès lors instauré le système des marges arrière afin d'assurer leurs bénéfices. La loi Galland interdit de vendre en dessous du prix officiel facturé : la coopération commerciale ne peut donc être répercutée dans le prix au consommateur, d'où son surnom de « marge arrière ».

http://www.fsd74.org/spip.php?article58

http://www.gnet.tn/sur-le-vif/les-magouill...-menu-1006.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Chi-miss Membre 519 messages
Forumeur forcené‚ 59ans
Posté(e)
houuuuu là tu entres sur un terrain miné

si tu n'es pas belge ne t'aventures pas sur ce sujet, p'tit conseil :smile2:

A ouais, tu veux me faire croire que les flamands osent les appeller des paki ?

Quoi, les flamand osent !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PhilouFrench Membre 1 message
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Bonjour,

1. Tout d'abord je ne cautionne pas l"attitude des agriculteurs qui ne respecte rien.

Il y a d'autres moyens pour se faire entendre... Opération escargot...

Quand je les vois voler des caddies ou casser des biens ou outils de travail, je me demande leur réaction si j'allais verser du sirop de fraise dans leur collecte de lait !

Un moyen pacifiste de saboter leur production !

2. Quand Jean-Pierre Pernault se demande pourquoi le prix des articles laitiers ne baissent pas de 30% alors que la prix du lait à baissé de 30%, je vous rapelle que le lait ne représente que 20% du prix. Le reste c'est pas de la marge uniquement, c'est la prix de la collecte, de la transformation, du stockage, du transport, de la distribution... Ca fait du monde, des emplois...

3. Sachez aussi que les bénéfices de la grande distribution sont marginaux face aux bénéfices des transformateurs. Même si le phantasme populaire cristallise le contraîre.

4. La régulation du prix du lait se fait par des droits à produire le lait. Pourquoi l'année dernière les agriculteurs ont eu une distribution de droits sans précédent ? Aujourd'hui, l'offre est supérieur à la demande et les prix baisses.

Toujours cette loi de l'offre et de la demande !

5. Le plus triste dans cette affaire, c'est que tout le monde parle sans rien savoir.

Je souhaite que chacun vive de son travail... mais pour cela, il faut savoir se faire entendre et écouter.

Philippe

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lapinkiller Membre 10 109 messages
Le Dieu Lapin‚ 29ans
Posté(e)

C'est TOI qui ne sait rien du tout.

Les producteurs de laits vendent A PERTE, ca veut dire qu'ils perdent de l'argent quand ils vendent leur lait, et que donc il se mettent à découvert....

ensuite, le prix du transport ca vaut quedal, pareil pour la transformation etc

oui le lait represente peut etre que 20%, mais ce que se met dans les poches la grandes distribution(car c'est bien de la grande distribution qu'on parle et non de la transformation) repréesente plus de 60%

ensuite il ne font pas tant que casse que ca, en tout cas moi j'en ai pas entendu parlé...

ideerecues, tu as toi même des "idées recues" tu le semble vivre dans un monde utopique, où les producteurs ont le choix, où les acheteurs/consommateurs ont le choix mais c'est faux, c'est la grande distribution qui fixe les pris, et on est bien obligé de les accepter, et aller voir ailleurs c'est rarement possible...

Modifié par Lapinkiller

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
doug Membre+ 6 902 messages
Statut : de la liberté‚
Posté(e)
3 à 5 % bon ! tu insistes ça doit être vrai ! Les grandes surfaces sont honnêtes... et mais attend :

(Les grandes surfaces factures le référencement, le droit d'être en rayon, la longueur du rayon, ils veulent des palettes gratuites et être fournis en produit distributeurs presque à l'¿il, les têtes de gondole, les ilots, les cartons avec écrit promo (champagne 39,80 les deux ! par contre 18,90 une !!!!!!!) les encarts dans les prospectus qui pourrissent nos boites à lettres sont payant et obligatoire pour rester dans les rayons, les super promos sont aux frais des producteurs et industriels, les marges arrière peuvent atteindre jusqu'à 60 % du prix de vente)

Donc tout ça juste pour faire 3 %, juste pour survivre :smile2:

Tu as oublié l'essentiel AZGrenouille. La nouvelle méthodologie de travail de la Grande Distribution et de faire bosser les fournisseurs eux-mêmes dans les rayons.

Résultats des courses : * une main d'¿uvre gratuite bon marché pour le magasin et licenciement à très long terme des employés ...

-----

* Travail dissimulé ...

Art. L. 8221-3. - Est réputé travail dissimulé par dissimulation d'activité, l'exercice à but lucratif d'une activité de production, de transformation, de réparation ou de prestation de services ou l'accomplissement d'actes de commerce par toute personne qui, se soustrayant intentionnellement à ses obligations :

1° Soit n'a pas demandé son immatriculation au répertoire des métiers ou, dans les départements de la Moselle, du Bas-Rhin et du Haut-Rhin, au registre des entreprises ou au registre du commerce et des sociétés, lorsque celle-ci est obligatoire, ou a poursuivi son activité après refus d'immatriculation, ou postérieurement à une radiation ;

2° Soit n'a pas procédé aux déclarations qui doivent être faites aux organismes de protection sociale ou à l'administration fiscale en vertu des dispositions légales en vigueur.

Source ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
LooSHA Membre 4 598 messages
Je porte un chat d'or, et alors ?‚ 9ans
Posté(e)
Au fait, quel métier faites vous?

Et le tien, je t'ai demandé en premier...

Je souhaite que chacun vive de son travail...

Skoi l'tien ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
AZGrenouille Membre 2 402 messages
Seigneur Batracien ‚ 36ans
Posté(e)
Tu as oublié l'essentiel AZGrenouille. La nouvelle méthodologie de travail de la Grande Distribution et de faire bosser les fournisseurs eux-mêmes dans les rayons.

Résultats des courses : * une main d'¿uvre gratuite bon marché pour le magasin et licenciement à très long terme des employés ...

-----

* Travail dissimulé ...

Art. L. 8221-3. - Est réputé travail dissimulé par dissimulation d'activité, l'exercice à but lucratif d'une activité de production, de transformation, de réparation ou de prestation de services ou l'accomplissement d'actes de commerce par toute personne qui, se soustrayant intentionnellement à ses obligations :

1° Soit n'a pas demandé son immatriculation au répertoire des métiers ou, dans les départements de la Moselle, du Bas-Rhin et du Haut-Rhin, au registre des entreprises ou au registre du commerce et des sociétés, lorsque celle-ci est obligatoire, ou a poursuivi son activité après refus d'immatriculation, ou postérieurement à une radiation ;

2° Soit n'a pas procédé aux déclarations qui doivent être faites aux organismes de protection sociale ou à l'administration fiscale en vertu des dispositions légales en vigueur.

Source ...

Merci de cet important rappel ! :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)
La grande distribution est basée sur des taux de marges faibles appliqués a d'énormes volumes.

Ce qui fait donc finalement d'énormes marges. Et des taux de marges faibles sur certains produits surement, mais certainement pas sur tous.

comment caractérise t'on les francais? comme des raleurs :

votre réponse met en évidence la propention que nous avons a raler contre tout, le système, l'état, les distributeurs.

Hors sujet : qui te dit que je suis français ?

De plus, je ne râle pas : je constate ce qui se passe et je comprends la colère des agriculteurs qui sont dans une situation qui laisse peu de moyens de révolte.

Nous sommes donc des pauvres victimes opprimées attendant de l'état providence qu'il trouve les solutions.

Victimes et complices d'un plan qui avait démarré avant notre naissance, sans notre consentement. Si on devait réétablir les lois commerciales aujourd'hui et si on me demandait mon avis, je soutiendrais que le commerce de masse est nuisibile.

Même sous ses airs de bénéficier aux consommateurs individuellement, je pense que c'était une nuisance au bien commun.

Arretez de vous plaindre et personne non personne ne vous pousse a rentrer dans un hyper si vous trouvez cela affreux. Ayez le courage de vos opinions .

Si la grande distri est trop cher, achetez ailleurs et s'il n'y a pas trouvez une idée et monter un projet, voilà qui sera constructif.

Il ne s'agit pas de moi mais de l'ensemble des consommateurs. Certains n'ont matériellement aucun autre choix que d'acheter en grandes surfaces. Certains produits sont monopolisés par elles et bien sûr, l'habileté d'avoir tout à disposition influence les consommateurs à tout acheter là-bas, tuant encore plus les autres commerces... un cercle vicieux.

Et comme c'est la masse qui nourrit aussi la bête et que les consommateurs ne sont pas très solidaires entre eux, la bête y gagne.

Certains se mette à leur compte et prennent des risques, innovent, je respectent profondément ces gens-là, beaucoup plus que ceux qui passent leur temps à tout critiquer en surfant sur des infos entendues ci ou là et en généralisant tout ce qu'il entendent.

Oui, c'est bien de voir des coopératives agricoles naître et vendre "à la coupe". Peu de pertes, peu ou pas de sous-traitance, produits frais et de qualité,...

J'y vais. Et ça ne me dérange pas de ne pas manger de fruits hors-saison, ni d'avoir tout le choix possible constamment.

Mais ces initiatives restent locales et ont un soutien quasi-militant de la part des consommateurs locaux.

Que ce soient les consommateurs ou les acteurs du commerce, tout le monde n'a pas cette démarche, tout le monde n'en n'a pas les moyens non plus. Et le commerce de masse continue d'innover aussi dans la monopolisation des marchés, des habitudes de consommation. Ce n'est pas comme si elles étaient passives, au contraire : ce sont des mécaniques de rouleau-compresseur mercantile.

Elles ne sont pas là pour faire de l'humanitaire, mais bien du chiffre d'affaire et du bénef'.

Oui il y a des gens respectables qui travaillent dans la grande distri, qui essaient de faire evoluer les choses, qui respectent les petits producteurs, les petites pme et leur employés.

Il y a aussi des pourris comme dans chaque métier me semble t'il.

Arretons de cracher sur toute une profession car c'est facile et chaque métier a ses brebis galeuses et ses pratiques peu flatteuses.

Oui surement.

Un emploi est un emploi et on n'attaque pas les individus. Seulement, qui travaille pour ce système en devient aussi complice-victime. Victime des choix commerciaux très discutables et de la mécanique du commerce de masse.

L'employé est pris en otage, comme les consommateurs. Que certains tombent amoureux de leur ravisseur, ça ne change rien au problème.

Pas forcement, par exemple y'a un paquet d'années dans ma ville (Lille) et encore de nos jours dans certains coins, y'avait les mecs qui passaient en camion pour vendre les pommes de terre et d'autres légumes par exemple...de tête 50kg de pommes de terre tu les payais 3 ou 4 euros, alors ok, l'agriculteur ne se faisait pas des couilles en or, mais les marges du mec qui distribuait, n'avaient rien à voir avec auchan/carrefour etc...

Les petits maraîchers étaient en voie d'extinction (à cause justement des grandes surfaces) mais le courant bio a été salvateur pour quelques uns.

Et ils sont d'utilité publique : pour les personnes isolées, les vieux, les invalides, ils sont un des rares liens.

1. Tout d'abord je ne cautionne pas l"attitude des agriculteurs qui ne respecte rien.

Il y a d'autres moyens pour se faire entendre... Opération escargot...

Quand je les vois voler des caddies ou casser des biens ou outils de travail, je me demande leur réaction si j'allais verser du sirop de fraise dans leur collecte de lait !

Un moyen pacifiste de saboter leur production !

Oui, c'est dommage d'en arriver là mais on va tomber dans une sorte de guerre civile socio-économique.

2. Quand Jean-Pierre Pernault se demande pourquoi le prix des articles laitiers ne baissent pas de 30% alors que la prix du lait à baissé de 30%, je vous rappelle que le lait ne représente que 20% du prix. Le reste c'est pas de la marge uniquement, c'est la prix de la collecte, de la transformation, du stockage, du transport, de la distribution... Ca fait du monde, des emplois...

Pour moi, l'argument " ça fait des emplois" n'est plus valable, s'il l'a jamais été.

Une somme de commerces locaux pourvoirait surement le même nombre d'emploi et de meilleure qualité que ce que proposent les grandes surfaces (caisses, manutention,...). De plus, le local est plus difficilement soumis au dégraissage constant que pratique le commerce de masse (ou en allongeant le temps de travail, supprimant les pauses, etc... bref, en compressant les employés à leurs exigences de rentabilité maximum).

Et un petit commerçant peut essayer d'arnaquer son monde, ça n'aura pas les retombées massives du mass-market.

4. La régulation du prix du lait se fait par des droits à produire le lait. Pourquoi l'année dernière les agriculteurs ont eu une distribution de droits sans précédent ? Aujourd'hui, l'offre est supérieur à la demande et les prix baissent.

Toujours cette loi de l'offre et de la demande !

La loi du marché... global. La demande chinoise en lait avait perturbé le cours du lait en France il n'y a pas si longtemps.

Mais oui, les grandes surfaces ne sont pas les seules responsables de la situation, seulement elles en sont le plus gros vecteurs car c'est la demande massive (ou la chute de cette demande) qui influe a priori sur les cours. A posteriori, il y a tout ceux qui font de la rétention, qui se sucrent au passage, qui s'entourloupent (ou s'arrangent) entre eux; et au début de la chaîne c'est le producteur qui éponge.Et à la fin de la chaîne, le consommateur.

Si certains consommateurs sont très solidaires des producteurs, ce n'est pas pour rien.

Aussi, je trouve trop faciles les arguments de la grande distrib' : c'est le consommateur qui est responsable, on fait des emplois,...

Je souhaite que chacun vive de son travail... mais pour cela, il faut savoir se faire entendre et écouter.

Que chacun vive décemment, même ! :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
AZGrenouille Membre 2 402 messages
Seigneur Batracien ‚ 36ans
Posté(e)

@yop! après un message aussi bien, je ne vois plus rien à ajouter ! :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ManhattanStory Membre+ 14 228 messages
Imperoratriz à temps partiel‚
Posté(e)

Moi aussi je trouve le post Yopesque nickel pile poil, mais qu'est-ce qu'il est mal aéré!! :smile2: ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lapinkiller Membre 10 109 messages
Le Dieu Lapin‚ 29ans
Posté(e)

oui yop a fait un bon résumé de tout ce qu'on a pu dire sur ce topic...

je voudrai juste préciser que certains employés de grandes surfaces/plateformes soutiennent et comprennent les manifestants.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
doug Membre+ 6 902 messages
Statut : de la liberté‚
Posté(e)
Moi aussi je trouve le post Yopesque nickel pile poil, mais qu'est-ce qu'il est mal aéré!! :smile2: ;)

+1 ManhattanStory ;)

-------

Tout cela devient lassant il va falloir que ça cesse . D'un commun accord avec moi-même je m'autorise unilatéralement de faire appel à la modération si le besoin s'en fait sentir. :|

Yop! Tu avertis ... ;) ( ;) )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)
@yop! après un message aussi bien, je ne vois plus rien à ajouter ! ;)
Moi aussi je trouve le post Yopesque nickel pile poil, mais qu'est-ce qu'il est mal aéré!! :smile2: ;)
oui yop a fait un bon résumé de tout ce qu'on a pu dire sur ce topic...
Yop! Tu avertis ... ;) ( :| )

Ah ! Enfin, je vais pouvoir commencer à extorquer des sous à mes fidèles ! :|

=====================

Plus sérieusement, je n'ai rien inventé. Tout ce que j'ai dit se passe et j'ai aussi des arguments (moins quand même) en faveur des grandes surfaces et surtout celles qui font des efforts.

On ne peut pas tout mettre sur le dos des gestionnaires.

Ce qu'on finance nous, c'est le confort (luxe ??) de masse qui fait qu'un nombre croissant de gens a eu accès à un panel grandissant de marchandises, beaucoup, tout le temps, innovantes, promotionnées... éa endort un peu. Surtout quand on crée l'offre pour créer la demande. C'est en ça que -séduits- beaucoup d'entre nous nourrissent grassement le cercle.

Il a été amorcé par les commerçants mais désormais entretenu par eux et nous. C'est un fait.

Le système de la distribution est justement de se faire un bénef' en achetant et récoltant des produits et en les mettant à disposition dans leurs surfaces de revente et en se prenant une marge. C'est sa raison de vivre.

Le nombre de marchandises traitées aurait dû suffire à gonfler chiffre d'affaire et bénéfices mais il a fallu plus. Donc on s'est attaqué aux façons de grossir les marges. C'est là que commence la dérive.

Il y a un équilibre et des limites à poser.

Que ce soit par l'établissement de règles proportionnelles, de contrôle plus sain de la libre concurrence et d'autres mesures globales/locales, durables et équitables voire écolos. En fait, le premier secteur qui doit "décroître", c'est bien celui-ci.

Et "décroître" pas au sens "faire moins de chiffre" (quoique si, surement) mais au sens : supprimer les excès, réorganiser humainement et efficacement sans abolir tout le confort.

C'est pas "la loi du marché, les cours" ou "les industriels qui nous enculent" ou encore "c'est le consommateur le responsable" ou encore "c'est tout la faute des distributeurs". C'est un ensemble, un cumul, un cercle. Et quand les complices-victimes deviennent juste victimes, ça grippe un max ! Et ça peut faire des victimes en série.

Cela dit, ce ne sera pas lors des prochaines négociations agriculture-ministère-grandes surfaces qu'on aura le droit à une réforme du mass-market... ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant