que pensez-vous du syndicalisme français d'aujourd'hui ?

naturellevasion Membre 894 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)

il faut travailler plus.

dans tous les pays, plus on travaille (en heures), moins il y a de chômage.

le raisonnement est simple et logique (selon moi) : plus les gens travaillent, plus ils créent de richesse, donc mieux ils sont payés, donc plus ils ont un pouvoir d'achat élevé, donc plus ils peuvent acheter, donc plus la demande est grande, donc plus il y a besoin de travailleurs pour assurer la production, donc plus les patrons embauchent, donc moins il y a de personnes au chômage, donc plus il y a de consommateurs, donc plus la demande est grande, donc plus on embauche, donc moins il y a de chômage, etc etc.

tout le monde aujourd'hui se plaind d'avoir un faible pouvoir d'achat, mais en même temps personne ne veut revenir sur les 35 heures, considérant cela comme un "acquis" ; si on considère cela comme un acquis, on doit accepter que le faible pouvoir d'achat soit un acquis également.

la grande idée de la Gauche était de diviser le gâteau. en gros l'idée des 35 heures était d'empêcher les gens de travailler plus afin d'embaucher d'autres gens pour combler le temps de travail manquant.

résultat : il n'y a pas eut plus d'embauche que cela, au contraire, ce que les gens fesaient avant en 40 heures ils doivent maintenant le faire en 35, augmentant ainsi les facteurs de stress + une division du salaire, conduisant à faire baisser le pouvoir d'achat + une baisse de la valeur "travail" + un autre truc mais je ne sais plus ce que je voulais dire (j'y reviendrai plus tard).

si on veut avoir un pouvoir d'achat élevé et un taux de chômage bas, il faut bosser plus, il n'y a pas de secret.

ps : le progrès est censé faciliter les tâches humaines, pas donner plus de temps libre.

ps : le "puisqu'il y a des machines qu'ont remplacé le travail de certains humains, on doit payer ces humains à ne rien foutre" me fait beaucoup rire ;)

Modifié par naturellevasion

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Pheldwyn Membre 11 159 messages
Explorateur de Nuages‚ 39ans
Posté(e)

Tout n'est pas si simple ...

dans tous les pays, plus on travaille (en heures), moins il y a de chômage.

Tu as des sources, ou c'est une simple conviction personnelle ??

Moi j'ai souvent entendu dire que la réduction du temps de travail en France, sur le siècle dernier, n'avait pas eu d'incidence négative sur le pouvoir d'achat, bien au contraire.

Tiens, un article qui va te faire sauter au plafond :

http://www.actuchomage.org/modules.php?op=...article&sid=522

(faudrait lui interdire d'enseigner l'économie à ce gars là ^^)

On peut faire des tas de raisonnement sur le papier ...

Tiens, quelques essais de mon cru :

- plus on fait travailler de gens au départ en partageant le temps de travail, plus ils consomment, donc plus il y a besoin de créer, "donc plus la demande est grande, donc plus il y a besoin de travailleurs pour assurer la production", ....

- ou encore : plus les actifs travaillent, moisn il y a de travail pour les chomeurs, donc seuls les actifs consomment, et comme ils ont moins de temps libre, ils consomment moins dans les loisirs ou autres activités connexes qui représentent un pan important de l'économie.

De plsu, démographiquement, si les enfants de famille pauvres sont plus nombreux (ce qui est sociologiquement vrai), on augemente le nombre de personne en difficulté, donc les dépenses publics, sans que ces personnes soit à même de consommer.

Bon, voilà ...

Personnellement, j'ai pas de formation économique (enfin si, un peu , mais on va dire que non), donc je ne pense pas que mes assertions soient si justes que celà, même si sur le papier je les trouve aussi logiques que les tiennes.

Je pense que la réduction du temps de travail va dans le sens du progrès humain. Donc, dans un sens, les 35 H étaient une bonne chose.

Par contre, leur mise en place a été navrante, de même que le manque de réflexion de l'aménagement du temps de travail dans certains domaines, ou dans d'autres conditions : on a créé des situations pire qu'avant pour certains salariés.

Comme tu l'as dit, l'effet pervers des 35 H, c'est que les gens occupent le même poste, on les mêmes responsabilités, etc ... car des emplois n'ont pas forcément été créés. Certains diraient que des employeurs n'ont pas joué le jeu des 35H (pour certains c'est vrai) quand d'autres n'ont pas pu (sutout les petits) : c'est là le problème de ce projet, il a été mal accompagné, mal mis en place.

Par contre, l'idée originale de la loi, était bien une diminution du temps de travail, sans diminution du salaire et donc du pouvoir d'achat ...

Modifié par Pheldwyn

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
naturellevasion Membre 894 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)

si j'ai des sources ? oui... mais en fait elles me contredisent ;);)

ici : .pdf (page 6, tableau 8 ; source : Eurostat), je viens tout juste de le trouver. pour les pressés : .jpg.

mais c'est quand même bizarre cette affaire-là, vu que je n'arrête pas d'entendre les économistes de tout bord dirent que là où les gens travaillent plus, le chômage est plus bas... bref.

néanmoins je pense que mon raisonnement reste bon. par contre je considère les tiens comme incohérents, notamment le premier, qui conduit à la paupérisation de la population (selon moi, bien sûr).

Modifié par naturellevasion

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
usagi Membre+ 241 087 messages
E-mage‚ 69ans
Posté(e)
;) la reponce est toute simple , en Angleterre le chomage ne dure " que " 6 mois , apres on n'est plus compté comme chomeur , si en France on rayais d'un trait de plume tous les chomeurs de plus de 6 mois on ferait baisser le chomage , de plus le gouvernement Anglais a crée pres de un million de postes de " fontionnaires " depuis 4 ans , quant aux USA le systeme ne prend en compte qu'une partie des chomeurs , et d'apres certaines etudes beaucoups de gens ne se donne plus le mal de s'inscrire , et cerise sur le gateau 2,5 million d'americain sont actuellement en prison , ça aussi sa fait baisser le chomage , ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
naturellevasion Membre 894 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)

oui mais même en regardant le taux d'emploi le Royaume-Uni est loi devant nous.

France : 63,6 %

Royaume-Uni : 71,9 %

source : toujours le même document qu'en haut. .jpg.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pheldwyn Membre 11 159 messages
Explorateur de Nuages‚ 39ans
Posté(e)

Après il faudrait voir les emplois qui correspondent à ce taux ...

Je suppose que ce taux prends en compte le nombre de personnes actives, mais compte on aussi les mi-temps, et autres emplois précaires ?

En fait, j'avoue, je n'en sais rien, mais si tel est le cas, ces chiffres là encore ne veulent rien dire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
naturellevasion Membre 894 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)

regarde le .pdf !

pourcentage des salariés sous contrat temporaire :

France : 14,2,%

Royaume-Uni : 5,9 %

on ne pourrait pas tout simplement admettre que le Royaume-Uni a réussi à vaincre le chômage, et pas nous ?? ;)

Modifié par naturellevasion

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pheldwyn Membre 11 159 messages
Explorateur de Nuages‚ 39ans
Posté(e)

Désolé, selon ma flémardise habituelle, je m'étais limité au jpeg.

Mais, en lisant (rapidement) le pdf, je trouve aussi ces chiffres concernant l'Emploi à Temps partiel (ce dont je parlais donc )

France : 17 %

Angleterre : 25,3 %

Bon de toute façon, je ne cherche pas à nier que la dynamique de l'emploi au Royaume-Uni est moins bonne qu'en France.

Ce serait mentir.

La France a clairement un problème d'emploi, évidemment, mais, au risque de ne pas être original, je suis plus intéressé par le modèle Danois dont on nous parle tant en ce moment ...

Modifié par Pheldwyn

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
naturellevasion Membre 894 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)

oui, désolé j'm'étais concentré sur le taux de CDD.

c'est vrai que souvent on entend dire que les Britanniques doivent faire deux, voire trois boulots différents en même temps pour vivre. mais je pense ces cas sont réservés à ceux qui n'ont pas ou très peu de qualification (je n'ai aucune statistique là-dessus).

mais bon, encore une fois, peut-être qu'il vaut mieux faire trois boulots différents que de ne rien faire du tout, non ?

et puis c'est peut-être tout simplement le revers de la médaille. faudrait pas non plus croire que l'on va vaincre le chômage en mettant tout le monde en CDI, à temps plein, avec un bon salaire et une voiture de fonction... s'il existait une solution miracle qui avantageait tout le monde, ça se saurait...

ps : la dynamique de l'emploi est meilleure au Royaume-Uni qu'en France (c'est ce que tu as voulu dire je pense).

Modifié par naturellevasion

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pheldwyn Membre 11 159 messages
Explorateur de Nuages‚ 39ans
Posté(e)
ps : la dynamique de l'emploi est meilleure au Royaume-Uni qu'en France (c'est ce que tu as voulu dire je pense).

Oui, effectivement ;)

Mais on était le matin, et comme j'ai dis dans un autre post, je hais le matin ^^

mais bon, encore une fois, peut-être qu'il vaut mieux faire trois boulots différents que de ne rien faire du tout, non ?

Si on veut aller vers une société où l'on ait de moins en moins de droit et repartir vers une logique de l'exploitation des individus et un recul social, oui, il vaut mieux.

Car accepter que certains fassent deux ou trois boulots (ce qui est très réglementé en France, heureusement je pense), c'est en faire un état de fait. Bref, c'est accepter que celà devienne le cas pour tous, et c'est surtout la porte ouverte à plein d'excès : baisse des salaire, etc ... car on peut prétexter que le deuxième emploi permet de pallier à celà.

Je ne sais pas si tu as visionné Bowling for Columbine, et l'histoire du petit garçon, un des plus jeunes meurtiers américain de l'histoire, qui avait tiré sur une petite fille. Il avait fauché l'arme de son oncle : comment celà est arrivé ?

Sa mère venait de décrocher un deuxième emploi indispensable, dans un centre commercial à plus de 200 bornes de chez elle, et ne voyait plus son fils, ne pouvait plus jouer son rôle de mère. Elle l'avez confiée ce jour là à son frère, qui n'avait pas l'habitude de la garder.

Bon celà n'explique pas le drame, évidemment, mais c'est un exemple concret de la déstructuralisation et de la précarité qui découlent d'un système de double emploi. C'est invivable !

faudrait pas non plus croire que l'on va vaincre le chômage en mettant tout le monde en CDI, à temps plein, avec un bon salaire et une voiture de fonction... s'il existait une solution miracle qui avantageait tout le monde, ça se saurait...

Il n'y a pas de solution miracle, mais le problème c'est que de tout temps il a toujours fallu lutter pour garantir des droits aux employés, car sans celà, ceux qui ont le pouvoir de décision et ont des impératifs de rentabilité ne vont pas se poser la question et tirer sur la corde au maximum.

Les siècles derniers, tu aurais pu tenir le même discours et me dire qu'il était utopique de croire que l'on pourrait se passer du travail des enfants.

Est-ce utopiste de croire que tout le monde pourrait travailler plus ou moins à plein temps ? Ben lorsque l'on voit les inégalités énormes dans les salaires (tention, je ne suis pas pour l'égalité des salaires, mais les disproportions actuelles sont colossales et les critères pour déterminer les salaires profondément injustes), que l'on voit également le coût d'un chômeur (ça vaudrait plus le coup qu'il travaille), et enfin que la plupart des bénéfices des entreprises est redistribuée vers des actionnaires extérieurs et est très rarement mise au profit des employés (salaire ou conditions de travail), bien au contraire (licenciement), je me dis qu'il y a tout de même pas mal de latitude pour l'emploi..

Donc, pas de solution miracle, mais celà ne doit pas nous empêcher de tendre vers une amélioration, même utopique.

Sinon, il faut se résigner au pire ??

Quel intérêt ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
naturellevasion Membre 894 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)

l'exemple à propos de la tuerie du lycée de Colombine est sans intérêt. le problème est surtout qu'aux USA on peut acheter des armes dans les supermarchés... bref, là n'est pas la question. le raisonnement est inductif, donc faux.

tu ne crois pas que depuis des années, ce sont les syndicats (pour en revenir au sujet du topic) qu'ont trop tiré sur la corde ??

je ne dis pas qu'il ne faut pas donner de droits aux salariés, au contraire, mais je pense qu'il faudrait peut-être de temps en temps en donner également aux employeurs. parce depuis des années on a de cesse de protéger, de surprotéger les employés... et les employeurs personne ne les protège, à croire que c'est à eux, et à eux uniquement de prendre tous les risques. quand certains investissent toute leurs économies dans une petite affaire, je pense qu'ils doivent aussi avoir des droits.

et c'est justement cela qui me dérangent le plus chez les syndicats français d'aujourd'hui. ils ne pensent qu'à surprotégé l'employé, quitte à faire couler la boîte et toute le monde avec.

alors que dans les autres pays, les syndicats sont réalistes. eux ils protègent leurs syndiqués en leur donnant le plus de droits possibles, mais sans perdre de vue que si l'entreprise coule, tout le monde en ressortira perdant. là-bas au moins c'est donnant donnant, pas "t'accepte tout ou on fait la grève, on bloque ton entreprise, on brûle des pneus devant ta boîte, on te séquestre dans ton bureau, etc etc".

ps : les bénéfices redistribués aux actionnaires ne concernent qu'une toute petite poignée d'entreprises en France.

Modifié par naturellevasion

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
metronome Membre 53 messages
Forumeur en herbe‚
Posté(e)

Le syndicalisme !!!!!

Ohhhh ahhhhhhh,

Pour ce qui est de la cgt, fo, sud,..... bref vous devinez ...

c'est tout simplement la concrétisation de tout un système qui ne cherche qu'à brider le maximum de gens dans leur capacité de discernement.

Ou inversement, c'est le seul repaire où les neuneus finis à l'urine trouvent leurs egos.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pheldwyn Membre 11 159 messages
Explorateur de Nuages‚ 39ans
Posté(e)

Je ne parlais pas de la tuerie du lycée, mais simplement une mère qui pour s'en sortir était condamnée à ne pas voir son fils de 6 ans (et donc ne pouvais pas plus s'en occupé), exemple assez banal hélas du cumul des emplois aux Etats-Unis.

Le drame vient en effet de la possession d'une arme à feu, en effet, mais sans la précarité de la mère, ça ne serait pas arrivé.

Mais même sans le drame, le seul problème de cette femme, parmi tant d'autres, se tapant 2à3 h de bus tous les matins sur les 4h pour courir à 2 emplois, et rentrer la nuit tombée, est un drame manifeste.

Je ne trouve pas qu'on surprotège les employés, entre nous. Quand aux chefs d'entreprise, outre que le risque fait partie de leur métier (personne ne les a forcé, et en général la liberté de décision et autres compensations peuvent justifier ce risque), je ne nie pas non plus qu'ils puissent avoir des protections et des droits, au contraire, mais certainement pas au détriment des employés.

De fait, les droits des employés sont peut être une contrainte pour une entreprise, mais de même que les contraintes liées aux fournisseurs, etc ...

Les employeurs essayent de tirer là où pensent pouvoir gagner, et ma foi c'est de bonne guerre, c'est pourquoi c'est à la société d'imposer les contraintes.

Celà n'empêche pas l'Etat d'accompagner ces contraintes si effectivement elles pénalisent les plus petites entreprises (c'est peut être là le reproche que l'on pourrait faire).

Bon, c'est vrai que je m'éloigne du sujet : à vrai dire, je ne sais pas ce qu'il se passe ailleurs, pour les syndicats.

J'ai toujorus entendu dire que les syndicats à l'étranger attiraient beaucoup plus d'adhérents, et qu'ainsi ils avaient plus de poids (ce qui leur permet peut-être de négocier et être entendu plus facilement, et éviter de devoir passer au forcing).

Maintenant, en France, j'ai surtout le souvenir de grève :

- dans la fonction publique (SNCF and co)

- dans des grandes sociétés ou groupes industriels qui ferment des usines et délocalisent

Bref, rarement des grèves lorsque la boîte "va mal", ou alors des conflits tombés de nulle part. Tu as des exemples de conflits où les syndicats, par leurs demandes trop importantes, ont mis des sociétés en danger ? Pour le moment j'ai l'exemple de la SNCM, mais je n'en ai pas d'autres ...

Il me vient certes l'exemple de

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant