Autobiographie de ma non vie


Kégéruniku 8 Membre 6 669 messages
Avis contre faits‚ 28ans
Posté(e)

Après un long moment de pause, je reprend le cour de mon récit.^^

Alors que je mangeais, je me suis rendu compte que le goût n'était pas le seul sens excité par ce que je faisais.

L'odorat me revint également.

En fait, je ne devrais pas être surpris, parce que je sais bien qu'une grande partie du goût des aliments provient du nez, plus encore que de la langue.

Je le savais en théorie, mais dans la pratique, je ne m'en souvenais pas le moins du monde puisque je n'avais fait qu'avaler mes repas depuis des années.

La résurrection de mon goût ne m'apporta pas grand chose, je dois être plutôt frigide de ce côté.

Et la résurrection de mon odorat me gène en fait.

Comme je ne sentais plus vraiment les choses, mon nez se réhabitue à toutes les odeurs et ne sature donc pas, puisqu'il découvre.

Mais, je me souviens maintenant, que lorsque je vivais j'étais sensible du nez, et les odeurs fortes, qu'elles soient bonnes ou mauvaises, m'étaient désagréables.

Les senteurs de ma chambres sont plutôt discrètes. Seules les odeurs du bois ancien et des livres jaunis par le temps sont signifiantes, et ces odeurs ne me dérangent absolument pas.

Elles me rendent nostalgique d'une chose que j'ai éventuellement connue.

Ces odeurs me rappellent le temps ou j'écrivais.

En fait, je ne sais toujours pas si c'est bien moi qui écrivais, mais mon esprit veut me le faire croire et il plonge quelques souvenirs dans mes pensées pour que je ne sois plus incrédule.

Peut être que ces souvenirs sont tous factices, des inventions d'un esprit tourmenté qui ne sait que mal distinguer le vrai du faux. Un esprit perdu entre réalité et fiction.

Depuis que j'ai décidé de renouer un contact avec mes sens, de nombreux souvenirs me sont revenus, cependant, à présent je ne parviens pas à distinguer ceux qui se sont réellement passés des autres.

Et contrairement à ce que je pensais, mes sens me replongent quelque peu dans ma non vie.

Cela fait maintenant plusieurs jours que je reste allongé, examinant chacun de mes souvenirs pour vérifier leur authenticité.

Et je reste, des heures durant, couché sur le dos, fixant la trappe du plafond d'un oeil livide, et je songe, j'examine, je sonde mon esprit. Je poursuis inlassablement les souvenirs qui s'installent et les vérifie, expulsant ceux qui me semblent trop incohérent.

Mais ces souvenirs reviennent toujours.

Le problème, c'est que les seuls souvenirs qui me reviennent ne la concernent jamais.

En fait, ce ne sont que de bêtes souvenirs, des anecdotes sans importances.

Voilà un souvenir qui m'est revenu ce matin:

étant petit, j'étais sujet au vertige.

Ce n'était pas autant l'altitude qui me dérangeait que l'impression de ne plus avoir le sol sous mes pieds.

Ainsi, monter un escalier en colimaçons était pour moi un supplice qu'on n'imagine pas.

Et si je n'ai jamais été un grand dormeur, c'est pour une raison bête en fait.

Pendant longtemps, j'ai dormis dans une mezzanine.

Il me fallait monter à l'échelle pour aller me coucher, et chaque fois, je redoutais le moment de passage du sol au lit.

Ce court instant où je me trouvais sur l'échelle m'était véritablement insupportable, tellement que pour descendre je préférais sauter.

C'est pourquoi je n'ai jamais eu de mal à me lever, mais beaucoup à me coucher.

Me coucher, signifiait monter à l'échelle. Alors je repoussais l'échéance comme je le pouvais, inventant mille et une raisons pour retarder l'heure.

Et c'est sûrement pour cette même raison que j'aime lire.

En fait, lorsque l'heure de se coucher approchait, je lisais.

Je lisais, parce que je savais que ma mère ne voudrait jamais m'empêcher de lire.

Les livres étaient donc le meilleur moyen que j'avais pour éviter l'échelle.

Alors que la littérature est censée élevée l'esprit, je m'en servais pour rester sur terre.

Et quand j'avais fini de lire tous mes livres, j'ai commencé à lire les livres de mes parents.

Il me fallait lire, n'importe quoi, pourvu que cela me permette de ne pas me coucher.

C'est pourquoi, alors que je n'avais même pas 6 ans, j'ai commencé à lire des livres sur la mythologie grecque.

Pas ces livres que l'on garde pour les enfants, racontant les histoires en les édulcorant tellement qu'elles en perdent tout leur sens.

Non, je lisais ces mythes tels qu'ils étaient.

Je venais à peine d'avoir 6 ans quand je sus que pour sauver ces frères Chronos avaient couper les testicules de son père. Et que Zeus fit de même pour Chronos.

Heureusement, j'étais plutôt sage et raisonné, et je n'ai jamais essayé de faire de même.

Quand j'en eu finit de parcourir la mythologie en long et en large, je me mis à lire des encyclopédies.

Les récits n'avaient alors plus rien de fabuleux, ils n'étaient pas racontés de belles façons, mais ils me permettaient de ne pas me coucher, et en cela, ils m'étaient d'une valeur inestimable.

Puis, au passage, cela me permis de développer tôt ma culture générale.

Et vint le moment où je n'eu plus d'encyclopédies.

Je me mis à lire le dictionnaire.

1593 pages, je savais que cela me permettrait de tenir encore quelques jours, mais pas plus.

Il me vint alors une idée géniale.

Chaque jour, je lirai un mot, et avec ce mot je créerai une histoire.

Plutôt que de lire le dictionnaire en quatre jours, me perdant alors dans cette fastidieuse suite de mots entreposés comme des marchandises, par ordre alphabétique; je conserverais alors ce livre pour 1593 jours.

Je fis donc ainsi. Et chaque jour, à l'aide d'un mot, j'inventai une histoire.

C'était, bien entendu, des histoires très simples, au développement fantaisiste et farfelu, mais cela me permit de développer grandement mon imagination, et cela impressionna très fortement ma mère qui me voyait écrire chaque jour.

J'ai bien évidemment cessé cette entreprise bien avant d'en arriver à la lettre Z, mais cela m'a tout de même permis de ne pas me coucher pendant un bon moment, jusqu'à ce je dorme dans un lit normal en fait.

Je ne me souviens pas si j'ai continué à lire et écrire à partir du moment où je n'ai plus eu à retarder l'heure du coucher par peur de grimper.

Je ne l'imagine même pas.

De toute façon, je ne peux pas croire que ce souvenir soit exact.

Je suis d'accord pour dire que ce sont les blessures qui forgent les héros, mais de là à penser qu'un bête vertige pousse un jeune enfant vers le savoir et la littérature à un tel point m'est inconcevable.

En tout cas, cela pourrait confirmer le fait que j'aimais écrire, et donc qu'il est possible que je sois bien l'auteur de ce petit livre rouge.

J'ai si peur que ma mémoire me joue des tours que j'en deviens suspicieux envers moi même.

Je voulais retrouver la vie, et voilà que je deviens plus fou que je ne l'ai jamais été, tout en restant aussi inactif.

Néanmoins, je suis vivant.

Mais est ce que j'y gagne vraiment?

Peut importe, j'ai encore beaucoup de chemin à parcourir, je dois continuer.

Bien des choses me donnent envie d'abandonner, mais une chose, Elle, fait que je ne peux que continuer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Kégéruniku 8 Membre 6 669 messages
Avis contre faits‚ 28ans
Posté(e)

Un petit up. :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité &va 520
Invité &va 520 Invités 0 message
Posté(e)

Désolée, je ne t'avais pas lu, juste le temps de te lire....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité &va 520
Invité &va 520 Invités 0 message
Posté(e)

ohhhhhhhh que je m'attendais à un goût dont je ne saurais définir l'amertume , je l'espérais même cette senteur , ce gout....bien joué !

une façon de continuer de tracer, d'abandonner afin d'y revenir ....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ASOU Membre 7 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)
Un petit up. :smile2:

pourquoi pas c'est trés intéressant de lire les livres

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité &va 520
Invité &va 520 Invités 0 message
Posté(e)

bon ! , j'attends "ELLE" maintenant ....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kégéruniku 8 Membre 6 669 messages
Avis contre faits‚ 28ans
Posté(e)

ça viendra, ça viendra.

Mais pas tout de suite. ^^

Avant de voir "Elle", il faut que le personnage rencontre "Il". :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité &va 520
Invité &va 520 Invités 0 message
Posté(e)

et il attends quoi ce "IL" à part avoir son nez dans ses bouquins ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kégéruniku 8 Membre 6 669 messages
Avis contre faits‚ 28ans
Posté(e)

Non , je parle pas du personnage principal, mais d'un autre "Il" qui est évoqué dans la partie 4 il me semble. ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité &va 520
Invité &va 520 Invités 0 message
Posté(e)

ben voilà à force d'attendre...c'est déjà pas facile à s'accrocher mais alors en plus ;) :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kégéruniku 8 Membre 6 669 messages
Avis contre faits‚ 28ans
Posté(e)
ben voilà à force d'attendre...c'est déjà pas facile à s'accrocher mais alors en plus ;) :smile2:

Oui, mais en ce moment je travaille surtout sur une petite série de textes pour mon recueil de nouvelles.^^

Du coup je poste les différentes parties à des intervalles moins régulières.

Ce sera peut être plus simple de suivre quand j'aurai tout posté, mais pour ceux qui ont le courage ou qui sont moins patients, ils peuvent toujours lire chaque chapitre qui arrive mais du coup attendre et relire parfois.^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité &va 520
Invité &va 520 Invités 0 message
Posté(e)

impatiente oui , mais bon si c'est pour oublier , évidemment ça va pas le faire , dommage...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kégéruniku 8 Membre 6 669 messages
Avis contre faits‚ 28ans
Posté(e)

Deux solutions, relire ou patienter. :S

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Prof-PhY
Invité Prof-PhY Invités 0 message
Posté(e)

Agréable lecture pour quelqu'un qui ne lit que de la physique ...

Up;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kégéruniku 8 Membre 6 669 messages
Avis contre faits‚ 28ans
Posté(e)

Et bien, je suis content et flatté que ça te plaise. :smile2: ^^

Surtout si d'habitude tu ne lis que de la physique, c'est clair que de savoir que ça t'as plu me touche vraiment. ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant