ége et expérience

Yeardley Membre 150 messages
Forumeur inspiré‚ 22ans
Posté(e)
Alors oui, je suis affligé quand je vois ceux qui se disent expérimentés et sages me répondre que je ne suis pas assez vieux pour savoir de quoi je parle et qu'il vaudrait mieux que je repasse dans quelques années.

+1 Et encore, tu es majeur.

J'approuve totalement ce que tu dis et en rajoute un peu. Les personnes qui ont connu les blogs et les sites bourrés de fautes pour-aller-plus-vite après leur adolescence jugent les adolescents victime du Net un peu trop froidement. Autant se jeter sous une cascade d'eau gelée que d'ouvrir la bouche pour se défendre.

C'est un peu ce que je ressens. Mais l'argument de l'âge, on ne me le sert que lorsque je suis cachée derrière un écran. Je n'ai pas assez vécu, je peux pas comprendre et tout le tralala. Certains même m'accusent de mentir sur mon âge ; et pourquoi ? Parce que j'écris correctement ¿ que du moins, j'essaie. Honnêtement, j'ai déjà menti sur mon âge. Mais je rajoutais des années, je n'en enlevais pas. Où est l'avantage de se faire paraître plus jeune ? Et là, certains vont me dire : « Pour t'envoyer des fleurs ». Peut-être que je suis contente de me faire complimenter, mais pas quand ça a un rapport avec mon âge. Parce que si j'étais plus vieille, quoi ? On ne me complimenterait pas ?

Enfin, je suis d'accord avec Kégéruniku 8, en partie. Il y a des jeunes en manque d'expériences comme il y a des vieux cons. Et peut-être est-ce ça qui a donné une mauvaise « réputation » aux jeunes. Et aux vieux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Asterixetperils Membre 93 messages
Forumeur en herbe‚ 33ans
Posté(e)

J'adore ce sujet, j'interviens, je me sens concerné... :smile2: Il fût un temps où quasiment toutes les discussions avec les adultes de mon entourage se terminaient ainsi : "De toute façon tu changeras d'avis en vieillissant, on ne pense pas pareil à 20 ans et à 30 ans, etc..." ;)

Entre ceux qui nous disent "On ne change pas en vieillissant, on se fatigue." et les partisans du "On ne commence à vivre (voir même qu'on ne peut philosopher, dixit Platon) qu'à 50 ans."... ;)

Honnêtement maintenant, je ne vois pas en quoi la durée d'une vie pourrait être garante de la sagesse... Au pire, c'est un argument utilisé pour te clouer le bec. Au mieux, l'auteur de cette remarque cherche à se prévaloir des évènements qui se sont produits dans sa vie... Mais où a-t-on vu que multiplier les expériences rendait plus lucide? Parfois ce sont, au contraire, certaines expériences qui nous aveuglent, notamment lorsqu'elles ont été traumatisantes.... ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)
J'adore ce sujet, j'interviens, je me sens concerné... :smile2: Il fût un temps où quasiment toutes les discussions avec les adultes de mon entourage se terminaient ainsi : "De toute façon tu changeras d'avis en vieillissant, on ne pense pas pareil à 20 ans et à 30 ans, etc..." ;)

Oui je crois qu'on a tous entendu cela un jour ou un autre, meme a 30 balais tu l entend encore ;)

mais force est de constater que parfois, ils ont eu raison ;) en tout cas chez moi. ;)

Parfois ce sont, au contraire, certaines expériences qui nous aveuglent, notamment lorsqu'elles ont été traumatisantes.... ;)

Alors ca oui, c'est tres juste!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kégéruniku 8 Membre 7 199 messages
Avis contre faits‚ 29ans
Posté(e)

Une envie soudaine de remonter ce topic. :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
virgule.6 Membre+ 71 386 messages
"Asilienne" de service‚ 53ans
Posté(e)

Tant mieux parce que je l'avais zappé! :smile2:

"La maturité vient elle avec l'âge?"

A ta question Kégé ,je répondrais oui en ce qui me concerne...mais ce n'est pas une généralité!

Je connais des jeunes de 20 ans qui ont un aplomb renversant et une grande maturité!

A 20 ans , j'étais insouciante, immature...mais j'avoue que les épreuves de la vie , ont vite eu raison de cette insouciance!

Je pense qu'avec l'âge , nous prenons plus de recul, nous réfléchissons d'avantage avant d'agir et avant de parler!

On s'attarde moins sur les détails...on a un vécu, une certaine expérience et on l'utilise à bon escient!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kégéruniku 8 Membre 7 199 messages
Avis contre faits‚ 29ans
Posté(e)

Ce sont les épreuves qui nous font prendre du recul. Quand on se prend des coups, on a tendance à faire plus attention par la suite.

Mais, si l'âge permet justement d'avoir plus d'expérience, cela n'oblige rien.

Et même avec un âge moins avancé peut permettre d'avoir plus d'expériences. :smile2:

C'est le conflit, les embuches qui nous font murir, grandir. Mais celles ci ne sont pas proportionnelles aux années passées. C'est surtout ça que j'aimerai que certains voient.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
virgule.6 Membre+ 71 386 messages
"Asilienne" de service‚ 53ans
Posté(e)

Moi je vois! :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité goldored
Invité goldored Invités 0 message
Posté(e)

quel déterrage fort à propos kégé ! :smile2:

les expériences..mouai..on peut avoir "vécu" comme on dit et n'en rien tiré..et l'inverse est tout aussi vrai...;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kégéruniku 8 Membre 7 199 messages
Avis contre faits‚ 29ans
Posté(e)
quel déterrage fort à propos kégé ! :smile2:

les expériences..mouai..on peut avoir "vécu" comme on dit et n'en rien tiré..et l'inverse est tout aussi vrai... ;)

Je suis tout à fait d'accord.

Non seulement l'expérience n'est pas inhérente à l'âge, mais même l'expérience ne signifie pas tout.

Il y a des gens qui comprennent plus rapidement que d'autres. Il n'est pas nécessaire pour tous de vivre les choses pour les comprendre, et même pour les connaître.

"ah si jeunesse savait, ah si vieillesse pouvait."

Parfois, j'ai l'impression que certain ne supportent pas que jeunesse puisse savoir justement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)

Je n'avais pas vu ce topic... bizarre que tu le up? ;)

Ce n'est que mon avis personnel, mais je pense qu'il ne faut pas confondre expérience et sagesse. C'est le vécu qui fonde l'expérience et du coup elle s'accroit avec l'âge. Certaines personnes sont matures plus tôt, car elle ont acquis plus rapidement de l'expérience en fonction de leur vécu et en étant capable de l'analyser et d'en tirer quelque chose, elles ont constitué une forme de sagesse. Et certains seront des vieux cons avant l'heure ou le deviendront. Mais la sagesse se fonde sur plus de choses que ça: des connaissances, c'est indéniable, de la tolérance, l'ouverture sur l'autre permettant d'accepter et de comprendre ce qui est différent, ce qui accroît les capacités d'analyse, cette fameuse expérience de la vie bien sûr, du sang-froid pour faire passer raison avant passion... C'est un complexe mélange que tous ne sont pas à même de posséder quelque soit leur âge et leur vécu.

Un jeune sage c'est tout de même plus rare qu'un sage âgé car ce dernier a eu le temps d'élaborer ce mélange et a pu récolter plus d'ingrédients. Il y a des éléments que seul le temps met en action. La jeunesse est le temps des audaces, des idéaux ; la vieillesse suppose qu'on fait durer la vie qu'on voit se raccourcir. On perd plus vite ses illusions à mesure qu'elles ont été éprouvées. Du coup on a aussi plus de vieux désabusés que de jeunes désabusés.

Mais où commence la vieillesse, où se termine la jeunesse? Là c'est une appréciation très subjective...

Je trouve dommage de les opposer en tout cas. Il y a toujours des exceptions pour nous faire lâcher nos préjugés, non?

Ras-le-bol de la guerre des sexes, de la guerre des âges, de la guerre des connaissances! :smile2:

Un peu de tolérance et de paix, ce n'est pas plus agréable? ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité insumisa34
Invité insumisa34 Invités 0 message
Posté(e)

+1 lili entièrement d'accord avec toi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kégéruniku 8 Membre 7 199 messages
Avis contre faits‚ 29ans
Posté(e)
Je n'avais pas vu ce topic... bizarre que tu le up? ;)

Je sais pas, peut être une pulsion soudaine. ;)

Ce n'est que mon avis personnel, mais je pense qu'il ne faut pas confondre expérience et sagesse. C'est le vécu qui fonde l'expérience et du coup elle PEUT s'accroitre avec l'âge.
:|
Certaines personnes sont matures plus tôt, car elle ont acquis plus rapidement de l'expérience en fonction de leur vécu et en étant capable de l'analyser et d'en tirer quelque chose, elles ont constitué une forme de sagesse. Et certains seront des vieux cons avant l'heure ou le deviendront. Mais la sagesse se fonde sur plus de choses que ça: des connaissances, c'est indéniable, de la tolérance pas d'accord, l'ouverture d'esprit, dans une certaine mesure, oui. Mais pas la tolérance. D'ailleurs, tolérer c'est être paradoxalement quelque peu intolérant.

, l'ouverture sur l'autre permettant d'accepter et de comprendre ce qui est différent, ce qui accroît les capacités d'analyse, cette fameuse expérience de la vie bien sûr, du sang-froid pour faire passer raison avant passion... C'est un complexe mélange que tous ne sont pas à même de posséder quelque soit leur âge et leur vécu.

Je suis assez d'accord avec tout ça. ;)

Un jeune sage c'est tout de même plus rare qu'un sage âgé car ce dernier a eu le temps d'élaborer ce mélange et a pu récolter plus d'ingrédients.

C'est surtout qu'une personne âgée à eu plus de temps pour y parvenir et donc plus de chance de gagner en sagesse. Donc, oui, il est plus probable de trouver un sage agé que jeune. C'est certain. Mais rien n'empêche de trouver un jeune sage, puisque ce n'est pas l'âge qui rend sage. Et même si c'est moins probable, ce n'est pas pour autant que c'est forcément rare.

Il y a des éléments que seul le temps met en action.

Pas d'accord. Le temps permet d'augmenter les possibilités, mais ne le fait pas forcément. D'ailleurs, le temps n'apporte rien d'autre que l'augmentation des probabilités.

La jeunesse est le temps des audaces, des idéaux ; la vieillesse suppose qu'on fait durer la vie qu'on voit se raccourcir. On perd plus vite ses illusions à mesure qu'elles ont été éprouvées. Du coup on a aussi plus de vieux désabusés que de jeunes désabusés.

On a généralement plus de vieux désabusés parce que le temps plus long passé le permet plus facilement.

Mais ce sont tout de même des généralités.

D'ailleurs, j'ai l'impression qu'on a aujourd'hui une jeunnesse qui tend assez à la désillusion. Ou alors à son extrême contraire, mais c'est là une conséquence.

Mais où commence la vieillesse, où se termine la vieillesse? Là c'est une appréciation très subjective...

Pour moi, mais c'est totalement personnel, la vieillesse commence avec le déclin. Et c'est là relatif à la personne. Certains à 80 ans me donnent l'impression de ne pas vieillir.

Mais généralement, la vieillesse est simplement associée à l'ainesse.

Je trouve dommage de les opposer en tout cas. Il y a toujours des exceptions pour nous faire lâcher nos préjugés, non?

Ras-le-bol de la guerre des sexes, de la guerre des âges, de la guerre des connaissances! :smile2:

Un peu de tolérance et de paix, ce n'est pas plus agréable? ;)

Je suis tout à fait d'accord.

Et si j'ai créer ce topic ce n'est pas dans le but de créer une opposition, mais au contraire, de tendre à un certains refoulement des généralités dans l'optique de l'acceptation.

Je n'aime généralement pas les généralités. :|

C'est une simplification des choses qui les déforme et parfois même les aliène créant ainsi des préjugés qui n'ont pourtant pas lieu d'être.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
metal guru Membre+ 21 681 messages
Forumeur alchimiste +++‚ 21ans
Posté(e)
Et si j'ai créer ce topic ce n'est pas dans le but de créer une opposition, mais au contraire, de tendre à un certains refoulement des généralités dans l'optique de l'acceptation.

Je n'aime généralement pas les généralités. ;)

C'est une simplification des choses qui les déforme et parfois même les aliène créant ainsi des préjugés qui n'ont pourtant pas lieu d'être.

En observant les réponses de ce topic on va se rendre compte que les plus jeunes (autour de la vingtaine) vont comme Kégé mettre en doute le prétexte de l'expérience mise en avant pour assoir parfois son avis et y voir une sorte de préjugé sur les capacités de ceux qui n'auraient pas le même acquis. L'autre jour sur ce site, un jeune homme de 14 ans je crois, demandait un lien où il pourrait faire traduire le prénom de sa petite amie en chinois pour ensuite se le faire tatouer sur le corps, j'avoue que j'ai eu un préjugé sur la pérennité de leur couple et je lui en ai fait part en plaisantant, il m'a assuré que c'était murement réfléchi puisque ça faisait 2 ou 3 ans qu'ils étaient ensemble. Je n'ai plus trop suivi la vie de ce futur tatoué, mais j'ai quand même le réflexe paternaliste de me dire qu'entre l'âge de 14 ans et maintenant j'ai moi même murement réfléchi quelques dizaines de fois, si j'avais du me faire inscrire le nom de la belle sur le corps à chaque expérience, je serais un manuscrit chinois incompréhensible.

En fait, quand je me souviens de mon adolescence, j'aimais Marie Pierre pour la vie, et personne n'aurais pu me faire comprendre que je pouvais me tromper parce que mon vécu ni toute l'expérience du monde n'aurait pu m'expliquer tout ce qui allait se passer par la suite. C'est le souci de l'avenir par rapport au passé, on à l'impression que parce que l'on est bien ancré dans le présent on en sait autant que ceux qui vivent les mêmes moments simultanément à nous, alors que c'est faux. La différence essentielle entre quelqu'un de 20 ans et un autre de 40, c'est que le plus agé pourrait comprendre tout ce que ressent le plus jeune alors que l'inverse n'est pas possible pour de multiples raisons. A 20 ans, on ne peut comprendre ce que c'est que d'avoir vécu 15 ans avec quelqu'un, de perdre un enfant de 18 ans, de se faire mettre en pré retraite après avoir bossé 35 ans dans la même société, d'avoir fait la guerre, d'avoir vécu en Allemagne de l'est et bien d'autres choses encore. Parce qu'à 20 ans, le monde nous appartient, les neurones se bousculent dans notre tête, on comprend tout, on explique tout, on sait tout. éa je peux le dire parce que je l'ai vécu, ça fait partie de mon expérience et j'ai du recul sur mes 20 ans alors qu'à cet age là je ne pouvais que supposer ce que je pourrais être plus tard et j'imaginais bien des choses mais certainement pas ce que je suis devenu. :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)
Je suis d'accord avec le faite que c'est ce qu'il y a dans une vie qui donne la maturité!!!

Mais je me permettrais de rajouter c'est surtout la compréhension de ce que l'on vit qui donne la maturité!!!

" L'important n'est pas le temps mais ce qu'il y a dedans. "

Fannytastic

Je ne sais pas trop ce qu'est la sagesse, ni comment ça se construit. Le vécu est tout aussi important que la conscience des choses et l'enseignement tiré de son vécu.

On peut anticiper beaucoup de choses. ;) Vivent les rêveurs et les penseurs !

Quand je juge le mec que j'étais à 20 ans, je me dis que j'avais de très bonnes visions de certaines choses mais que j'en étais moins conscient que maintenant. En gros, je ne savais pas vraiment si j'avais raison, ni à quel point j'avais raison.. ou tort.

Le vécu m'a permis d'affiner, contredire mes idées ou ouvrir de nouvelles portes.

Un long vécu apporte beaucoup plus de matière et de temps de réflexion qu'un petit vécu, c'est matériel. Mais qualitativement, on peut avoir un vécu riche ou pauvre. Et c'est pareil pour les réflexions : je pense qu'on peut passer des décennies dans l'erreur ou dans l'approximation.

C'est ce que ma vie m'a appris. :smile2:

Le jeune se remet rarement en cause et pense tout savoir, le vieux ne veut plus admettre de se remettre en cause et estime aussi tout savoir. On ne change pas tant que ça finalement, mais l'expérience,c 'est le mouvement.

Et personne n'a la même.

Et certaines personnes vivent beaucoup de choses mais n'en tirent pas grand chose, et vice-versa. Il n'y a pas de règles. Même un enfant peut nous enseigner indirectement des choses.

Ras-le-bol de la guerre des sexes, de la guerre des âges, de la guerre des connaissances! ;)

La sagesse, c'est de s'en battre les couilles car on sait qu'on est tous de gros ignares ! ;)

Modifié par yop!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
écoute il pleut Membre 25 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)
+1 lili entièrement d'accord avec toi

Voici un poème du général Mac Arthur

La jeunesse n'est pas une période de la vie, elle est un état d'esprit,

Un effet de la volonté, une qualité de l'imagination,

Une intensité émotive, une victoire du courage sur la timidité,

Du goût de l'aventure sur l'amour du confort

On ne devient pas vieux pour avoir vécu un certain nombre d'années:

On devient vieux parce qu'on à renoncé à son idéal.

Les années rident la peau, renoncer à son idéal ride l'âme.

Les préoccupations, les doutes, les craintes et les désespoirs

Sont les ennemis qui lentement nous font pencher vers la terre

Et devenir poussière avant la mort.

Jeune est celui qui s'étonne et s'émerveille.

Il demande comme l'enfant insatiable; et après il défie les événements

Et trouve de la joie au jeu de la vie.

Vous êtes aussi jeune que votre foi, aussi vieux que votre doute

aussi jeune que votre espoir,aussi vieux que votre abattement.

Vous resterez réceptif, réceptif à ce qui est beau, bon et grand,

Réceptif aux messages de la nature, de l'homme et de l'infini.

Si un jour votre coeur allait être mordu par le pessimisme

Et rongé par le cynisme, puisse Dieu avoir pitié de votre âme de vieillard.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kégéruniku 8 Membre 7 199 messages
Avis contre faits‚ 29ans
Posté(e)
En observant les réponses de ce topic on va se rendre compte que les plus jeunes (autour de la vingtaine) vont comme Kégé mettre en doute le prétexte de l'expérience mise en avant pour assoir parfois son avis et y voir une sorte de préjugé sur les capacités de ceux qui n'auraient pas le même acquis. L'autre jour sur ce site, un jeune homme de 14 ans je crois, demandait un lien où il pourrait faire traduire le prénom de sa petite amie en chinois pour ensuite se le faire tatouer sur le corps, j'avoue que j'ai eu un préjugé sur la pérennité de leur couple et je lui en ai fait part en plaisantant, il m'a assuré que c'était murement réfléchi puisque ça faisait 2 ou 3 ans qu'ils étaient ensemble. Je n'ai plus trop suivi la vie de ce futur tatoué, mais j'ai quand même le réflexe paternaliste de me dire qu'entre l'âge de 14 ans et maintenant j'ai moi même murement réfléchi quelques dizaines de fois, si j'avais du me faire inscrire le nom de la belle sur le corps à chaque expérience, je serais un manuscrit chinois incompréhensible.

Je n'ai que 20 ans, et j'aurai à priori eu un réflexe similaire.

Parce que mon expérience me dit qu'il a tord de faire ça. Mais il n'est pas celui que j'étais, ce ne sont pas les mêmes conditions, si je peux m'approcher de son ressenti, je ne peux pour autant le connaître sans avoir plus d'informations. Et même si je n'arrive pas à m'ôter de la tête que ce qu'il fait est une connerie, ce n'est pas pour autant que j'ai raison. Je dirais qu'il a tord de le faire parce que la pérennité de son couple est à mon avis incertaine. Elle est probablement incertaine. (puis aussi parce que je trouve le concept con, mais là c'est autre chose. :| )

Mais ce n'est pas parce qu'une chose est probable qu'elle est obligatoire, ce n'est pas non plus parce que j'ai vécu ainsi telle situation qu'il la vivra de la même façon.

Lui faire par de tes doutes est une bonne chose à mon avis, et ce même s'il y a murement réfléchi.

Mais ce sont des doutes et rien d'autre. Il n'y a pas négation du fait qu'il puisse avoir raison, même si c'est peu probable.

Par contre, je ne sais pas toi, mais il aurait beau avoir été plus âgé que j'aurai eu la même réaction, peut être atténuée selon l'âge ensuite, mais n'empêche.

En fait, quand je me souviens de mon adolescence, j'aimais Marie Pierre pour la vie, et personne n'aurais pu me faire comprendre que je pouvais me tromper parce que mon vécu ni toute l'expérience du monde n'aurait pu m'expliquer tout ce qui allait se passer par la suite. C'est le souci de l'avenir par rapport au passé, on à l'impression que parce que l'on est bien ancré dans le présent on en sait autant que ceux qui vivent les mêmes moments simultanément à nous, alors que c'est faux. La différence essentielle entre quelqu'un de 20 ans et un autre de 40, c'est que le plus agé pourrait comprendre tout ce que ressent le plus jeune alors que l'inverse n'est pas possible pour de multiples raisons. A 20 ans, on ne peut comprendre ce que c'est que d'avoir vécu 15 ans avec quelqu'un, de perdre un enfant de 18 ans, de se faire mettre en pré retraite après avoir bossé 35 ans dans la même société, d'avoir fait la guerre, d'avoir vécu en Allemagne de l'est et bien d'autres choses encore.

Je ne suis pas d'accord. Je pense qu'on peut réellement apprendre de l'expérience des autres. Je ne crois pas qu'il soit nécessaire de vivre une chose pour la comprendre, même si c'est sûrement plus simple.

Et puis, ce n'est pas parce qu'une personne a vécu une expérience similaire à la notre qu'il la comprend pour autant. Parce qu'elle n'est que similaire et pas identique. Elle s'en approche, mais ce n'est pas la même chose pour autant. C'est donc possible de la comprendre, ça c'est certain, mais pas obligatoire.

Ajouté à cela, ce n'est pas parce qu'une personne est plus agée qu'elle a vécu une expérience similaire.

Parce qu'à 20 ans, le monde nous appartient, les neurones se bousculent dans notre tête, on comprend tout, on explique tout, on sait tout. éa je peux le dire parce que je l'ai vécu, ça fait partie de mon expérience et j'ai du recul sur mes 20 ans alors qu'à cet age là je ne pouvais que supposer ce que je pourrais être plus tard et j'imaginais bien des choses mais certainement pas ce que je suis devenu. ;)

Et bien je le vis différament.

Je n'ai absolument pas l'impression que le monde m'appartienne. Qu'il me rejette à cause de mon inexpérience, ça m'arrive d'en avoir l'impression parfois. Comme si on ne pouvait pas apprendre...

On ne comprend pas tout, on explique pas tout. Mais on peut essayer. Peut être même qu'on doit essayer. On ne comprendra jamais tout, mais si on ne cherche pas à comprendre, on ne comprend jamais rien non plus.

Mais là où je le vis vraiment différement, c'est pour: on sait tout.

Déjà parce que celui qui pense tout savoir est forcément un crétin. ( attention, je ne dis pas que je ne suis pas un crétin pour autant. :| )

Mais c'est surtout que si je savais tout, j'aurai un statut bien différent et je ne ferai pas autant de conneries. :| ( Ce qui , dans un certain sens, me peinerait un peu. :smile2: )

On devient vieux parce qu'on a renoncé à son idéal.

Si on a pas d'idéal on fait comment? ;)

Enfin, je vais pas commenté chaque vers, mais dans le fond, je ne suis absolument pas d'accord avec le poème. ;)

( Euh... Pour ceux qui en doute, il m'arrive aussi d'être d'accord parfois. ;) )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant