Le contrat CPE

Noladelle Membre 1 326 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)

Les journalistes cherchent toujours les extrêmes et le sensationnel mais il ressort de bons débats de temps en temps ;)

Je trouve que les jeunes s'expriment très bien au contraire : ils savent ceux qu'ils veulent ! ;)

Côté opposition et syndicats, ils ont leurs propres intérêts mais il faut savoir trier les informations et arrêter de mettre tout le monde dans le même panier ! ;)

Modifié par Noladelle

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Pheldwyn Membre 11 146 messages
Explorateur de Nuages‚ 39ans
Posté(e)

Pfioooou, Yves, joli vision des choses.

Bon déjà, la jeunesse, qu'est-ce que c'est ? Une maladie, une fonction, existe-t'il des manuels pour les jeunes afin qu'ils cadrent à leur rôle de jeunes ?

Les jeunes, ce sont des citoyens avant tout, certains apolitisés, certains à gauche, certains à droite, certains même aux FN ou dans des mouvements apparentés ...

Les jeunes, comme la population française, sont pas très syndiqués ou politisés dans des partis : donc je pense que tu devrais arrêter ta parano fanstamagorique.

Il y a des jeunes pour le CPE, d'autres qui n'ont en rien à foutre, d'autres qui sont contre mais ne sont pas forcément d'accord avec les syndicats, d'autres qui ne repointeront même jamais leur nez dans une quelqconque manifestation par la suite.

En plus, si je suis ton raisonnement : les syndicats d'étudiants ne manifestent pas pour jouer leur rôle de syndicats et défendre les droits des jeunes, mais uniquement pour recruter des membres par avance pour d'autres syndicats, qui toujours selon ta logique, n'ont pas pour but de défendre les salariés mais agrandir leur nombre d'adhérents.

Dans quel buts ? Aucun, les syndicats veulent juste avoir des membres, pour faire quoi ? Mener le Grand Complot à travers la France ? ;) Ah si, j'avais mal lu, leurs vrais but est de faire foirer les études et les formations des jeunes.

Tous les mois ils se réunissent pour trouver des stratégies afin qu'il y ait un maximum de jeunes dans la merde. Raisonnement logique : si cette façon de raisonner est celle des prépas et des élites, je ne me fait plus de soucis pour l'avenir de la France.

Remarque, depuis le siècle dernier, on a fait du progrès socialement grâce au syndicats, et ceux-ci n'ont pas réussi à lever d'armées assez importante pour faire un coup d'Etat ;)

On aurait tort de s'en priver, de ces terroristes.

L'autre explication aux actes des syndicats, outre tout détruire, serait simplement qu'ils n'ont pas la même vision de notre société que toi, et se placent en travers de ce qui toi te paraît normal.

Et le fait de considérer les syndicats comme des manipulateurs, et les jeunes comme de pauvres victimes (outre associer subtilement une pincée de démagogie réac avec un soupçon de paternalisme), c'est nier que d'autres personnes puissent avoir des avis politiques différents.

Et vouloir faire passer les jeunes pour des manipulés, en plus de les déconsidéré en tant qu'individus, c'est nier que ces avis politiques trouvent un réel echo dans une frange importante de la jeunesse.

Bref, la substance de ton post relève de l'évitement idéologique, de la rigidité à accepter le débat. Bref, phénomène tout à fait à la mode au gouvernement de nos jours.

Les journalistes, pourquoi interrogent-ils toujours les mêmes crétins ? Parce que les journalistes en général ne cherchent pas à faire du journalisme, mais du sensationnel.

Sinon, en ce qui concerne les représentants syndicaux, je ne trouve pas leur discours absurde : certes parfois primaire.

Mais, par exemple, qu'il s'agisse de Bruno Julliard ou de Julie Coudry, leurs interventions ne me semblent pas immatures, mais plutôt teintées d'une réalité vécue, et de convictions politiques.

Si tu veux allez en ce sens, je regarde souvent les apparitions télé de Jean-François Copé, et en neuneu fermé à la nuance et à la subtilité, il se pose là.

Enfin l'individu je n'en sais rien, mais son discours est une caricature de mauvaise foi, de manipulation à deux balles (il a lu le parfait politicien ? ou la rhétorique pour les nuls ?).

Et encore je ne parlerais pas de Sarkozy ....

Ben enfin, si c'est ça l'élite, des gens fermés d'esprit, et qui au lieu d'argumenter leurs décisions et attaquer leurs adversaires sur le fond, préfère la rigidité, les coups bas, les formules toutes faites, base leur idéologie sur les raccourcis

et les amalgames, ben elle est belle l'élite.

Modifié par Pheldwyn

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
Allez donc faire un tour dans les classes de prépas, je vois régulièrement des étudiants qui ont honte de leurs "representants" qui s'expriment "au nom" de tous les jeunes étudiants.

Un élève de classe prépa n'a presque aucun recul politique : le temps qu'il consacre à ses études est tel qu'il n'a pas le temps de se renseigner et de se documenter sur la question. Il ne peut pas parler en connaissance de cause.

L'exemple est donc extrèmement mauvais.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Eògan Membre 284 messages
Forumeur activiste‚ 32ans
Posté(e)

Merci à Pheldwyn qui a assez bien résumé mes pensées, grace à lui j'aurais pas à écrire un gros pavé ;)

Il faut arrêter avec les clichés et les amalgames, les étudiants ne sont pas tous des glandeurs anarchistes, les syndicats ne sont pas l'outil de la lutte communiste et ne sont pas là pour saboter l'économie (tout comme les anti-blocage ne sont pas tous proche du Borgne et les patrons tous des hommes sans scrupules à la recherche du profit à tout prix).

Donc prenez un peu de recul, arrêtez avec vos idées reçues et mettez vous à la place de chacun pour changer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kinwena Membre+ 4 724 messages
Patate fossilisée‚ 30ans
Posté(e)
Allez donc faire un tour dans les classes de prépas, je vois régulièrement des étudiants qui ont honte de leurs "representants" qui s'expriment "au nom" de tous les jeunes étudiants.

Je ne veux pas vraiment rentrer dans le débat, mais je tenais à préciser une chose: on parle beaucoup sur ce topic de ne pas généraliser... "Les classes prépas", c'est juste un terme, qui englobe beaucoup de monde. et parmi ce "monde", il y a comme ailleurs des jeunes anti-cpe.

Il y a des jeunes dans les classes prépas qui manifestent, qui organisent des réunions, et qui se sentent concernés par ce qui se passe.

Voilà, pas sur que ça fasse avancer le débat, mais je tenais juste à le préciser ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
aya Membre 2 715 messages
Parle à ma main !‚ 29ans
Posté(e)
la prépa : excuse moi : mais ce n'est pas représentatif de la jeunesse

Je vois : une élite toujours la même et puis les autres, des pauvres abrutis ....les fils a papa bien pistonnés comme d'hab

Il y a des choses qui sont compréhensibles, mais d'autres qui me semblent vraiment ridicules... et notamment la plupart des choses qui concernent les classes prépas.

Premièrement, les classes prépas ne sont pas composées de fils à papa. Honte sur moi alors ! je suis fille d'instit' et je suis en prépa... les vieilles généralités à 2 centimes sur les classes prépas gardez les pour vous ! (Et on accède pas à la prépa parce qu'on est fils ou fille de, mais sur dossier uniquement et par rapport aux notes du secondaire...)

Et non, on est pas "tellement absorbé par notre travail" qu'on se fout royalement du CPE et de la loi sur l'égalité des chances.

Alors avant de parler, renseignez-vous. Parce que c'est pas parce qu'on est en prépa qu'on assiste pas aux AG des facs (notamment celles de la fac de lettres). Ensuite, avant de s'appuyer sur des vieux préjugés, il faudrait peut-être regarder un peu autour de vous dans les manifs. Il y a des élèves de classes prépas qui sont là aussi. Il y a aussi des AG en prépa, certes moins médiatisées que celles des facs (vivent les médias). Alors, les choses du genre, les prép' ont pas le temps de se documenter ou de s'intéresser etc, ça me fait bien rire ! Une bonne partie des élèves de prépa de mon lycée a lu la loi (et oui ! les 43 pages de texte !) Et, certains sont pour, d'autres contre le CPE... comme partout...

Donc en résumé, en classe prépa, on est mobilisé, on fait des AG, on est là aux manifs, alors arrêtez de nous prendre la tête et de dire des con****** du genre : les prépas se sentent pas concernés parce qu'ils se prennent pour l' élite (entendu bon nombre de fois et totalement faux, parce qu'une bonne partie des élèves de prépas retourne à la fac au bout de deux ans) ; les élèves de prépas sont tellement dans leur boulot qu'ils se foutent de ce qui les entoure (venez compter le nombre d'élèves aux AG...)

a bon entendeur...

Modifié par Ayako

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Noladelle Membre 1 326 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)

Ayako, normale que tu te sentes visée

mais les argumentaires répondaient à une prétention d'élistisme qui ne te concerne pas effectivement et cela a fait boule de neige

Cela a permis de faire avancer le débat, merci pour ton ouverture d'esprit !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
mais arrete de traiter les jeunes de crétin : la prépa : excuse moi : mais ce n'est pas représentatif de la jeunesse

Je vois : une élite toujours la même et puis les autres, des pauvres abrutis ....les fils a papa bien pistonnés comme d'hab ...

L'accès à la prépa se fait plutôt au mérite ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yves-1902 Membre 5 847 messages
Forumeur alchimiste‚ 56ans
Posté(e)
mais arrete de traiter les jeunes de crétin : la prépa : excuse moi : mais ce n'est pas représentatif de la jeunesse

Je vois : une élite toujours la même et puis les autres, des pauvres abrutis ....les fils a papa bien pistonnés comme d'hab ...

L'accès à la prépa se fait plutôt au mérite ;)

Ca va pas non !!!

ou alors de quel mérite parles-tu ?

Avec Noladelle et pheldwyn tu es en train de me donner raison, car il me manquait une conclusion dans mon propos, elle arrive.

Je maintiens ce que je dis, et répète que des syndicats exploitent l'imaturité de la plupart des jeunes. Cette imaturité n'est pas un reproche, loin de là. Quand je citais les classes prépas, c'était bien sûr un exemple, et qui ne voulait pas dire que les élèves qui étaient à bac + 2 étaient forcément pour le cpe. Mais leur raisonnement se démarque en général nettement du raisonnement idéologique des syndicaux.

Pour conclure je constate une fois de plus que les syndicats politiques ne cherchent qu'à opérer un nivelement par le bas chez les étudiants afin de constituer leurs viviers pour demain. Alors que tous les étudiants on leur chance de réussir dans leurs études quel que soit le niveau qu'ils visent, mais à condition qu'ils n'y ait pas des imbéciles à les montrer du doigt ou les traiter de fils à papa, de rupîns, de bourges ou de nantis sous prétexte qu'ils ont la capacité et la volonté d'apprendre. La réussite scolaire, comme veulent le faire encore croire certains, ne dépend pas du niveau de vie des parents, c'est complètement faux, mais dépend de la capacité de la volonté des parents et de l'élève à être assidu à ses études, à ne pas se laisser bourrer le crâne avec des imbéciles qui n'ont de cesse que de faire dégringoler tous ceux qu'ils peuvent de l'échelle. L'élève qui veut réussir ne doit pas être à tout bout de champ à se poser des questions qur son avenir, comme si à 14 ou 16 ans il devait déjà se préoccuper du salaire qu'il va avoir et de ce qu'il fera avec. Au contraire, du cp en primaire, jusqu'à le plus loin possible, l'élève ne doit se soucier de ses études de son travail, de ses résultats afin d'arriver le plus loin possible avec le plus de matières possible. Ce n'est pas avec des idéaux syndicaux qu'ils vont parvenir dans la vie active, ni qu'ils seront attendu sur le marché de l'emploi et de l'entreprise, mais avec leurs bagages et leurs compétences qui seront bien de meilleurs garants que des banderoles, des idées préconçues et des têtes vides !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
mais arrete de traiter les jeunes de crétin : la prépa : excuse moi : mais ce n'est pas représentatif de la jeunesse

Je vois : une élite toujours la même et puis les autres, des pauvres abrutis ....les fils a papa bien pistonnés comme d'hab ...

L'accès à la prépa se fait plutôt au mérite ;)

Ca va pas non !!!

ou alors de quel mérite parles-tu ?

Pour accéder à la prépa un certain niveau scolaire est demandé.

L'accès aux prépas se fait sur dossier.

Le système des prépas est un système élitiste : il prend les meilleurs.

Toutefois, il est vrai que ce système est contraignant, et empèche les étudiant d'aller étudier à l'étranger, par exemple, dès le début de leurs études (contrairement à ce qui peut se faire dans d'autres pays).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
metronome Membre 53 messages
Forumeur en herbe‚
Posté(e)

Pour accéder à la prépa un certain niveau scolaire est demandé.

L'accès aux prépas se fait sur dossier.

Le système des prépas est un système élitiste : il prend les meilleurs.

Toutefois, il est vrai que ce système est contraignant, et empèche les étudiant d'aller étudier à l'étranger, par exemple, dès le début de leurs études (contrairement à ce qui peut se faire dans d'autres pays).

Ca va pas non ! la prépa élitiste ?

n'importe quoi ! ce sont simplement des élèves qui ont compris que l'école ne s'arrêtait pas au bac et qui ont compris ça bien avant la terminale.

Tant qu'on écoutera autant de conneries qui empecheront de faire comprendre aux étudiants que l'objectif pour tous ceux qui peuvent c'est : première S, bac S, et prépa intégrée ou non, et non échouage parce que pas motivés, puis travail à la chaîne, 32 heures, manif et syndicats de gauche!!!

j'ai lu quelque part dans ce forum que les patrons n'avaient rien à faire d'élèves qui ont appris des gestes de machines. c'est tout à fait ça ! on a besoin de têtes bien faites (et non polluées avec buffet ou thibault), qui savent prendre des décisions et des initiatives en toute compétence, même pour ceux qui ne peuvent se contenter que d'une filière techno !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)

Pour accéder à la prépa un certain niveau scolaire est demandé.

L'accès aux prépas se fait sur dossier.

Le système des prépas est un système élitiste : il prend les meilleurs.

Toutefois, il est vrai que ce système est contraignant, et empèche les étudiant d'aller étudier à l'étranger, par exemple, dès le début de leurs études (contrairement à ce qui peut se faire dans d'autres pays).

Ca va pas non ! la prépa élitiste ?

n'importe quoi ! ce sont simplement des élèves qui ont compris que l'école ne s'arrêtait pas au bac et qui ont compris ça bien avant la terminale.

Je pense que tu as mal lu la définition d'élitisme.

> élitisme

(nom masculin)

Attitude qui consiste à favoriser la formation d'une élite et l'accession des individus jugés comme étant les meilleurs aux postes de responsabilité.¿ (Ce terme peut avoir une connotation péjorative lorsqu'il désigne une attitude politique ou culturelle qui tend à défavoriser la masse).

Le fait de ne sélectionner que les meilleurs, c'est ce qu'on appelle de l'élitisme.

On utilie aussi parfois le terme méritocratie pour désigner un système basé sur le principe de l'élitisme.

L'élitisme est la base même du système des classes préparatoires aux grandes écoles : il y a une selection à l'entrée en fonction des résultats (sur dossier, le nombre de places est limité indépendemment du talent des candidats) et à la sortie (recrutement sur concours).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yves-1902 Membre 5 847 messages
Forumeur alchimiste‚ 56ans
Posté(e)

Je ne suis pas tout à fait d'accord avec l'élitisme dont tu parles concernant les classes de prépa.

Alors dois-je me vanter d'être le père d'une élite ?

Ben non. J'ai une fille qui a fait un parcours scolaire remarquable, et cela sûrement pas grâce au pognon, ni au baton, ni à l'arrivisme, ni à la recherche d'élitisme personnel.

Plutôt grâce à une aptitude et assiduité depuis le primaire qui lui a toujours permis d'être dans les trois premières de sa classe, jusqu'au bac S reçu avec mention bien (tb si elle avait pris latin au lieu de musique en première option)

(Je sais très bien que le fait de raconter cela attire les huées aujourd'hui, mais je m'en fous) Si elle vient de faire 2 années de prépa pcsi, c'était pour ne pas se définir encore d'orientation et continuer dans les matières dans lesquelles elle excellait et se plaisait. Tout cela est "tracé" (c'est un mot à la mode maintenant) dans son dossier scolaire, qui constitue en fait la carte d'identité de l'étudiant. Dans ce dossier il y a certes des notes mais aussi des observations et des commentaires, ceux-ci ont été très déterminant lors des entretiens pour les admissions en grandes écoles. C'est vrai qu'il y a de l'arrivisme chez certains étudiants à ce niveau, et qui ne voient que par leurs objectifs de carrière et de rémunération. Mais peu nombreux sont ceux qui sont là parce que fils à papa, mais parce qu'ils ont une aptitude et une facilité déconcertante pour ne pas dire révoltante dans les matières scientifiques. Si les moyens financiers étaient la seule clé pour entrer en prépa et écoles d'ingénieurs, ma fille n'aurait sûrement pas eu la chance d'y entrer.

Je veux en venir au fait que la motivation pour les études est avant tout la clé pour réussir, elle encourage une certaine abnégation de la part de l'élève tout au cours de ses études. Cette abnégation est payante au final, à nous, parents, d'aider à gérer et de suivre cet enfant pour veiller à ce que son épanouïssement soit préservé. Tous les étudiants sortis de prépa et les élèves ingénieurs que je connais n'ont rien de "bêtes scolaires abrutis en permanence par les maths et les sciences phy.

Je pense que tous les parents devraient eux-même être convaincus pour expliquer à leur progéniture, et je vais me répéter, que l'assiduité commence en fin de maternelle jusqu'au plus loin possible, et qu'il faut cesser de demander à son enfant de 12 ou 14 ans "qu'est-ce qu'il veut faire plus tard"! L'éventail doit rester ouvert le plus large possible et le plus longtemps possible, l'enseignement doit rester général le plus longtemps possible, j'ai bien dit "possible".

Beaucoup d'échecs précoces et de voies de garages dans le parcours scolaire sont dus au manque d'intérêt et au manque de suivi de la par des parents dans l'éducation scolaire des enfants. Trop de parents "délèguent" cette responsabilité à l'école et aux enseignants, se contentant de juger non pas leur enfant mais l'école en voyant les résultats scolaires de leurs enfants. Hélas, beaucoup de profs sont entrés dans ce jeu.

C'est quelque part à cause de cela qu'on en vient à établir des lois comme le cpe et le cne qui sont un moyen aux entrepreneurs d'évaluer la compétence et la capacité de celui qui demande à travailler, avant de lui faire une cdi, parce que l'enseignement est devenu défaillant à ce niveau et que cela s'aggrave d'années en années. Jusqu'au jour où on se rendra compte que trop d'étudiants auront passé leur bac sans savoir lire ou écrire deux mots de suite sans fautes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Eògan Membre 284 messages
Forumeur activiste‚ 32ans
Posté(e)

Je crois que le débat dérive un peu (beaucoup?) ... Faudrait recentrer non?

Et puis, personellement, je suis d'accord pour dire que le système des prépas est élitiste dans le sens où il choisit les meilleurs au début, et qu'il favorise le travail des meilleurs en dénigrant le travail des moins bons tout en entretenant une certaine idéologie selon laquelle seule la prépa est valable. Enfin, je parle de ce que je connais de la prépa, je me trompe peut-être, mais je pense avoir suffisamment d'amis et de famille qui sont passé par là pour pouvoir en parler.

Quand je vois ce que ca donne sur mon cousin qui est en Polytechnique, qui est devenu imbuvable et que même ses parents supportent plus tellement qu'il est devenu hautain, croyez moi, je suis bien content d'être allé à l'IUT et à la fac. C'est peut être pas en fac que le bourrage de crâne se fait contrairement à ce que j'ai entendu dans un autre topic. (Je suis conscient que je parle ici d'une école bien particulière, et je ne fais donc pas d'amalgame).

Finalement, j'ai rien recentré du tout ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)

Je ne comprends pas ces réactions niant l'élitisme des classes prépas et surtout je ne vois aucun argument solide les étayant.

La prépa est le système le plus élitiste d'Europe. Le principe est celui de la sélection, une sélection assez ardue même.

Je ne suis pas tout à fait d'accord avec l'élitisme dont tu parles concernant les classes de prépa.

Alors dois-je me vanter d'être le père d'une élite ?

Ben non. J'ai une fille qui a fait un parcours scolaire remarquable, et cela sûrement pas grâce au pognon, ni au baton, ni à l'arrivisme, ni à la recherche d'élitisme personnel.

Plutôt grâce à une aptitude et assiduité depuis le primaire qui lui a toujours permis d'être dans les trois premières de sa classe, jusqu'au bac S reçu avec mention bien (tb si elle avait pris latin au lieu de musique en première option)

(Je sais très bien que le fait de raconter cela attire les huées aujourd'hui, mais je m'en fous) Si elle vient de faire 2 années de prépa pcsi, c'était pour ne pas se définir encore d'orientation et continuer dans les matières dans lesquelles elle excellait et se plaisait. Tout cela est "tracé" (c'est un mot à la mode maintenant) dans son dossier scolaire, qui constitue en fait la carte d'identité de l'étudiant. Dans ce dossier il y a certes des notes mais aussi des observations et des commentaires, ceux-ci ont été très déterminant lors des entretiens pour les admissions en grandes écoles. C'est vrai qu'il y a de l'arrivisme chez certains étudiants à ce niveau, et qui ne voient que par leurs objectifs de carrière et de rémunération. Mais peu nombreux sont ceux qui sont là parce que fils à papa, mais parce qu'ils ont une aptitude et une facilité déconcertante pour ne pas dire révoltante dans les matières scientifiques. Si les moyens financiers étaient la seule clé pour entrer en prépa et écoles d'ingénieurs, ma fille n'aurait sûrement pas eu la chance d'y entrer.

Je veux en venir au fait que la motivation pour les études est avant tout la clé pour réussir, elle encourage une certaine abnégation de la part de l'élève tout au cours de ses études. Cette abnégation est payante au final, à nous, parents, d'aider à gérer et de suivre cet enfant pour veiller à ce que son épanouïssement soit préservé. Tous les étudiants sortis de prépa et les élèves ingénieurs que je connais n'ont rien de "bêtes scolaires abrutis en permanence par les maths et les sciences phy.

Je pense que tous les parents devraient eux-même être convaincus pour expliquer à leur progéniture, et je vais me répéter, que l'assiduité commence en fin de maternelle jusqu'au plus loin possible, et qu'il faut cesser de demander à son enfant de 12 ou 14 ans "qu'est-ce qu'il veut faire plus tard"! L'éventail doit rester ouvert le plus large possible et le plus longtemps possible, l'enseignement doit rester général le plus longtemps possible, j'ai bien dit "possible".

Beaucoup d'échecs précoces et de voies de garages dans le parcours scolaire sont dus au manque d'intérêt et au manque de suivi de la par des parents dans l'éducation scolaire des enfants. Trop de parents "délèguent" cette responsabilité à l'école et aux enseignants, se contentant de juger non pas leur enfant mais l'école en voyant les résultats scolaires de leurs enfants. Hélas, beaucoup de profs sont entrés dans ce jeu.

C'est quelque part à cause de cela qu'on en vient à établir des lois comme le cpe et le cne qui sont un moyen aux entrepreneurs d'évaluer la compétence et la capacité de celui qui demande à travailler, avant de lui faire une cdi, parce que l'enseignement est devenu défaillant à ce niveau et que cela s'aggrave d'années en années. Jusqu'au jour où on se rendra compte que trop d'étudiants auront passé leur bac sans savoir lire ou écrire deux mots de suite sans fautes.

Rien là dedans ne contredit l'élitisme des classes prépas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yves-1902 Membre 5 847 messages
Forumeur alchimiste‚ 56ans
Posté(e)

.

Rien là dedans ne contredit l'élitisme des classes prépas.

Ben.... profite des portes ouvertes, il y en a très peu, pour te donner une idée, et cela t'évitera de causer sans savoitr de quoi tu parles ! ;)

Mais je vois aussi que, comme d'habitude, on préfère encore stigmatiser que de se remettre en cause et de remettre en cause sa façon de voir. Aurais-je encore dérangé des idéaux ? ;)

J'ignore ton âge et celui de tes enfants si tu en as, mais sache que leur réussite scolaire ne dépend que de toi à 100% dans leur premières années, à 70% dans les années collèges, à 30% au lycée. Il en est de même pour la responsabilité des parents face à l'échec scolaire, même si l'enfant a moins de facilité que d'autres et doit donc entreprendre une filière courte, le résultat et son succès pour l'entrée dans la vie active dépend du soutien, du suivi et de la motivation que ses parents lui auront donné.

Mais on est loin de là, et je dirais même qu'on s'en éloigne lorsqu'on voit encore des gamins de 12 ou 16 ans livrés la nuit à eux-mêmes, en train de brûler des voitures, casser ou manifester bêtement derrière des banderolles auquelles ils ne comprennent rien !

Après la démission des parents et celle des profs politisés, pas étonnant que l'on se retourne vers les entreprises pour essayer de former les jeunes ! ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
Ben.... profite des portes ouvertes, il y en a très peu, pour te donner une idée, et cela t'évitera de causer sans savoitr de quoi tu parles ! ;)

Le fameux "moi je sais et toi t'ignore tout".

Ce n'est qu'un argument fallacieux.

Au final tu n'as donné aucun argument pour contester les miens sur l'élitisme des classes prépas. Elitisme que je connais bien pour avoir été élève et intérogateur en classes prépa.

Mais comme d'habitude, certains prétendent en savoir plus que tous les autres ;)

La prépa est élitiste car elle selectionne une élite : elle n'admet que les élèves les plus doué (sur dossier) et la fin est sanctionné par un concours. C'est l'élitisme à l'état pure, c'est la définition de l'élitisme sans changer une seule virgule.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pheldwyn Membre 11 146 messages
Explorateur de Nuages‚ 39ans
Posté(e)

Je crois qu'il y a une mauvaise compréhension là ...

Grenouille parle de l'elitisme comme principe de sélection en prépa, et c'est une réalité : un nombre de place défini et que le meilleur gagne.

Ce ne même pas un avis ou une critique, c'est un état de fait ...

C'est par exemple l'une des différences fondamentales avec la fac ou le nombre de reçus n'est pas fixé.

Maintenant, il ne faut pas mélanger cet aspect élitiste et le fait que les prépas seraient censées former l'élite de la France. Ce n'est pas réellement le propos de Grenouille Verte ... et c'est là dessus que vous sembler ne pas être d'accord.

Maintenant, les prépas ouvertes à tout le monde ?

En théorie oui. En pratique non.

Au risque de paraître gauchiste, non, les hautes études ne sont pas ouvertes à tout le monde : tout le monde n'a pas le même accès à la culture, tout le monde n'a pas les mêmes chances de travailler dans des bonnes conditions, etc ...

C'est sûr que pour aller en prépa, il faut être assidu, en vouloir, et avoir certaines prédisposition ou facilités dans certaines matières (ou pallier ces difficultés par une studiosité - j'ai pas fait prépa non plus ^^ - à toute épreuve). Et avoir les nerfs bien accrochés.

A priori tout le monde peut y arriver. Mais les plus défavorisés qui avaient peut-être les capacités ne vont pas se retrouver là -bas, niveau tunes (un étudiant en fac qui bosse a du mal, en prépa, il a intérêt à carburer au guronsan), ou tout simplement parceque leur environnement ne leur permet pas ...

Mais moi aussi je continue à m'eloigner du sujet original : le CPE ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Noladelle Membre 1 326 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)

C'est marrant, comme je l'ai écrit sur autre topic, en première année de fac, on nous a sorti : vous êtes l'élite ! ;);)

Pareil pour un copain quand il est rentré dans la marine ;)

En gros : tout le monde est une élite !

C'est sans doute une façon de renforcer la niaque, non?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
usagi Membre+ 240 977 messages
E-mage‚ 69ans
Posté(e)

;) tient histoire d'en chatouiller certains :D

;) les classes de prepas sont elitistes a la puissance mille et a part fabriquer des thesards elle ne servent pas a grand chose , je crois que l'on confond aptitude a assimiler des connaissances et intelligence , ;)

:D quant on vois les " meilleurs des meilleurs " qui nous gouverne ( droite et gauche confondue ) qui tous sorte de c'est machins a fabriquer des " Ellites " on peut serieusement douter de leur capacités a produire des genies :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant