Suppression de la taxe professionnelle


carnifex Membre 5 527 messages
Forumeur alchimiste‚ 36ans
Posté(e)

Comme à son habitude, sous prétexte d'accroitre la production, de favoriser l'investissement en accroissant les profits, la droite fait un nouveau cadeau aux entreprises : la suppression de la taxe professionnelle.

Face à une demande qui s'effondre au fur et à mesure que les salariés perdent leur emploi et leur revenu, la mesure ne se traduira par aucun investissement. Les entreprises n'investissent pas sans débouchés. Tout au plus la baisse de la consommation des salariés sera-t-elle partiellement compensée par la hausse de celle des actionnaires dont les revenus croîtront comme les bénéfices des entreprises.

Pire. Si à cet « impôt sur la production » est substitué un « impôt sur la consommation » (la taxe carbone ?), le niveau de vie de tous les français sera diminué d'autant. Dans le cas contaire, le déficit public sera augmenté et c'est encore tous les français, par l'impot (la TVA notamment, 50% des recettes fiscales), qui payeront progressivement la note.

Dans tous les cas, on aura pris à tous, pour donner aux actionnaires. Ce qui est donné aux uns étant pris aux autres, on aura effectué une modification de la répartition des richesses produites, en faveur de la rémunération de la propriété du capital, et au dépens de la rémunération du travail.

En début d'interview, M. Sarkozy a prétendu que son principal objectif était toujours resté le même : revaloriser le travail. Il y a une part de vérité et une part de mensonge dans cette affirmation. La part de vérité est que son principal objectif est toujours resté le même.

Par ailleurs, il est exact que la taxe professionelle est un impôt archaïque et imbécile. Il est aussi exact qu'une très lourde taxation des émissions de CO2 serait légitime. Cependant, tirer prétexte de ces réalités pour donner toujours plus aux exploiteurs n'est pas une nésessité, c'est une injustice, c'est le vol de 20 milliards d'euros. On aurait par exemple pu supprimer tous les avantages dont bénéficient les revenus de capitaux mobiliers (l'abattement de 40%, le prélèvement libératoire, les niches fiscales), en contrepartie. On aurait aussi pu supprimer un autre impôt tout autant imbécile : la taxe d'habitation. Mais les salariés payent cet impôt-là.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)

Si je ne m'abuse, la taxe professionnelle est perçue par les collectivités locales.

Elle-même qui se sont vues déléguées par l'état (qui s'en débarrasse plus ou moins) de plus en plus de compétences et de charges à assumer. Qui se sont vues aussi sucrer de plus en plus de moyens pour mettre ces compétences en oeuvre. Et qui se font ensuite allègrement critiquer pour cet état de fait par ceux même qui font tout pour les faire disparaître.

Et qui vont encore subir ce coup de trafalgar.

La guerre gauche-droite crée des systèmes, elle les pourrit ensuite pour leur donner une raison d'être démontés au gré des errements et conflits de vision de la société de nos gouvernements mais au final, c'est toujours le petit citoyen qui trinque.

Pourtant les collectivités locales fédèrent les territoires, surtout en milieu rural où c'est très important pour ne pas laisser mourir les communes isolées, faute d'activités et de services.

De plus, ce qui est perçu localement entretient ce qui sert les populations locales. Au plus près des demandes, besoins et moyens. Un flux tendu du service public, quoi.

On va porter un coup énorme à tout ça.

Je pense que c'est un point de vue qui doit se faire valoir, et qui prend une ampleur encore plus grande en y ajoutant l'analyse de carnifex sur le niveau de vie du citoyen lambda.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité donjuan
Invité donjuan Invités 0 message
Posté(e)

Très mauvaise idée,à mon avis.

Qui ne se justifie absolument pas.

La suppression de la taxe professionnelle va forcément entrainer des difficultés financières pour les collectivités locales.

C'est prendre les lois sur la décentralisation de 1982 et de raffarin à contre pied.

Cela va peut être alléger les charges de l'entreprise mais ne suppose en rien que celles-ci décideront alors de recruter.

Pas en période de crise. Aucune garantie non plus qu'elles ne licencient pas, d'ailleurs.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Tympan Membre 665 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)

le train de vie des collectivités locales est assez impressionnant, il est temps que cet état de chose cesse et que ces collectivités mettent de l'eau dans leur vin , voila un domaine ou il y beaucoup d'économie a faire !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ivo marin Membre 1 338 messages
RAMBO‚ 39ans
Posté(e)
le train de vie des collectivités locales est assez impressionnant, il est temps que cet état de chose cesse et que ces collectivités mettent de l'eau dans leur vin , voila un domaine ou il y beaucoup d'économie a faire !

oui les collectivités locales surtout celles dont leur politique est plus à gauche jouissent d'un train de vie assez exceptionnel;

et je dirais qu'il ne faut pas seulement qu'ils se mettent à mettre de l'eau dans leur vin mais qu'ils se purgent en ne buvant que de l'eau pendant un certain temps, une sorte de vidange, pour qu'il regarde pas seulement autrement la politique mais la vie dans ses vrai valeurs :

Exact : Supression de la taxe professionelle = Moins de gaspillage chez les élus des collectivités locales !

Comme quoi l'écologie commence à jouer un rôle sérieux dans la vie politique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité donjuan
Invité donjuan Invités 0 message
Posté(e)
oui les collectivités locales surtout celles dont leur politique est plus à gauche jouissent d'un train de vie assez exceptionnel;

et je dirais qu'il ne faut pas seulement qu'ils se mettent à mettre de l'eau dans leur vin mais qu'ils se purgent en ne buvant que de l'eau pendant un certain temps, une sorte de vidange, pour qu'il regarde pas seulement autrement la politique mais la vie dans ses vrai valeurs :

Exact : Supression de la taxe professionelle = Moins de gaspillage chez les élus des collectivités locales !

Comme quoi l'écologie commence à jouer un rôle sérieux dans la vie politique.

C'est sûrement dans cet état d'esprit que le budget de l'Elysée augmente. :smile2:

Sachant que la plupart des collectivités sont tenus par des partis de gauche, on se demande s'il ne s'agit pas plutôt d'une recentralisation indirecte du pouvoir.

En effet, La suppression de la taxe, c'est l'agonie des collectivités territoriales. Elles n'auront plus qu'à mendier les dotations de l'Etat.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)

doublon... :smile2:

Modifié par yop!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)
oui les collectivités locales surtout celles dont leur politique est plus à gauche jouissent d'un train de vie assez exceptionnel;

Et supprimer la taxe professionnelle changera quoi à tout ça ?

De plus, comme je l'ai dit plus haut, c'est l'état lui même qui a délégué tout un tas de compétences et de coût de services sur les épaules des collectivités locales (qui n'a pas été de pair avec les moyens financiers offerts, contrairement à ce qu'on dit). Et ce sont ces collectivités locales qui supportent quasiment seules toutes ces belles promesses gouvernementales sur les mesures environnementales, et la charge de nombre innovations structurelles.

Les collectivités investissent aussi dans la création de structures fédérant les population, créant de l'emploi, de la vie sociale, de l'activité, du dynamisme, de la culture, du tourisme, etc...

Si tous ne sont pas rentables sur le moment, ça n'enlève pas leur utilité primordiale.

L'entreprise est importante, mais ce n'est pas tout dans une société. Les collectivités ne font que favoriser l'apparition d'entreprises chez eux, justement, en créant des zones commerciales, en centralisant localement l'emploi.

Les problèmes de mauvaise gestion sont d'un tout autre ordre : celui du contrôle et de l'organisation. De plus, les collectivités font des économies depuis un moment. Mais elles ne peuvent pas tout sacrifier.

Bref, la suppression de la taxe professionnelle ne semble rien résoudre, même si on critique vertement le fonctionnement des collectivités territoriales.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
carnifex Membre 5 527 messages
Forumeur alchimiste‚ 36ans
Posté(e)

La taxe professionnelle ne sera sans doute pas supprimée pour les petites entreprises.

C'est du moins ce que l'on peut tirer des déclarations de M. Woerth, ministre des finances, présent sur une émission récente (1) de France 2.

En effet, infirmant et niant l'annonce de suppression totale de la taxe professionnelle en 2010 faite par M. Sarkozy quelques jours plus tôt (2), M. Woerth, ce soir-là, nous a présenté une version assez différente (et plus crédible) des projets de la droite au pouvoir.

Seule une partie de la base d'imposition de la TP : la valeur locative du capital fixe - les moyens de production - serait supprimée.

Les grandes entreprises, dont cette partie représente 80% de la base d'imposition, verraient donc leur taxe professionnelle quasiment supprimée. Par contre, les petites entreprises, parce qu'elles disposent d'un capital fixe faible relativement à leur VA, comparativemet aux grandes, et, in fine, parce qu'elles voient déjà la valeur locative de leur capital fixe exclue de la TP lorsque leur chiffre d'affaire ne dépasse pas certains seuils (3), ne toucheront pas un centime.

Or, les travailleurs indépendants sont plus nombreux que les grandes entreprises en France, et étaient nombreux à écouter le chef de l'Etat le soir où il affirmait : "Je vous l'annonce: on supprimera la taxe professionnelle en 2010".

Enfin, si la droite croyait réellement, d'une part, qu'un accroissement des marges résultant d'une baisse des impôts sur la production soutiendrait l'activité, et d'autre part, que les petites entreprises sont la clé du dynamisme - affirmations qu'elle répète inlassablement, elle supprimerait toute la TP, et non 80% de son montant, en prenant soin d'écarter de cette diminution les travailleurs indépendants. Peut-être l'objectif de la mesure est-il d'enrichir, une fois de plus, les seuls actionnaires des entreprises capitalistes.

(1) http://mots-croises.france2.fr/51359939-fr.php

(2) "Je vous l'annonce: on supprimera la taxe professionnelle en 2010"

(3) abattement dégressif en dessous de 300 000 ¿ de CA, exclusion totale en dessous 150 000 ¿.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Fidelio
Invité Fidelio Invités 0 message
Posté(e)
Très mauvaise idée,à mon avis.

Qui ne se justifie absolument pas.

La suppression de la taxe professionnelle va forcément entrainer des difficultés financières pour les collectivités locales.

C'est prendre les lois sur la décentralisation de 1982 et de raffarin à contre pied.

Cela va peut être alléger les charges de l'entreprise mais ne suppose en rien que celles-ci décideront alors de recruter.

Pas en période de crise. Aucune garantie non plus qu'elles ne licencient pas, d'ailleurs.

je plussoie!!!!

Modifié par Fidelio

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant