La morale de nos jours


Neolide Membre 4 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Morale, éthique, déontologie... Cet étrange phénomène a beaucoup de nom.

Si je devais définir la morale, je le ferais comme suit:

"Ensemble des rêgles/habitudes établies par la société et qui sont tacitement acceptées et appliquées par tout individus vivant dans cette société"

Quelques exemples ?

Aujourd'hui, la mort nous terrifie, nous répugne.

Il y a quelques siècles, mettre à mort était un spectacle demandé qui apportait du plaisir à la population. (jeux du cirque à Rome, décapitation publique en France etc...)

Ici, on peut exprimer quasi publiquement sa haine contre le dirigeant de notre pays.

Dans d'autres Etat, c'est passible de prison.

Plus simple comme exemple: la mode. Qui évolue au gré du temps et de la distance.

On peut citer la politesse, la raison, les besoins voire la personnalité et la justice.

Bref, pensez-vous qu'une morale qui dissocie à ce point les sociétés à travers le temps et l'espace soit nécessaire ?

Que pensez-vous de la morale actuelle ?

(Je parle bien sûr d'une morale occidentale.)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

hedgehogmsx Membre 53 messages
Forumeur en herbe‚ 40ans
Posté(e)
Morale, éthique, déontologie... Cet étrange phénomène a beaucoup de nom.

Si je devais définir la morale, je le ferais comme suit:

"Ensemble des rêgles/habitudes établies par la société et qui sont tacitement acceptées et appliquées par tout individus vivant dans cette société"

Je ne pense pas que les 3 mots que tu cites ai le même sens, même s'ils ont des liens.

Et je ne suis pas d'accord avec la définition que tu donnes de la morale. Tu définis d'avantage les us et les coutumes (puisque tu mets sur le même plan règles et habitudes, les habitudes étant plus du ressort culturelle).

La morale, c'est plutôt ce qui permet de définir (sous forme de règles ou de principes) ce qui est bien de ce qui est mal. Il manque ceci à ta définition, le coté manichéen de la morale.

J'apprécie tout de même que tu fasse référence à son caractère limité : à chaque société sa morale ...

Aujourd'hui, la mort nous terrifie, nous répugne.

Il y a quelques siècles, mettre à mort était un spectacle demandé qui apportait du plaisir à la population. (jeux du cirque à Rome, décapitation publique en France etc...)

Ce n'est pas tellement une question de morale, d'avantage une question de m¿urs et de perception de la mort. Aujourd'hui, deux types qui se tape dessus sur un ring de boxe apporte toujours du plaisir à la population. Si on ne tue pas de suite, on sait pertinemment que la boxe est néfaste à la santé. La nuance est faible, d'autant plus que de nos jours, ils ont choisis ce "métier". Tu peux m'objecter que ce n'est pas à toute la population qui y prends du plaisir. Je te répondrai qu'on sait aujourd'hui que ce n'était pas non plus le cas au jeu du cirque. La population y assistait souvent par obligation, pour ne pas oublier qui était le maitre. Les jeux ont été successivement banni et restauré selon les empereurs romains. Au moyen-âge, les buchers de l'inquisition faisait d'avantage peur et servait le pouvoir en place qu'il ne procurait de plaisir.

Tout ceci pour te montrer que dans tout cela, sur le plan de la morale, tout le monde, y compris les puissants qui en usait, savait que c'était mal. Et c'est justement pour cela qu'ils en usaient. Les partisans de la guillotine que tu évoques, parlait d'un mal nécessaire, dissuasif. Mais bien d'un mal.

Ce n'est donc pas la morale qui a changé.

Ici, on peut exprimer quasi publiquement sa haine contre le dirigeant de notre pays.

Dans d'autres Etat, c'est passible de prison.

On retrouve là la non universalité de la morale, mais tu commets à mon sens la même erreur que précédemment. Les dirigeants qui pratiquent cela savent pertinemment ce qu'ils font, il ignore pas la morale, ils s'assoient dessus pour leurs propres intérêts. Et les peuples qui subissent cela ont également conscience de tout cela.

Plus simple comme exemple: la mode. Qui évolue au gré du temps et de la distance.

Non, on est dans les usages, pas dans le bien et le mal. Il n'y a pas une forme de condamnation morale de celui qui ne suit pas la mode.

On peut citer la politesse, la raison, les besoins voire la personnalité et la justice.

La politesse est en effet une notion proche de la moral au sens ou l'on considère la politesse comme une valeur morale. C'est bien d'être poli.

La raison ... je ne comprends pas le rapport. Ni d'ailleurs pour les besoins.

Pour la personnalité, en effet, il y a des rapports. La jalousie, c'est mal, la modestie c'est bien etc.

La justice est en générale en harmonie avec la morale (tuer c'est mal) mais pas toujours. Pour la morale, tuer c'est mal intemporelle ment, pour la justice, il y a un délais de prescription ... que beaucoup trouve amoral :smile2:

Bref, pensez-vous qu'une morale qui dissocie à ce point les sociétés à travers le temps et l'espace soit nécessaire ?

La morale est bien plus que nécessaire. Elle existe quoi qu'on fasse, on aura toujours un besoin de distinguer le bien du mal, même en dehors de toute considération religieuse. Et au delà du besoin, on le fera toujours par instinct.

Le fait qu'elle évolue à travers le temps n'est pas tellement vrai, comme j'ai tenté de te le montrer précédemment. Les règles de morale, dans leur essentiel, changent en réalité très peu, c'est surtout leur mise en application qui change.

La diversité de morale à travers le monde est un réel problème, et est source de nombreux conflits actuels. Le problème est qu'on tente de faire une morale des morale, en disant que telle morale est bien, et que telle autre est mal ... On en revient à ce que je disais à propos de la violence et des états dans un autre sujet. Dès qu'on arrive à l'échelle internationale, c'est la loi du plus fort qui règne ... contre toute morale lol

Que pensez-vous de la morale actuelle ?

(Je parle bien sûr d'une morale occidentale.)

Elle manque de clarté, car elle n'est plus seulement tacite comme tu le disais, elle n'est plus explicitement transmise par l'éducation. Et du coup, on obtient une morale à la carte selon les individus au sein même de notre société. Cependant, notre société dans sa globalité, a conservé via ses institutions sa morale. Elle peine juste à la faire appliquer.

Modifié par hedgehogmsx

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité filipe59
Invité filipe59 Invités 0 message
Posté(e)

Faut pas tout confondre, chaque société à ses règles, ses coutumes et ses lois... la morale est universelle.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hedgehogmsx Membre 53 messages
Forumeur en herbe‚ 40ans
Posté(e)

Pas d'accord avec la fin de ta phrase. La morale est encore dans bien des sociétés le fait de la religion. Même ici, où notre morale est devenue laïque, elle est l'héritière de valeurs chrétiennes. Or, notre morale ne considère pas (plus) comme mal de critiquer une religion. Cela est vrai en termes de morale et se retrouve dans nos lois qui défendent la liberté d'expression. Or, dans bien des pays du monde, critiquer la religion (et pour être précis, il s'agit de l'Islam, en Arabie Saoudite, en Indonésie ...) est amorale, et la loi, en parallèle, condamne durement le blasphème.

S'il ne faut pas confondre, et tu as raison, les règles, les coutumes et les lois avec la morale, il faut cependant ne pas négliger que dans toutes les sociétés, la loi, et c'est je pense ce que voulait exprimer l'auteur du premier message, transcrit dans ses grandes lignes la morale d'une société. Elle n'en est pas l'exacte reflet comme j'ai tenté de le montrer dans mon premier message, mais elle en dit tout de même long.

Modifié par hedgehogmsx

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité filipe59
Invité filipe59 Invités 0 message
Posté(e)

La loi nous oblige à faire ce qui est dit, et non ce qui est juste...

La morale n'est pas le fait d'une société, elle en chaque homme ...

La religion j'en pense rien : je dirai simplement "La Bible ne fait pas le moine"

Pour le reste, si je donne un coup de pied à un chien, je sais que je risque de lui faire mal, et je sais surtout que je n'y suis pas obligé, même avec une arme sur la tempe...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
puceau Membre 4 484 messages
Allez à Jactaès ou vers Saint Gétorix,c'est beau!‚ 72ans
Posté(e)

La morale ?

Je dirais plutôt les morales .

Et les morales , c'est comme les enfants : les nôtres sont formidables .

:smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
SN3 The last. Membre 6 166 messages
Forumeur alchimiste‚ 38ans
Posté(e)

Il y a de la confusion, la morale, la politesse sont culturelles, le respect et la tolérance non.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yiauthli VIP 4 197 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)

Neolide, je crois que tu confond la morale et la norme...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité insumisa34
Invité insumisa34 Invités 0 message
Posté(e)
La loi nous oblige à faire ce qui est dit, et non ce qui est juste...

La morale n'est pas le fait d'une société, elle en chaque homme ...

La religion j'en pense rien : je dirai simplement "La Bible ne fait pas le moine"

Pour le reste, si je donne un coup de pied à un chien, je sais que je risque de lui faire mal, et je sais surtout que je n'y suis pas obligé, même avec une arme sur la tempe...

+1!! entièrement d'accord avec toi :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hedgehogmsx Membre 53 messages
Forumeur en herbe‚ 40ans
Posté(e)

Que de confusion ...

La loi nous oblige à faire ce qui est dit, et non ce qui est juste...

En France, la loi est voté par les représentants du peuple.

En outre, dans ta vie de tous les jours, je pense que tu ne te poses pas trop de question sur la légalité de la majorité de tes actes. Le lieu où nous avons à y penser le plus, c'est au volant. Le reste du temps, on ne vole pas, on ne tape pas sur tout le monde et tout va bien. Dans notre quotidien, la loi et la morale se confondent.

Ailleurs, hélas, et dans la majorité des états, la loi est en effet d'avantage dictée que choisie. Mais malgré tout, on retrouve des points communs (on parle de prisonnier de droit commun pour désigner les criminels, les voleurs, les trafiquants etc.) et tu constateras que c'est encore une fois intimement lié à des valeurs morales (et religieuse ...).

La morale n'est pas le fait d'une société, elle en chaque homme ...

Elle est en chaque homme ... de part son éducation ... qui est le fait de sa famille, de l'école ... de la société ... La morale doit être commune à une société sinon nous ne pouvons pas vivre ensemble sans qu'il y ait des tensions.

La religion j'en pense rien : je dirai simplement "La Bible ne fait pas le moine"

Je suis tout ce qu'il y a de plus athée, mais si tu te tourne vers le passé, c'est bien la religion qui a diffusé, et énoncé clairement, bien des principes de morale (les fameux dix commandements par exemple), face à la barbarie ambiante. Elle a hélas été souvent exploitée (mais ce n'est pas le sujet ici). D'où l'intérêt d'une morale républicaine et laïque, telle que nous l'avons, et qui est traduite pour l'essentiel en lois.

Pour le reste, si je donne un coup de pied à un chien, je sais que je risque de lui faire mal, et je sais surtout que je n'y suis pas obligé, même avec une arme sur la tempe...

Pour ce qui est d'avoir une arme sur la tempe, ce genre d'expérience forte (et traumatisante pour la plupart des individus), il ne faut pas s'avancer, surtout dans ce sens là, avant de l'avoir vécu. Entre ta vie et un coup de pieds à un chien ... laisse moi douter ...

Et ce n'est pas le fait que tu saches que tu lui fera mal qui est important. On pourrait s'en moquer, voir s'en amuse. C'est le fait que tu saches que c'est mal de lui faire mal qui est du ressort de la moral. Et à travers le monde, c'est bien là un domaine de moral qui n'est pas universel.

Au fait, tu cites ce cas sur le plan de la moralité ... mais encore une fois, c'est traduit dans la loi, les violences sur les animaux sont sévèrement punies.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Theo444 Membre 83 messages
Forumeur en herbe‚ 56ans
Posté(e)

Je viens dénoncer un muselage, une atteinte à la liberté d'expression.

J'ai voulu faire partager l'émission de France 2 "les 4 vérités", sur ce site. Ce reportage portait sur l'expression d'un personnage politique, Marine Le Pen.

Le sujet a été aussitôt effacé et j'ai reçu un avertissement,... le second.

Certains, ici, oublient que nous sommes en démocratie, la République reconnaît la légitimité de Marine Le Pen, donc elle a droit d'être citée au même titre que tous les représentants des autres partis politiques.

Le lien provenait certes du FN, mais j'ai noté que celui de FR2 était "... invalide".

Cette atteinte à la liberté d'expression est preuve de partialité voire de dictature : le silence imposé !

Je m'en référerai donc aux autorités compétentes, pour savoir quelle suite à donner à ce état de fait ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant