L'ecole et son organisation

Etes-vous d'accords avec les propositions de ce candidat(e) mystere?   10 membres ont voté

  1. 1. Etes-vous d'accords avec les propositions de ce candidat(e) mystere?

    • Oui
      1
    • Non
      5
    • Y-a du vrai
      4

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour voter dans ce sondage.

kyrilluk Membre 7 507 messages
Anarchiste épistémologique‚ 43ans
Posté(e)

Voici un programe scolaire qui fait partie d'un(e) livre ecrit par un ancien candidat(e) a la presidentielle.

On[...] devra donner à l'enseignement des connaissances générales une forme abrégée, ne contenant que l'essentiel. Cet enseignement doit fournir à l'élève la possibilité d'aller plus loin, d'acquérir une culture et des connaissances plus approfondies. Il suffit que l'individu acquière des notions générales, des grandes lignes, qui serviront de base à son activité intellectuelle ; il ne recevra un enseignement approfondi, spécialisé et détaillé que pour les connaissances qui lui seront plus tard nécessaires dans sa sphère. La culture générale sera obligatoire dans toutes les disciplines ; la culture particulière sera laissée au choix de chacun.

L'allégement des programmes et la diminution des heures de classe que procurera cette réforme seront portés au crédit des exercices physiques, à former le caractère, à développer la volonté et l'esprit de décision.

Ce qui est réellement décisif, c'est la culture générale et non pas les connaissances spéciales dont on a bourré un cerveau. D'ailleurs si des connaissances spéciales sont nécessaires, les programmes de nos écoles secondaires sont ¿ nous l'avons déjà dit ¿ incapables de les donner.

Que pensez-vous de ce programe?

Et qui l'a rediger et lors de quelle election?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Alfarez Membre 2 162 messages
Forumeur Magnétiseur‚ 30ans
Posté(e)

a voter!

et je dirais Le Pen un peu au pif, c'est juste parce que le fait de dévelloper le physique sa lui ressemblerais bien a ce c** pour formée des ptites troupes de mini Le Pen ;) ! aprés en quelle année.... :smile2: !?!

Modifié par Alfarez

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)

Je n'arrive pas vraiment à voter. D'un côté, je suis vraiment contre la spécialisation outrancière des individus.

Surtout si on doit écrêmer le tronc général commun pour le résumer à "des grandes lignes". Il y a des matières, notamment l'histoire, où on ne peut surtout pas se permettre de résumer par de grandes lignes.

En même temps, il faut aussi savoir rester réaliste et ne pas faire de ce tronc commun une accumulation de bric et broc. Néanmoins, la notion de spécialisation apparaît assez tard dans la scolarité.

Il faut plutôt améliorer la méthode plutôt que de vouloir enlever du contenu.

Je vote non.

la culture particulière sera laissée au choix de chacun.

En plus ça, c'était déjà idiot. Actuellement, ça le serait encore plus. Les gens laissés à eux mêmes ne vont pas se confronter au savoir. C'est pour ça que la culutre générale doit être plus qu'un résumé ou que des bases.

D'ailleurs, se sont les bases qui permettent d'accéder à un minimum de culture. Je les place donc AVANT. Savoir écrire n'est pas pour moi de la culture générale.

Et on doit deviner qui a écrit ça ? éa m'a l'air assez dictatorial et péremptoire. éa fait un peu "jeunesse hitlérienne". :smile2:

Modifié par yop!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pheldwyn Membre 11 144 messages
Explorateur de Nuages‚ 39ans
Posté(e)
Il suffit que l'individu acquière des notions générales, des grandes lignes, qui serviront de base à son activité intellectuelle ; il ne recevra un enseignement approfondi, spécialisé et détaillé que pour les connaissances qui lui seront plus tard nécessaires dans sa sphère.

En quoi est-ce différent du système tel qu'il est ?

En gros, où se place dans ce texte la frontière entre "culture générale" et l' "enseignement approfondi, spécialisé" ?

Sinon, ça pourrait être n'importe qui, car l'idée sous-jacente n'est pas exprimée (pourquoi ce candidat veut agir ainsi), car dès lors le contenu de cette "culture générale" ne sera pas forcément le même.

Allez, au hasard, Bayrou ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)
En quoi est-ce différent du système tel qu'il est ?

En gros, où se place dans ce texte la frontière entre "culture générale" et l' "enseignement approfondi, spécialisé" ?

Très juste !

Notion à définir. Mais dans ce que j'en lis, il apparait que ce serait une réduction de l'enseignement général actuel (ou contemporain de ce texte). Non ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
AGM Membre 5 933 messages
Le loup dans la bergerie.‚ 30ans
Posté(e)

Je ne comprend pas le "la culture général obligatoire"... comment rendre un truc aussi vague. La culture général ça englobe pas mal de choses.

Comment enseigner un truc aussi vague. Comment savoir ce qui pourrait être de bonne base. Et cela, en réduisant les heures de cours.

Quant au truc sur le sport, bof, ça ma l'aire d'être du bouche trou. "On sait pas ou le cassé alors, on va dire que ça sert a ça".

éa ne peut pas être un candidat de droite. L'abrutissement de masse fait parti de leur "idéologie politique". Par ce que cela doit partir du constat que les jeunes français sont des billes a l'école.

Segolene royale? :smile2: Non. Ils disent tous les mêmes conneries pour accéder aux renne de la bête. C'est pas facile.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Black Survitual Membre 1 513 messages
Forumeur alchimiste‚ 44ans
Posté(e)
Voici un programe scolaire qui fait partie d'un(e) livre ecrit par un ancien candidat(e) a la presidentielle.

On[...] devra donner à l'enseignement des connaissances générales une forme abrégée, ne contenant que l'essentiel. Cet enseignement doit fournir à l'élève la possibilité d'aller plus loin, d'acquérir une culture et des connaissances plus approfondies. Il suffit que l'individu acquière des notions générales, des grandes lignes, qui serviront de base à son activité intellectuelle ; il ne recevra un enseignement approfondi, spécialisé et détaillé que pour les connaissances qui lui seront plus tard nécessaires dans sa sphère. La culture générale sera obligatoire dans toutes les disciplines ; la culture particulière sera laissée au choix de chacun.

L'allégement des programmes et la diminution des heures de classe que procurera cette réforme seront portés au crédit des exercices physiques, à former le caractère, à développer la volonté et l'esprit de décision.

Ce qui est réellement décisif, c'est la culture générale et non pas les connaissances spéciales dont on a bourré un cerveau. D'ailleurs si des connaissances spéciales sont nécessaires, les programmes de nos écoles secondaires sont ¿ nous l'avons déjà dit ¿ incapables de les donner.

Que pensez-vous de ce programe?

Et qui l'a rediger et lors de quelle election?

Hadolf Hitler in Mein Kampf.

B.S.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
obligaman Membre 667 messages
Forumeur forcené‚ 35ans
Posté(e)

y a pas aussi une histoire de centre de recherche dans les écoles

de module de spécialisation a niveau

créant un CV personnaliser pour chaque élève en fonction de leur gout

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Alfarez Membre 2 162 messages
Forumeur Magnétiseur‚ 30ans
Posté(e)

ont peu savoir qui c'est maintenant Kyrilluk?:?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Black Survitual Membre 1 513 messages
Forumeur alchimiste‚ 44ans
Posté(e)

Adolf Hitler je vous dis !

"Mon combat" d'Adolf Hitler, un programme...

Dohet, Julien

n°21, juillet-septembre 2002

21_12.JPG"Le Mouvement national-socialiste", titre du tome deux de "Mon combat", ne se limite pas à la description du programme nazi, mais continue en fait l'autobiographie d'Hitler et développe l'histoire du parti jusqu'à la veille du coup d'état manqué du 8 novembre 1923. Le groupuscule auquel Hitler a adhéré se structure et se fait connaître en Bavière, préparant ainsi sa future conquête du pouvoir total. Dès le départ c'est bien cet objectif qui est fixé, "aussi le Parti national-socialiste doit-il, aujourd'hui, se pénétrer de ces pensées ; il doit orienter son organisation intérieure vers l'action pratique, pour pouvoir non seulement donner un jour à l'état des directives, mais pour pouvoir lui fournir le corps constitué de son propre état".1 Le jeune parti, malgré l'absence d'échéance électorale, fait monter la pression par la tenue d'un meeting par semaine et par l'attaque de manière frontale des partis de gauche. C'est pourquoi "nous avons choisi la couleur rouge pour nos affiches après mûre et solide réflexion, pour faire enrager la gauche, pour provoquer son indignation, et pour l'amener à venir à nos réunions, ne fut-ce que dans le but de les saboter, parce que c'était la seule façon de nous faire entendre de ces gens-là"2. Dans un climat politique très violent, les bagarres sont systématiques lors des meetings et le 4 novembre 1921, "une petite erreur psychologique, que je commis en ripostant à une interruption, et dont je me rendis compte sur-le-champ, donna le signal de la tempête (...). Je restai debout à ma place et je pus observer comment mes gars remplissaient sans réserve leur devoir. (...) La danse n'avait pas encore commencé que mes hommes de la section d'assaut - qui s'appelèrent ainsi depuis ce jour-là - se lancèrent à l'attaque. Comme des loups, ils se jetèrent sur leurs adversaires par meutes de huit à dix, et commencèrent en effet à les chasser de la salle en les rouant de coups. Cinq minutes après, tous étaient couverts de sang"3. Les SA devront être rapidement repris en main par Hitler qui ne désire pas les voir se profiler comme une force paramilitaire pouvant concurrencer l'armée4. Enfin, "lorsque l'acceptation des nouveaux statuts et mon appel au poste de premier président m'eurent, entre temps, donné l'autorité nécessaire et le droit correspondant (...et que), fut admis le principe de ma responsabilité absolue"5, le Parti est réorganisé de fond en comble à partir de l'été 1921 afin d'asseoir définitivement le pouvoir du "Führer".

De la politique intérieure...

L'ossature du programme du Parti est composée de 25 points qui sont indiscutables et permettent de souder les membres du Parti sur une base commune. Mein Kampf en développe certains plus que d'autres, mais n'est en aucun cas une énumération structurée de propositions politiques sur l'ensemble des problèmes de la société.

Hitler est partisan, contrairement à un grand nombre de sympathisants et de mouvements de la droite bavaroise, d'un état unitaire ; ce qui ne l'empêchera pas par opportunisme de s'opposer à la centralisation que la République de Weimar met en place. "Le national-socialisme doit revendiquer le droit d'imposer ses principes à toute la nation allemande sans tenir compte des frontières qui séparaient jusqu'à présent les états confédérés, et de faire l'éducation de la nation conformément à ses conceptions et à ses plans. Pas plus que les églises ne se sentent liées et limitées par les frontières politiques, l'idée nationale-socialiste ne l'est par les divisions territoriales des états particuliers"6. Dans cet état, il ne doit plus être question de l'égalité des citoyens. Le chapitre II, qui ne fait que quatre pages, distingue ainsi les Citoyens, les Ressortissants (qui doivent passer une série de tests, dont le service militaire, pour devenir citoyens) et les étrangers.

"L'état raciste devra donner à l'enseignement des connaissances générales une forme abrégée, ne contenant que l'essentiel (...) L'allégement des programmes et la diminution des heures de classes que procurera cette réforme seront portés au crédit des exercices destinés à fortifier le corps, à former le caractère, à développer la volonté et l'esprit de décision."7. Pour les garçons, "l'éducation physique pourra être, dans ses grandes lignes, une préparation au service militaire"8, pendant que pour les filles "l'importance principale doit être attachée à la formation physique ; après seulement viendra l'éducation du caractère, enfin, en dernier lieu, le développement des dons intellectuels. Il ne faut jamais perdre de vue que le but de l'éducation féminine doit être de préparer à son rôle de mère future"9.

Si l'enseignement est longuement développé, la question économique n'est pas étudiée en temps que telle, sauf pour énoncer une organisation corporative des partenaires sociaux où "l'ouvrier nazi doit savoir que la prospérité de l'économie nationale signifie son propre bonheur matériel. Le patron nazi doit savoir que le bonheur et la satisfaction de ses ouvriers sont la condition primordiale de l'existence et du développement de sa propre prospérité économique. Les ouvriers et les patrons nazis sont tous deux des délégués et des mandataires de l'ensemble de la communauté populaire"10, ce qui a pour conséquence de nier tout conflit social et donc le principe de la grève. En fait, il faut retourner dans le tome I du livre pour avoir une déclaration sur la vision économique d'Hitler : "Lorsque j'entendis le premier cours de Gottfried Feder sur "La répudiation de la servitude de l'intérêt du capital", je compris immédiatement qu'il devait s'agir ici d'une vérité théorique d'une importance immense pour l'avenir du peuple allemand. La séparation tranchée du capital boursier d'avec l'économie nationale présentait la possibilité d'entrer en lutte contre l'internationalisation de l'économie allemande, sans toutefois menacer en même temps par le combat contre le capital les fondements d'une économie nationale indépendante."11

...à la politique extérieure

"La politique étrangère elle-même n'est que le moyen de parvenir à un but et ce but consiste exclusivement à travailler en faveur de notre peuple. Toute question de politique étrangère ne peut être considérée d'aucun autre point de vue que de celui-ci : "Telle solution sera-t-elle avantageuse pour notre peuple, actuellement ou dans l'avenir, ou lui causera-t-elle quelque dommage"12. Sur cette base, Hitler développe surtout l'idée d'une revanche sur l'humiliation que constitue pour l'Allemagne le traité de Versailles. Si dans un premier temps il faut retrouver la grandeur perdue et se réapproprier les territoires qui ont été distribués entre les vainqueurs de la grande guerre, "La politique extérieure de l'état raciste doit assurer les moyens d'existence sur cette planète de la race que groupe l'état, en établissant un rapport sain, viable et conforme aux lois naturelles entre le nombre et l'accroissement de la population d'une part, l'étendue et la valeur du territoire d'autre part"13, ce qui nécessitera un jour où l'autre une guerre d'extension. Cette dernière ne pourra se faire que vers l'Est, en suivant la voie initiée par les Chevaliers Teutoniques. La guerre d'expansion se fera donc contre l'URSS. Cet adversaire est d'autant plus désigné que "nous devons voir dans le bolchevisme russe la tentative des Juifs au vingtième siècle, pour conquérir la domination mondiale"14.

Si une guerre se prépare à l'intérieur du pays par un redressement national, elle se prépare également au moyen d'alliances. Et pour Hitler, "en Europe, il n'y a, pour tout l'avenir que nous pouvons embrasser du regard, que deux alliés possibles pour l'Allemagne : "L'Angleterre et l'Italie."15 Cette dernière possède en Mussolini un grand homme d'état de par "sa résolution de ne pas partager l'Italie avec le Marxisme, mais au contraire, le vouant à la destruction, de préserver sa patrie de l'Internationalisme."16. é l'inverse, "l'ennemi mortel, l'ennemi impitoyable du peuple allemand est et reste la France"17, "ce peuple qui tombe de plus en plus au niveau des nègres, met sourdement en danger, par l'appui qu'il prête aux Juifs pour atteindre leur but de domination universelle, l'existence de la race blanche en Europe"18. Pour illustrer le danger représenté par la France, Hitler est aidé par une actualité dominée par l'occupation de la Ruhr par l'armée française qui cristallise toute les ranc¿urs des Allemands. Et Hitler d'ajouter que "si l'évolution de la France se prolongeait encore trois cents ans dans son style actuel, les derniers restes de sang franc disparaîtraient dans l'état mulâtre africano-européen qui est en train de se constituer : un immense territoire de peuplement autonome s'étendant du Rhin au Congo, rempli de la race inférieure qui se forme lentement sous l'influence d'un métissage prolongé"19.

Races et supériorité raciale 20

Comme nous avons pu le voir, le programme développé par Hitler est fort succinct et consiste plus en une série de mini-discours sur des thèmes qui lui tiennent particulièrement à c¿ur ou qui sont au centre du débat politique allemand. De ce fatras de slogans et de déclarations incendiaires, ont retient souvent l'antisémitisme particulièrement violent comme l'illustre cette phrase, l'une des dernières du livre, qui prendra tout son sens une quinzaine d'année plus tard : "Si l'on avait, au début et au cours de la guerre (de 14-18), tenu une seule fois douze ou quinze mille Hébreux corrupteurs du peuple sous les gaz empoisonnés que des centaines de milliers de nos meilleurs travailleurs allemands de toutes origines et de toutes professions ont dû endurer sur le front, le sacrifice de millions d'hommes n'eût pas été vain."21. Mais cet antisémitisme n'est pas au centre de l'idéologie présentée dans Mein Kampf. Il découle en fait du grand principe qui forme l'ossature de l'idéologie nazie et que la phrase qui suit résume parfaitement : "Au contraire (du marxisme), la conception "raciste" fait place à la valeur des diverses races primitives de l'humanité. En principe, elle ne voit dans l'état qu'un but qui est le maintien de l'existence des races humaines. Elle ne croit nullement à leur égalité22, mais reconnaît au contraire leur diversité, et leur valeur plus ou moins élevée. Cette connaissance lui confère l'obligation, suivant la volonté éternelle qui gouverne ce monde, de favoriser la victoire du meilleur et du plus fort, d'exiger la subordination des mauvais et des faibles."23.

1 Hitler, A, "Mon combat", Nouvelles Editions Latines, 1979; p.449

2 pp.481-82.

3 p.502.

4 Ce sera d'ailleurs, avec la volonté d'écraser l'aile "gauche" du Parti, une des raisons de la Nuit des longs couteaux du 29 au 30 juin 1934.

5 p.584.

6 p.574.

7 p.420-421.

8 p.412

9 p.413

10 p.597.

11 p.212

12 p.605-606.

13 p.640.

14 p.660.

15 p.621.

16 p.679.

17 p.616.

18 p.621.

19 p.642.

20 La démonstration finale ne peut se comprendre sans la lecture du premier volet de cet article paru dans Aide mémoire n°20 et plus particulièrement de la dernière citation.

21 pp.677-678.

22 Mis en évidence par Hitler. La parenthèse est de nous.

23 pp.380-381.

Mots-clés : Biographie,Nazisme,Racisme,Recension

© Les Territoires de la Mémoire- Belgique

Modifié par Black Survitual

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kyrilluk Membre 7 507 messages
Anarchiste épistémologique‚ 43ans
Posté(e)
Hadolf Hitler in Mein Kampf.

B.S.

OOOOOOOOOOOOOOOOOH NON! ;)

T'es vraiment pas drole... On commencais juste a s'amuser avec AGM qui nous parle d'un programme typiquement de gauche (c'est Sego qui va etre contente)...lol :smile2: ;)

Pheldwyn: Bayrou, fallait y penser..

Je pense que le truc qui met la puce a l'oreille c'est l'histoire de sport a l'ecole. Et pourtant, ici en Angleterre, c'est ce qu'ils desirent mettre en place.

En faite, le debat en cache d'autres:

Dans quel mesure, l'education, meme pour la plus infame des dictature est un enjeux primoriale. Par exemple, un des prejuges serait que plus une population est abrutiee et sans culture et plus elle est susceptible d'obeir (remarquer que dans sa tete, la culture doit emaner de l'apareille d'Etat: c'est le controle de la culture qui est essentiel pour le fashisme, pas la culture en elle meme).

Un autre aspect, est celui de savoir si, toutes les idees d'Hitlers sont hideuses et sans interets aujourdhui...

Et sinon, oui, la premiere fois que j'ai lus ca, j'ai vraiment ete etonne. Mein Kampf, je ne le conseille pas comme lecture, mais ca ouvre les yeux quand a quel genre de type Hitler etait.

Certains de ses raisonements, notament sur l'economie et la planete, etaient a la limite, d'avant garde. Par exemple, il rejette le modele britanique parce qu'il considere qu'etant donne que la planete a des ressources limitees, rechercher a tout prix la croissance economique c'est condamnee sois meme et la planete a l'aneantissement. Il evoque plusieurs solutions a ce probleme (ressources limitees, croissance demographique exponentielle) et finit par retenir la plus terrible: la guerre et l'eugenisme.

Modifié par kyrilluk

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Alfarez Membre 2 162 messages
Forumeur Magnétiseur‚ 30ans
Posté(e)

ouai donc en fait j'étais pas si loin avec Le Pen :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kyrilluk Membre 7 507 messages
Anarchiste épistémologique‚ 43ans
Posté(e)
ouai donc en fait j'étais pas si loin avec Le Pen :smile2:

Effectivement. C'est l'histoire du sport. Faux croire que faire du sport, c'est etre de droite (ou d'extreme droite!). ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
R4fale Membre 1 236 messages
Forumeur alchimiste‚ 29ans
Posté(e)

Pour un enseignement spécialisé donc contre ce programme!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Alfarez Membre 2 162 messages
Forumeur Magnétiseur‚ 30ans
Posté(e)
Effectivement. C'est l'histoire du sport. Faux croire que faire du sport, c'est etre de droite (ou d'extreme droite!).

c'est une manière d'avoir plus de chance de conditionner des militaires...le fait de réduire le nombre d'heure de cour fait que les élèves ne sont pas trés instruit et donc beaucoup plus facilement manipulable!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
AGM Membre 5 933 messages
Le loup dans la bergerie.‚ 30ans
Posté(e)
OOOOOOOOOOOOOOOOOH NON! ;)

T'es vraiment pas drole... On commencais juste a s'amuser avec AGM qui nous parle d'un programme typiquement de gauche (c'est Sego qui va etre contente)...lol :smile2: ;)

Pheldwyn: Bayrou, fallait y penser..

Je pense que le truc qui met la puce a l'oreille c'est l'histoire de sport a l'ecole. Et pourtant, ici en Angleterre, c'est ce qu'il desire mettre en place.

En faite, le debat en cache d'autres:

Dans quel mesure, l'education, meme pour la plus infame des dictature est un enjeux primoriale. Par exemple, un des prejuges serait que plus une population est abrutiee et sans culture et plus elle est susceptible d'obeir (remarquer que dans sa tete, la culture doit emaner de l'apareille d'Etat: c'est le controle de la culture qui est essentiel pour le fashisme, pas la culture en elle meme).

Un autre aspect, est celui de savoir si, toutes les idees d'Hitlers sont hideuses et sans interets aujourdhui...

Et sinon, oui, la premiere fois que j'ai lus ca, j'ai vraiment ete etonne. Mein Kampf, je ne le conseille pas comme lecture, mais ca ouvre les yeux quand a quel genre de type Hitler etait.

Certains de ses raisonements, notament sur l'economie et la planete, etaient a la limite, d'avant garde. Par exemple, il rejette le modele britanique parce qu'il considere qu'etant donne que la planete a des ressources limitees, rechercher a tout prix la croissance economique c'est condamnee sois meme et la planete a l'aneantissement. Il evoque plusieurs solutions a ce probleme (ressources limitees, croissance demographique exponentielle) et finit par retenir la plus terrible: la guerre et l'eugenisme.

C'est quoi le programme de gauche niveau système scolaire? Je sentait une question piège. Du genre "et bein non! C'était elle! ça vous en bouche un coin ;) "

Qu'est ce que j'en ai a foutre de la farce politique, qui ne sert que de couvert pour amener la viande a la bête étatique °______°

Sinon Hitler n'a rien inventé. éa vision est copié sur des tas de mouvement ou idéologie antérieur a lui. (et c'est la qu'on regrette seth ;) )

Moi en revanche je conseil Mein Kampf pour son style littéraire époustouflant ;)

ouai donc en fait j'étais pas si loin avec Le Pen :o

Mais... c'était trop facile! :D

:D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Black Survitual Membre 1 513 messages
Forumeur alchimiste‚ 44ans
Posté(e)
C'est quoi le programme de gauche niveau système scolaire? Je sentait une question piège. Du genre "et bein non! C'était elle! ça vous en bouche un coin ;) "

Qu'est ce que j'en ai a foutre de la farce politique, qui ne sert que de couvert pour amener la viande a la bête étatique °______°

Sinon Hitler n'a rien inventé. éa vision est copié sur des tas de mouvement ou idéologie antérieur a lui. (et c'est la qu'on regrette seth ;) )

Vas-y précise je t'attends au tournant. :smile2:

B.S.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
R4fale Membre 1 236 messages
Forumeur alchimiste‚ 29ans
Posté(e)
c'est une manière d'avoir plus de chance de conditionner des militaires...le fait de réduire le nombre d'heure de cour fait que les élèves ne sont pas trés instruit et donc beaucoup plus facilement manipulable!

Idiot ça !

n'étant pas pour ce programme moi non plus je trouve vos arguments limites!!

Depuis quand le sport est reservé au militaires!! Je dirais même qu'actuellement pour entrer dans l'armée le niveau physique requis n'est pas élevé , et on forme beaucoup moins d'infanterie donc osef (1)

Ensuite pour votre dernier argument , le nombre d'heure n'a rien a voir avec la qualitée ! Comparez donc notre niveau au niveau de nos voisins Européens !!

Le nombre d'heure n'a rien a voir , c'est la qualité de l'enseignement et sa pertinence pédagogique qui fait le tout! c'est pas en mettant tout un tas de matiére mélangé que l'on n'y arrive!! D'ou l'idée de spécialiser!

Un bon scientifique vaudra toujours mieux qu'un scientifique passable qui maitrise passablement la littérature!

Modifié par R4fale

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Whole Lotta Love Membre 532 messages
Forumeur forcené‚ 54ans
Posté(e)

Sympa comme quizz... :smile2:

On peut savoir qui a approuvé ce programme ou dit : il y a du vrai ? (ouais je sais c'est salaud... ;) )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
AGM Membre 5 933 messages
Le loup dans la bergerie.‚ 30ans
Posté(e)
Vas-y précise je t'attends au tournant. :smile2:

B.S.

Et c'est là que je regrette que Seth ne sois pas là. Je ne peux ps précisé je ne m'y connait pas assez dans l'histoire du nazisme.

Tu le sait toi. L'eugénisme n'est pas de lui, le totalitarisme non plus, la fascination envers le chef d'état et son parti non plus, le culte de la race supérieur non plus, l'empire fonder sur une idéologie belliqueuse et expansionniste non plus.

Hitler n'a rien inventé, jusqu'au signe de son parti, il a puisé dans l'histoire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant