Les famines ¿ la faute à l'industrie de la viande


grizzy0 Membre 9 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

http://www.arte.tv/fr/Comprendre-le-monde/...mC=2493436.html

850 millions de personnes souffrent de sous-alimentation. Aujourd'hui déjà, les plus démunis sont victimes des fluctuations des prix de l'alimentaire. En 2007, les Mexicains sont descendus dans la rue pour protester contre la hausse exorbitante du prix de la farine de maïs avec laquelle ils fabriquent les tortillas. En 2008, il y a eu des émeutes de la faim en égypte, au Bangladesh et en Haïti. Pour Rosamund Naylor, responsable du Programme de la sécurité alimentaire à l'université de Stanford, ce n'est que le début. Elle a comparé 23 modèles climatiques pour le XXIe siècle avec des données empiriques sur des récoltes désastreuses liées à des mauvaises conditions climatiques. Dans le magazine Science, elle tire la sonnette d'alarme : les années caniculaires pourraient devenir la norme, les rendements pourraient chuter. L'économie mondiale de la viande ¿ principale responsable du réchauffement climatique avec un cinquième des émissions de gaz à effet de serre ¿ aggraveront encore ces situations de pénurie.

faudrait peut-être agir non?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

LooSHA Membre 4 598 messages
Je porte un chat d'or, et alors ?‚ 9ans
Posté(e)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Woot Membre 2 522 messages
Forumeur alchimiste‚ 35ans
Posté(e)
http://www.arte.tv/fr/Comprendre-le-monde/...mC=2493436.html

850 millions de personnes souffrent de sous-alimentation. Aujourd'hui déjà, les plus démunis sont victimes des fluctuations des prix de l'alimentaire. En 2007, les Mexicains sont descendus dans la rue pour protester contre la hausse exorbitante du prix de la farine de maïs avec laquelle ils fabriquent les tortillas. En 2008, il y a eu des émeutes de la faim en égypte, au Bangladesh et en Haïti. Pour Rosamund Naylor, responsable du Programme de la sécurité alimentaire à l'université de Stanford, ce n'est que le début. Elle a comparé 23 modèles climatiques pour le XXIe siècle avec des données empiriques sur des récoltes désastreuses liées à des mauvaises conditions climatiques. Dans le magazine Science, elle tire la sonnette d'alarme : les années caniculaires pourraient devenir la norme, les rendements pourraient chuter. L'économie mondiale de la viande ¿ principale responsable du réchauffement climatique avec un cinquième des émissions de gaz à effet de serre ¿ aggraveront encore ces situations de pénurie.

faudrait peut-être agir non?

Ouais, agissons! On fait quoi?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
LooSHA Membre 4 598 messages
Je porte un chat d'or, et alors ?‚ 9ans
Posté(e)

On bouffe moins de bidoche, hé !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jeffsv Membre 275 messages
Forumeur activiste‚
Posté(e)

Il n'est pas sûr que le réchauffement climatique induise une diminution des productions agricoles. Il redistribue les cartes. Qui veut défendre une avis ne fera que choisir les exemples qui illustreront sont point de vue.

Ce qui est sur, c'est que plus de CO2 augmente les productions agricoles - c'est ce que l'on fait dans les serres.

Pour ce qui est de l'apport en CO2 des différentes viandes : l'excellent site :

http://www.manicore.com/documentation/serre/assiette.html

Maintenant, on fait quoi ? C'est simple, pour infléchir un sysème qui ne marche que sur le pognon, on ne consomme plus - ou moins, les produits incriminés : Veau, agneau, mouton, boeuf... mais allez voir le site.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
SN3 The last. Membre 6 166 messages
Forumeur alchimiste‚ 38ans
Posté(e)
on ne consomme plus - ou moins

C'est plus de l'espoir qu'il faut pour ça, il faut trouver bien plus costaud ! Rien qu'à voir les réactions pour une seule (rien qu'une !) journée sans achat... Il n'y a aucune volonté à élever le niveau de responsabilité individuelle sur cette planète :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
AZGrenouille Membre 2 402 messages
Seigneur Batracien ‚ 36ans
Posté(e)

J'ai trouvé le site manicore.com très instructif :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bref425 Membre 428 messages
Forumeur survitaminé‚ 30ans
Posté(e)

:blush: Bonsoir à thou :coeur:

"La famine. La faute à l'industrie de la viande"

Personnellement, a part bouffer de la salade, j'me vois mal bouffer de l'herbe. Laissons plutôt cette joyeuseté aux vaches qui s'en sortent très bien.

:bo:

Y a quelques temps, c'était Katie Freston qui s'y accrochait à sortir des c.... aussi grosses qu'elle dans l'HuffPo de Chicago. Elle demandait à tout son fan-club de "ne plus bouffer de la viande pendant 1 jour, pour économiser", ajoutait-elle. Et décrivait là le gain de milliards de m3 d'eau qui ne serait pas consommé par les animaux.

Trop bien la meuf !

Bête a bouffer de l'herbe, ouais !

:coeur:

J'ADOOOOORE LE BIFTECK !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Laguardia Membre 6 639 messages
Inside‚
Posté(e)

il est absolument vrai que l'impact de ces élevages sur la consommation d'eau devrait faire aussi réfléchir

penser à la maltraitance absolue des animaux

ensuite il existe des tas d'alternatives à la viande

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chris7777 Membre 4 502 messages
Leo c'est mon dernier mot‚
Posté(e)
:blush: Bonsoir à thou :coeur:

"La famine. La faute à l'industrie de la viande"

Personnellement, a part bouffer de la salade, j'me vois mal bouffer de l'herbe. Laissons plutôt cette joyeuseté aux vaches qui s'en sortent très bien.

:bo:

Y a quelques temps, c'était Katie Freston qui s'y accrochait à sortir des c.... aussi grosses qu'elle dans l'HuffPo de Chicago. Elle demandait à tout son fan-club de "ne plus bouffer de la viande pendant 1 jour, pour économiser", ajoutait-elle. Et décrivait là le gain de milliards de m3 d'eau qui ne serait pas consommé par les animaux.

Trop bien la meuf !

Bête a bouffer de l'herbe, ouais !

:coeur:

J'ADOOOOORE LE BIFTECK !

D'un autre côté ne pas manger de viande pendant une journée, c'est pas la mort :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yves-1902 Membre 5 847 messages
Forumeur alchimiste‚ 56ans
Posté(e)

Les animaux ont leur place dans l'alimentation humaine.

C'est d'ailleurs ce qui a sauvé et perpétué plusieurs races ou espèces, que ce soit pour la consommation ou l'usage agricole ou la course, l'agrément, etc ...

Avec ou sans animaux la végétation poussera toujours, autant les mettre à la bouffer.

Par contre il faut rester vigilent sur l'impact des élevages, et c'est ce qui se fait, car entre un bovin uniquement nourrit à la crèche et un bovin qui se nourrit exclusivement de ce qu'il trouve dehors c'est pas tout à fait pareil, même si la surface dédiée à l'animal reste la même, à savoir qu'il faut disposer au minimum d'un hectare pour nourrir une vache.

L'intensif en bovin n'est qu'une illusion, car la nourriture qui ne sera pas produite sur l'exploitation viendra d'ailleurs, or c'est là qu'il faut réfléchir à l'impact sur l'environnement.

Si certains sont persuadés que l'on peut vivre que de végétaux, je pense qu'ils sont motivés pour entretenir l'espace rural car je doute que l'on couvre toute la planète de cultures pour nourrir les hommes, il y a des zones où seul l'animal peut intervenir : praires, montagnes, zones exposées au gel, zones caillouteuses, zones à fort risque d'incendies ... etc ...

Il faut certainement réorienter ses habitudes alimentaires, en commençant par ne plus penser à son portefeuille, et en bannissant tous les produits issus d'une agriculture catastrophique pour la planète telle qu'on la pratique en Espagne, au Portugal, au Maroc, en Tunisie, en Afrique équatoriale, en Chine, en Hongrie, en Roumanie, en turquie, au Brésil, au Vénézuella, Urugay, Paragay, USA, Mexique, en Indonésie. En achetant en France, où une traçabilité digne de ce nom existe, et où il possible de connaître le nom, l'adresse, et les pratiques de production des producteurs.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bref425 Membre 428 messages
Forumeur survitaminé‚ 30ans
Posté(e)
Les animaux ont leur place dans l'alimentation humaine.

C'est d'ailleurs ce qui a sauvé et perpétué plusieurs races ou espèces, que ce soit pour la consommation ou l'usage agricole ou la course, l'agrément, etc ...

Avec ou sans animaux la végétation poussera toujours, autant les mettre à la bouffer.

Par contre il faut rester vigilant sur l'impact des élevages, et c'est ce qui se fait, car entre un bovin uniquement nourrit à la crèche et un bovin qui se nourrit exclusivement de ce qu'il trouve dehors c'est pas tout à fait pareil, même si la surface dédiée à l'animal reste la même, à savoir qu'il faut disposer au minimum d'un hectare pour nourrir une vache.

L'intensif en bovin n'est qu'une illusion, car la nourriture qui ne sera pas produite sur l'exploitation viendra d'ailleurs, or c'est là qu'il faut réfléchir à l'impact sur l'environnement.

Si certains sont persuadés que l'on peut vivre que de végétaux, je pense qu'ils sont motivés pour entretenir l'espace rural car je doute que l'on couvre toute la planète de cultures pour nourrir les hommes, il y a des zones où seul l'animal peut intervenir : praires, montagnes, zones exposées au gel, zones caillouteuses, zones à fort risque d'incendies ... etc ...

Il faut certainement réorienter ses habitudes alimentaires, en commençant par ne plus penser à son portefeuille, et en bannissant tous les produits issus d'une agriculture catastrophique pour la planète telle qu'on la pratique en Espagne, au Portugal, au Maroc, en Tunisie, en Afrique équatoriale, en Chine, en Hongrie, en Roumanie, en turquie, au Brésil, au Vénézuella, Urugay, Paragay, USA, Mexique, en Indonésie. En achetant en France, où une traçabilité digne de ce nom existe, et où il possible de connaître le nom, l'adresse, et les pratiques de production des producteurs.

:blush: Bonjour Yves :coeur:

"L'intensif en bovin n'est qu'une illusion, car la nourriture qui ne sera pas produite sur l'exploitation viendra d'ailleurs, or c'est là qu'il faut réfléchir à l'impact sur l'environnement."

Les foins, luzernes et autres apportent une alimentation adéquate aux saisons froides, mais, je ne saisit pas le: "impact sur l'environnement".

Bien sûr, les fumiers produits par les bovins (entr'autres) alimentent les prairies où ils paissent, comme il en est de ceux ramassés en étables et épandus en des lieux inaccessibles aux troupeaux. Il est aussi vrai que le fumier (d'où qu'il vienne) n'est pas toujours LA meilleure solution pour les plantes potagères où les dosages ne sont pas toujours adéquats, d'où la présence parfois nécessaire d'engrais qui affichent des dosages plus sûrs.

Si ce n'est qu'en transport qu'il faudrait entendre l'impact sur l'environnement, il serait toujours possible - pour certains retardataires - d'user des services des charrettes à boeufs. Voire de remettre la transumance-à-pattes pour les troupeaux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yves-1902 Membre 5 847 messages
Forumeur alchimiste‚ 56ans
Posté(e)
:blush: Bonjour Yves :coeur:

"L'intensif en bovin n'est qu'une illusion, car la nourriture qui ne sera pas produite sur l'exploitation viendra d'ailleurs, or c'est là qu'il faut réfléchir à l'impact sur l'environnement."

Les foins, luzernes et autres apportent une alimentation adéquate aux saisons froides, mais, je ne saisit pas le: "impact sur l'environnement".

Bien sûr, les fumiers produits par les bovins (entr'autres) alimentent les prairies où ils paissent, comme il en est de ceux ramassés en étables et épandus en des lieux inaccessibles aux troupeaux. Il est aussi vrai que le fumier (d'où qu'il vienne) n'est pas toujours LA meilleure solution pour les plantes potagères où les dosages ne sont pas toujours adéquats, d'où la présence parfois nécessaire d'engrais qui affichent des dosages plus sûrs.

Si ce n'est qu'en transport qu'il faudrait entendre l'impact sur l'environnement, il serait toujours possible - pour certains retardataires - d'user des services des charrettes à boeufs. Voire de remettre la transumance-à-pattes pour les troupeaux.

L'impact dont je parle est l'énergie et les moyens nécéssaires pour faire parvenir de la nourriture pour les animaux dans le cas de bovins élevés de façon intensive, c'est à dire sur peu de surface. Les surfaces nécessaires pour les nourrir viennent d'ailleurs et cela demande des moyens qui créent un impact (camions, bateaux, trains ...)

Le fumier produit par les bovins est certainement la meilleure solution pour fertiliser les sols. Le mélange de paille et de déjection, une fois entassé, se transforme en une sorte de compost qui enrichit le sol en matière organique.

Or c'est la matière organique qui commence à faire défaut dans plusieurs régions de de France, et cela est dû au comportements des lobbies écolos qui n'ont jamais compris qu'en appauvrissant un sol de matière organique en le privant de fumier et de compost, on augmente ainsi le lessivage des sol car plus rien ne retient les éléments minéraux présents dans le sol.

Sache qu'en Bretagne, à cause des règlementations stupides pondues par les gouvernements successifs, l'utilisation de déjections animales, même sous forme de fumier pailleux, est très règlementée, et tous les jours, des camions font des navettes pour "exporter" ces fumiers et fientes déséchées vers d'autres régions de l'hexagone, notamment les vignobles, amenant ainsi les agriculteurs bretons à utiliser leur 170 unités d'azote règlementaire sous forme minérale. Ce cercle vicieux contribue à appauvrir de plus en plus le sol et augmente le lessivage des éléments du sol vers les nappes et cours d'eau.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bref425 Membre 428 messages
Forumeur survitaminé‚ 30ans
Posté(e)

:blush: Salut Yves :coeur:

Je ne te suis pas dans tes commentaires,

Chaque plante qui existe sur Terre s'alimente différemment, comme chaque animal pisse&chie différemment (suivant sont alimentation/sa race/et ses besoin d'Europe), ainsi, les sols (pour parler d'oeufs) se voient tout-à-coup submergés de quelques modes McDonalylées et bien difficiles a supporter chaque jour, et, comme toutes plantes dépend du sol et des barres de mars qui l'accompagne, ton plant de tomate, de chanvre ou d'asperge produira donc ce qu'il produira.

Quant aux 'nappes phréatiques' dont tes souvenirs très TF1tesques te rappellent malgré toi les lieux ou tu dois pisser, sache q'il y en va du passage du temps (comme le train d'onze heures) que tout çà partira loin de toi vers des rivières qui n'en n'ont que foutre de ce qu'elles charient (depuis 10.000 ans) vers ces mers lointaines (où des milliards de poissons y chient dedans tous les jours !! (MaisQueFaitLaPolice?)) sans que cela n'en témoigne du passé (!).

La mer (Denis ?) EST une machine-à-laver.

Et, si elle ressort de près-chez-toi une eau-toute-sale: tire lui une balle dans le buffet ! (demapart !) ou bouche-la une bonne fois pour toute. Mais ne va pas te laisser emmerder par les lessonneurs des ventilos qui te demanderaient presque de pisser les bulles que t'as bu !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant