que pensez-vous du syndicalisme français d'aujourd'hui ?

naturellevasion Membre 894 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)

bonjour,

en réaction à un topic j'ai décidé de créer celui-ci.

êtes-vous satisfait du syndicalisme français ? défendent-ils bien les intérêts des employés ? quel est leur impact sur la société ? quel rôle ont-ils ? avec moins de 9% de la population active syndiquée, mérite-t-il d'être des partenaires sociaux de premier ordre ? il y a-t-il trop de manifestations ? trop de grèves dans les services publics ? que pensez-vous des manifestations "extrêmes" (SNCM, blocage d'entreprises/d'universités au détriment de ceux qui veulent travailler) ? deux tiers de leur financements sont d'origines publiques, est-ce bien ?

voilà, il ne s'agit que de quelques pistes...

Modifié par naturellevasion

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

eryx VIP 8 660 messages
Dresseur d'ours‚ 45ans
Posté(e)

Je n'aurais rien dis si tu n'avais pas posé la question, mais maintenant que c'est sur le tapis, je vais rapidement te donner mon avis.

Il faut distinguer deux choses dabord : Le syndicaliste et le syndiqué. Le premier est un crétin à l'attitude honteuse, un menteur patenté qui n'a qu'une seule envie : détruire tout et tous ce qui est sur son chemin pour pouvoir regner sur les cendres qu'il aura contribuer à créer. C'est le même état d'esprit qu'un dictateur, mais sournois et avec moins de couilles.

Le second est souvent quelqu'un de bonne foi mais abusé par le premier et qui est emmené dans des causes et des combats complètement connexes à ceux qu'il espérait voir défendu quand il s'est engagé. Evidement pas un syndicaliste n'aura à coeur d'ecouter ce que les syndiqués ont à dire car il les méprises et n'attend d'eux que leur soutient (vote, contribution.....) pour acceder à leur rêves de grandeur.

Beurk le syndicalisme en France!

C'est la version light de ce que je pense. ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lobo tommy VIP 3 800 messages
mot de tete‚ 56ans
Posté(e)

J'aime bien les seins d'Ika ..... mais les syndicats ok avec eryx beurkkkkkkkkkkk

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
el_mariachi Membre 1 549 messages
Tuco the ugly‚ 31ans
Posté(e)

j'en sais rien je connais pas de syndicalistes

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
naturellevasion Membre 894 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)

il y a quand même certains syndicalistes moins stupides que les autres, comme ceux qu'ont "accepté" de travailler une heure de plus au lieu de voir l'usine délocalisée. la majorité des syndicats (style CGT) auraient sans doute préféré la grève et le blocage de l'usine, au risque de voir tout le monde à l'ANPE le lendemain...

et au lieu de faire la grève tout le temps et tout bloquer, ils ne pourraient pas commencer par faire des propositions "réalistes" et faire des compromis ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
usagi Membre+ 240 635 messages
E-mage‚ 69ans
Posté(e)
il y a quand même certains syndicalistes moins stupides que les autres, comme ceux qu'ont "accepté" de travailler une heure de plus au lieu de voir l'usine délocalisée. la majorité des syndicats (style CGT) auraient sans doute préféré la grève et le blocage de l'usine, au risque de voir tout le monde à l'ANPE le lendemain...

et au lieu de faire la grève tout le temps et tout bloquer, ils ne pourraient pas commencer par faire des propositions "réalistes" et faire des compromis ?

;) ouais les syndicats français et gningningnin ;)

d'apres un article que j'ai lu , la france n'est pas le pays ou il y a le plus de greves , y'a que la droite pour dire ça ( moi aussi la je pourrais etre grossier )

par exemple : en l'allemagne les services public sont en greve depuis une 20e de jours ,

le gouvernement anglais a du mettre au placard une modification de l'age de la retraite sous la pression des syndicats ,

la belgique connait des arrets de travails et des greves sauvages depuis plusieurs mois ,

et je pourrais allonger la liste a travers toute l'europe , meme en pologne ça va mal et y'a des greves ,

le problemes des syndicats français c'est leur manque d'unité , leur incapacités a parler d'une seule voix et leur querelles d'epiciers ,

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kotazo Membre 63 messages
Forumeur en herbe‚ 53ans
Posté(e)

Le syndicalisme est aussi composite que notre société française, avec une proportion comparable de gens progressiste, réactionnaire, peu doué,...

Il nous représente dans le sens où les personnes qui refuse aussi de syndiquer, refuse aussi de faire évoluer la représentation des salariés, sauf à considérer que l'union ne fait pas la force, et que chacun doit lutter uniquement pour ses propres intérêts.

Beaucoup de personnes semble ignorer que le syndicalisme français s'est construit sur la violence, et de nombreux ouvriers et ouvrières sont morts simplement pour avoir eu l'audace de défiler pour réclamer à la fin du 19 è et jusqu'en 1936 suffisamment à manger et un logis décent.

Le syndicalisme sera, ce que les salariés voudront en faire, et ce n'est pas avec moins de 5% d'adhérents que l'on aura une représentation satisfaisante de la société française.

;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
naturellevasion Membre 894 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)

8 % (dont 1/3 de retraités je crois)

Modifié par naturellevasion

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
audrina Membre+ 741 messages
Forumeur forcené‚ 43ans
Posté(e)

certes mais en n'etant pas syndique, etant donne qu'ils sont les seuls pris en compte, ne sommes nous pas les propres artisans de cette debacle des syndicats qui n'ecoutent pas et qui ne sont pas representatifs de tout le monde??

c'est la question que je me pose tout en n'etant pas syndiquee !!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gilles PILARD Membre 7 messages
Baby Forumeur‚ 58ans
Posté(e)

C'est pour un travail de classe ou pour les R.G. ? Quoiqu'il en soit voici ma définition¿

<H1 style="MARGIN: 0cm 2cm 0pt; TEXT-ALIGN: right" align=right>Syndicats</H1>

En France, les syndicats sont - volontairement - surestimés par le gouvernement qui voit en eux des partenaires privilégiés, alors qu'ils ne représentent depuis des années, que 10% de la population des travailleurs.

Etant personnellement inscrit à un syndicat - le minimum nécessaire dans le système actuel pour se faire entendre - je suis bien placé pour dénoncer les tares d'un système gouvernemental pseudo démocratique qui vise plutôt à asservir les travailleurs qu'à les aider dans leurs revendications.

Car, quand l'on constate que la diversité des syndicats - environ 5 principaux ¿ fait qu'ils sont de par leurs sensibilités ( politiques, sociales, culturelles ) séparés, la majorité des travailleurs français est assujettie sur le bon vouloir d'environ 6% d'entre eux qui sont syndiqués, et dont les responsables sont tour à tour tantôt caressés dans le sens du poil, tantôt balancés par les gouvernements qui se succèdent suivant leurs intérêts.

En résumé, le gouvernement est arrivé à officialiser la représentation de 100% des travailleurs français, par 5 syndicats « représentant » seulement 10% des travailleurs, et qui passent leur temps à se bouffer entre eux.

Le magazine Capital en mars 2002, avait détaillé les budgets des syndicats :

* Les cotisations des adhérents 20%.

* Le financement de l'Etat - donc des contribuables ¿ 30% ce qui donne environ 472 millions d'euro par an, soit, pour les nostalgiques du franc : 3 096 117 040 frs. ( 300 milliards de centimes ).

* Organismes paritaires 25%.

* Contributions des entreprises 25%.

Et il en est de même pour les organisations patronales qui ne sont pas en reste sur le plan combines, car elles puisent aussi allégrement dans les caisses.

Pour ma part je commence à trouver l'addition obscène, car elle est supportée par les impôts de tout le monde. Mais pour le gouvernement qui n'à d'autre finalité que de durer, c'est tout bénéfice.

En Italie fasciste, en Allemagne actuellement, en Amérique, il y avait et il y a des corporations.

Les corporations, groupements de travailleurs exerçant le même métier, sont par essence si puissantes qu'elles peuvent comme en Allemagne, se permettre de payer leurs adhérents pour rester chez eux en cas de grève. S'en suit alors entre le syndicat et le patronat - ou le gouvernement -, un bras de fer en matière de négociations. Le syndicat étant assez puissant en période travail, il peut se permettre de placer l'argent des cotisations dans diverses activités, notamment dans l'entreprise elle-même. Nous sommes alors dans le cas de figure d'une sorte de cogestion. Le syndicat sait jusqu'où il faut aller en faveur des intérêts des employés, mais il sait aussi jusqu'où il ne peut aller en période de grève, afin de ne pas aller à l'encontre des propres intérêts de l'entreprise, donc des employés qui sont de part là, aussi actionnaires.

Le système est plus simple, et patronat et gouvernement, ne peuvent plus en l'occurrence diviser pour régner.

Extrait de mon recueil :

« Libres PROvocationsPOS(itions) d'un fasciste.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Noladelle Membre 1 326 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)

j 'ai été syndiquée pour défendre mon poste et un statut pour les jeunes ..

cela n'a servi à rien

il y a des arrangements, et quand tu fais partie de la minorité

C'est pour cela que le syndicalisme ne peut exister que s'il y a un nombre minimum d'inscrits pour mener une pression

J 'ai été écoeurée mais chaque cas est différent, je l'espère

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ghostrider Membre 8 642 messages
Fant'homme mot-coeur‚ 38ans
Posté(e)

Je HAIS les syndicats en France... les raisons sont les même que l'ami Eryx (la version hard) ;)

Ils ne seront de toute façon jamais satisfait et manipuleront encore et encore les salariés en leur promettant un monde utopique... :D

Ce qui m'insupporte le plus c'est qu'ils se croient si forts qu'ils osent parler au nom de tous les salariés... ;)

J'ai pas besoin d'une minorité extremiste et révolutionnaire pour me faire mes propres opinions et défendre mes intérêts professionnels ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gilles PILARD Membre 7 messages
Baby Forumeur‚ 58ans
Posté(e)

« il y a quand même certains syndicalistes moins stupides que les autres, comme ceux qu'ont "accepté" de travailler une heure de plus au lieu de voir l'usine délocalisée. la majorité des syndicats (style CGT) auraient sans doute préféré la grève et le blocage de l'usine, au risque de voir tout le monde à l'ANPE le lendemain... »

En réponse à ce message de naturellevasion du Samedi 25 Février 2006 é 17:25 :

Les différences de salaires pratiqués dans le monde par rapport à la France, peuvent varier de 1 à 10. Dans l'absolu, une personne sur terre n'a besoin pour survivre que d'une baguette de pain et deux litres d'eau par jour. Naturellevasion fait bien de prendre un pseudo, car si elle travaille et si j'étais son patron, je n'aurais pas de mal à faire des économies sur son dos.

Ceux qui ont vu mes mails savent que je suis loin d'adhérer à la CGT. Mais comment les ouvriers « qu'ont "accepté" de travailler une heure de plus » en question, peuvent-ils être assez cons pour penser une seconde que cela va suffire à sauver leur entreprise quand leur patron leur fait un minable chantage à la délocalisation ?

Voilà la question à poser.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lobo tommy VIP 3 800 messages
mot de tete‚ 56ans
Posté(e)

Re beurk .....................

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
naturellevasion Membre 894 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)

c'est sûr, mieux vaut se retrouver au chômage sans salaire quand on a une famille à nourrir, plutôt que de travailler une heure de plus par semaine pour le même salaire... ;)

surtout si c'est pour passer outre une loi aussi conne que les 35 heures... ;)

quand un patron dit : "j'vous licencie tous si vous refusez de travailler plus pour le même salaire", on parle de chantage, mais quand un syndicaliste dit : "si vous refusez de nous accorder plus de privilèges (droits), on fait la grève et on bloque votre entreprise", on parle de droit de grève... ;)

c'est sûr aussi que foutre tout le monde au chômage n'est pas le but des syndicats, ou alors, comme c'est le cas souvent, avec une grosse prime de licenciement, après avoir bien fait pression sur les patrons... :D

c'est sûr aussi d'un délégué syndical est quasiment impossible à licencier... :D

c'est sûr aussi que le délégué syndical, contrairement à ses collègues de la boîte, retrouvera vite fait un nouveau boulot grâce à ses potos de la centrale syndicaliste... :D

c'est donc sûr qu'un syndicaliste n'hésitera pas à entraîner tout le monde dans sa grève, puisque lui-même est surprotégé et n'a donc rien à craindre... :D

c'est sûr que plus on est nombreux dans la grève, plus on a de force, donc pour cela on organise des votes à mains lévées pour pouvoir faire pression sur les éventuels salariés qui auraient envie de travailler... :D

ensuite on les entend nous rabâcher sans cesse que "travailler est un droit"... :coeur:

c'est quand même bizarre que lorsqu'on vote la fin de la grève à bulletin secret, le vote est toujours pour la reprise du travail... :coeur:

c'est quand même bizarre mais je n'arrête pas de penser au fascisme, c'est peut-être parce que les syndicats en France sont guidés, non pas par l'intérêt des salariés, mais par des utopies communistes, puisqu'ils sont contrôlés par le PCF... :coeur:

ensuite on s'étonne qu'ils ne représentent à peine 8 % des salariés en France, en majorité dans la fonction publique, c'est-à-dire le secteur le plus protégé, donc ayant en théorie le moins besoin de syndicats pour se défendre... :snif:

mais bon, puisque les 2/3 de leurs revenus proviennent directement des caisses de l'Etat (donc directement des contribuables, syndicés ou pas), ils ne vont pas chercher plus que ça à satisfaire les intérêts de personnes qui ne représentent après tout qu'un tier de leurs revenus... :snif:

ils préfèrent utiliser cet argent à des fins politiques, en faveur du parti communiste... :snif:

mais bon me trompe-je peut-être, puisque qu'ils ne veulent pas entendre parler de transparence dans la gestion de leurs comptes, après tout on ne peut pas savoir ce qu'ils font réellement de cet argent... :snif:

après tout si ça se trouve ils l'utilisent réellement dans l'intérêt des salariés... ouh là ! oui, il est tard... je commence vraiment à dire n'importe quoi moi... ;)

Modifié par naturellevasion

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ghostrider Membre 8 642 messages
Fant'homme mot-coeur‚ 38ans
Posté(e)

@naturellevasion ;);)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Noladelle Membre 1 326 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)

Bruno solo dans caméra café : c'est une très bonne caricature et critique du syndicaliste...

vaut mieux en rire qu'en pleurer ...

Je reprécise pourquoi les syndicats ne m'ont pas servi : je voulais travailler et eux m'ont rétorqué : fait ta planque

c'était dans une fonction publique ...

Nous ne sommes pas sur la même longueur d'onde !!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gilles PILARD Membre 7 messages
Baby Forumeur‚ 58ans
Posté(e)

naturellevasion tombe dans l'extrème ( c'est quand même fort de dire ça pour un mec comme moi ! ). Mais il y a du vrai et du faux dans ce qu'elle dit. Le problème en France, c'est que les ouvriers doivent travailler sans avoir de pressions, et les patrons doivent les payer. Et les payer correctement... en fonction des bénéfices de la boite. Et les deux camps, s'ils avaient ces droits et ces devoirs, à ce moment là, ils n'auraient plus qu'à fermer leur gueule.

Le concept du travail dans notre société et à fortiori dans les sociétés à venir, est dépassé. Il va falloir arrêter le délire de faire croire aux gens que le travail est une finalité dans la vie et que le chômage est une honte. Il y a de moins en moins de travail et de plus en plus de chercheurs d'emploi. Cela fait une vingtaine d'années que le processus est irréversible - bien que l'on trouve tous les jours de nouvelles formes d'emplois et d'activités - mais cela sert le patronat, les syndicats et le pouvoir, de faire croire le contraire. La dépendance du peuple au travail est leur survie. Les uns font du chantage à l'emploi, les autres continuent à vendre des cartes à leurs adhérents, et tout le peuple et ce beau monde vote gentiment. Le progrès devait permettre à l'homme de profiter du temps libre : accession aux loisirs, à la vie sociale, familiale, etc¿ et pour ce faire, il aurait fallu taxer les machines qui remplacent les hommes afin de permettre à ceux-ci d'accéder à un meilleur mode de vie. Il est vrai que ceux-ci auraient eu alors du temps pour penser.

Et il n'y a rien de pire que quelqu'un qui pense pour les gouvernements actuels, car il devient alors incontrôlable. Mais bon, le problème ne se pose pas, étant donné que l'on ne s'y est pas pris à temps. Chaque jour qui passe accentue les problèmes et on courre au désastre, à un appauvrissement de la vie sociale.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
naturellevasion Membre 894 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)

travailler moins pour gagner plus... c'est tellement évident, pourquoi n'y a-t-on pas pensé plus tôt ? ;)

Modifié par naturellevasion

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gilles PILARD Membre 7 messages
Baby Forumeur‚ 58ans
Posté(e)

Tu parles de penser ? Tu dois avoir des solutions alors ! ! !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant