les plus pauvres devraient-ils avoir droit à la parentalité?

Invité zazou74
Invité zazou74 Invités 0 message
Posté(e)
personne ne peut predire l'avenir, c'est un fait.

mais vivre "à l'arrache" est une philosophie qui me choque, qui me décoit, qui m'ennerve.

C'est ton droit le plus essentiel, cependant en vivant "à l'arrache", certains vivront mieux que toi...... du fait qu'ils se moquent du "qu'en dira t'on"! :|

BIEN elever son enfant = AMOUR + MATERIEL

c'est mon point de vue et je met au défi quiconque de me demontrer le contraire.

Moi je vais te le démontrer! :|

Chez moi , mes 2 enfants ont un toit, (largement) de quoi manger chaque jour, de plus je me permet de leur acheter chacun une bouée ET des brassards pour l'été..... (sans compter le prix de l'entrée à la piscine!)......

L'amour, (chez Papa, comme chez moi) il n'en manquent pas. Certes chez Papa, ils ont droit à une bouée "de luxe", alors que chez moi c'est la simple "chambre à air" et alors??????????????

certes il existe des contre-exemple d'individu qui ont grandi et se sont forgé malgré l'absence de ces précieux ingrédients, mais ce sont des exceptions et eux mêmes seront les premiers à reconnaitre qu'ils en ont en bavé!!!

En quoi le fait "d'en bavé" devrait être un critère de "mieux être" ou de "mal être"........ :smile2:

Perso j'en connais qui sont avec une cuillère en argent dans la bouche, et qui aujourd'hui ne s'en sortent pas... ;)

pour certains faire des enfants et être parents c'est agir de façon égoiste, rancunière et/ou inconsciente, il faut le dire.

qu'on le veuille ou non il y a un MINIMUM à garantir.

Quel MINIMUM????????? :|

L'amour.................. J'ose espérer que ce qui te fera décider d'avoir un enfant :D sera un sentiment profond de confience, de respect, d'amour, de tolérance,.......... ;) surtout pas un aspect matériel! ;)

moi j'ai cité ma base exigible avant de mettre au monde le fruit de mon amour:

Certes, dans la mesure où ton amour s'attache à un certain matérialisme.... :|

Pour info, certains ne veulent pas d'enfant avant d'avoir une situation stable, et bien souvent, ce sont ceux qui ont recours aux techniques médicales de procréation, car leur organisme ne peut plus assumer cette fonction......

Au delà du matérialisme, il faut savoir apercevoir ce que chaque corps et chaque âme est en mesure d'espérer et de donner...

Je crois que je me suis trouvé une signature sur ce coup là.......;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Chi-miss Membre 519 messages
Forumeur forcené‚ 59ans
Posté(e)
qu est ce qui desequilibre le plus? un manque materiel ou un manque affectif?

parcequ on peut alors aussi se poser la question ...

...ne devrait t on pas faire passer des tests psychologiques aux parents avant de procreer?.....et tout ça ça peut aller tres loin!

Oui, mais c'est justifié, en effet, qui ne voudrait pas offrir "le meilleur des mondes" à ses enfants ? :smile2:

Tiens, c'est dommage que Nabuchodonosor soit bannis, lui qui était malthusien nous aurait donné son avis...

Modifié par Chi-miss

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)
devenir parents/avoir des enfants c'est pas une affaire à prendre à la lègère!!! :smile2:

Complètement d'accord, sauf que n'envisager de faire un enfant qu'au regard de ses moyens pécuniers, c'est prendre l'affaire à la légère.

PS: j'ai bien aimé la remarque d'un forumeur sur le fait que ce sont les enfants qui enrichissent les parents, et ce, dans tout les sens du terme.

Ja'i bien aimé aussi les remarques d'SN3. ;)

Sinon Vyvyan a déja fait un topic sur le sujet, mais je suppose qu'il est à la poubelle.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)

Par le passé, dans les campagnes notamment, on faisait des enfants pour être sûr d'avoir des bras. L'enfant considéré comme un être chéri à protéger de tout est une conception soit assez récente soit qui fut partagée très modérément. Dès lors, faire un enfant pour s'assurer une rente est d'une moralité soupçonnable. On peut ne pas être moral mais il faut assumer son cynisme. :smile2:

Ensuite, le débat est biaisé si on mélange pauvreté et misère. La pauvreté est de vivre sans superflu. Une vie ascétique n'est en rien antinomique du bonheur. Pour certains, c'est même un idéal à atteindre. L'indifférence ou en tout cas l'absence de frénésie pour la consommation sans fin permet même d'éviter bien des efforts inutiles. La pauvreté donne du temps pour l'essentiel.

En revanche, la misère est autre chose et oblige au contraire à une lutte de tous les instants pour ne pas disparaître. Obliger un enfant à connaître le dénuement complet et souvent de devoir sacrifier son enfance pour se muer en chercheur de ressources supplémentaire dénote un égoïsme assez déroutant ou bien une inconscience improbable.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
femzi Membre+ 5 626 messages
débatteur invétéré‚ 31ans
Posté(e)
Ensuite, le débat est biaisé si on mélange pauvreté et misère. La pauvreté est de vivre sans superflu. Une vie ascétique n'est en rien antinomique du bonheur. Pour certains, c'est même un idéal à atteindre. L'indifférence ou en tout cas l'absence de frénésie pour la consommation sans fin permet même d'éviter bien des efforts inutiles. La pauvreté donne du temps pour l'essentiel.

En revanche, la misère est autre chose et oblige au contraire à une lutte de tous les instants pour ne pas disparaître. Obliger un enfant à connaître le dénuement complet et souvent de devoir sacrifier son enfance pour se muer en chercheur de ressources supplémentaire dénote un égoïsme assez déroutant ou bien une inconscience improbable.

merci sincèrement simplicius pour cette précision que je tacherais de faire à l'avenir.

il va de soi que mon argumentaire est donc tourné vers les futurs parents qui evoluent deja dans LA MISERE et qui feront quand même des enfants au nom du sacro-saint droit naturel et/ou uniquement sur la base de l'amour et d'eau fraiche.

pour le reste il y aura les allocations et de toutes facons "ils se débrouilleront" diront-ils!

c'est ce genre de raisonnement là précisement que je dénonce!

bref s'il fallait me reformuler je dirais:

les plus MISEREUX devraient ils avoir droit à la parentalité?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hi-tech-news Membre 8 messages
Baby Forumeur‚ 41ans
Posté(e)

Bonjour

je suis tout nouveau sur ce forum , mais la je suis outré de voir une telle question ;)

Comment peut ont prendre le droit de juger ce qui est bon pour l autre ou non ???

je ne suis ni misereux ni multi-milliardaire ,

mais j ai des enfants , j ai decidé d avoir des enfants , et j assume mes enfants !

je suis en désaccord sur ce systeme d allocation , caf , aide ............

et je n en touche pas d ailleurs ( pas parce que je ne veut pas , mais parce que je gagne trop )

mais en aucuns cas je me permettrai de juger certains parents qui decident d avoir des enfants . ( pour ceux qui les font juste pour les alloc c est different )

la politique de sur-assisté n est pas bonne , je suis d accord

mais le droit ou non d avoir des enfants , droit rester un droit innaliénnable et non une autorisation :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Chi-miss Membre 519 messages
Forumeur forcené‚ 59ans
Posté(e)

Moi je pense que si on les mettait dans des camps - sauf les foyers qui peuvent justifier de deux emplois en cours - eh bien la question ne se poserait pas et ça serait plus simple.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Brownies Membre 4 405 messages
L'ignorant des ignorés‚ 30ans
Posté(e)

Je pense que devenir parent est avant tout un choix, avant d'être un droit. Devenir parent, c'est décider de transmettre des savoirs, des valeurs, une histoire génétique ou pas, à un enfant. C'est accepter aussi de veiller et de guider cet enfant, aussi longtemps qu'il en aura besoin. Donc, un enfant, on est également sensé l'assumer financièrement, jusqu'à ce qu'il vole de ses propres ailes, incluant, en plus de son entretien classique, d'éventuelles longues études.

Même si ce n'est pas la raison première qui fasse qu'un couple veuille un ou plusieurs enfants, je pense que la notion financière ne devrait pas être négligée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)

Il me semble très dangereux de vouloir qu'une partie de la population ne se reproduise pas : on ignore tout de l'impact que cela aurait sur l'évolution de l'espèce humaine.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité insumisa34
Invité insumisa34 Invités 0 message
Posté(e)

et évidement le matériel résoud tellement tout...en plus si ça se trouve,c'est héréditaire la pauvreté! :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kai Membre+ 6 179 messages
✖►‚ 37ans
Posté(e)

Tout le monde devrait avoir le droit .. et encore heureux j'ai envie de dire. En revenche, je trouve très con quand on est déjà dans une misère pas possible, de penser en connaissance de cause, à faire un enfant pour toucher des aides et compagnie ... Pour ça je suis d'accord. C'est un droit et ça doit le rester mais bon, après c'est les gens qui en font ce qu'ils veulent et des cons t'en auras toujours et partout .. A ce niveau là la question serait plutôt "Les cons devraient il avoir droit à la parentalité ?"

Vu ma situation personnelle en ce moment par exemple, qui est tout sauf stable puisque je ne sais même pas si dans quelques semaines je ne serais pas à la rue, pour le moment ça va, mais mon avenir est trop incertain même si je travaille d'arrache pied pour redresser la barre .. penser à faire un enfant dans ces conditions alors que je suis plus que consciente de la situation ... c'est carrément hors de question et le plus inconcevable qui soit. Je m'en tire déjà mal par moi même, si j'ai un enfant à charge, je coule et pire encore, je le fais couler avec moi et il est clair que quand tu fais un enfant, tu n'envisages pas ça pour lui (ou tu es complètement con et définitivement irrécupérable à mon sens)

Après, avoir les moyens ne veux pas non plus dire que ton mômes sera plus heureux ou quoi .. J'ai un ami qui a des parents franchement adorable et qui l'aiment énormément, ils feraient tout pour lui et ils ont les moyens, ça ils ne sont pas à plaindre tu peux me croire .. pourtant cet ami se détruit à coups de drogue (dépendance aux opiacés) et alcool .. et il enchaine les tentatives de suicide et le CHU .. Il est pas bien dans sa peau, malheureux et il a absoluement tout pour être heureux .. donc ça ne veux rien dire à mon sens .. Moi j'ai été privée de beaucoup de choses et mes parents n'avaient pas les moyens mais j'ai eu le minimum vital et si je n'ai pas toujours été heureuse et ait connu des difficultés certaines dans ma vie, je ne les devaient pas au manque de moyens financiers de mes parents du tout loin de là .. Mais oui .. il faut au moins un minimum pour ne pas mettre ses enfants dans une merde noire quand on est déjà conscient d'y être jusqu'au cou si c'est pas plus ... parce que là c'est pour moi de l'inconscience totale.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Brownies Membre 4 405 messages
L'ignorant des ignorés‚ 30ans
Posté(e)

Je te rejoints assez dans ton intervention. Je suis convaincu qu'il n'y a pas besoin d'être riche pour rendre un enfant heureux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
femzi Membre+ 5 626 messages
débatteur invétéré‚ 31ans
Posté(e)
Je te rejoints assez dans ton intervention. Je suis convaincu qu'il n'y a pas besoin d'être riche pour rendre un enfant heureux.

je suis aussi d'accord avec ca!

mais j'ajoute:

je suis convaincu qu'etant dans le besoin on ne peut pas rendre un enfant heureux

bref tout est question de tournure lexicale et sémantique.

j'ai egalement bien aimé le résumé:

"Les cons devraient il avoir droit à la parentalité ?"

le problème c'est que dès qu'on s'adresse uniquements aux "cons" ya (presque) plus personne qui ne se sent concerné, alors...

>_<"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
BeWise Membre 22 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

Je suis riche et j'ai eu une enfance plutôt malheureuse. A telle point que je me suis retrouvé a la rue avant même d'être majeur.

Donc je pense que rendre un gosse heureux n'est pas une question d'argent, il n'y a pas que les dernières nike ou la dernière console comme moyen d'être heureux.

Parcontre, j'en connais plus d'un qui ont une famille nettement moins riche que la mienne et qui n'ont pas l'air bien malheureux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mathieu76 Membre 521 messages
Forumeur forcené‚ 38ans
Posté(e)

la richesse = l'argent?????

Non je n'suis pas d'accord.

Je n'ai pas un rond, et je me considère extrèmement riche!!!! pourquoi?

J'ai une femme merveilleuse et 3 beaux enfants en pleine forme.......

elle est là, ma richesse.

à méditer :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
tiwi Membre 1 946 messages
Forumeur alchimiste‚ 44ans
Posté(e)

De plus, la pauvreté n'existe que dans la tête des cons qui la crée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jolane Membre 911 messages
Forumeur accro‚ 30ans
Posté(e)

Débat intéressant avec réflexions et argument.

J'ai beaucoup aimé l'intervention de Mathieu76.

On pourrait poser la question de telle sorte "Doit-on faire des enfants si l'on sait pertinemment qu'on ne pourra pas les assumer (financièrement, affectivement, ...)?"

Dès lors, comment être sûr qu'on "ne pourra pas"? Pour le côté matériel, l'espoir de jours meilleurs avec plus dans le porte-monnaie persiste. Pour le côté affectif on ne peut pas savoir, on peut croire mais on ne peut pas être sûr.

Je suis néanmoins d'accord avec l'idée selon laquelle certains parents "dans la misère" qui penseraient "ils n'auront qu'à se débrouiller" dénote d'un égoïsme fort.

Mais je pense aussi que les (futurs) parents ne pensent peut-être pas à ça à ce moment (peut-être le devraient-ils). Je pense qu'ils voient l'espoir de jours meilleurs et qu'ils pensent à l'amour qu'ils pourront donner.

Mais je suis peut-être naïve.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lotaire Membre 241 messages
Forumeur activiste‚ 46ans
Posté(e)

Femzi... Tu pensais pouvoir avoir un débat ici ? :blush:

Pour l'essentiel il est très difficile auprès de la majorité de la population d'obtenir autre chose que des indignations et des considérations simplistes sur ce type de sujet.

Les allocations familiales sont un droit donné aux moins aisés de faire plus d'enfants (de nos jours souvent le troisième) qu'ils n'en feraient avec la rationalisation de leur moyens.

Il faudrait prendre le temps d'en expliquer les origines 'sociales' et l'utilisation ensuite fasciste ou libérale.. (faire plus d'enfant, c'est plus de consommateurs, donc de la croissance etc..).

La démographie pose toujours le problème du débat dépassionné, distancié auquel très peu de gens peuvent accéder, surtout sur un forum (à moins de vouloir faire preuve de bonne volonté, d'écoute, de réflexion plus que de détente, et de buzz).

Admettons une continuité du droit à faire des enfants pris en charge partiellement par la collectivité... sous forme d'allocations.

Avec 2,1 enfants pas femme, la croissance de la population pourrait continuer mais pour aller où ? Pour faire quoi ? Pour exploiter plus encore de ressource ?

La population mondiale ne devrait-elle avoir aucune limite ?

Certain(e)s opposeront à cela les baisses de natalité en Europe Italie et Espagne en tête. Mais avec un solde migratoire qui permet aux populations de croitre et une idéologie, même chez les démographes qui fait de la croissance de la population un "bien"..

Pourquoi ? Une vieille erreur judéo-chrétienne ? Je dis erreur car "croissez et multipliez est bien indiqué par Saint Augustin comme une invitation à s'améliorer individuellement et non à faire des enfants, sinon le monachisme aurait été condamner.

Une vieille survivance de la peur de l'espèce ? Quel atavisme alors chez cette majorité de la population qui fait peu ou pas d'enfant ?

Non, le natalisme est une "idéologie", rattaché au capitalisme mais aussi au nationalisme qui voulait que la dépopulation soit la porte ouverte à la conquête par une autre nation. Le débat entre nataliste et antinataliste fut d'ailleurs féroce en France au tournant du XIXème XXè.

Le problème n'est donc pas que les pauvres ou les riches puissent ou non faire des enfants, mais de savoir pourquoi les naissances seraient suventionnées, prises en charge par celles et ceux qui ne veulent pas voir la planète être encore un peu plus chargé.. Par des individus qui consomment à chaque génération plus chacun qu'à la précédente..

Le débat est complexe. Il vaut mieux que "Ah ben non alors et l'amour, pourkoi que les pauvrs y aurait pas le droit à en donné auci ?"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
femzi Membre+ 5 626 messages
débatteur invétéré‚ 31ans
Posté(e)
Le débat est complexe. Il vaut mieux que "Ah ben non alors et l'amour, pourkoi que les pauvrs y aurait pas le droit à en donné auci ?"

merci beaucoup LOTAIRE pour cette explication supplémentaire très interressante

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
elfe sylvain Membre 3 102 messages
Arcane du Magicien‚ 36ans
Posté(e)
"Les cons devraient il avoir droit à la parentalité ?"

définissez "con"?

parceque c'est plutôt subjectif comme concept

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant