La capoeira


Nina_Gayané Membre 3 914 messages
Nina_Gayané, what is it good for ? Absolutely nothing‚ 23ans
Posté(e)

Salut !

A la demande de good, j'ouvre mon petit topic sur la capoeira, que je pratique 2h par semaine depuis maintenant ... 4 mois ^^

J'ai eu très franchement la flemme de sortir moi-même un texte mal ficelé alors que des supers descriptions existent sur Internet, j'ai donc piocher et mis ensemble des citations par-ci par-là (vous trouverez toutes les sources à la fin ^^) tout en faisant quelques parties moi-même, nan-mais-oh ;)

Petite histoire tout d'abord :

L'histoire de la Capoeira s'inscrit dans un contexte douloureux, elle est issue de la souffrance des esclaves africains déportés au Brésil par les colons portugais. Ceux-ci s'étant rendus compte que les indiens du brésil ne résistaient pas aux travaux forcés, ils firent appel à une main-d'oeuvre plus solide et bon marché : les hommes et femmes noirs de leurs colonies. Une véritable industrie esclavagiste se mit en place, si bien que plus de 3 millions de noirs furent déporté au brésil du XVI ème siècle à 1888, date de l'abolition de l'esclavage au Brésil.Des tribus entières arrachées à leurs terres durent traverser l'océan dans des bateaux négriers, entassés comme des animaux, dans des conditions de vie déplorables. Une fois parvenus au Brésil, dans les ports de Rio de Janeiro, Salvador ou Recife, les survivants à cet effroyable voyage étaient vendus comme du bétail à de riches propriétaires terriens pour travailler dans les champs de cannes à sucre, de cacao ou les mines d'or (dans l'Etat du Minas Gerais). Durant ces années, leur esprit de révolte et leur soif de liberté se renforça pour aboutir à une nouvelle forme de lutte issue de leurs cultures africaines : la Capoeira était née. Les

esclaves n'étaient, bien sur, pas autorisés à apprendre à se battre. Lors de leurs moments de repos, ils pouvaient néanmoins pratiquer certaines de leurs coutumes comme la danse et la musique. C'est ainsi que, à l'insu de leurs maîtres, les esclaves s'entraînaient au combat. Déguisée en danse, leur méthode de combat prenait un air inoffensif.

Les mouvements étaient lents dansés et proche du sol mais ils pouvaient êtres dévastateurs et ils utilisaient la ruse, la « malicia » pour surprendre l'adversaire. Par la suite, avec l'émergence des camps d'esclaves en fuite, les « quilombos », la Capoeira devint un symbole de la rébellion des esclaves et se vit interdite. Toutes personnes surprises à la pratiquer seraient sévèrement punies (fouettées, déportées, ou exécutées)Des lors, les capoeiristes s'entraînaient dans la clandestinité et la Capoeira ne cessa d'évoluer, incorporant de nouveaux éléments (instruments de musique) Le nom Capoeira viendrait Caa- puera qui signifie en Tupi Guarani "forêt coupée" ou "herbe qui repousse".On pense que la raison de cette appellation viendrait du fait que les esclaves en fuite allaient se réfugier dans cette végétation pour échapper au « capitão do mato » qui était chargé de les capturer. Plus tard, ces mêmes esclaves rebelles attaquaient les convois de commerçants en se cachant dans les hautes herbes le long des routes. La Capoeira se pratiquait dans la rue, elle se montrait parfois violente, comme à Rio ou les « malandros » organisés en «maltas» s'en servaient pour troubler l'ordre public. Ou avec les frasques de grands bandits comme Besouro de Manganga ou Lampião dont la légende fait partie du folklore de la Capoeira. C'est dans les années 1930 que la Capoeira a connue sa véritable évolution. Grâce aux travaux de deux maîtres : Mestre Bimba et Mestre Pastinha.

Tout deux, à leurs manières ont contribués à changer la Capoeira pour en faire un art structuré et en finir avec sa réputation d'art de voyous. Mestre Bimba, en ouvrant la première académie de Capoeira Régional et en réalisant une méthode d'enseignement à révélé toute la dimension sportive de la Capoeira. Aujourd'hui, le style Regional est le plus pratiqué dans le monde. Mestre Pastinha à, lui, travaillé toute sa vie pour préserver la capoeira traditionnelle qu'il rebaptisa « Capoeira Angola ». Grâce à ses efforts, la Capoeira est considérée comme une des plus importantes manifestations de la culture afro-brésilienne.

A noter que la capoeira est un art martial qui utilise beaucoup les pieds car les mains des esclaves étaient enchaînés. Au début, les mouvements étaient très proches du sol parce que copiés sur les mouvements des animaux, mais avec l'arrivée de peuples orientaux avec leurs propres techniques d'art martial, la capoeira a développé les coups de pieds et de nombreuses acrobaties.

La capoeira en elle-même :

bat00_06.jpg

Avant tout, la capoeira n'est pas seulement une danse ou un art martial. Il y a un univers, une histoire, une musique et des traditons qui lui sont associés et qui permettent de prendre la pleine mesure de cet art. Il faut travailler la capoeira en ayant tout à l'esprit.

La capoeira se joue dans ce que l'on apelle une roda ("ronde" en français). C'est un cercle (normalement ça doit avoir l'air d'un cercle ^^) de capoeiristes dans lequel plusieurs participants vont jouer. Il faut bien sur des capoeiristes mais aussi des instumentistespour jouer. Celui qui dirigera le rythme, le type de jeu et l'entrée des participants tient le berimbau central. Voir les instruments juste en dessous.

berimbau-labels.jpg <------ Voilà c'est ça un berimbau, il y en a (dans une roda complète de capoeira régionale) 3 en tout.

pandeiro.jpg Un pandeiro par roda (capoeira régionale)

atabaque.jpgUn atabaque par roda (idem que pour le pandeiro)

agogo_wood_3.jpgUn agogo par roda (idem)

Durant une roda, outre le jeu, ceux qui regardent ne sont pas inactifs. On chante (en portugais) des chants brésilien. Le porteur du berimbau central chante les couplets, et le reste chante les refrains (simple) en frappant dans les mains toujours le même rythme.

Petite compilation de chansons de capoeira

Il existe deux styles bien distincts : Angola et Regional. La Regional se joue sur un rythme rapide avec des mouvements rapides, beaucoup de déplacements et des « flores » (acrobaties). L'Angola se joue sur un rythme plus lent avec des mouvements précis et près du sol, mais elle peut devenir rapide et se jouer débout.On rencontre également d'autre "styles" de capoeira comme la iuna,l'amazonas et la benguela.la iuna est acrobatique alors que la benguela,bien qu'acrobatique,est plus technique et près du sol.l'amazonas quant à elle reproduit les mouvements de différents animaux tels que le crocodile,le singe... Le capoeiriste qui chante influe également sur le « jeu »(jogo) produit au centre de la roda. En effet, les chants qui accompagnent le rythme des instruments sont souvent porteurs de sens : ils racontent une histoire qui met en avant certaines valeurs ou simplement des caractéristiques de jeu qu'il faut essayer de reproduire dans la roda. Un bon capoeiriste doit savoir interpréter le rythme et les chants afin de produire un jeu qui corresponde, c'est-à-dire adapter sa vitesse et ses mouvements au rythme des instruments et mettre en pratique les valeurs ou caractéristiques de jeu dont il est question dans les chants. Par exemple un jeu plein de malice (mandiga), ou d'acrobaties ou encore de mouvements d'animaux.

La base de la capoeira est la ginga. C'est un mouvement sur lequel on va enchainer toutes les attaques/esquives/acrobations/déplacements.

26a.gif26b.gif26c.gif26d.gif26e.gif26f.gif26g.gif26h.gif26i.gif26j.gif26a.gif

On enchaine donc cette série de mouvement comme base. Les deux joueurs doivent là faire en miroir, c'est la base tout jeu et elle reflète le travail du capoeiriste. Par dessus on ajoute les enchainements et les coups de pieds, et on laisse place à l'imagination :smile2:

Le jeu en capoeira doit être varié. Il est composé d'attaques (de coups de pieds principalement), d'esquives (parce qu'il faut les esquiver ces coups de pied ^^), d'acrobaties (qui vont du peu ou vraiment spectaculaire), et d'attaques destinées à déséquilibrer l'adversaire ou à bloquer son mouvement quand il n'est pas assez rapide ou qu'il ne fait pas assez attention.

Il me semble avoir fait le tour du sujet ^^ Si vous avez des questions n'hésitez pas. Et voici quelques vidéos :mur:

Extrait d'un baptême de capoeira à Paris

Un vieux reportage sur le fondateur de la Capoeira Régionale

Compilation d'une association brésilienne

Modifié par Nina_Gayané

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Mua Membre 9 648 messages
Tigresse Therese‚ 26ans
Posté(e)

J'adore la capoeira ;)

Mais je n'ai jamais osé en faire comme je suis pas trop souple à vrai dire :smile2:

Mais a chaque fois qu'il y a un groupe dans la rue ou lors d'une fete vous pouvez etre surs que je fais partie du public :mur:

En tout cas merci pour ce super topic ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nina_Gayané Membre 3 914 messages
Nina_Gayané, what is it good for ? Absolutely nothing‚ 23ans
Posté(e)

Ah non mais ne t'inquiète pas si tu n'es pas souple ;) Il y a des exercices pour s'assouplir et beaucoup de personne sont dans ton cas, n'hésite pas à essayer toi-même :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mua Membre 9 648 messages
Tigresse Therese‚ 26ans
Posté(e)

Mouais j'hésite quand meme :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Connard_ Membre 38 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

Je pense que si l'adversaire sort un revolver, la danse vous l'arrêtez tout de suite, et vous levez les mains...

Modifié par Connard_

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nina_Gayané Membre 3 914 messages
Nina_Gayané, what is it good for ? Absolutely nothing‚ 23ans
Posté(e)

Fin si l'adversaire sort un pistolet, c'est surtout un grand malade ;)

Mais cherche pas, certains sont vraiment très très impressionnants ... ils passent plus de temps en l'air à filer des coups de pieds partout que par terre ... donc le pistolet ... va valdinguer de la main de l'adversaire ... qui va se faire défoncer ^^

Mua : nan mais je te jure ! Bon, on va pas se leurrer, la souplesse c'est bien utile en Capoeira. Mais c'est comme tout, ça se travaille, et c'est tellement agréable sérieux :smile2:

Modifié par Nina_Gayané

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lapepette Membre 9 064 messages
Pepette Folle ‚ 28ans
Posté(e)

C'est super joli comme "danse" ... Enfin même si c'est art martial, moi je vois ça comme une danse !! C'est trop bien !! Bon je le ferais pas, ça a l'air EPUISANT !!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nina_Gayané Membre 3 914 messages
Nina_Gayané, what is it good for ? Absolutely nothing‚ 23ans
Posté(e)

Voilà, fini :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Tanka ob waci Membre 474 messages
Forumeur survitaminé‚ 107ans
Posté(e)

Très bien fait ton topic, Nina ! Bravo !

C'est impressionnant de voir des personnes maîtriser cet art ; des moments rendus encore plus agréables par la musique et la bonne humeur des pratiquants.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nina_Gayané Membre 3 914 messages
Nina_Gayané, what is it good for ? Absolutely nothing‚ 23ans
Posté(e)

Merci beaucoup ;)

Oui, les rodas sont beaucoup influencés par l'humeur des capoeiristes. La musique et les chants constituent l'énergie des joueurs au milieu :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sylvano Membre 4 949 messages
Partisan de la non-violence‚ 105ans
Posté(e)

J'aime bien la capoéira, c'est très joli à voir. Mais je pense que ça fait comme le tae kwon do : c'est très impressionnant à voir, mais très peu efficace.

Il est rare toute de même, surtout en combat de rue, que la personne ne cherche pas à entrer en contact, puis à t'amener au sol, soit pour t'étrangler, soit pour te finir à coup de poing. En gros, faudrait toujours pouvoir maintenir l'adversaire à distance, sans jamais qu'il approche. C'est peut etre réalisable, mais ça me semble difficile.

J'ai une amie qui est experte en capoeira. Il est vrai qu'elle est forte, elle m'a sonné plus d'une fois avec un de ces fameux coups de pied lol. Par contre, je trouve que les mouvements preparatifs sont trop amples, et quand on combat face à face, elle n'arrive pas à me toucher, et je la contre assez facilement. Le karaté a le mérite d'avoir justement des techniques simples.

En gros, ça marchera, je pense, avec l'effet de surprise. Mais si l'adversaire s'y attend, ce sera nettement plus dur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nina_Gayané Membre 3 914 messages
Nina_Gayané, what is it good for ? Absolutely nothing‚ 23ans
Posté(e)

A mon avis, c'est sur que si tu va dans une favela avec un panneau "Venez me détruire" tu auras des problèmes, et que ce n'est pas avec les mouvements enseignés qu'on pourra s'en tirer ^^ Néanmoins, la ruse, la souplesse, la rapidité et la force (dans les coups de pieds on envoie aisément beaucoup de force) peuvent être non négligeable dans un combat au corps à corps.

Mais c'est vrai que de nos jours, on ne peut plus considéré ça comme avant tout un sport de combat. C'est un sport, certes, mais si l'adversaire n'est pas "dans les règles", c'est beaucoup plus dur à appliquer ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
marley Membre 2 130 messages
Fumiste ‚ 32ans
Posté(e)

moi j'ai découvert la capoeira y a longtemps grace au film only the strong la loi du plus fort (avec mark dacascos) bon pas un grand film mais à l'époque j'avais adoré

j'ai jamais eu le courage de commencer :smile2:

je pense y inscrire mon fils dès qu'il aura l'age ( y aurai que moi il y serait déja^^) ça me permettra de matter les beaux males ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sylvano Membre 4 949 messages
Partisan de la non-violence‚ 105ans
Posté(e)
A mon avis, c'est sur que si tu va dans une favela avec un panneau "Venez me détruire" tu auras des problèmes, et que ce n'est pas avec les mouvements enseignés qu'on pourra s'en tirer ^^ Néanmoins, la ruse, la souplesse, la rapidité et la force (dans les coups de pieds on envoie aisément beaucoup de force) peuvent être non négligeable dans un combat au corps à corps.

Mais c'est vrai que de nos jours, on ne peut plus considéré ça comme avant tout un sport de combat. C'est un sport, certes, mais si l'adversaire n'est pas "dans les règles", c'est beaucoup plus dur à appliquer ^^

Voila c'est ce que j'essaie de te dire. Sans forcément entrer dans les extrémité. Il suffit de tomber sur un bon bagarreur, tu risque seulement de te faire attraper la jambe, en admettant qu'il te laisse faire tes mouvements :smile2:

Faut pas y voir l'efficacité, mais le défoulement que ça procure.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nina_Gayané Membre 3 914 messages
Nina_Gayané, what is it good for ? Absolutely nothing‚ 23ans
Posté(e)

En même temps, je ne comprends pas cette manie de tout vouloir tout ramener au combat direct. Pourquoi vouloir à tout prix démolir son prochain ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Tanka ob waci Membre 474 messages
Forumeur survitaminé‚ 107ans
Posté(e)

Je suppose qu'il raisonne en terme d'efficacité pour la self défense (domaine dans lequel je rejoins sa réflexion) non pas dans le but de détruire son prochain.

Me trompe-je ?

Tout dépend de ce que l'on recherche dans un art martial ou un sport de combat. Cela peut être rassurant de savoir que sa pratique se révèle efficace en cas d'agression et il est vrai que la plupart des agressions "finissent" au sol...

moi j'ai découvert la capoeira y a longtemps grace au film only the strong la loi du plus fort (avec mark dacascos) bon pas un grand film mais à l'époque j'avais adoré

Pareil ! :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant