La mortalité maternelle: quand donner la vie c'est mourir


Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)
forum

La mortalité maternelle: quand donner la vie c'est mourir


Samedi 24 janvier - 17:47

[/Justifier]

[Justifier]

Si la mortalité infantile a considérablement baissé, même dans les pays du Tiers-monde, la mortalité maternelle ne baisse pratiquement pas: encore plus de 530 000 femmes dans le monde selon l'Unicef. Au Niger, une femme sur sept meurt en donnant naissance à un enfant. D'après l'OMS, la mortalité maternelle est ¿le décès d'une femme au cours de la grossesse ou dans un délai de 42 jours après sa terminaison, qu'elle qu'en soit la durée ou la localisation, pour une cause quelconque déterminée ou aggravée par la grossesse ou les soins qu'elle a motivés, mais ni accidentelle ou fortuite.¿ 10 à 15 millions de femmes par an souffrent également de maladies ou d'infirmités graves dues aux complications survenues lors de la grossesse et de l'accouchement. 68 000 femmes meurent chaque année d'avortements pratiqués dans de mauvaises conditions.


Suite de l'article sur brevesfr.com

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

a2line Membre 985 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)
forum

La mortalité maternelle: quand donner la vie c'est mourir

Samedi 24 janvier - 17:47

[/Justifier]

[Justifier]

Si la mortalité infantile a considérablement baissé, même dans les pays du Tiers-monde, la mortalité maternelle ne baisse pratiquement pas: encore plus de 530 000 femmes dans le monde selon l'Unicef. Au Niger, une femme sur sept meurt en donnant naissance à un enfant. D'après l'OMS, la mortalité maternelle est ¿le décès d'une femme au cours de la grossesse ou dans un délai de 42 jours après sa terminaison, qu'elle qu'en soit la durée ou la localisation, pour une cause quelconque déterminée ou aggravée par la grossesse ou les soins qu'elle a motivés, mais ni accidentelle ou fortuite.¿ 10 à 15 millions de femmes par an souffrent également de maladies ou d'infirmités graves dues aux complications survenues lors de la grossesse et de l'accouchement. 68 000 femmes meurent chaque année d'avortements pratiqués dans de mauvaises conditions.

Suite de l'article sur brevesfr.com

Ton articles est touchant, mais pour ma part, je n'ai hélas rien à en dire, aucune solution à apporter, ni même rien à suggérer. C'est dramatique et c'est tout ce que j'ai à en dire...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)

Je comprends. Je l'ai mis en réaction à des propos de messieurs qui ont l'impression qu'accoucher, c'est trooop facile... :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
a2line Membre 985 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)
Je comprends. Je l'ai mis en réaction à des propos de messieurs qui ont l'impression qu'accoucher, c'est trooop facile... :smile2:
Les messieurs qui pensent ainsi sont des cons...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nephalion Modérateur 27 874 messages
A ghost in the shell‚ 42ans
Posté(e)
Les messieurs qui pensent ainsi sont des cons...

+1

Ils n'ont qu'à assister à un accouchement pour voir si c'est si facile.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
a2line Membre 985 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)
+1

Ils n'ont qu'à assister à un accouchement pour voir si c'est si facile.

J'ai mis au monde deux enfants et, si on veut être hônète, à notre époque, on ne souffre plus. je dirais même que j'ai trouvé ce moment très agréable. on sent le bébé passer à travers nous, mais on ne souffre pas.

Par contre, une grossesse, c'est parfois de la fatigue, des douleurs aux seins, des nausées parfois, et surtout un corps qui se déforme. Et ce que l'on attend alors du papa c'est un minimum de compréhension, de gentillesse, d'attention...

j'ai eu la chance d'être accompagnée par un homme merveilleux, mais j'ai vu le cas d'un bourrin qui râlait parce que le diner n'était pas prêt, alors que la maman, blanche comme un linge, se reposait.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nephalion Modérateur 27 874 messages
A ghost in the shell‚ 42ans
Posté(e)
J'ai mis au monde deux enfants et, si on veut être hônète, à notre époque, on ne souffre plus. je dirais même que j'ai trouvé ce moment très agréable. on sent le bébé passer à travers nous, mais on ne souffre pas.

Par contre, une grossesse, c'est parfois de la fatigue, des douleurs aux seins, des nausées parfois, et surtout un corps qui se déforme. Et ce que l'on attend alors du papa c'est un minimum de compréhension, de gentillesse, d'attention...

j'ai eu la chance d'être accompagnée par un homme merveilleux, mais j'ai vu le cas d'un bourrin qui râlait parce que le diner n'était pas prêt, alors que la maman, blanche comme un linge, se reposait.

Ayant assisté à la naissance de mon fils, j'ai pas eu l'impression que c'était si facile pour la maman. :smile2:

Pour la grossesse, ma femme ayant été arrêtée très tôt à cause d'une alerte sérieuse, avec interdiction de bouger, j'ai donc fait ce qu'elle ne pouvait/devait pas faire.

Mais j'avoue que même sans ça je ne l'aura pas laissée tout faire, ya pas de raison, enceinte ou pas.

Nous partageons les tâches ménagères en tant normal.

Une fois enceinte, c'était moi le plus à même de faire ces tâches.

Pour l'humanité en générale, il faut bien reconnaitre que si la maternité en France est très suivie, dans bien des pays l'accès aux soins est inexistant.

Ce qui relève de l'acte bénin ici peut devenir dramatique quand on vit au milieu de la brousse ou quand on a pas les moyens de payer un docteur...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
a2line Membre 985 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)
Ayant assisté à la naissance de mon fils, j'ai pas eu l'impression que c'était si facile pour la maman. :smile2:

Pour la grossesse, ma femme ayant été arrêtée très tôt à cause d'une alerte sérieuse, avec interdiction de bouger, j'ai donc fait ce qu'elle ne pouvait/devait pas faire.

Mais j'avoue que même sans ça je ne l'aura pas laissée tout faire, ya pas de raison, enceinte ou pas.

Nous partageons les tâches ménagères en tant normal.

Une fois enceinte, c'était moi le plus à même de faire ces tâches.

Pour l'humanité en générale, il faut bien reconnaitre que si la maternité en France est très suivie, dans bien des pays l'accès aux soins est inexistant.

Ce qui relève de l'acte bénin ici peut devenir dramatique quand on vit au milieu de la brousse ou quand on a pas les moyens de payer un docteur...

Certaines mamans ne souhaitent pas bénéficier de la péridurale. l'accouchement est donc plus difficile.

Par rapport à la maternité dans le tiers monde, c'est vrai qu'il y a du travail à faire, non seulement pour aider à l'accès aux soins mais aussi pour faire changer les mentalités...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nephalion Modérateur 27 874 messages
A ghost in the shell‚ 42ans
Posté(e)
Certaines mamans ne souhaitent pas bénéficier de la péridurale. l'accouchement est donc plus difficile.

Par rapport à la maternité dans le tiers monde, c'est vrai qu'il y a du travail à faire, non seulement pour aider à l'accès aux soins mais aussi pour faire changer les mentalités...

C'est déjà pas simple de faire changer les mentalités dans nos pays "développés"...

Quand à l'accès aux soins, malheureusement, dans beaucoup d'endroit les médicaments ou les consultations sont des luxes que trop de personnes ne peuvent se permettre.

Quand le choix entre nourriture et médicaments doit être fait, ben logiquement on pare au plus urgent, l'estomac...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
CmoiC Membre+ 26 317 messages
Pitbull le matin, ourse le soir‚ 40ans
Posté(e)
Certaines mamans ne souhaitent pas bénéficier de la péridurale. l'accouchement est donc plus difficile.

Par rapport à la maternité dans le tiers monde, c'est vrai qu'il y a du travail à faire, non seulement pour aider à l'accès aux soins mais aussi pour faire changer les mentalités...

Le péridurale n'est pas la panacée.

J'ai eu la péridurale à 13h... le travail avait commencé à midi la veille :smile2:

Mais ce n'est pas le sujet du topic. Je suis touchée par cet article comme nombre de femmes. Notre monde n'a pas accès au soin de manière équitable. Il y a tant à faire pour que toutes les mamans voient leurs enfants grandir, et pour que ceux ci puissent grandir en tenant la main de leur maman.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant